Forum Clubic

Commentaires : Que savez-vous des voitures électriques ? Pas grand-chose, d'après une étude britannique (page 4)

Toutes vos réactions sont dignes d’intérêt et prouvent que le sujet est d’actualité. Mais au fond, le problème tourne autour de la pollution en générale et de l’avenir de notre planète. Mais savez vous quel est le moyen de transport le plus polluant? Nos politiques veulent nous faire croire que nous sommes les seuls responsables du désastre. Ah bon?

Le problème de la voiture c’est que la pollution impacte directement notre environnement proche contrairement à l’avion dont les retombées sont plus diffuses ou les bateaux qui sont finalement peu à quai.

C’est rien d’autre que la voiture qui pollue les écoles dont il était question lundi par exemple :confused:

1/ Qui a parlé de « seuil de rentabilité écologique » sinon toi. Comme déjà dit, si les termes ne sont pas proprement définis, on ne peut pas discuter. Et tu n’as fournis aucun élément permettant de démontrer ton affirmation.
2/ Ton cours de mécanique HS ne change rien : tous les véhicules ont des freins qui servent et qui s’usent.
4/ Il est parfaitement clair pourquoi l’expression initiale du « réchauffement climatique » a morphé pendant le hiatus 1998-2018 en le truisme du « changement climatique » pas assez alarmiste qui a donc été à nouveau changé en peur du « dérèglement climatique » (en attendant la prochaine sornette de « disruption climatique » j’imagine).

Explique pourquoi la tendance de la température entre 1910 et 1945, période où l’influence du CO2 est négligeable comme l’indique le GIEC, est exactement identique à l’augmentation moderne.

Ta dernière phrase est symptomatique du croyant : elle fait penser à la blague de l’alcoolique qui cherche ses clés sous le lampadaire parce que c’est le seul endroit éclairé…

1/ c’est juste de la mécanique… j’vais pas me lancer dans un cours magistral pour t’expliquer pourquoi un moteur thermique est moins fiable qu’un moteur électrique surtout pour quelqu’un qui balance des absurdités manifestement sans connaitre le sujet.

2/ quelle mauvaise foi :rofl: Le thermique consomme 4 fois plus les plaquettes… ça génère donc plus de pollution non ? Il te faut des sources encore ou ça te parait suffisamment logique dit comme ça ?

4/ c’est affirmation est totalement fausse, la tendance est très nettement plus importante depuis les années 80 !!!

Quand une analyse scientifique est partagée par 97% des sachant dans le domaine, ce serait en mathématique on dirait que ce serait un axiome. Tu préfères croire quelques 3% qui trouvent ça tout à fait normal d’avoir des glaciers qui fondent en moins de 10 ans et des problèmes respiratoires de plus en plus fréquent. Tout ça à grand renfort d’affirmation totalement sans fondement. C’est bien d’être à ce point convaincu sans l’ombre du début d’un argument… juste en rejetant toutes les analyses scientifiques parce que… ben… c’est plus simple.

Je ne vais pas lutter, c’est impossible de combattre une théorie complotiste.

Ce n’est absolument pas lié à la voiture électrique, ça fait très longtemps (15 ans) que la TIPP a laissé sa place à la TICPE pour taxer toute forme d’énergie.

C’est faux. Si tout le parc devait passer à l’électrique alors bien évidemment, toute la stratégie de consommation s’en trouverait bouleverser et l’électricité stocké dans les autos et non utilisée pourrait même être utiliser pour alimenter le réseau.

Il pourra le faire mais plutôt que rouler comme un débile à s’entasser dans les bouchons pendant 8h, il fera des haltes toutes les 2h pendant 20-30 minutes. On peut même espérer qu’il soit un peu moins crétin sur la route grace à ces moments de détente :slight_smile:

C’est totalement absurde. Les batteries sont utilisées depuis longtemps et la durée de vie dépasse même très largement les espérances (10 ans). Et même pire, pour éviter d’éventuelles pertes de capacité, beaucoup de constructeur embarque 20% de batterie supplémentaire pour suppléant.

