Forum Clubic

Commentaires : 2022, l'année de la voiture solaire? (page 3)

Non ton raisonnement est faux…
Tu compare les choux et les carottes…
Une 308 diesel plus lourde consomme moins qu’une 308 essence, c’est vrai mais la comparaison est stupide puisque les technologies utilisées sont différentes.

Ton phev, tu fais 1000kms à vide avec, tu lui mets 5 sacs de ciment dans le coffre et tu compares les consommations …après, on en reparle.

Pour avoir au cours de ma carrière fait des mesures de consommation dans le ferroviaire, le constat est simple: plus il y a de wagons derrière une locomotive, plus tu consommes d’energie.

Non. Je compare des systèmes complets rendant un même service et je regarde quelle est la quantité d’énergie consommée par chacun pour rendre ce service. Prétendre que le poids des VE est un problème du point de vue énergétique, c’est ridicule, dans la mesure où les alternatives, certes plus légères, ont un rendement tellement mauvais qu’au final elles consomment beaucoup plus d’énergie.

Après, bien sûr, avec le même moteur, plus c’est lourd, plus ça consomme. Mais ça n’empêche pas qu’une VE de 1.6 tonnes consomme beaucoup moins d’énergie primaire qu’un VT de 1.2 tonnes. Et c’est bien la consommation d’énergie primaire qui compte.

Avec la même charge, donc le même service rendu, un Captur essence consomme 67.2 kWh aux 100 km en cycle mixte là où un Captur PHEV en mode EV consomme 15 kWh. Même si ces 15 kWh sont produits dans une centrale au fioul avec 40% de rendement puis 10% de pertes entre la centrale et la batterie, ça fait encore largement un tiers de consommation d’énergie primaire en moins, pour le même service rendu (et encore, je tiens pas compte du confort de conduite dans le service rendu…). Malgré 300 kg de plus sur la balance.

Le jour où tu arriveras à faire un VT qui consomme moins d’énergie primaire qu’un VE, là on pourra dire que le poids du VE est un handicap qui le fait consommer plus. Pas avant.

Tes chiffres sont faux. Il y a 10kWh dans 1L de gasoil. Mais les meilleurs moteurs donnent 27% de rendements, suivi par le rendement de ta boite de vitesse, de la transmission etc… C’est assez marrant en fait, car un véhicule qui a une batterie de 64kWh (soit l’équivalent de 6.4L de gasoil) fait 450km alors qu’il faut 27 litres de gasoil (à 6L/100km) pour faire la même distance. Donc en réalité tout compris, le rendement d’une mazoutière c’est plutôt 23%.

Quand au soleil, je te rejoins sur les lois physiques ici:

Un véhicule peut présenter, au mieux, 10m2 de panneau (5m*2m). Le soleil fourni 1000W/m2, donc avec des panneaux hypothétiquex qui convertiraient 100% de l’énergie, le véhicule ne pourrait fournir que 10kW de puissance (soit 13ch). On est loin d’une utilisation possible au quotidien. Dans la réalité, même avec les panneaux tip/top/hors de prix, c’est plutôt 40% de ça, soit 4kW.

Quand au stockage pour utilisation extérieure et ultérieure, en laissant son véhicule plein soleil, tout seul sur un parking (pour pas avoir d’ombre portée), avec les panneaux tip top pendant 8h, on ne pourrait capturer que ~30kWh, soit moins de 200km d’autonomie avec un véhicule économe en énergie. Dans la réalité, ce sera plutôt un tiers de ça, l’exposition, le rendement, les nuages, tout ça.

Ce n’est donc pas possible physiquement pour un déplacement quotidien. Sans compter le surcoût en poids et en prix des panneaux à balader.

La solution la plus viable pour moi, c’est des carports solaires sur les parkings (donc une surface plus grande, une puissance plus importante, une orientation optimale, etc). Un coût unique (et pas à chaque voiture). Là c’est malin et ça marche.

Le problème dans tout ça c’est de se dire que la technologie va nous sauver de la contrainte pétrole/climat. C’est une très mauvaise chose a faire car c’est parier sur l’avenir. Si ça marche pas qu’est ce qu’on fait? Ba on encaisse avec moins de pétrole disponible et ça c’est le bain de sang

1 J'aime

Perso, je préfère miser sur la technologie (et l’innovation), qui ont permis de progresser et de résoudre la plupart des problèmes de l’humanité depuis la nuit des temps, que sur n’importe quoi d’autre (cf. médecine, électricité, imprimerie…).

Et je ne crois pas qu’on sauvera la planète en interdisant les touillettes en plastique ou la publicité au bord des routes…

Je suis parfaitement d’accord, l’interdiction des touillettes en plastique isolé ne sauvera pas le monde :slight_smile:
Pour la technologie si ça marche pas on fait quoi? Pour rappel +4°c d’augmentation c’est la guerre partout dans le monde.
Si pas de solution on fait comment quand on aura des vraies soucies d’approvisionnement pétrolier?
Alors oui la technologie a apporté beaucoup, mais pas que… Beaucoup de technologies ont apportes des solutions mais également des contraintes associés. Je peux vous citer plein d’exemple comme par exemple pour la désulfuration des carburant. On utilise l’hydrogène pour ce procédé. On a donc diminué les émission souffre mais en contrepartie on a augmenté les émission de CO2 avec la production de dihydrogène.

Pour l’agriculture c’est pareille. La chimie des engrais a en partie grâce à fritz habber augmente considerablement les rendements agricole… Mais augmente considérablement nos émissions de CO2 par la chimie de l’amoniaque. ( Utilisation de méthane +++!) .

Idem pour les voitures électriques, la production des batteries vont détruire des zones de la terre a cause de l’exploitation des terres rares, et consommation en eau+++.

Et toute l’efficacité énergétique a été utilisé pour améliorer le confort et pas les émission de GES. Les voitures sont plus efficaces mais plus lourdes donc pas degains

En fait dans le domaine de l’énergie chaque choix engendre des conséquences . Il n’y a aucune solution parfaite actuellement.

D’accord avec ton analyse que les avancées scientifiques apportent presque autant de nouveaux problèmes qu’ils n’en résolvent mais il s’agit surtout de motivations à l’instant T je pense. Ces 50 dernières années nos innovations allaient dans le sens de l’accroissement de la productivité et des technologies de confort, sans s’inquiéter des conséquences écologiques ou climatiques. C’était ce que les gens « voulaient » et c’est donc ce qu’on a recherché.
Maintenant les gens commencent à flipper (un peu) pour l’avenir de leurs enfants alors les recherches vont s’orienter vers les énergies renouvelables et le fait d’avoir la plus faible empreinte carbone, ce sera la nouvelle tendance. Le boom des véhicules électriques en est la preuve.
Pour les panneaux solaires sur les voitures je ne comprend pas non plus l’hostilité de certains et de toutes façons il n’a jamais été question d’une voiture qui marcherait uniquement au solaire je pense mais plutôt d’une voiture qui se rechargerait en partie grâce au solaire, ce qui épargnerait le réseau et le portefeuille.

1 J'aime

J’espère sincèrement que ton analyse est la bonne sur le changement :slight_smile: car le réchauffement climatique est vraiment quelque chose qui me fait très très peur. Chaque été j’ai peur d’une canicule plus violentes que celle l’année précédente…
Je pense que tu as en partie raison car les jeunes nouvelles génération sont dans cette peur, cette angoisse… Le hic c’est que la plupart des actionnaire, grand dirigeant sont actuellement encore des anciens avec la philosophie du « buisness as usual » mais j’espère que la roue va tourner :slight_smile:

1 J'aime

Et tu ta toiture, tu as combien de m², largement assez pour une voiture voir plus. L’installation de panneaux solaire devrait être obligatoire sur les bâtiments les mieux orientés et/ou publiques. La quantité d’énergie récupérable est phénoménale. Au lieu de ça certains monopolise des surfaces cultivable. Heureusement certains arrivent à faire de l’hybride production agricole/électrique.

??? Je ne vois pas le rapport.

Tu veux que j’installe à mes frais 30 m2 de panneaux solaires sur mon toit ? Pas les moyens !

De toute façon, 30m2, ça fait une puissance de 3kw environ…très insuffisant pour une maison toute électrique.

oui, tout à fait d’accord, mais impossible, ou alors il faut que tout le monde adopte un mode de vie monacal

Pas forcément.

Il faut se demander si les gens passent vraiment du temps dans leur voiture par plaisir. Pourquoi ne pas donner à ceux qui le souhaitent plus de possibilités de moins utiliser leur voiture ?

Il faut également se demander combien de produits et de services dans notre société sont inutiles et/ou redondants. Des produits qui n’existent qu’a cause de la folie de notre monde capitaliste qui met une pression de dingue sur chaque humain pour l’obliger à produire toujours plus (alors que l’humanité n’a jamais été aussi productive). Donc à travailler, donc à se déplacer tous les matins et à consommer de l’énergie.

Et parce que ça ne suffit pas à occuper tout le monde, cette société de consommation folle produit des biens de plus en plus jetables.

L’écologie, la vraie, c’est un meilleur mode de vie pour l’homme et plus de temps pour profiter de la vie.
Mais pour cela, il faut se détourner de l’écologie dévoyée, l’écologie punitive, la pseudo écologie poussée par le grand capitalisme qui veut en faire un moyen d’imposer de nouvelles contraintes et d’accepter une nouvelle forme d’obsolescence programmée.

1 J'aime

Ça c’est la théorie, et ce serait bien qu’on s’en approche en pratique… Mais la réalité en est bien loin, et on sait bien que l’écrasante majorité des voitures ne vont pas durer aussi longtemps…

La plupart des bonnes voitures sont capable d’atteindre les 30 ans d’age sans souci majeurs. Et je peux vous citer pléthore d’exemples sur des modèles populaires, qu’ils soient français ou étranger.

Sauf que notre société a inventé pléthores d’incitations à les mettre à la casse de manière anticipée. La réalité c’est qu’on détruit tous les jours quantité d’automobiles dont la majorité des composants sont encore en excellent état.

Quelqu’un qui roule aussi peu, c’est une aberration écologique qu’il possède une voiture… Et les 3m² de panneaux solaires qu’il monopoliserait avec une telle voiture seraient autrement plus utiles sur un toit de bâtiment ou dans une centrale solaire…

Non, ce n’est pas une aberration. Car une voiture qui roule peu durera d’autant plus longtemps. Et bien souvent servira à des tâches plus essentielles.

Une centrale thermique à flamme garde de manière générale un bien meilleur rendement qu’un moteur thermique de voiture. D’abord parce que son rendement effectif moyen est proche de son rendement maximal (ce qui est très loin d’être le cas dans une voiture), ensuite parce que de plus en plus souvent la chaleur résiduelle est récupérée, soit pour un second étage de production électrique (cycle combiné), soit pour alimenter des réseaux de chaleur (cogénération). On arrive ainsi à des rendements qui peuvent dépasser 60%.

Sauf que dans les centrales thermiques fonctionnant au charbon, dans la vraie vie, on est très, très loin des 60% de rendement.
Et la cogénération et autres « idées géniales » que certains agitent depuis… des décennies, mais qu’on ne parvient pas à généraliser, parce qu’elles se heurtent à de nombreux problèmes pratiques.
Parce que la chaleur se transporte très mal, il faut se trouver proche des lieux d’habitation. Mais qui veut d’une centrale à charbon(et ses particules) sous ses fenêtres ? Sans parler du danger, ce qui suppose d’occuper une place très importante.

Bref, au risque de me répéter, les choses ne sont pas simples.

Parce qu’on ne vit pas dans un monde à ressources infinies et qu’il est grand temps de penser à l’optimisation de l’utilisation qu’on fait de nos ressources…

Avec le temps, quoi qu’on fasse, les ressources rares finiront par s’épuiser. Ce que vous préconisez n’aboutira qu’a gagner un peu de temps.

Avec le temps, soit on arrivera à recycler, soit on utilisera des éléments plus abondants.

La solution, en attendant, c’est plutôt de faire durer les biens, d’arrêter de jeter. Et surtout, de garder précieusement tout déchet contenant des matières rares dans l’attente d’un futur recyclage.

Si avec le même panneau solaire, on peut espérer une production d’électricité sensiblement supérieure en le mettant sur un toit de maison plutôt que sur un toit de voiture, alors le choix raisonnable est de le mettre sur un toit de maison…

Sauf que dans les grandes villes, la surface de toiture par habitant est réduite. Et il n’est pas forcément aisé d’installer des panneaux sur tout types de toitures.

Sachant que les automobiles occupent une surface importante dans les rues, cela peut rester une option intéressante, quand bien même le rendement est moindre.

Il faut également voir le fait que cela économise du cuivre. Même dans une ville super écolo, regardez combien de places sont électrifiées : pas beaucoup. Imaginez combien de ressources cela représenterait s’il fallait les équiper toutes. Et je ne parle même pas de l’entretient de ces bornes et prises sur la voie publique qui sont exposées au soleil et aux éléments.

Bref, si certains roulent peu et qu’un panneau sur le toit permet de se passer de branchement, et bien tant mieux pour tout le monde. Ca sera autant de dépenses en moins. Et ça sera aussi plus facile de trouver un stationnement.

2 J'aime

« batterie de 64kWh (soit l’équivalent de 6.4L de gasoil) »
La batterie fait 500 a 600 kg,soit le poids de 7 personnes,6.4 litres de gasoil ça fait 6.4 kg.
Le diesel a moins de rendement mais amène plus de personnes a poids égal.

C’est juste, mais pourquoi pas en avoir et sur la maison, et sur la voiture ?
L’idée je pense, c’est surtout de gratter des KM/de l’énergie quand elle bronze dans la rue la journée

apres tesla on va avoir droit à nivéa😎

Une petite vidéo instructive sur les frais cachés liés à l’utilisation du pétrole. les pro du mazout devraient en prendre connaissance. leur arguments sont valables mais ils oublient les chaînes de production/distributions qui sont aussi tres énergivores. un plein de mazout à 12 ou 10kwh / litre c’est bien. mais combien sera effectivement utilisé pour se déplacer. le rendement maxi d’un moteur thermique est de 40%. En réalité dans nos vies quotidienne on est moyenne entre 14 et 26 % au roue. les joies sur notre façons de rouler pas optimum.

https://www.youtube.com/watch?v=nrMHM7fXKsM&t=669s

Si on parlait de bateaux ou de solution à la montagne avec toute la réverbération qu’il y a la je dis pourquoi pas… mais pour des voitures qu’est ce qu’on va se faire chier à mettre une surcouche à la voiture… on veut vraiment faire des voitures à 50,000 euros minimum.
Suffit d’avoir des solutions panneaux solaire pour les habitats, des standard de forme pour les batteries et la batterie que l’on obtient à la maison on l’utilise dans le petit emplacement de la voiture dédié aux petits trajets quotidien… qu’est-ce qu’on se fait chier a transformer une voiture en toiture solaire !!
C’est comme ces téléphones qui faisait 3,5 pouces en 2007 et font 6,5 pouces tout ça parce que les gens mélangent les usages et maintenant ils ont une mini tablette parce qu’ils sont accrocs aux écrans.

1 J'aime

L’intérêt doit être à peu près équivalent à celui de la route solaire à Ségolène.

1 J'aime

Effectivement, les lois de la physique sont sans appel : les réserves de pétrole ne sont pas inépuisables.

Elle ressemble à une CX.