Forum Clubic

- Warcraft/Starcraft -

http://img136.imageshack.us/img136/7642/warlogoiizy0.jpg

-Accés direct section StarCraft/StarCraft Ghost-
-Accés direct section StarCraft 2-
-Accés direct section Univers-

Site officiel de Blizzard
Site officiel de Battle net France (tournois, concours, infos…)

Topic officiel de DotA

Warcraft
Histoire d’une légende du jeu vidéo

C’est en 1994, en plein mois de décembre, que Silicon & Synapse, fraîchement renommée Blizzard Entertainment, dévoile au monde ce qui deviendra l’un des meilleurs sinon le meilleur jeu de stratégie de tous les temps : Warcraft. Blizzard, qui a soufflé ses 3 bougies d’existence, ayant déjà quelques jeux à son actif, s’apprête à lancer sur le marché son premier projet d’envergure ; reprenant le concept d’affrontements en temps réel initié par Westwood Studio et Dune II quelque années auparavant, Warcraft : Orcs and Humans, 1er volet de la série, se démarque par un scénario plus recherché que celui de Dune II. Outre l’aspect technique irréprochable des titres de Blizzard, la force de leur hit vient principalement de leur univers si particulier, que ce soit ceux de Warcraft, Starcraft ou Diablo.
S’inspirant grandement de l’univers de J.R.R. Tolkien, Warcraft acquiers rapidement sa propre personnalité et ne se résume finalement pas à l’affrontement bête entre les humains et les orcs. Avant les évènements de Warcraft : Orcs and Humans, il y a toute une histoire, tout un univers que Blizzard s’est appliqué à rendre le plus cohérent possible, jusqu’à élaborer des cartes géographiques du monde de Warcraft, sans omettre aucun détail, rendant le tout plus que crédible.
Ainsi, c’est en cette fin d’année 1994, que l’on découvre la légende future qu’est Warcraft.

Liens utiles sur l’univers de Warcraft :

Univers, chronologie, histoire, personnages, récits de voyages, anecdotes, cartes du monde de Warcraft sur cet excellent site :
L’Auberge du Dragon Rouge

Plus d’infos sur l’histoire, l’univers et les personnages de Warcraft avec ce très bon article de Wikipédia :
Warcraft sur Wikipédia

L’ultime site des maps de Warcraft I, II et III, certifié Blizzard

Warcraft : Orcs and Humans
Des humains et des orcs

Site officiel

L’histoire : ce premier volet raconte l?arrivé des orcs en Azeroth (royaume des hommes) et la guerre qui va les opposer aux humains, appelée la Première guerre dans l’histoire de Warcraft. Les orcs sont arrivés par un portail démoniaque reliant leur monde à celui des hommes, l’histoire raconte que c’est Medivh le dernier des grands magiciens humains du Kirin Tor qui est à l’origine de l’ouverture du portail. Medivh aurait été corrompu dés sa naissance par Sargeras, le plus puissant des démons, qui avait été vaincu quelques années auparavant par la mère de Medivh, Aegwyn, néanmoins son esprit a survécu. Les hordes orcs, elle-même corrompues après que le plus puissant sorcier orc Gul’dan est pactisé avec un démon Kil’jaeden, se ruèrent dans le monde des humains, animés d’une rage démoniaque, dans le seul but de les asservir. Les humains, déjà divisés par des querelles internes, n’eurent aucune chance fasse aux orcs déchaînés, et l’on vit le dernier bastion de la puissance humaine en Azeroth, Stormwind, disparaître. A la fin de la première guerre, Medivh est assassiné par son meilleur ami Anduin Lothar et par son apprenti Khadgar.