Je ne comprends vraiment pas pourquoi tu persistes dans cette bêtise

Ca date pas d’aujourd’hui, c’est même la raison pour laquelle le bonus écologique favorisait les diesels :smiley:

OK… je commence à comprendre… tu travailles chez un dieseliste ?

Pt1 je me disais aussi que c’était pas possible de dire autant d’anerie, mais maintenant c’est évident… tout ça c’était juste pour défendre le diesel… tout s’éclaire :smirk:

Alors :

  • il y a toujours le problème du FAP inopérant à froid
  • je ne sais pas d’où tu sors que le diesel est plus fiable, on fait beaucoup moins de kilomètres avec un diesel moderne qu’un vieux diesel. Les voitures avec 800 000km au compteur; s’en est fini.
  • admettons que le diesel soit fiable, c’est pas le cas du FAP. On va avoir une recrudescence de remplacement de FAP après quelques années d’utilisation sur les diesel moderne. Et un FAP c’est pas donné non plus. On voit déjà beaucoup d’automobiliste qui n’ont pas l’occasion de monter en température se retrouver avec de gros souci après même moins que 50 000 kms.

C’est pourquoi le FAP devient obligatoire sur les essences mais il a l’avantage d’être beaucoup plus simple que celui des diesel et donc plus fiable notamment parce qu’il y a moins à filtrer.

Ils se sont surtout fait bien avoir par des constructeurs qui ont truqués les tests sur banc pour cacher une grande partie des rejets de diesel. Et mine de rien, ça consomme moins donc pour un béotien, ça pollue moins… ça c’était avant de considérer TOUS les polluants.

A froid un diesel moderne pollue toujours autant, c’est une catastrophe pour les villes.

1/ Tu es donc incapable de démontrer ce que tu avances : pas étonnant.
2/ Où sont les test indépendants qui le démontre ? Encore un peu et tu vas nous affirmer que l’électrique use moins de pneu et de route.
4/ Et non :

J’attends toujours tes explications.

Quand on en arrive au consensus politique, c’est qu’on a vraiment plus rien à dire :

1/ ben si je te parle juste de lubrification, distribution, piéces mécanique en mouvement… faut que je précise ou t’as compris ? Pour les voitures électriques c’est même un moteur à induction ce qui en plus permet un bien meilleur rendement. Mais là aussi, faudrait que je te fasse un court de mécanique et les couts énergétique de passer d’un torseur à un mouvement, la perte dans les frottements, etc.

Mais bon, je connais bien cette mécanique complotiste à chercher le détail pour démontrer ce qui l’arrange. Genre si le consensus scientifique est 96.7 et pas 97.6% c’est qu’il y a bien tromperie :smiley:

2/ Non, ça use plus de pneu parce que le couple est plus important et la voiture plus lourde.
Contrairement à toi, j’ai rien n’à vendre, ça ne me dérange nullement de parler des défauts de l’électrique aussi :slight_smile:

Tests indépendant de quoi ? Ca consomme moins de plaquettes de frein parce que la plupart des freinages se font SANS les freins. Je sais pas comment te le dire autrement… tu veux pas comprendre.

C’est un fait, avec une récupération d’énergie, on consomme moins de plaquettes, c’est pareil sur les hybrides. Le frein n’est utiliser que pour freiner FORT, c’est conçu comme ça.

3/ J’insiste pas, comme j’ai dit, démontrer à un complotiste qu’il a tord est impossible. L’absence de preuve sera toujours plus une preuve de la théorie.

Juste un truc… c’est quoi l’intérêt de faire croire à un réchauffement climatique ? A qui profite ce grand complot ?

