Forum Clubic

Pourquoi d'autres jeux sont-ils retirés de GeForce Now? (page 4)

Non purement factuel ? Tu entends quoi par là ?

D’après l’artucle Clubic il y a eu un tweet d’un membre important de l’entreprise pour expliquer au grand public la démarche de dema.de de retrait. Nvidia aurait donc eu une communication plus directe et privée.

PS : notre échange devient bordélique :frowning:

La communication asynchrone n’aide pas c’est sur.

Les faits sont :

  • GeforceNow est techniquement similaire à un shadow, amazon ou azure avec restriction de l’usage de la VM
  • nVidia ne fournit pas de licence autre que Windows, ce qui requièrerait paiement de ces licences à l’éditeur/dev
  • Des éditeurs ont demandé le retrait de leurs jeux et nVidia en a retiré l’accès
  • Conformément au système américain, GeforceNow est légal (pas de jurisprudence indiquant le contraire)

Ce qui est une supposition : pourquoi nVidia s’est engagé à retirer les jeux si les éditeurs en font la demande puisque la loi ne les y oblige pas pour le moment et que ce n’est pas dans l’intérêt de nVidia à première vue

Pourquoi parles-tu de système américain ? Et de jurisprudence ?

La jurisprudence (interprétation de droit par une juridiction) vient finalement combler un élément que la loi n’a pas couverte. Or ici la question du droit d’auteur et de propriété intellectuelle (incluant donc le canal de diffusion) s’appliquent, même aux US. Il n’y a donc pas lieu à interprétation jurisprudentielle.

Et ce n’est pas la première fois que des éditeurs retirent leurs jeux de plateformes. C’est déjà arrivé avec d’autres que Nvidia.

Justement : tu viens de donner l’utilisation de la jurisprudence dans le système civil law (utilsé en France). C’est pas pareil aux US.

Boycott envers ces gens uniquement attirer par l’argent! Point Barre!!

1 J'aime

Qui est attiré par l’argent ? Les dév qui demandent de l’argent ? Nvidia qui fait payer son service ? Les joueurs qui veulent payer le moins possible ?

1 J'aime

Si j’achète des jeux dématérialisés, j’estime qui m’appartiennent alors pourquoi je ne peux pas, par exemple à ma mort, les donner à mes neveux, nièces ou ami(e)s. C’est aussi du vol à mes yeux.

nVidia, utilise pour son GFN, du matériel : on vous file du matériel gratuitement, vous?
cette boite, a investi dans un projet et elle doit le rentabiliser.
faut pas rêver : sont pas des c.ns, dans ces boites, ils ont des juristes et ils s’en servent!
les pigeons, c’est nous : on pleure sur des gens, qui ne sont pas malheureux.
ça vaut pas le coup de s’engu.uler entre nous, pour ça!

On ne s’engueule pas. On analyse :laughing:

Malheureusement, tu ne l’achètes pas vraiment, comme sur itunes, c’est de la loc longue durée, tu ne peux pas les donner ni les céder à ta mort…
D’où l’importance du physique si tu veux conserver tes biens…

Tu as vécu une mauvaise experience, il ne faut pas généraliser.
J’ai sorti un livre en 2004, 3000 exemplaires, l’editeur a été honnête et transparent sur les ventes, j’ai touché mes droits en temps et en heure, tout s’est bien passé.
J’imagine que comme dans tous les domaines de la création, il y a des requins et des malhonnêtes, mais on va pas accuser une profession pour quelques brebis galeuses…

Malheureusement c’est le propre du dématérialisé : ce que tu ne peux pas toucher ne t’appartient pas réellement.

Et c’est particuièrement vrai pour du contenu couvert par des droits d’auteur et la propriété intellectuelle.

Quand tu achètes sur par exemple Steam ou le Playstation Store, tu acquierts un droit d’accès et d’utilisation du contenu, mais pas de propriété. Si tu lis les CGU de ces services, il est dit que ça peut t’être retiré dans certaines circonstances (heureusement ce sont des cas d’une extrême rareté).

Il est arrivé que des services de VOD ferment leur porte. J’ai eu affaire à NoLim et Flixter. Heureusement parfois (peut-être souvent ?) ces services trouvent des arrangements avec d’autres : NoLim a transféré toutes les achats de ses abonnés vers MyCanal et Flixter vers Google Play. Du coup cela m’a permis de retrouver mes films dans des plateformes plus qualitatives, et de réduire aussi ma bibliothèque de films à un nombre plus restreint de plateformes.

A part ça pour ton « héritage », à part communiquer ton ID et mot de passe, tu peux difficilement transférer ton droit d’accès et d’utilisation à un autre compte. Quoiqu’il y a eu une personnalité qui avait fait une procédure en ce sens il y a un temps, je en sais pas ce qu’il en est…

Autre chose : quand tu achètes une version physique d’un jeu ou film ou musique, tu achètes la matière solide (le disque, sa boîte…) ET le droit d’utilisation du contenu du disque protégé par droit d’auteur. Tu n’as pas la propriété de ce contenu, juste de la matière solide. Petite détail qui ne t’empêchera pas de jouir de ton achat mais qui a son importance. Puisque le contenu ne t’appartient pas mais que tu as acheté un droit d’utilisation, tu peux le copier. Mais ce droit d’utilisation est personnel : tu ne peux copier que pour ton usage personnel et privé, et donc ne peux pas transmettre cette copie à autrui (le fameux problème du téléchargement illégal correspond au partage d’un contenu copié).

1 J'aime

Vous vous prenez la tête pour pas grand chose.
Si vous n’avez pas envie de diffuser votre oeuvre sur un média, c’est votre droit le plus absolu.
Il y’a des raisons qui nous dépassent, probablement financiers.
Ce n’est en effet pas à cause des éditeurs mais de la plateforme.

C’était pareil pour Spotify et consors, il faut avoir des accords, et on ne fait pas ce que l’on veut sous pretexte de visibilité ou je ne sais quoi.

1 J'aime

Complètement ridicule, Nvidia te donne la possibilité de jouer à ton jeu partout comme une console portable. Il me semble pas qu il soit interdit de te promener avec ton livre ou ta musique.
Tu ne l as pas acheter que pour l utiliser chez toi.
Pire si je suis ton raisonnement, on achète un Blu-ray, il est compatible uniquement avec ta première TV , si on veut le regarder ailleurs faut en acheter un autre au nom de la propriété intellectuel ?on marche sur la tête.

C est différent avec spotify, la musique que tu écoutes tu ne l as pas acheter. Rien à voir.

effectivement, tu as clairement raison, avec le démat, ils se sont bien foutu de notre gueule, tu paies le prix fort pour un truc ou tu n as que le droit d accès.

Si

Peut être que certains éditeurs ont des accords de quasi excusivité avec certains opérateurs de diffusion des jeux… Tout simplement ?

Je te parle des CGU que tu as accepté, pas d’autre chose…

Les éditeurs peuvent mettre n importe quelle close abusives mais si dans le pays ou tu habites la loi change la donne, tes fameuse CGU ne valent rien car seul la loi en vigueur dans le pays compte.