Forum Clubic

Commentaires : Doctolib est submergé de prises de rendez-vous pour la dose de rappel anti COVID-19 (page 3)

Ca reste un choix soumis à la délivrance d’un passe sanitaire, à un clivage volontairement alimenté par les politiques et les média.
Donc un drôle de choix quand même.
Et puis va dire aux aides soignants que ça reste un choix.
Va dire au professionnels du tourisme, aux restaurateurs qui doivent modifier leur infrastructure, leur manière de travailler, leur idéologie (s’ils n’ont pas envie de contrôler parce qu’ils trouvent ça odieux) que ça reste un choix.

3 J'aime

Tout est une question de choix toujours, sauf peut être pour certains professionnels en effets… Mais c’est aussi justifié… Tu ne peux pas être en contact avec de nombreuses personnes en étant un vecteur de risques supplémentaires. (enfin de mon point de vue)

Pour certains autres professionnels… C’est normal aussi de s’adapter à la situation et d’adapter leurs infrastructures… Sinon ils deviennent (possiblement) un facteur aggravant de la situation…

Fin bref je ne suis pas un politiciens ou dans la santé, mais ça ne me semble pas totalement faux toutes ces mesures… Il faut faire des choix (encore) pour tenter de maintenir un semblant de vie normale, si on s’y refuse on se vois restreindre certains loisirs etc… Et si il y a pas cette restriction et surtout en France, autant ne rien faire du tout.

Quand j’étais jeune j’avais de l’éducation civique à l’école, je sais pas si ça existe encore. (remarque ne te concernant pas, juste ça me passais à l’esprit).

Ta remarque sur l’éducation civique est tout à fait pertinente.
J’en avais aussi étant jeune.
Et une des choses que j’ai apprise c’est qu’en tant que Français nous faisons partie de la République qui prône la Liberté, l’Egalité et la Fraternité.
Et ces 3 valeurs sont bafouées depuis plusieurs mois.
Concernant la liberté, tu l’admets toi même au moins pour certains professionnels (mais selon moi pour l’ensemble de la population), elle n’existe pas car ils n’ont pas le choix (ou si, celui de perdre leur boulot, ce qui est arrivé à des personnes que je connais personnellement).
Pour l’Egalité, là aussi tu le reconnais, nous ne sommes pas tous égaux devant les choix qui s’offrent à nous, devant les activités que nous pouvons avoir (ceux qui ont le passe vs ceux qui ne l’ont pas).
Et pour la Fraternité, il suffit de voir quelques posts plus haut de certains qui disent « Je ne comprends pas qu’on ne dérembourse pas les soins liés à la COVID aux personnes non vaccinées ». Et ce n’est qu’un exemple. Mais clairement certains rejettent les autres, voire ont de la haine contre eux.

5 J'aime

Sinon, les gens qui veulent se protéger portent des masques FFP2 et se font vacciner et les autres portes pas de masque et prennent des risques et tout le monde est content ?

(Je dis peut etre totallement de la m*rde, je vous laisse me contredire ^^’)

Tu enverrai tes proches se faire soigner chez des gens qui font l’effort d’être le meilleur vecteur pour la maladie.
Il est clairement démontré que si le vaccin n’est pas la solution ultime, il fiche un sérieux coup de frein.
Et dans des métiers ou on cotoies des personnes faibles, car malade et ou vieux par exemple, c’est presque criminel de multiplier leur chance de tomber malade. Car c’est aussi une maladie nosocomiale…

1 J'aime

et je rajouterai « et protéger les autres » :wink:

1 J'aime

Il faudrait que les media et par extension nous au final arrêtions de jouer sur les mots et de parler de VACCIN. Appelons un chat un chat.
Au risque de me répéter (j’ai dit la même chose sur un autre post ):

Peut-on me rappeler le rôle d’un VACCIN s’il vous plait?
Puis-je attraper la rougeole, la dyphtérie, le tétanos si je suis vacciné contre? Puis-je transmettre ces maladies? Non et non dans tous les cas
Puis-je attraper la Covid si j’ai eu 2, 3 injections? Puis je la transmettre? Oui et oui dans les deux cas!

Clairement l’injection qu’on nous propose n’est pas un vaccin, ne fonctionne pas de la même manière et n’a pas les mêmes effets.
Donc ne l’appelons pas vaccin.

C’est comme si j’appelais « soudure » une simple réparation avec de la colle. Il est évident que coller deux morceaux de fer ensemble va faire qu’ils vont rester associés pendant un certain temps, mais la résistance à l’effort, et le résultat final sont loin d’être identiques.
Donc j’appelle ça du collage, pas une soudure. Ou alors si je le faisais, les professionnels de la soudure se moqueraient bien de moi…

3 J'aime

Je suis actuellement positif au covid
Et j’ai un simple RHUME

La chance ? Non, j’ai moins de 50 ans et 0 comorbidité.

Et 0 dose je précise.

Pourquoi j’irai me vacciner contre une maladie qui ne me fait ABSOLUMENT RIEN (même une gastro est + violente), sachant que le vaccin:

  • N’empêche pas vraiment la transmission
  • A un risque (aussi faible soit il) de déclencher myocardite, péricardite, et autres problèmes graves ?
  • Ne semble valable que 6 mois environ

Sérieusement ?