Trump a raison, vive Trump… et le fait qu’il a des intérêts dans l’industrie pétrolière est un hasard bien entendu… :stuck_out_tongue:

Edit : bon, quand même, je suis obligé de répondre à ta courbe puisque tu n’as pas lu mon lien. Suis le lien si tu veux avoir les explications :slight_smile:

Autre lien autre graphique là aussi très clair, en prenant une période plus longue c’est encore plus visible : https://www.contrepoints.org/2014/12/02/189977-changement-climatique-les-arguments-des-sceptiques

Là pour le coup, la source vient de climato-sceptique :stuck_out_tongue: Même les climato-sceptiques sont d’accord sur le fait que la température augmente plus et plus vite… la seule question qu’ils posent c’est : est-ce vraiment à cause de nous ? Bref… même là, t’as un débat de retard :smiley:

Et gateau sur la cerise pour l’histoire du consensus avec les 97% gonflé : https://fr.wikipedia.org/wiki/Controverse_sur_le_réchauffement_climatique#Existence_et_signification_d’un_consensus

Et pour la qualité de l’air, c’est une vue de l’esprit aussi ?

n’importe quoi lol!
avec un chargeur à $500, on peux chargé une nissan leaf en moins de 6h

le lobby nucléaire a pas mal d’agents sur ce site
la pollution par les dérivés pétroliers et celles des plaquettes de freins n’ont rien à voir.
Les dérivés pétroliers sont assimilables pour une très grande part par la nature.
Les résidus nucléaires c’est de l’ultra pollution pour des milliers d’années.
Mais comme c’est l’omerta sur tout ce qui touche au nucléaire, comme Fukushima, cela permet à des gens d’affirmer que le nucléaire pollue moins.

Personne sur ce topic n’a défendu le nucléaire donc bon… j’comprends pas bien ta saillie. :sweat:

Le pétrole ne pollue pas… Mouais… t’iras dire ça à ceux qui vivent au bord des routes ou ceux qui se souviennent de la catastrophe de l’Erika. Faut pas dire n’importe quoi non plus… le pétrole non polluant c’est celui qu’on laisse sous la terre :slight_smile: De toute façon, on peut clore le débat assez facilement : il n’existe pas, à l’heure actuelle de solution, pour créer de l’énergie à grande échelle sans polluer.

Dommage d’arriver après la bataille, et d’être complètement HS. Le sujet était les prises classiques, justement pas les chargeurs rapides.

+1 megadub. Perso la première source à remplacer me semble être le pétrole+charbon+gaz. Et on est très loin d’avoir une source d’énergie permettant de remplacer tout ça (70% de l’énergie en France : https://www.connaissancedesenergies.org/sites/default/files/album_images/consommation-finale-energie-france-2015.png).

1/ Aucune rapport avec la pollution et toujours 0 donnée pour pouvoir comparer. Ânonner à la Goebbels du consensus à longueur de commentaire permet peut-être de te rassurer ou de faire reluire ton ego, mais n’est pas plus convaincant.
2/ Comme la plupart des freinages pour tous les véhicules. S’il n’existe pas de tests qui supportent tes affirmations, elles ne valent rien.
3/ Le complotiste ici semble plutôt celui qui en voit partout. Et qu’est-ce que vient faire Trump dans la discussion à part essayer de la dérailler ?

Comme les images ne s’affichent pas ici (bug de Clubic), je ne peux rien en dire. Le lien vers Contrepoints a une seule image en rapport (le reste démonte tous les arguments réchauffistes, bravo et merci de m’éviter de le faire !) :

Elle dit la même chose que mon image d’origine : entre 1910 et 1945 la pente est similaire à celle moderne. Quelle est l’explication de cette similitude de tendance ? Le GIEC ne s’en préoccupe pas puisque selon lui la [CO2] était trop faible avant 1950 pour avoir un impact.

