Forum Clubic

Machine à voter électronique (page 3)

Le problème vient surtout du fait que ces "boîtes électroniques" (gérées par un code informatique) sont gérées par des sociétés privées … qui peut dire quelles affinités il peut y avoir avec un candidat politique? :neutre:

En Italie, une polémique a été lancée il y a quelques mois de ça justement, avec Berlusconi : le code faisait en sorte que lorsque quelqu’un votait “blanc”, ça donnait une voix à Berlusconi :neutre: … Les observateurs se sont rendus compte de quelquechose face à la chute étrange du nombre de votes blancs en comparaison des autres années …

Donc fraude il y a … et bcp plus facile qu’un décompte humain réalisé par plusieurs personnes désignées au hasard dans la population :jap:

A moins d’une vérification minutieuse du code source de la machine, … toutes les manipulations chiffrées sont possible :oui:

Je pense qu’il est beaucoup plus difficile de frauder avec des bulletins en papier qu’avec l’informatique et l’enjeu est trop important pour prendre le risque. :neutre:

EDIT: Je parle pour les présidentielles, après pour un village paumé en auvergne je dis pas. :o

je suis le seul qui vote pas :paf:

Pour. :neutre:

Totalement pour

Inadmissible qu’on use autant de papier de nos jours :o

d’un coté c’est sur que faire voter tout le monde par ça ce serait super comme gain de temps et d’argent. mais en même temps c’est sur que si c’est bogué…ce serait un bordel monstre.
pour que ce soit idéal : la boite qui édite ça a des compte publics pour être sur que pas de corruption
et elle s’engage, si bugs/hack, a financer un vote traditionnel.
mais bon ce serait l’idéal hein bien sur !
j’ai voté pour paske les gains l’emportent sur les réserves.

En même temps, en tant qu’électeur, m’entendre dire: “voilà, à cause d’un bug, on a tout perdu, faut revenir voter” : je donne pas cher de la société et surtout je pense que le taux de participation chutera assez vite …

Or, en informatique, “le pas le droit à l’erreur” est utopiste :paf: … :neutre:

Donc le vote numérique est un élément “dangereux” … et malheureusement, on nous l’impose de plus en plus :confused:

moi je parlais de recommencer entièrement le vote, de manière traditionnelle : papier ; le tout financé par la société éditrice des machines a vote…evidemment c’est impossible et je le sais bien. je trouve que ce serait les conditions idéales, c’est sûr…

et pour le taux de participation, c’est sur que ca baisserait grave, mais bon après on nous donne la possibilité de plus ou moins choisir nos représentants : ceux qui votent sont récompensés et voila…ce que je veux dire c’est que ne pas voter quelque part c’est se punir soi-même !

Spa marrant si on vote avec les machines, y’aura moins de suspense car moins de temps de dépouillement :o

:paf:

…c’était “la réplique qui sert a rien” du topic :paf:

Spafo. T’imagine voir en temps réél les pourcentage des candidats. Pire qu’un film d’angoisse quand le pen ne cesse de vaciller dans les 15 %. [:kend]

A 200% pour!

Pourquoi? Toutes ces raisons:

  1. C’est plus économique (plus besoin de donner 50 papiers différents pour les 50 candidats alors qu’un seul est finalement utilisé :wink: )

  2. C’est plus sur. Je vois pas en quoi une machine est moins fiable qu’un humain, bien au contraire! Quand on paye par carte bleue, c’est une machine qui gère la transaction, pourtant, ça ne semble pas faire peur… Les DAB, ce sont des machines, pourtant, il y a très peu de problèmes! Alors je ne vois pas en quoi un vote électronique serait plus risqué :??:

  3. On peut très bien imaginer qu’un jour on puisse voter de chez soi

  4. N’allez pas me dire qu’un mec qui compte ses petits bouts de papier pendant des heures fait moins d’erreur qu’une machine qui fait ça en 5 minutes!?

  5. Avec un minimum de précaution, je ne vois pas en quoi le logiciel (ou micro logiciel on devrait dire) serait risqué… Avec les garanties nécessaires, on se protège… Et rien n’empêche un comptage de contrôle des données électroniques…

Tu viens d’énoncer tout ce qu’il se passerait dans le meilleur des cas. C’est sur que si il n’y a pas de problème au final il n’y a pas de problème. :neutre:

Le problème n’est pas le décompte (la machine étant plus fiable que l’humain, OK) mais plutot la manipulation des chiffres (comme ça c’est vu en Italie).

Maintenant, si 2 sociétés différentes peuvent brancher leur algorithme sur les machines à vote et ensuite confronter leurs résultats … OK

Mais donner la gestion de tous les votes à une seule société privée, c’est dangereux :neutre:

Ca ne me dérange pas, de toute façon, numérique ou papier, les fraudes restent toujours possibles

contre pour moi : la fraude bien sûr.
y’a eu un article de Charlie là dessus il ya quelques temps, sur ce genre de machine à voter. Un groupe de hacker les a contacté et montré qu’en 10 min, avec un tournevis tout con, il procédaient au changement d’un truc, je sais plus quoi, et en bidouillant à l’aide d’un programme prévu à cet effet, ils arrivaient à influencer le vote vers un candidat.
le problème c’est que cette manipulation peut très bien s’anticiper sur plusieurs semaines voire plusieurs mois, et les moyens mis en oeuvre pour les “protéger” de ce genre de manip ne seront sans doute jamais là.
de plus, ces “petits bijoux technologiques” sont maintenus par des entreprises privées, qui, pour seul argument niveau sécurité vis à vis de la fraude, disent “c’est sûr, c’est tout”…
donc pour moi c’est non.

Contre pour plusieurs choses, tout d’abord, c’est une chose non-démocratique puisqu’il n’est plus possible à chaque citoyen de participer au processus et de pouvoir constater par lui même le déroulement des élections. Aujourd’hui n’importe qui à le droit de devenir dépouilleur, chaque français sachant lire peut participer au processus, mais là ce n’est plus possible et les connaissance permettant de comprendre réellement ce nouveau processus est réservé à une élite ayant fait de longues études en informatique.

De plus il est impossible de recompter les voix puisque seul les résultats sont enregistrés et transmis. Comme le disait un expert sur ce sujet, il est impossible de vérifier que le code utilisé dans ces machines est fiable et sécurisé, c’est absolument impossible.

En belgique je crois, il y a déjà eut un problème de comptatibilisation des voix dû à un composant électronique qui a eut un raté et qui a fait annuler 3000 voix.

Je finirais en disant que le vote n’est pas simplement une paperasserie administrative mais que c’est un évènement dans la vie du citoyen, en enlevant ce côté qui fait les bases de la démocratie (c’est à dire la possibilité de participer tout au long du processus), on retire tous l’intérêt de ce système, accepter le vote électronique serait un triomphe du machinisme qui remplace l’Homme !