Commentaires : Streaming : est-ce que le piratage est en train de tuer Netflix? (page 3)

Rien à voir, le Free to play avec des contenus non indispensables payants, c’est un modèle économique différent. Mais ce modèle économique n’est de loin pas applicable à tous les jeux, et encore moins aux films et séries…

Et surtout, quand un jeu n’opte PAS pour ce modèle économique, la version pirate ne va bel et bien rien rapporter à l’éditeur, puisque le joueur sur la version pirate ne va pas acheter des contenus additionnels qui n’existent pas (et même quand il y a des contenus additionnels payants en plus d’une base payante, je suis pas sûr que les versions pirates aient accès à ces contenus, puisqu’elles sont « déconnectées » de la plateforme de vente… donc les joueurs pirates ne les achèteront jamais).

La seule « pub » c’est si le joueur pirate montre le jeu à un copain et que ce copain l’achète au lieu de récupérer la même version pirate…

2 « J'aime »

Quel rapport? Chez Epic, c’est un jeu gratuit obtenu légalement; et si ça ne va rien leur apporter directement, Epic paye le créateur du jeu et espère juste que le client achète plus tard d’autres jeux.
Alors que dans le cas du piratage, c’est une perte sèche sans avenir.

1 « J'aime »

Le manque à gagner existe, mais y’a une nuance, pour les indé ça sera catastrophique, mais pour les grosses boites ça reste bénéfique

Si tu est indé et que grace au piratage, ton jeu deviens connu, qui te dit que c’est pas une excellente affaire de se faire pirater ?

De nos jours, un produit dont personne ne parle, c’est très dur a vendre. Les gens associent la hype à un gage de qualité.

Quelque chose qui est connu, même donné gratis, tu aura toujours un moyen de transformer l’attention que t’accordent tes fans en vendant quelque chose.

Quel rapport? Chez Epic, c’est un jeu gratuit obtenu légalement; et si ça ne va rien leur apporter directement, Epic paye le créateur du jeu et espère juste que le client achète plus tard d’autres jeux.
Alors que dans le cas du piratage, c’est une perte sèche sans avenir.

Perte sèche sans avenir ?

Dans les années 90, Windows a été piraté à très grande échelle. Et beaucoup de gens ont appris son existence et ont commencé à l’utiliser ainsi. Et beaucoup d’autres éditeurs et produit ont suivi le même chemin.

Si on en juge de tout ce qu’ils ont vendu par la suite, ça ne devait pas être une si mauvaise affaire.

Quand Epic Games te donnent gratuitement et légalement leur jeu, c’est ce mécanisme qu’ils utilisent et qui se résument à « d’abord devenir connu, que les gens utilisent massivement notre produit, l’apprécient et l’utilisent, ensuite on voit ce qu’on peut leur vendre ».

La différence, c’est que par le passé, des éditeurs en ont profité « malgré eux » et probablement sans l’avoir voulu, aujourd’hui, les éditeurs ont compris la puissance du principe et l’utilisent de façon explicite et légale.

A tel point qu’aujourd’hui, il faudrait vraiment être idiot pour pirater avec tout ce qu’on peut avoir gratos…et légalement.

1 « J'aime »

Pour le développeur du jeu vidéo, oui !

Rien à voir : quand quelqu’un choisit Windows (légalement ou pas), oui il y a de grande chance qu’ils utilisent une version suivante plus tard. Mais ça ne fonctionne pas pour un jeu.

Oui, que Epic utilise. Pas le développeur du jeu. Le dév est payé par Epic là. Et dans le cas du piratage, le dév ne gagne(ra) rien.

1 « J'aime »

Pour le développeur du jeu vidéo, oui !

Le jeu vidéo, c’est un produit comme un autre. Si tu n’est pas connu, tu ne vendra rien.

Il vaut mieux avoir 20% de licences légales sur un million d’utilisateurs que de vendre 200 licences avant de tomber dans l’oubli… ou de devoir investir une fortune en pub pour chaque licence vendue.

Les éditeurs de jeu vidéo ont très bien compris cela.

Rien à voir : quand quelqu’un choisit Windows (légalement ou pas), oui il y a de grande chance qu’ils utilisent une version suivante plus tard. Mais ça ne fonctionne pas pour un jeu.

Et pourquoi ça ne fonctionnerait pas pour les jeux ?

Vous pensez que GTA ou Unreal Tournament n’ont jamais été piratés ? Et que ceux qui les ont piraté et adoré n’étaient pas prédisposés à acheter la version suivante ?

C’est parce qu’Epic Games (et bien d’autres) ont très bien compris cela, qu’ils en ont vu les bénéfices et qu’ils l’utilisent maintenant de façon explicite… avec un succès qui se passe de commentaire.

En quelques sortes, le monde du jeu vidéo à inventé une forme de « piratage légalisé » et en tire d’immense profits.

On peut également dire que le monde du logiciel libre utilise un business model du même genre.

Oui, que Epic utilise. Pas le développeur du jeu. Le dév est payé par Epic là. Et dans le cas du piratage, le dév ne gagne(ra) rien.