L’explication la plus simple (rasoir d’Ockham) est que la Nature est parfaitement capable d’augmenter (ou de diminuer) la température globale de par ses nombreux cycles internes, ce qu’elle a fait depuis 4 milliards d’années. On ne peut donc exclure la même explication pour la période moderne. Voilà qui devrait faire s’interroger…

Sinon pour les intérêts et motivations des participants à cette escroquerie, cela dépend des participants eux-mêmes. Mais on peut résumer la situation avec la règle des « 5P » qui explique 99% des comportements des individus : Pouvoir, Pognon, Prestige, Privilège et Putes. Et pour illustrer de manière amusante :

Le physicien et le climatologue

Climatologue : « J’ai un système de complexité et composition indéterminées flottant en rotation dans le vide à ~3 K. Il possède quelques états stationnaires et des sources d’énergie mineures internes. Une source externe lui envoie constamment 1365 W/m². Qui va-t-il se passer ? »

Physicien : « Le système atteindra un état stationnaire de température en renvoyant dans l’espace une quantité de chaleur correspondant au total des sources d’énergie. La complexité du système étant inconnue, et le corps étant en rotation dans l’espace face à une source d’énergie, il existera des variations cycliques de température mais la moyenne à long terme ne variera pas. »

Climatologue : « Ah. Et si la composition du système est modifiée ? »

Physicien : « Pareil, voir ci-dessus. »

Climatologue : « Peut-être que vous ne comprenez pas ma question. Le système a une quantité inconnue de CO2 dans son atmosphère qui absorbe de l’énergie dans le même spectre que le système la rayonne. Il y a aussi des quantités de carbone et d’oxygène qui se combine pour créer plus de CO2 qui absorbe plus d’énergie. Est-ce que cela ne va pas augmenter la température du système ? »

Physicien : « Il y aura une fluctuation temporaire de température causée par les changements dans la manière dont l’énergie traverse le système, mais pour la moyenne à long terme… voir plus haut. »

Climatologue : « Mais le CO2 devrait causer une petite augmentation de la température, qui, même temporaire, devrait causer une forte élévation de la teneur en vapeur d’eau qui devrait absorber encore plus énergie rayonnée par le système. Cela devrait augmenter sa température. »

Physicien : « Il y aura une fluctuation temporaire de la température causée par les variations dans la manière dont l’énergie traverse le système, mais pour la moyenne à long terme… voir plus haut. »

Climatologue : « Cela ne peut pas être vrai. J’ai mesuré la température à des milliers de points dans le système, et la moyenne augmente. »

Physicien : « L’augmentation observée peut être due à un ou plusieurs facteurs. Elle peut être due à une variation cyclique qui n’est pas terminée, ou aux changements que vous avez mentionnés précédemment et qui résultent en la redistribution de l’énergie dans le système qui affectent alors plus les points de mesure que la moyenne du système entier. À moins que les sources d’énergie aient changé, la moyenne à long terme… voir plus haut. »

Climatologue : « Ahah ! Et tous ces carburants fossiles qui relâchent de l’énergie stockée depuis des millions d’années, vous ne pouvez pas nier que cela devrait augmenter la température. »

Physicien : « Est-ce qu’ils représentent plus de 0,01 % de l’énergie incidente ? »

Climatologue : « Uhmm… non. »

Physicien : « Erreur d’arrondi. Pour la moyenne à long terme de la planète, voir plus haut. »

Climatologue : « Le méthane ! Il absorbe encore plus d’énergie que le CO2. »

Physicien : « Voir plus haut. »

Climatologue : « Les nuages !! Ils vont retenir encore plus d’énergie ! »

Physicien : « Voir plus haut. »

Climatologue : « La glace !!! Si une fluctuation de la température fait fondre toute la glace, moins d’énergie devrait être réfléchie dans l’espace, et elle devrait être absorbée par le système, ce qui augmenterait sa température. Haha ! »

