Forum Clubic

Commentaires : Que savez-vous des voitures électriques ? Pas grand-chose, d'après une étude britannique

Les véhicules électriques souffriraient encore largement d’une méconnaissance du public : c’est la conclusion d’une étude menée sur le territoire britannique. Et cela aurait des conséquences réelles sur les ventes de ce type de voitures.

plus de la moitié des personnes interrogées ignorent qu’il est possible de charger
sa voiture depuis une prise à domicile.

Oui sauf que ça ne sert à rien : une petite Zoe prendrait 24h pour être chargée, une Testla 43h…

Il faut un système de charge plus puissant à la maison. Donc cette “méconnaissance” ne fait rien perdre.

… Pour une charge complète sur une 50 kWh.

Ce qui n’est absolument pas la majoritairement le cas. Le cas classique est trajet maison - boulot, boulot - maison et en ce cas, la nuit est amplement suffisante pour 90% des gens. Sur une 20kWh l’autonomie est de 240 km pour une recharge de moins de 10h sur prise classique. 240 km … Il n’y a qu’une minorité de personne qui font 240 bornes tous les jours.

Le cas dont tu parles, c’est une autonomie de 400+ km. Tu vas m’expliquer qui fait ça, par jour ? Cela doit représenter que quelques % de la populations tout au plus. Et quand bien même, tu fais un crochet par une recharge rapide, ou tu l’utilise moins le WE, et tu te retrouves le Lundi avec une charge complète.

Donc si, la “méconnaissance” fait perdre et relève d’un mauvais argument pour ne pas se pencher sur l’électrique. Sauf effectivement, les gros rouleurs type commerciaux, où ceux qui ne rentre pas chez eux.

Mais c’est une minorité.

De manière générale, il y a bien plus de mauvaises informations ou légende urbaine sur l’électrique, ceux qui n’en veulent pas et sont dans un cadre typique d’utilisation n’en ont généralement aucun de valable. Tu viens d’ailleurs de montrer ta méconnaissance :frowning:

Sauf à part le prix, peut être. Et encore, les gens ne sont généralement pas aux courants (quand je vois les anti-électrique) que l’on peut en acquérir d’occasion, ce qui retire 1/3 du prix.

Ça sert à rien mais je recharge ma voiture toutes les semaines dessus quand même … mais … ça sert pas … du tout …

Bref, même dans les commentaires clubic on voit que les gens n’y connaisse rien en voiture électrique ormis le “j’ai lu ça dans un autre arcticle” …

1 J'aime

Beaucoup de chiffres aberrants dans les commentaires.

  • Une prise 32A charge à 7,4 kwh/h
  • Une batterie de Tesla 3 Long range a une capacité de 75kw.
    À vos calculettes :wink:

De plus effectivement en branchant sa voiture tous les soirs, elle a très peu de chance d’être complétement vide à moins de faire plus de 400 km/jour

“Si j’avais demandé aux gens ce qu’ils voulaient, ils auraient répondu des chevaux plus rapides.”, Henry Ford.
L’urgence de nos jours est d’innover et d’arrêter de demander aux gens ce qu’ils veulent.

Ce qu’on sait par contre, c’est qu’une voiture électrique ce n’est pas 0 pollution!
Peu de pollution chez nous, peut-être, mais le freinage engendre tout de même des particules fines et les recharges induisent la nécessité de poursuivre sur la voie du nucléaire.
Quant à la pollution produite lors de la construction des batteries, d’accord ça ne pollue pas chez nous, mais certains coins de chine deviennent aussi hospitalier à la vie humaine qu’un paysage lunaire… pour peu qu’on arrive à expédier nos déchets radioactifs à l’étranger, c’est sûr qu’ici ça aura l’air propre!

Ca devient du chipotage à ce niveau de discussion.
Si on pousse plus loin, l’usure des pneus génère des micro-particules de latex, tout aussi nocif pour la santé.

!!!??? donc vous n’avez effectivement rien compris au problème.
Vous rechargez chaque jour ce que vous consommez, c’est à dire à 95% ou 98% vos domiciles-travail.
et ça ne prend ni 24 ni 48h, ça prend 3 à 4 h maximum.
Les recharges rapides sont d’usage exceptionnel

En effet l’usure des pneus émet des particules nocives. Cela rentre dans l’argumentaire visant à démontrer que le véhicule électrique n’est pas un véhicule 0 pollution.
Concernant pneus et plaquettes de frein cela le place donc au même niveau qu’un véhicule essence ou diesel.
Le véritable choix que l’on fait en achetant électrique ou énergie fossile, c’est est-ce qu’on veut subir la pollution de ses propres déplacements ou est-ce qu’on préfère que cette pollution se fasse ailleurs.
Car oui, tout déplacement pollue, quelque soit la nature de la pollution émise.
Et comme on est tous obligés de se déplacer… aucune solution n’est bonne.
Mon premier commentaire visait seulement à rappeler que l’électrique n’était pas une solution miracle, mais seulement une solution pour polluer autrement.

“Ce qu’on sait par contre, c’est qu’une voiture électrique ce n’est pas 0 pollution!”
Oui, les prétroliers ont bien réussi à vous rentrer ça dans la tête, c’est déculpabilisant.
mais pour le coup, vous ne savez pas combien votre thermique pollue sur sa durée de vie (ni à sa création ) comparé à une électrique dans les mêmes conditions et avec sa batterie.
Et c’est bien ça qui craint, car votre auto à pétrole, sur sa durée de vie, va polluer considérablement plus qu’une électrique ET sa batterie.