Le développeur, il gagne son argent parce qu’Epic en gagne et le paye, c’est une chaine qui n’est pas dissociable.

This. Ce qui fait baisser le piratage, c’est quand l’offre payante devient plus pratique que le piratage. Avec la multiplication des plateformes, il faudrait 3-4 services pour ne rien rater et ce n’est plus à la portée de tout le monde.

3 « J'aime »

Je prends de temps en temps Netflix pendant un mois et j’arrête immédiatement mon abonnement. Je le reprends 3 mois plus tard pour voir s’il y a des nouveautés, et souvent je suis déçu par le peu de bons films récents. Il y a de bons films, mais que j’ai déjà vu il y a quelques années, voir carrément « anciens ». Aucune envie de payer pour revoir des films déjà vus.
Je ne crois pas que ça soit le piratage qui tue Netflix. A part si on est un accro des séries ou qu’on a pas trop d’esprit critique, c’est simplement qu’on en a vite fait le tour et que la qualité n’est pas au rendez-vous.

1 « J'aime »

A toi d’en apporter la preuve… Il est très probable au contraire que ces gens aient de nouveau téléchargé la suite.

+1, Netflix a longtemps été la plateforme abordable et avec un contenu de qualité. Maintenant hélas il y a de la concurrence, et l’on doit choisir une partie du marché ou d’avoir plusieurs abonnements.

1 « J'aime »

A toi d’en apporter la preuve…

(1) Une entreprise n’arrive pas à une conclusion par hasard. Epic à fait de nombreux jeux auparavant.

(2) Le business model de Fortnite fonctionne du tonnerre.

(3) Il y en a plein d’autre.

Il est très probable au contraire que ces gens aient de nouveau téléchargé la suite.

Pour se ramasser pleins de virus et pas de clé valide pour jouer en ligne ?

Au prix ou l’on trouve des jeux légaux depuis les années 2000, il faudrait avoir vraiment envie de s’emmerder la vie.

Tu veux un jeu ? Si t’est pressé et que tu l’adore et que t’as du pognon, tu le payes plein pot. Sinon, tu attends quelques mois, tu l’aura pour 1/4 du prix, légalement et avec pleins d’extensions.

1 « J'aime »

Mais n’a strictement rien à voir avec le piratage et surtout, n’est pas adaptable à tous types de jeu (sinon tout le monde ferait ça hein…) et encore moins aux films et séries…

1 « J'aime »

Ça c’est la théorie. La pratique, c’est qu’il y en a plein qui sont pressés et qui payent pas quand même. Et ce même parmi ceux qui ont les moyens de payer plein pot tout de suite.

Quand tu vois le ratio de ventes PC/console de certains jeux multiplateformes, qui panche largement en faveur des consoles, alors qu’il y a plus de joueurs sur PC, et que la version PC est souvent moins chère, il est évident que quand le piratage est possible, ça ampute sacrément les ventes…

1 « J'aime »

Il n’y a pas de reponse categorique à donner, c’est du cas par cas.

Un jeune précaire qui pirate un jeu qu’il n’aurait pas pu s’acheter, c’est mieux que rien pour le studio, il va ptet s’attacher a la licence ou au studio, et acheter leurs futures jeux quand il aura les moyen.

A l’inverse un cadre qui pirate leur jeu par radinerie, c’est une perte sèche pour le studio.

3 « J'aime »

Je ne suis pas sûr d’avoir compris…

Donc les gens piratent la première mouture d’un jeu car ils n’ont pas envie de le payer, par contre pour sa suite ils vont l’acheter parce qu’ils auront peur de se choper un virus en la piratant, et puis de toute façon elle ne coûte pas chère.

C’est ça ?

3 « J'aime »

Oh, pauvre jeune précaire qui n’a pas les moyens d’acheter un jeu vidéo pour son P.C. de gamer payé une blinde… :sweat_smile:

1 « J'aime »

Les gamer PC sont attachés a leur bibliothèque Steam, ils veulent y avoir tous leurs jeux, ils achètent même énormément de jeu auxquelles ils ne jouent pas, ils ont des backlog longs comme le bras.

Le piratage c’est principalement des gens qui auraient pas acheté de toute façon.

Les jeunes précaires n’ont pas des PC gamer qui coutent une blinde. Sinon c’est qu’ils ne sont pas précaires.

Il doit y avoir 10 séries par an d’originales toutes plateformes confondues alors payer 50€/an d’abonnement non merci…

Merci de citer des sources sérieuses qui étayent cette affirmation.

Ah, alors s’ils n’ont pas de P.C. de gamer ils ne piratent pas de jeux, puisqu’ils n’ont pas les moyens d’y jouer. :blush:

1 « J'aime »

C’est effrayant le nombre de personnes qui reprochent aux séries sur Netflix d’être « woke ». J’ai beau me dire que la plupart utilisent ce terme sans savoir ce qu’il veut dire, ça n’en reste pas moins inquiétant…

4 « J'aime »