Physicien : « Cette glace est située en majorité aux pôles où l’inclinaison du rayonnement de la source d’énergie est si élevé que très peu est alors absorbée par la surface, élevant alors faiblement sa température très négative. Cela devrait diminuer le différentiel de température entre les tropiques et les pôles et diminuer alors les phénomènes de convection qui déplacent l’énergie depuis les endroits les plus chauds vers les endroits les plus froids. Ceci devrait élever le rayonnement de la planète selon le surplus d’énergie en entrée jusqu’à ce que la planète refroidisse assez pour recommencer à former de la glace. Comme je l’ai déjà mentionné, le changement du système proposé pourrait très bien résulter dans la redistribution des flux d’énergie, et à court terme à des fluctuations de température, mais pour le long terme… voir plus haut. »

Climatologue : « Blasphémateur ! Non-croyant !! La température DOIT augmenter ! J’ai les rapports ! J’ai les mesures ! J’ai les modèles ! J’ai les commissions ! Les commissions de l’ONU ! Les subventions ! Des milliards de milliards ! Je ne peux PAS avoir tort ! Je ne pourrais pas l’expliquer ! Des milliards ! et les marchés et les taxes carbone ! Des trilliards sur les marchés et les taxes carbone !!! »

Physicien : « Combien de subventions ? »

Climatologue : « Des milliards. T’en veux ? »

Physicien : « Uhmm… »

Climatologue : « DES MILLIARDS !!! »

Climatologue : « Bonjour. J’étais un physicien. Quand j’ai commencé à comprendre le danger auquel le monde fait face, j’ai pris la bonne décision : devenir un climatologue. Laissez-moi vous expliquer l’effet de serre… »

1/ Arrête un peu de faire l’idiot juste pour te faire mousser, tu sais très bien de quoi il s’agit. Tout n’est pas à démontrer, il y a des faits technologiques : si un moteur à un meilleur rendement, il consomme moins d’énergie et pollue donc moins.

Rappel : tout ça part de ton affirmation : “’il est impossible de dérouler l’ensemble de la très longue chaîne de production d’un véhicule et donc d’en estimer la pollution réelle.”

Ce qui est évidemment totalement faux. On peut parfaitement le faire, il n’y a aucune difficulté à suivre tout le processus de fabrication d’une voiture et ses pièces. Je ne comprends même pas comment on peut sortir une anerie pareil. C’est vraiment l’art de sortir des énormités comme si c’était parfaitement admis… c’est la construction même des fake news.

Il y a bien une usine d’extraction de Lithium sur la face cachée de la Lune, alors on peut bien mesurer la pollution d’une voiture, pas de problème :slight_smile:

2/ je te parles de mon expérience ça compte pas j’imagine ? :stuck_out_tongue: Je t’ai communiqué des sources mais tu les ignores parce que ça t’arrange pas :smiley:

Mais là encore, je suis sûr que tu sais parfaitement que la récupération d’énergie au freinage use moins les plaquettes. Donc bon, à quoi bon continuer ce petit jeu. Soit t’as les compétences techniques pour comprendre la démonstration et c’est donc inutile que je le fasse parce que tu es déjà au courant, soit t’as aucune compétence et tu nies donc sans la moindre expertise et là aussi, ça sert à rien de me lancer dans une démonstration que tu ne pourras pas comprendre.

Aller, je vais même simplifié : avec des freins classiques l’énergie généré au freinage est dissipé en chaleur, avec les freins de voiture électriques une partie de cette énergie est réutilisé. Donc même si on imaginait que les freins s’usent pareil, le fait rien que de recycler l’énergie permet de moins polluer :slight_smile:

3/ Trump est un climato-sceptique des plus fervents et comme beaucoup d’entre eux, il a des intérêts dans l’industrie pétrolière, ce qui ne peut-être qu’une coïcidence bien sûr :slight_smile:

Encore une fois, même les climato-sceptiques, pour la plupart, reconnaissent qu’il y a bien un réchauffement climatique qui s’accentuent un peu plus à chaque décennie. Il ne sont juste pas d’accord sur la cause.