“Peu de pollution chez nous, peut-être, mais le freinage engendre tout de même des particules fines”
Ben non, freinage récupératif oblige, vous n’aurez probablement jamais à changer vos plaquettes de frein de votre vie. Ni votre huile. ni vos courroies accessoires. ni votre distribution. ni votre liquide de refroidissement. ni votre filtre à air. ni votre filtres à particules. ni votre liquide AdBlue pour les nox, ni ,ni etc…

“Et les recharges induisent la nécessité de poursuivre sur la voie du nucléaire.”
non, le VE2G (la possibilité au Véhicule électrique de charger lors des pics énergies renouvellables et de se décharger en cas de gros creux) est indispensable au scénario ADEME du zéro nucléaire. Et quoi qu’il en soit le nucléaire reste un scénario plus souhaitable que le pétrole et le charbon.
Le véhicule électrique branché en parking au boulot deviendra probablement une sorte d’énorme batterie collaborative géante, capable d’absorber d’énormes chocs de sur / sous production électrique.
Plusieurs tests sont déjà en cours, notamment chez Renault et Nissan

1 J'aime

Ca c’est si tu vides totalement la batterie mais pour une utilisation quotidienne, le plus souvent une nuit suffit. Sinon la Green’up est financé par toutes les marques et permet une recharge sur une prise classique mais protégé ce qui permet une recharge plus rapide.

utiliser des transports en communs génèrerait moins de pollution. j’ai bien écrit, moins.
il faudrait pour cela, changer beaucoup “d’habitudes”.
nos descendants, auront le droit de ne pas nous aimer.

Alors :
1- oui la fabrication pollue bien plus mais c’est largement compensé dans la vie de l’auto
2- le freinage pollue moins qu’une thermique parce que la récupération d’énergie limite l’usure des plaquettes et donc la production de particule.
3- non, je recharge avec mes panneaux solaires :slight_smile:
4- oui ça pollue ailleurs mais si ça pollue d’abord ce n’est pas tant l’air que l’eau et l’urgence est bien la pollution atmosphèrique et ça pourrait moins polluer aussi si les pays en question faisait un effort… ce qu’ils finiront par faire, ça ne fait pas de doute.

1 J'aime

Non, pas seulement. Le choix c’est aussi : est-ce que je pollue toujours plus à chaque fois que j’utilise la voiture ou alors mon empreinte sur l’environnement est de moins en moins prégnante tout au long de la vie du véhicule. En gros, à partir de 40 000km le VE aura pollué autant qu’une thermique mais au delà la pollution au kilomètre est TRES significativement moindre.

Faudrait quand même pas exagérer non plus, les plaquettes s’usent moins vite mais faudra quand même les changer, il y a bien du liquide de refroidissement, il y a aussi des filtres habitacles, l’huile de la boite, etc.

Faut pas non plus vendre du rêve :stuck_out_tongue:

Finalement, on voit que même sur ce topic, le VE a encore beaucoup de chemin à faire dans les esprits. Perso, j’ai commencé timidement avec une Yaris hybride dont j’étais super content et j’ai passé le pas quand la Zoe a adopté le pack 40kW. Après 2 ans et 75000km, je félicite tous les jours de mon choix :slight_smile:

PS : elle est à vendre :stuck_out_tongue_winking_eye:

Personnellement j’ai un argument imparable contre l’électrique ou tout du moins à court terme: je n’ai juste pas les moyens de changer de voiture … (occasion ou non).

Donc le commercial il va attendre un peu hein xD

1/ Rien ne le prouve parce qu’il est impossible de dérouler l’ensemble de la très longue chaîne de production d’un véhicule et donc d’en estimer la pollution réelle.
2/ Un freinage reste un freinage : qu’il serve à autre chose ne change rien à l’usure du frein. Un spécialiste allemand a estimé que les 2/3 de la pollution en ville dérivent de l’usure pneu/frein. Toutes les voitures sont concernées.
3/ -
4/ Il n’y a pas « d’urgence » : la pollution atmosphérique, si elle existe (et cela dépend de la manière dont on la définit), n’a pas d’impact sanitaire mesurable.

Les 48000 morts (en France) avancés ici ou là sont des morts virtuels prématurés calculés sur la base d’une généralisation abusive par modélisation basée sur un échantillon non représentatif de la population, de données de mortalités bien trop larges (tous les morts sont pris en compte sauf les accidents) et de données de pollution inventées (pour les faire correspondre aux adresses postales des morts virtuels). Plus bien d’autres problèmes méthodologiques et grossières erreurs qui rendent l’étude sans aucun mérite et non crédible.

Non, ce n’est pas l’usure des pneus dont on parle mais de l’usure du bitume de la route.
Sur un gros diesel de 2019, les particules émise par le pot d’échappement sont négligeables par rapport aux particules arrachées à la route et aux plaquettes.

Bref, côté particules fines, aujourd’huis, ce n’est pas dans l’automobile qu’il faut chercher (sauf peut être à trouver un système de freinage moins polluant).

Les particules fines aujourd’huis sont principalement émises par l’industrie et les chauffages collectifs et individuels (fuel, charbon, bois).

j’ai passé le pas quand la Zoe a adopté le pack 40kW. Après 2 ans et 75000km, je félicite tous les jours de mon choix :slight_smile:

=> Jamais je n’achèterai une voiture électrique d’occasion où il faudra changer les batteries sous deux ans.
C’est là le vrais problème de l’électrique. Les batteries. ça coute un bras pour les changer, et il faut le faire tous les 3 à 5 ans suivant l’utilisation et le modèle.