Le jeu : si l’histoire de Warcraft est riche, le scénario de ce premier volet l’est moins, on en apprend très peu sur le pourquoi de l’arrivée des orcs mais le plaisir de jeu est là, posant les bases de la stratégie en temps réel.
Le joueur choisit son camp, orcs ou humain, puis s’ensuit les habituels constructions de la base et récolte de ressources (bois et or) au fil d’une campagne à objectifs, habituel aujourd’hui mais quasi révolutionnaire pour l’époque. Avec la possibilité d’affronter l’ennemi à la fois sur terre et sous terre, le jeu instaurant même les premières missions sans récolte de ressources ni constructions. Servis par un mode multijoueur déjà fort sympathique. Tous les ingrédients d’un Warcraft était là, des unités aux bâtiments, seule le fait de ne pouvoir sélectionner qu’une unité à la fois rappelle qu’il s’agit de l’un des tous premiers RTS.

Ce 1er épisode de la trilogie s’écoulera à cent milles exemplaires dés sa première année de sortie. De quoi motiver Blizzard dans l’élaboration d’une suite, mise en chantier dés janvier 1995.

Liens utiles :

Sur Clubic :
Fiche du jeu, screens, démos

Version abandonware du jeu à télécharger gratuitement :
Abandonware France

Codes du jeu sur JV.com :
Codes Warcraft I

Infos importantes sur Warcraft I et II sur JudgeHype :
Warcraft I sur JudgeHype

http://img443.imageshack.us/img443/8648/war04lx5.jpg[/img][/url][url=http://imageshack.us][img]http://img443.imageshack.us/img443/2213/war01mc1.jpg

Warcraft II : Tides of Darkness / Beyond The Dark Portal
Le tournant pour Blizzard

Site officiel

Cette suite se voulait plus innovante, plus belle, plus riche et le moins que l’on puisse dire c’est que le pari de Blizzard est réussit : meilleur jeu de l’année, meilleur RTS, meilleur jeu multijoueur… le jeu bat tous les records. Graphismes époustouflant pour l’époque, utilisant les cartes vidéo SVGA (très impressionnantes en 1996). Warcraft II dépasse largement techniquement son prédécesseur. Servis par des bruitages très immersifs, des musiques soignées, de magnifiques animations et des cinématiques de toute beauté. L’apport d’un mode multijoueur, jusqu’à 8 joueurs en local ou par internet, via un réseau spécialement créé par Blizzard : Battle net, fini de parachever le tout. 1 million d’exemplaires vendus dés la première année, 3 millions au total, Blizzard tient plus qu’un hit et fait entrer Warcraft dans la légende, marquant toute une génération de joueurs.

L’histoire : plus scénarisé que Orcs and Humans, Tides of Darkness nous en apprend beaucoup plus sur la guerre qui oppose les orcs aux humains, la présentation des missions est d’ailleurs irréprochable. L’histoire suggère de commencer le jeu par la campagne des orcs, même si cela n’est pas précisé. La Première Guerre prend fin lorsque Lothar décide de fuir le Royaume d’Azeroth avec son peuple et de traverser l’Océan majeur afin de rejoindre le Royaume voisin de Lordaeron. C’est alors que débute la Seconde guerre, Lothar entreprend de rassembler tous les humains sous le même étendard et obtient l’appui des nains et des elfes, les trois races vont former l’Alliance.

Le jeu : le principe reste le même mais l’ajout de nouvelles fonctionnalités rendent le jeu encore plus attrayant. 3 ressources : or, bois et pétrole qu’il faut exploiter, possibilité d’améliorer armes et armures, options de contrôle des unités agrandit, possibilité de sélectionner neuf unités à la fois, ce qui simplifie la réactivité au combat et le déplacement des armées. Blizzard ne s’arrête pas à une refonte graphique et une amélioration du gameplay, il offre aussi la possibilité de se battre à la fois dans les airs et sur mer. Les 2 campagnes sont également servis par d’impressionantes cinématiques de trés bonnes qualités. Ajouter à cela un mode multijoueur via la plateforme réseau de Blizzard, battle.net, qui facilite tous les aspects du jeu en multi, proposant par la même occasion le téléchargement de nouvelles cartes créées par les développeurs. Blizzard s’offre même le luxe d’ajouter l’éditeur de cartes et de campagnes au jeu permettant à qui veut de créer ses propres champs de batailles.
Une extension suivra la sortie du jeu, Beyond The Dark Portal (1996), purement scénaristique et visant simplement à prolonger le plaisir du jeu.
En y repensant, Warcraft II était réellement impressionnant pour l’époque et reste aujourd’hui un titre incontournable encore très joué.

Liens utiles :

Sur Clubic :
Fiche du jeu, patchs, screens

L’éditeur de campagnes de Warcraft II, WorldEdit, permet la crétaion de nombreux scénarios et maps :
Scénarios et maps

Codes du jeu sur JV.com (les mêmes pour les extensions) :
Codes et Astuces

http://img409.imageshack.us/img409/4384/sanstitreun9.png[/img][/url][url=http://imageshack.us][img]http://img120.imageshack.us/img120/3301/warii1ye2.png

Warcraft III : Reign of Chaos / The Frozen Throne
Blizzard attendu au tournant

Site officiel Reign of Chaos
Site officiel Frozen Throne

6 ans d’absence, 3 ans de développement, des centaines de communiqués de presse, des annonces, des démentis, des reports, des images, des vidéos… jamais un jeu n’aura soulevé un tel enthousiasmes et une telle attente dés son annonce en 2000. Après le succès de Starcraft en 1998 et de Diablo II en 2000, Blizzard est attendu au tournant et doit confirmer, car quand on pense à Blizzard : un jeu = un hit. Très espéré, Blizzard l’annonce, ce sera un nouveau Warcraft, les joueurs jubilent et attendent un hit indispensable, les actionnaires aussi. Vivendi a racheté Blizzard en 1998 et n’a toujours pas, 2 ans plus tard, amorti son investissement, pire la société perd de l’argent avec Blizzard et sa politique de qualité. Autant dire que la pression sur le studio est énorme, il faut confirmer mais il faut aussi révolutionner le genre comme l’avait fais le premier et le deuxième opus de Warcraft. Les cadres de chez Blizzard que sont Bill Roper ou Max et Erich Schaefer l’annonce : Warcraft III sera leur dernier jeu au sein de Blizzard. Mais le jeu sera bien là et tout le monde l’attend de pied ferme. Six races furent d’abord annoncées, 4 seront jouables à la sortie du jeu, Blizzard voulant garder le suspense sur les elfes de la nuit jusqu’à la dernière seconde. Une bêta test public de 5000 personnes est lancée via battle.net quelques mois avant la sortie du jeu. Et enfin, après une attente interminable des fans, c’est la délivrance à l’été 2002, 5 millions et demie d’exemplaires vendus en moins d’un mois, Warcraft III amène la série à son apogée et Blizzard devient le studio de développement le plus adulé de tous les temps.

L’histoire : Warcraft III, raconte l’histoire de La Troisième Guerre, 15 ans après les évènements de Warcraft II. Les orcs ont été libérés et ont un nouveau chef, Thrall, une paix fragile règne entre les orcs et les humains, l’Alliance n’existe plus. Mais un sombre danger approche et la légion Ardente s’apprête à envahir le monde pour la troisième fois.

Le jeu : si le principe reste encore une fois le même, Warcraft III pose les bases de la stratégie moderne. Tout en 3D, avec un moteur développé spécialement pour l’occasion, dans un style cartoon propre à Warcraft. Techniquement le jeu est à la hauteur mais n’impressionne pas spécialement. Ce qui fait toute la force de ce titre c’est le côté RPG implanté dans le jeu, et le système de héros. Chaque race dispose de plusieurs héros, qui, comme dans un jeu de rôle, gagnent de l’expérience au fil des parties, accèdent à de nouveaux pouvoirs et découvrent des objets qui leur permettent d’améliorer certains caractéristiques. Ce côté RPG rend le jeu beaucoup plus intéressant et offre d’énormes possibilités, le mélange RTS/RPG est parfait et colle exactement à l’ambiance du jeu. Les 4 races sont aussi passionnantes à jouer les unes que les autres et possèdent un certain équilibre entre elles, ainsi aucune des 4 ne surpassent l’autres. Ceci vaut surtout en multijoueur, où le jeu prend une autre dimension, les affrontements en ligne deviennent vraiment passionnants et le système de héros s’adapte parfaitement. Offrant de nombreux modes de jeu tout aussi intéressant les uns que les autres, le multi donne à chacun la possibilité de s’amuser, que l’on soit un joueur confirmé ou occasionnel. L’ambiance du titre est réellement envoûtante, le scénario est très captivant et on finit par s’attacher à certains personnages du jeu, le travail effectué sur la mise en scène est remarquable, les cinématiques sont encore un fois très réussies et la bande sonore tout aussi soignée. On ne peut qu’applaudir le travail de Blizzard tant le jeu semble parfait dans tous les domaines. Le charme agit dés les premières minutes de jeu.
Avec un éditeur de cartes et de campagnes encore plus puissants et une extension, The Frozen Throne, dans la même ligné et au moins au si longue que le jeu original, Warcraft III est tout simplement un hit incontournable du jeu vidéo.

Liens utiles :

Infos en tout genre sur Warcraft III :
WarParadise
Warcraft III sur JudgeHype

Sur Clubic :
Reign of Chaos : fiche du jeu, patchs, sreens, démos
Frozen Throne : fiche du jeu, patchs, screens

De même que pour Warcraft II, WorldEdit est aussi présent avec Warcraft III :
Tutorial WorldEdit

Maps, astuces et replays. Les replays permettent de revoir une partie en mode spectateur, cela permet souvent de s’améliorer en étudiant les tactiques des « pros », pour les visionner il suffit de télécharger le fichier du replay puis de le placer dans le dossier « replays » présent dans le répertoire du jeu, il est ensuite disponible dans la section « revoir une partie » du menu du jeu :
Maps et astuces
War3 France, DotA, maps, astuces
Replays
Replays
Replays

DotA Allstars.

Topic officiel de DotA

Dota Allstars, site des créateurs de DotA
DotA France
Télécharger la dernière version de DotA Allstars

Codes et astuces pour Warcraft III Reign of Chaos et Frozen Throne sur JV.com :
Codes et astuces Reign of Chaos
Codes et astuces Frozen Throne

http://img337.imageshack.us/img337/115/images5cscreens5css01is3.jpg[/img][/url][url=http://imageshack.us][img]http://img103.imageshack.us/img103/883/s02largeuy7.jpg
Edité le 07/08/2009 à 18:41

http://img235.imageshack.us/img235/1696/starcraftlogobw1.jpg

Starcraft
Eternel

Site officiel, World of Starcraft

Fort du succès de Warcraft, premier et deuxième du nom, Blizzard se lance rapidement dans un nouveau RTS digne de ce nom. Cette fois ci, finis les humains, finis les hordes d’orcs assoiffés de sang, Blizzard passe d’un radical à un autre, et du monde médiéval fantastique de Warcraft on passe à celui de la pure science fiction avec Starcraft. Un simple changement de préfixe et d’univers ? Pas totalement. Blizzard se doit d’offrir un titre de qualité et ne se limite pas à simplement à transposer Warcraft dans le futur. C’est donc en 1998, après nombres de reports, que Blizzard lance son jeu, avec malheureusement plusieurs mois de retard pour la version européenne. Mais le jeu est bel et bien là, prêt à dominer tous les autres RTS.
Il acquiert rapidement une grande notoriété et se démarque totalement de Warcraft dans l’esprit des joueurs.