Et t’as toujours pas répondu à mes questions pourtant simple : à qui profite le crime de cette volonté farouche de faire croire qu’on pollue la planète sachant que de toute façon rien n’est sérieusement fait pour lutter contre ? Est-ce que la dégradation de la qualité de l’air est également un mythe totalement infondé ?

Bon… OK… alors entre 1910 et 1945, la température augmente de 0.4 degrès… entre 1970 et 2005, elle augmente de 0.6 degrès… 50% d’élévation supplémentaire et c’est la même pente ? T’es sérieux là ? les 0.4 degrès supplémentaire on était atteint en 20 ans de 70 à 90 au lieu de 35 ans… comment tu peux dire que c’est la même pente ?

T’es quand même balaise toi, tu es d’accord sur le graphique mais t’es pas foutu de le lire… enfin, là c’est facile quand même, il y a juste à lire les abscisses et les ordonnées… on fait ça au collège :sweat:

Imprime le graphe, prend une règle et trace les lignes… ce sera plus simple

Clairement en rouge ça grimpe plus raide et surtout plus longtemps.

1/ Toujours aucune donnée pour prouver ton affirmation de départ. Creuse encore, tu finiras bien par voir le fond.
2/ À moins que tu ais 2 voitures identiques, à part leur motorisation, et les moyens adéquats pour démontrer ce que tu avances, ton « expérience » ne sert pas grand chose. Récupérer de l’énergie est HS : l’énergie n’est pas un polluant. Le point concerne l’usure dont tu ne démontres en rien qu’elle soit différente dans les 2 cas. Cf 1/.
3/ Où ai-je écrit qu’il n’y avait pas eu de réchauffement ? Nulle part puisque j’ai au contraire demandé une explication au fait que le réchauffement moderne avait une tendance similaire au réchauffement entre 1910 et 1945, explication que tu n’est pas capable de fournir.

Donc c’est juste une argumentation fallacieuse de ta part sous forme d’hommes de paille HS (Trump, consensus), un classique du croyant réchauffiste pour essayer d’esquiver le cul de sac scientifique dans lequel il s’est fourré.

Mémo du cyber-sophiste.
Objet : pour éviter ou terminer tout débat en ligne et rester dans ta zone de confort idéologique, il suffit d’invoquer le mot magique adapté à la situation :

  • si tu ne veux pas/plus discuter de faits, d’évènements ou de rapprochements troublant, crier au « complot(iste) » permet de dévier le problème en tentant de faire passer à peu de frais le contradicteur pour un parano affabulateur sans rien avoir à démontrer ;
  • si tu es ignare sur un sujet scientifique quelconque, le plus simple est de te mettre du côté de la majorité : « consensus » fera l’affaire ;
  • si tu ne veux pas/plus discuter car à bout d’argument face à l’oppression cognitive et la profondeur intellectuelle de l’adversaire, le mot magique est « troll ».

Pour le moment tu coches 2 des points ci-dessus : il ne te reste plus qu’ invoquer « troll » et tu fais banco !

Zourbon est le spécialiste du HS pour étayer ses arguments, je ne le lis même plus :slight_smile:

Et je te conseils de laisser les sceptiques, ils auront toujours raison. C’est un consensus scientifique, mais les mecs trouvent toujours des raisons. Il est pourtant logique de comprendre que l’humain interfère avec son environnement négativement.

Les mecs vont t’expliquer que la nature adsorbe d’X manières, alors que les températures augmentent encore et encore et sont plus hautes qu’avant. Laisses tomber d’avance ^^’. Le pire, c’est que même les données et images qu’ils donnent, valident le réchauffement et le fait que la planète ne s’en sort pas toute seule. Mais ils continuent dans leur délire. Les mecs se basent sur une “tendance” qui est similaire, mais sans prendre en compte les valeurs absolues, qui sont complétement plus hautes.