6 J'aime

Tes anticorps le connaissant maintenant seront plus aptes à te protéger en cas de seconde infection.
La vaccination ne devrait se faire qu’après un test sérologique si on n’a pas été contaminé.

2 J'aime

Dit, monsieur le professeur, il l’appelle comment le vaccin grippal, tout comme ceux qui demandent des rappels ponctuellement.

Je connais des personnes à mon travail qui l’ont eu et ont perdu le gout / odorat ou une certaine partie et qu’ils ne l’ont jamais entierement récupérer alors qu’ils sont jeune et en bonne santé. Perso c’est une des raisons principale qui me font prendre le vaccin / respecter au mieux les gestes barrières

Je l’appelle vaccin, pouquoi?
Le vaccin contre la grippe est d’ailleurs efficace contre une (ou des) souche-s donnée-s et agit comme un vaccin peut le faire.
Le problème n’est pas le vaccin, mais le fait que la grippe est imprévisible et l’efficacité du vaccin varie d’une année sur l’autre et elle dépend principalement du degré de similitude entre les souches rentrant dans la composition du vaccin sélectionnées par l’OMS et les souches circulantes.
Je réitère donc ce que j’ai dit : la façon de fonctionner d’un vaccin n’est pas la même que celle de l’injection qu’on nous propose contre la Covid, et les effets ne sont pas les mêmes non plus.
Ne l’appelons donc pas VACCIN.
Si aujourd’hui encore tu ne sais pas comment fonctionne une injection à ARNm, tu as des tas de sites très bien faits qui l’expliquent (ex: Les vaccins à ARN messager sont-ils sûrs ? Ce que l’on sait)

1 J'aime

C’est bien pour cette raison que le lien que tu cites le nomme « vaccin » :roll_eyes:

Attends, s’il change la signification de « vaccin », « épidémie », « saturation des hôpitaux » etc. comme il le veut, alors peut-être qu’il a raison dans son nouveau langage. Sauf que personne ne comprend(ra) ce qu’il raconte :smiley:

@tangofever Message supprimé : hors Charte !

Singapour l’a fait, elle dérembourse les frais lié au Covid des non-vax (ceux qui n’ont aucune opposition médicale valable en totu cas)

"Peut-être parce que les non vaccinés se lèvent à 4h du matin depuis 20 ans pour te donner à bouffer et que par conséquent il cotise pour avoir l’accès aux soins comme les autres, "

Si tu refuses de t’arrêter au feu rouge, ça peut aller plus loin qu’une logique d’assurance tout risque, et tu peux te faire condamner pour l’ensemble des frais faits aux victimes. Là c’est un peu pareil, cotisant ou pas, tu cotises mais en échange d’un comportement raisonnable face à la maladie, c’est en tout cas le contrat social.
Si tu refuses de te protéger en pleine pandémie, tu devrais en assumer seul les conséquences.

1 J'aime

Là sincèrement cette réponse ne fait pas avancer le débat.
Elle est du niveau maternelle, moyenne section…
Justement le lien que j’ai fourni parle de vaccin et c’est exactement ce que je reproche. Ce n’est pas parce que les media parlent de vaccin qu’il faut l’accepter.
Cette remarque sur le fait qu’il ne faut pas l’appeler vaccin est portée par de grands scientifiques comme le professeur Peter A. McCullough (Peter A. McCullough — Wikipédia) par exemple.
Donc vos remarques sont peut-être un peu déplacées.

Il l’explique ici: Le Dr Peter McCullough sur les limites et dangers de la vaccination. - CrowdBunker

1 J'aime

+1 sur toute la ligne
Et sinon le Astra Z ,on n’en parle plus du tout ?

Effectivement je m’étais abaissé à ton niveau d’argumentation :upside_down_face:
Ton prof McC ne décide pas ce qu’est ou non un vaccin. La communauté médicale tout entière, à quelques rares exceptions près, les décrit comme des vaccins; ce sont bien des vaccins. Ton avis ou celui d’un ou deux Dr ne compte pas.

1 J'aime

Je suis actuellement positif au covid
Et j’ai un simple RHUME
La chance ? Non, j’ai moins de 50 ans et 0 comorbidité.
Et 0 dose je précise.
Pourquoi j’irai me vacciner contre une maladie qui ne me fait ABSOLUMENT RIEN (même une gastro est + violente), sachant que le vaccin:
N’empêche pas vraiment la transmission
A un risque (aussi faible soit il) de déclencher myocardite, péricardite, et autres problèmes graves ?
Ne semble valable que 6 mois environ
Sérieusement ?

Car le vaccin RÉDUIT la transmission.
Car tu as plus de chance d’avoir une forme grave du Covid, via une autre infection plus tard, que d’avoir une réaction grave du vaccin. Mais tu as le droit de re-tenter la chance si tu veux, c’est ton choix, mais ne le fait pas passer pour sensé ^^, c’est du jet de Dés, et factuellement tu as pris le risque le plus grand.
L’efficacité baisse à 6 mois, il n’est pas « plus valable » après 6 mois. Attention aux mots utilisés.

Après libre à toi que ces données ne t’importent pas, mais faut le dire clairement. Le bénéfice collectif ne t’importe pas, et tu as tenté un pari sur le risque le plus élevé que tu avais. :slight_smile: