Forum Clubic

Commentaires : Volkswagen compare ses électriques et ses thermiques : le prix au kilomètre est sans appel (page 4)

Tout a fait. Une batterie lithium correcte perd environ 10% de sa capacité en 500 cycles de charge.

500 cycles avec 300 km d’autonomie, c’est 150 000 km. Et à ce stade là, la batterie est loin d’être rincée. En fait avec la marge que prévoient les constructeurs au niveau de la capacité de la batterie, à 10% de perte on n’a pas 10% de perte d’autonomie.

Par exemple sur l’ID.4 la batterie de 52 kWh « utiles » fait en fait 55 kWh de capacité physique. Quand elle aura perdu 10% de capacité physique, la perte d’autonomie ne sera que de 4%. Pas franchement de quoi nécessiter un remplacement de la batterie (en fait, avec la dégradation mécanique, je serai pas surpris qu’une thermique perde plus de 4% en 150 000 km…).

1 J'aime

Va trouver un Enyaq à 34k, c’est 48 minimum sur leboncoin…

Si tu fais 15mins de pause toute les 2 ou 3h ça va…Avec les superchargeur et les batterie 800v ça va le faire d’ici peu…

Le Paris Marseille d’une traite faut oublier…

Déjà, tu ne pourras plus rentrer dans les villes avec le genre de véhicule capable de faire ça…

Je ne sais pas si ça a été dit (j’ai un peu survolé les commentaires…)

A la différence du pétrole, l’électricité, on peut la produire nous même.
S’il y a une augmentation de consommation d’électricité, nul doute que certains seront ingénieux et économiseront quelques KWh en produisant eux même l’électricité…
Je me vois bien le faire.

Panneaux solaires, mini éoliennes, etc. etc…
L’environnement autour de la voiture électrique changera forcément.

1 J'aime

Surtout qu’avec un ou deux véhicules électrique à la maison, tu auras de quoi stocker…

Du nucléaire importé de france :wink:

Le compteur Linky fait parti des pré-requis pour la recharge intelligente. Il faut une application sur téléphone, l’identifiant de la voiture, ton identifiant Enedis ET un compteur Linky.

Le tarif évolue en permanence en fonction de la consommation. En modulant la charge sur la consommation tous le monde est gagnant.

Le problème n’étant pas la fourniture d’électricité moyenne mais la capacité en pic. Même en utilisant un mix énergétique alimenté par plusieurs pays.

L’électricité ne se stock pas. Les productions à partir d’energies fossiles sont facile à moduler, mais le vent, le soleil et même l’atome ne se gère pas facilement.

Avec plusieurs millions de véhicules branchés en même temps utilisés comme stockage temporaire, ce n’est plus la même chose.

La voiture électrique ne sera peut être pas le problème mais la solution.

Avis_Linky.pdf (connaissancedesenergies.org)

Extrait :
*Linky permet de mesurer les flux d’énergie dans les deux sens (reçue du réseau, ou injectée vers le réseau) et donc simplifie la prise en compte de l’autoconsommation avec échanges partiels,
ainsi que l’utilisation de batteries de véhicules en stockage à certaines périodes de la journée.
Il permet d’apporter des services plus sophistiqués aux clients tels que :

le « management tarifaire » : les équipements modulent leur fonctionnement selon le
tarif du moment.

le suivi de consommation/production électrique : l’ERL permet de diffuser les informations de consommation en temps réel pour un affichage sur des supports adaptés à domicile ou via des objets connectés.

le pilotage de certains équipements pour maîtriser sa consommation et améliorer son
confort, comme les compteurs classiques mettent en route et arrêtent les cumulus
électriques.

l’effacement de consommation, pour contribuer à écrêter les pointes, en contrepartie
d’un avantage tarifaire.*

2 J'aime

Pour Sarcelles, j’espère que c’est de l’humour.
La ligne D, je connais bien. Quand tu as des horaires un peu décalé (facteurs, aide soignants, les 3x8 ), et que tu va de banlieue à banlieue c’est juste 3h d’enfer par jour (quand tout va bien), sans compter que tout le monde n’habite pas au pied de la gare. Ce n’est pas pour rien que ces parkings sont gavé de bagnoles.

Quant à la prise « perso » … au pied des immeubles des lieux indiqués … ?!

Pour le reste, on est assez d’accord. Il est urgentissime de faire suivre les infrastructures. On ne peut pas obliger les gens a passer à l’électrique sans leur donner les moyen de faire le plein.

Je ne comprend pas comment on peut arriver à un prix d’utilisation par kilomètre inférieur sur un Q4 50 par rapport à un ID4, alors que tout est plus cher sur le Q4 : prix d’achat, consommation, taxes.

Je suis un bébé Alexis Carrel*, j’ ai vécu à Sarcelles Lochere jusqu’à mes 20 ans…Mes parents n’ont jamais eu de voiture…C’était pareil pour la majorité des gens d’ailleurs… J’avais un seul pote dont les parents avaient une voiture…c’était juste avant qu’il ne quittent le bloc… :laughing:

Faut être réaliste. Les inégalités de revenus augmentes, le couts de l’automobile aussi…donc, un véhicule électrique par foyer Sarcellois me semble improbable…Ou alors une trottinette…

Aie, aie…pas taper, pas taper… sinon j’ appel mes potes de Sarcelles… :smile:

et le foyer de Jeunes Travailleurs était à côté

Le foyer existe toujours, quand j’étais gamin il avait était transformé pour accueillir les réfugiés boat-people*, alala, j’ai eu plein de potes dans ce foyer et des copines aussi :yum:…c’est des bons souvenirs ça…

*En 1979 les élites française (Jean Paul Sartre, André Glucksman, Bernard Kouchner…) étaient d’accord pour sauver les réfugiés, mais bon, pas chez eux bien sur. Non, il était préférables que ce soit nous qui leur fassions une petite place…

Tout ça pour dire, que même si l’ambiance est électrique dans les cités, ce n’est pas là quil faut résoudre les problème de distribution d’électricité automobile en premier…Essayez juste de traverser la France par ses petites routes départementales pour comprendre le problème…Il y a plein de zone blanche auto/électrique… :woozy_face:

Le tout électrique n’est pas d’actualité. J’ai sous mes fenêtres 2 bornes de recharge sans cesse occupées par des gens qui ont 30 minutes à perdre tous les jours. Le diesel, ça marche bien, mais c’est du passé. Aujourd’hui, Toyota a vendu 15 millions d’hybrides depuis 10ans, ils en sont à la 4ème génération. Avec des boîtes automatiques 8 vitesses, électrique en ville, essence sur autoroute, et tout le mix entre les deux. Que fait donc wolkswagen

Je ne partage pas ton optimisme sur les voiture hybrides.

L’hybride non rechargeable (j’imagine que tu parles des Prius) n’utilise électrique de façon efficiente qu’en zone urbaine. La ou les petites voitures 100% sont déjà très efficaces. Dés que tu es sur le réseau secondaire le gain est nul, l’hybridation permet d’avoir un bonus en couple/puissance mais rajoute aussi du poids…
L’hybride rechargable, oui…enfin faut voir…moi par exemple, je fait 80 - 100 kms par jours.Avec des hybrides rechargable qui mixe les 2 energies c’est pas trés interressant.

Mon patron adore par contre, il vient de changer sa Lexus hybride contre une Merco hybride, le tous en voiture de société sans la taxe TVS… Youpi, un ecolo…

Si le réseau était un peu pensé au lieu d’être un faire valoir pseudo écolo nous n’aurions absolument pas besoin de voiture hybride…

Bonjour…je possède une voiture électrique sa consommation annuelle pour 10000km ne dépasse pas celle d un ballon d eau chaude…
J ai également installé par mes soins des panneaux solaires qui me permettent de faire des belles économies ,surtout bien sur par beau temps…

Le véhicule une ioniq m est revenue,neuve à 25 k euros et les panneaux solaires pour 6kw crête 6,5k euros…
Il faut sortir de ces énergies fossiles, ne pas avoir peur du changement…

1 J'aime

Je n’y connais rien en « avaleurs de km », même si j’en étais un petit à une époque (40000 à 50000km par an, environ 200km par jour). Donc je ne sais pas si ils sont nombreux ni si ils se branchent potentiellement tous en même temps…

Au, fait je roulais en Zoe, branchée tous les soirs et c’était nettement mieux que de faire le plein 1 fois par semaine! :stuck_out_tongue:

nucléaire+ de l’eau

Mon post est pour mettre en lumière le décalage entre la stratégie énergétique de l’état avec le tout électrique en 2030.
Ils ferment des centrales nucléaires tout juste rénovées comme les 2 tranches de Fessenheim et imposent à EDF de fermer 14 autres tranches d’ici 2035. Ils ont également fait fermer des centrales thermiques qui étaient uniquement utilisées pour couvrir les pics de consommation quand l’hydro ne suit plus, alors qu’on en a besoin quand les énergies intermittentes ne sont pas dispo.