C’est exactement la façon de procéder des complotistes. Trouver une similitude, et tout baser là dessus, en parlant de cycle naturel (dont ni eux, ni nous, avons la réponse d’ailleurs). Certainement pour continuer leur petit confort, accuser les gouvernements de s’en mettre plein les fouilles… Ou je sais pas trop quoi encore.

@tfpsly
Juste pour rétablir, as-tu bien lu mon premier commentaire donc, celui qui pointait déjà du doigt que tu confondais ? Car dire ad hominem à tout va c’est bien, reconnaitre aussi ses torts, c’est mieux :slight_smile:

Les calculs ont déjà été faits, il n’y a pas de différence entre les 2 tendances :


D’autant plus que le point principal existe toujours : l’hypothèse « naturelle » reste à réfuter.

Ha tiens… le précédent tableau ne te convient plus du coup :rofl:

Pas grave, même dans ce graph, on voit clairement une hausse des températures plus longues de 30% et un accroissement de la température 10% plus élevé sur une période de 35 ans.

CQFD

En effet :slight_smile: mais il y a quand même 2 faits indéniables : la qualité de l’air se détériore et l’espérance de vie en bonne santé stagne. C’est pas forcément lié entre eux ni à la pollution mais c’est suffisamment inquiétant même si ces 3 faits sont indépendants les uns des autres.

Personnellement, le réchauffement m’inquiète moins que la qualité de l’air mais réfuter ce réchauffement est juste faux factuellement.

Alors si moins vicier l’air peut permettre de revenir à une moyenne des températures plus basses, c’est tant mieux, mais moi c’est surtout le fait de pouvoir respirer correctement qui m’inquiète avant tout.

1/ Discuter de 2 points de climatologie sans prendre en compte les incertitudes des mesures et donc celles des calculs et des statistiques n’est pas très scientifique : l’intérêt réside seulement dans la comparaison en première approximation. D’autant plus que les phénomènes naturels de persistance à long terme dus au caractère auto-corrrélé des données de température ne sont pas (non plus) pris en compte.
2/ Les données de mesures indiquent que la qualité de l’air augmente partout dans le monde (sauf dans quelques points noirs localisés comme en Chine et dans les PVD) :
en France :



En UK :

En Europe :
https://www.eea.europa.eu/data-and-maps/daviz/emission-trends-for-the-main#tab-chart_1
Aux USA :

Etc.

Les facteurs influençant l’espérance de vie sont beaucoup trop nombreux et diffus pour que son évolution puisse être rattachée à une seule cause. Surtout quand les méthodologies de calcul diffèrent entre pays.

Mais avant même de chercher à rattacher ceci avec cela, il faudrait d’abord prouver de manière causale que la pollution, par ex. sous forme de particules, pose un problème sanitaire. Ce qui n’est pas le cas. Il n’existe pas d’explication étiologique pour cette pollution en particulier et les études d’épidémiologie restent partagées (et fatalement non causales). Il est donc inutile de chercher des relations quand il n’y pas de cause et de pérorer sur le sujet.

Ha ben je sais pas moi, je commente TES graphes :slight_smile: Si tu balances des trucs dont t’es même pas sûr, je peux plus rien pour toi :stuck_out_tongue:

Oui, d’ailleurs les nuages brunatres et les problèmes respiratoires dans les grandes villes c’est une vue de l’esprit. Bon, là, clairement, c’est plus possible de discuter. Nier l’évidence ça me dépasse.

Je ne sais pas pour les études mais moi je sens bien que ça sent pas pareil dans le métro qu’en surface, que je respire mieux chez moi que dans le centre de Marseille et qu’au cul d’une bagnole, ça me pique la gorge. Mais comme la pollution n’existe pas, me voila rassurer :slight_smile: Les taux peuvent bien baisser, les pics de pollution se multiplient et globalement ça reste un air irrespirable.

PS : Discuter de 3 gaz polluant sans prendre en compte les incertitudes des mesures et donc celles des calculs et des statistiques n’est pas très scientifique :stuck_out_tongue_winking_eye: