Forum Clubic

Commentaires : Volkswagen compare ses électriques et ses thermiques : le prix au kilomètre est sans appel (page 3)

Perte de temps oui.
Pour la surconsommation, comme je le disais, il faut relativiser, c’est faible même si 5% de la population part en même temps, c’est une surconsommation très ponctuelle et prévisible de l’ordre de 10 à 20%, c’est donc un problème gérable.

J’utilise une Twingo Electrique au quotidien et je trouve ça plutôt bien, même si l’idéal pour moi serait le télétravail ceci dit.

Me concernant, j’utilise les véhicules jusqu’au bout, c’est à dire jusqu’à un kilométrage ou les réparations ne sont plus économiquement viable.
J’ai payé la Twingo 3000€ plus chers que l’équivalent thermique, mais comme j’effectue 20 000 kms/an, j’économise au moins 1500€ de carburant chaque année. Ma batterie est garantie jusqu’en 2028. Et mon carnet de révision prévoit un changement de filtre à habitacle tous les an. C’est donc, pour moi, économiquement viable

Outre le confort particulier de l’électrique, silence, preconditionement, reprises…j’ai découvert quelques détails concernant la recharge que je n’avais pas anticipé.

Négatif, comme le réseau de bornes hors autoroute mal conçu et largement déficient : prises non compatibles avec tous les véhicules, cartes d’abonnements multiples, bornes pas ou mal entretenues, tarification aléatoire, électronique de charge rapide absente sur pas mal de véhicules.

Et positif : recharge à domicile intelligente : La programmation de la recharge permet au fournisseur d’électricité de lisser la consommation. Par exemple, j’ai programmé une recharge à 85% à partir de 22:30 avec fin de charge à 6:30. Le compteur Linky envoi l’info que ma voiture est branché et le fournisseur pilote les périodes de charge en fonction de ses besoin d’équilibrage, la Twingo reçoit des ordres pour couper ou relancer la charge plusieurs fois dans la nuit…Et l’opérateur me rembourse 0.02c par kWh.
Dans le future, une fois le parc d’auto élec suffisant, il sera possible d’utiliser les batteries des voitures pour stocker la production électrique quand elle sera la plus forte et de la restituer lors des pics. Ce qui potentiellement, pourrait éviter d’augmenter la capacité de production est surement même, de mieux gérer l’éolien et le solaire dans le mix énergétique.

2 J'aime

Et ton plein d’essence dans 10 ans tu crois qu’il aura baissé ? Au passage à l’an 2000 j’achetai du super (pas le SP) à 1 € le litre. Ce carburant a disparu mais il était plus cher que le SP actuel. Imagine quel serait son prix 21 ans après.
Mais c’est sûr que les taxes évolueront.

RTE a fait une étude sur le sujet, avec 40% du parc en électrique en 2035, il faudrait environ 50 TWh par an. Soit 125 TWh pour tout le parc.

Un EPR c’est 13 TWh par an. Donc 10 suffiraient.

Mais surtout, RTE prévoit aussi que d’ici à 2035 on devrait pouvoir augmenter la capacité de production en énergie renouvelable de 100 TWh. Et à plus long terme, encore plus… Donc au final, on peut basculer vers les VE sans augmenter la production nucléaire (en fait, les plans de RTE pour 2035 prévoient même d’absorber 40% du parc en VE tout en réduisant sensiblement la production du nucléaire…).

Et il ne faut pas oublier qu’en parallèle il devrait y avoir des baisses de consommation électrique dans d’autres secteurs, notamment grâce à l’amélioration de l’isolation des locaux et à la transition de l’éclairage vers les LED, libérant donc de la capacité.

1 J'aime

Tu es routier, fais Paris-Marseile 3 fois par semaine ?
sans exagérer ces autonomies sont insuffisantes car l’obsession pour les SUV oblige à des véhicules de 2 tonnes.
La perte de poids et le progrès des batteries segmentera l’offre avec du -300km d’autonomie, du 300-600km et du +600km.
Le problème reste encore et toujours la recharge…

1 J'aime

Et avec quel énergie pour le produire ?

Faut continuer à rouler au fossile mais implanter des grandes usines de décarbonation de l’atmosphère.

1 J'aime

L’influence du style SUV sur le poids d’un véhicule, c’est 100-200 kg. C’est pas ça qui fait que les VE sont lourdes. Ce qui fait qu’elles sont lourdes, c’est les 400-600 kg de batterie qu’elles doivent embarquer.

non , mais je pense aux vacances par exemple, ou pour voir de la famille.
Avec une petite famille de deux parents et deux enfants , voyager une voiture est plus rentable que d’y aller en train, et si en plus il faut s’arrête deux fois pour faire le plein …
Ok pour la recharge rapide, elle est de moins d’une heure pour 280Km sur l’ID4, mais est ce qu’on est sûr de trouver une borne de recharge rapide pendant le trajet ? et si c’est le cas, sera elle occupé ? les VE c’est l’avenir , comme pour l’hydrogen , mais pour l’instant l’infrastructure ne suit pas.

Intéressant ça, à maintes reprises j’ai entendu ici que les Linky ne pouvaient pas savoir ce qu’on branchait, qu’il était impossible par derrière de taxer différemment un usage éclairage maison d’un usage recharge auto … :roll_eyes:

Par contre ça ne fera pas vendre des bagnoles.

Le véhicule électrique est vraiment pertinent pour celui qui fait de court trajets (moins de 15kms) en zone urbaine / périurbaine. Ce qui est mon cas, j’ai acheté une Super Soco TC Max qui consomme 1,5kWh pour faire 15 kms en zone ultra embouteillée (soit environ 20cts d’€ par trajet). Je pense à remplacer aussi le véhicule thermique secondaire qui me sert à faire des courses ou à déposer les enfants par temps froid et humide(à + ou - 5kms) par un VE à faible autonomie. Le problème avec les véhicules thermiques sur des distances aussi courtes, ils n’ont pas le temps de chauffer et s’encrassent car ils ne roulent pas assez. Pour les longues distances, le véhicule thermique reste pertinent si on n’a pas les moyens d’acheter une Tesla qui à mon sens sont les seuls VE à pouvoir faire de la longue distance. C’est le véhicule minimum à posséder pour celui qui a les moyens et qu’il a seulement 1 seul véhicule. A mon humble avis, le mieux c’est d’attendre car les prix vont baisser au fur et à mesure que le prix et le poids des batteries baisseront aussi. En conclusion, à chacun son utilisation de son véhicule électrique ou thermique suivant son besoin et il n’y a que celui qui ne bouge pas ou ne voyage pas du tout qui ne pollue pas…

2 J'aime

Normalement non, l’opérateur ne sait effectivement pas quelle est la quantité d’électricité consommée par la voiture précisément (sauf à la récupérer autrement que via Linky, par exemple avec une prise ou une voiture communicante), puisque le compteur Linky n’a qu’une seule sortie actuellement, il ne peut donc pas distinguer la consommation de tel ou tel appareil (faudrait une sortie dédiée). C’est toute l’électricité consommée à certaines heures qui est à tarif réduit, pas seulement celle de la voiture, et par contre la charge de la voiture est pilotée pour ne se faire que dans certaines plages horaire.

1 J'aime

Prévoit, prévoit …
Ils avaient « prévu » que l’EPR de Flamenville couterait 3,3 milliards et démarrerait en 2012.
Comme on dit « les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ».
On en est a plus de 12 milliards et le truc n’est pas encore démarré.

Mais pour moi le problème n’est pas la production globale d’électricité, car ce seront des chantiers localisés. Le soucis va être l’acheminement, en particulier vers les terminaisons (les chargeurs eux même).

Pour 2 chargeurs, on peut se brancher sur les infrastructures existantes.
Mais pour 100, 200 ou 500 chargeurs (allez au bas des HLM de Sarcelles ou de Villiers le Bel), là on rentre dans des grands travaux. On a pas la 4G partout, alors que c’est majoritairement par les ondes, comment croire que l’on va avoir des chargeurs partout dans les 10 ans.

Rien d’impossible à long terme… mais je suis très dubitatif sur les délais.

@popeye78 Si je suis d’accord sur le fait qu’une seconde voiture a tout intérêt a être électrique, je suis moins optimiste sur le prix des batteries. Si une grande partie du parc passe à l’électrique, la pression sur les matières premières va devenir très importantes. Il n’est pas du tout certain que l’effet de masse fasse baisser les prix. Cela pourrait tout aussi bien être le contraire.

Tu ne m’as pas compris.
Je ne te parle pas de ceux qui vont au boulot, le matin.
Je te parle des professionnels de la route, qui passent leurs journée à avaler des kilomètres.
Tu crois qu’ils peuvent se permettre de passer 2 heures, plusieurs fois par jour, à attendre que leurs voitures se rechargent.
La surconsommation ce ferra en pleine journée. Et ça, ce n’est pas pris en compte.

En fait vous ne comprenez pas bien, les possesseurs de véhicules électriques chargent 95% du temps chez eux ou au travail… Donc l augmentant sur les startions de charge, oui sûrement mais cela représente en fait peanuts …

Quand tu habites Sarcelles tu prend le 368 et le rer D :smile:

Il faut bien distinguer les usages et ne pas calquer sur les habitudes prise avec les thermiques.
Pour un usage quotidien avec prise perso, une petite batterie 22 kW suffit. Pour un usage polyvalent ou pour ceux qui ne disposent pas d’une prise de recharge. Il faut taper sur une batterie >60kW avec un véhicule doté d’un chargeur AC 20kWh pour le quotidien et d’un chargeur DC>150kWh pour les déplacements.

Le problème est surtout sur l’organisation du réseau AC 20kWh. L’état à délégués à tout un tas d’opérateurs plus intéressés par les subventions que par l’efficience.
Les bornes AC utilisent le réseaux triphasés de l’éclairage publique…Facile à installer et peut couteuses…Ce qui n’a pas empêché d’avoir des gros défauts de maillage, une impossibilité de se connecter sans la carte de l’opérateur ou une metacarte avec des frais à la noix, sans affichage des prix, prix parfois au kilowatt parfois à la durée…avec une bonne partie des bornes jamais entretenues…et personne pour planifier l’augmentation du nombre de bornes en fonction du nombre de véhicule en circulation…

L’état devrait organiser le réseau de recharge plutôt que de subventionner les constructeurs par les primes écologique et à la conversion…parce-que là pour le moment c’est totalement inégalitaire et aussi inefficace…mais voila…c’est la France…

C’est un graphique fait par des commerciaux…

Lorsque l’on regarde la comparaison du segment VW… La thermique a 1137km d’autonomie versus 345km pour l’électrique… LOL quoi. Pareil niveau accélération, l’électrique perd 1sec.

A ce moment là, on pourrait comparer la voiture thermique à un vélo électrique (puisque de toute façon tout sera bridé à 30km/h en ville pour augmenter l’autonomie des batteries…).

VOLKSWAGEN, c’est bien le constructeur qui non seulement n’assume pas ses responsabilités quand le produit vendu présente un / des défauts mais qui de plus est capable de laisser une GTI 2015 toutes options avec des problèmes /dégradations NON RESOLUES depuis plus de 6 ans ? Le client a donc le droit et l’obligation de payer et ensuite de subir l’incompétence manifeste d’un constructeur qui de plus pratique le « LAISSER POURRIR3 LES RECLAMATIONS » Et pour finir, si vous jamais vous "osez démonter ces pratiques " sur les réseaux sociaux , pour alerter les consommateur, vos comptes sont « muselés » ( mes deux compte Linkedin et ce matin mon compte twitter ! ! !)
Donc en claire, vous avez le droit de PAYER LE PRIX FORT pour VW / Audi et leurs options hors de prix mais si vous divulguez les travers avérés de ce constructeur, vous n’aurez plus accès à vos comptes sociaux . Sachez le ! !

Ah ah ah…

Thermique 6l x 1.7€ * 1500 = 15k€ de carburant.
Électrique 2€* 1500 = 3k€ d’'électricité.

Actuellement il y a déjà des véhicules elec qui ont dépassés les 150 000 kms avec le pack batterie d’origine. Mais les technos ont largement progressaient depuis…

Alors, commercialement, même pour un Jack Russel, la question elle est vite répondue…