Parallèlement à ça il y a juste 1 EPR qui sera mis en service dans 2 ans et 6 en projet, donc pour une mise en service probablement après 2030.

Le Diesel et l’essence consommés en France représentent 275 TWh/an en équivalent électrique, après pertes diverses. Leur 100 TWh serviront juste à compenser les fermetures de tranches nuc… Le compte n’y est pas.

J’ai pas vérifié le détail des calculs, mais je vois au moins 3 erreurs qui te conduisent à surévaluer largement la quantité d’électricité nécessaire et le nombre d’EPR nécessaires pour la produire :

  • si on efface la consommation annuelle de carburants, il faut aussi effacer la consommation électrique liée au raffinage de ces carburants… j’ai jamais cherché à combien elle s’élève, mais j’ai vu plusieurs fois dans les commentaires sur Clubic qu’elle est de l’ordre de 2 kWh par litre… Si ce chiffre est correct, c’est 102 TWh qu’il faut déduire (5.1E10 litres)
  • pour les rendements thermiques, tu as pris le rendement maximal des moteurs. Ce rendement n’est atteint quasiment qu’au banc d’essai, en circulation réelle le rendement moyen est largement inférieur. Il y a aussi plus de pertes dans la transmission (BV + embrayage). Et il y a en prime plein d’énergie gaspillée à chaque freinage.
  • pour le facteur de charge du nucléaire, il est en pratique bien plus faible que le facteur de charge maximal « technique » (ie lié uniquement aux arrêts pour maintenance/panne), qui est de l’ordre de 90%, parce qu’on ne peut pas faire tourner le parc nucléaire au maximum la nuit, faute de consommation et/ou de moyens de stockage suffisants… sauf que justement avec des millions de VE branchés au réseau toute la nuit, on a cette consommation nocturne qui permet de faire tourner les centrales nucléaires à un régime de base plus élevé. Cette hausse possible du facteur de charge est valable aussi bien pour les nouveaux réacteurs que pour le parc existant.

Pour info, concernant le rendement moyen réel du thermique par rapport à l’électrique, on peut faire des estimations assez précises en comparant la consommation électrique/essence sur un PHEV avec différents taux d’utilisation de l’électrique.

En faisant ça sur mon PHEV, et en traçant la droite conso thermique en fonction de la conso électrique, j’obtiens que 1 l/100 km à la pompe sont équivalents à 2.8 kWh/100 km à la prise (bien entendu, c’est un ratio qui est lié à mon propre usage, le ratio serait probablement un peu plus faible pour quelqu’un faisant plus de ville, plus élevé pour quelqu’un faisant plus d’autoroute… grosso modo on peut considérer qu’il évolue probablement entre 2 et 4 chez la plupart des gens). Ce qui veut dire que le rendement de la pompe à la roue du thermique n’est que de 28.6% par rapport au rendement de la prise à la roue de l’électrique. Ce dernier rendement est lui même probablement de l’ordre de 70% sur mon véhicule (sachant que je mesure un rendement à la charge de 84% en moyenne), ce qui donne au final un rendement effectif de la pompe à la roue de seulement 20% pour le thermique.

Et encore, c’est un hybride, donc le rendement moyen en thermique est déjà à la base nettement supérieur à celui d’un thermique pur, car récupération d’énergie au freinage + utilisation du cycle Atkinson + alternateur/moteur électrique pour amener le moteur thermique à des points d’exploitation ayant un meilleur rendement (par exemple, quand je roule sur autoroute, à vitesse stabilisé, il va charger la batterie pour demander plus de puissance au moteur thermique, car la puissance demander pour simplement maintenir la vitesse est inférieure à la puissance à laquelle le rendement est maximum à ce régime moteur, puis au bout d’un moment il va couper le thermique et faire quelques km en électrique pour consommer ce qu’il a produit, et à l’inverse, si je fais une forte demande de puissance, par exemple pour maintenir la vitesse dans une montée, il va demander au moteur thermique que la puissance correspondant à son rendement maximal pour ce régime, et l’électrique va compléter).

1 J'aime

De toute façon nous vivons le début de la fin de l’automobile toutes énergies confondues … cramer les resources de la planète dans les bouchons tous les jours n’est plus possible .