L’histoire : l’histoire du jeu débute alors qu’une guerre est prête à éclater dans la galaxie entre humains et races aliens mais la véritable histoire de Starcraft ne se résume pas simplement a cette affrontement intergalactique car comme dans Warcraft avant qu’il y est une guerre il faut déjà qu’il y est un pourquoi et un comment ce que Blizzard s’est attaché à raconter hors jeu.
C’est donc dans un lointain futur que les Terrans entre en guerre contre les Zergs, une race alienne qui ressemble plus à de grosses fourmis baveuses qu’autre chose. On apprend rapidement que les Terrans ont effectué des expériences sur les Zergs, essayant d’en apprendre plus sur eux, mais en fait ce sont les Zergs qui en ont appris plus sur les Terrans. La race alien a la capacité d’assimiler l’ADN d’autres races afin d’évoluer. C’est ainsi que les Terrans vont faire face à une véritable invasion de Zergs bien décider à absorber toute la civilisation humaine et à se multiplier car là est leur but. Mais c’était sans compter sur une troisième race alienne très évoluée, les Protoss, qui veulent en finir avec les Zergs
La Confédération, gouvernement qui dirige tous les Terrans, fait face à la corruption et à de nombreux mouvement de rébellion. Finalement un révolutionnaire du nom d’Arcturus Mengsk va prendre le pouvoir et proclamer l’empire. Toutes les forces Terrans vont être employée à combattre les Zergs. Une guerre sans merci va alors éclater entre ces trois races.
Entre alliances et trahisons, batailles épiques et retournements de situations, joies et stupéfactions, le scénario est bien plus étoffé que celui de Warcraft II et arrive largement au niveau de celui d’un Warcraft III.

Plus d’infos sur l’univers, l’histoire et les personnages de Starcraft sur cet article de Wikipédia :
Starcraft sur Wikipédia

Le jeu : trois races sont jouables : Terrans, Zergs et Protoss. Chacune possède des unités uniques et les trois sont totalement différentes à jouer, si les Terrans semblent être plutôt défensifs, les Zergs misent sur la production de masse et les Protoss sur des unités très puissantes. Tout cela dans un très bon équilibre, chacune ayant ses points forts et ses points faibles. Blizzard continue sur la lancé de Warcraft II et intègre de nouveau des héros aux parties, il n’y a pas encore le côté RPG à la Warcraft III mais chaque héros à sa propre personnalité et finissent par devenir attachant au fil de parties, au-delà de ça ils sont très utiles car ils possèdent une puissance et des caractéristiques bien supérieurs aux autres unités. On retrouve bien évidement les principes même de la stratégie, avec la récolte de minerais et de gaz vespen, construction d’une base et production d’unités dont chacune possèdent ces caractéristiques propres et différentes selon les races. Par ailleurs le système de combat est bien plus intuitif que dans Warcraft II, avec la possibilité de créer des groupes. Côté technique, il n’y a encore une fois rien à redire, les explosions sont très belles, les décors, les unités et les bâtiments sont très détaillés et les cinématiques toujours aussi impressionnantes, de plus le jeu était très fluide à l’époque. Le mode multijoueur n’est pas en reste, le jeu est d’ailleurs encore très joué en ligne aujourd’hui notamment en Corée du Sud où Starcraft est une véritable institution, les affrontements en ligne sont tout bonnement passionnants et surpasseraient même ceux de Warcraft III en terme de stratégie tactique. En gros Blizzard a repris les mêmes ingrédients que dans Warcraft II mais a recréé un tout autre univers et a amélioré tout ce qui faisait le succès de Warcraft.
Seul peut on regretter la limite d’unités qui arrive très rapidement, le faible nombre de missions sans récolte de ressources ni constructions ce qui rallonge la durée du jeu mais qui finis par lasser, néanmoins le scénario est là pour rattraper le coup.
L’extension, Brood War, n’ajoute pas de nouvelles races mais quelques unités et champs de batailles, elle reste, elle aussi, purement scénaristique.

Mission secrète de Brood War : Dans la mission 9 des Zergs de l’extension (Brood War), on a 30 minutes pour faire la mission, si on réussit à la terminer en détruisant tous les bâtiments Protoss avant qu’il ne reste que 5 minutes on débloque une mission secrète des Protoss qui viendra alors juste après cette mission.

Liens utiles :

Infos importantes sur Warcraft I et II et Starcraft sur JudgeHype :
Starcraft sur JudgeHype

Evolution du jeu, de sa phase pré-alpha à sa sortie :
StarCraft Evolution

Sur Clubic :
Fiche Clubic, Patchs, Démo, Starcraft
Fiche Clubic, Patchs de l’extension : Brood War

L’éditeur de campagne de Starcraft, StarEdit, permet la création de nombreuses maps et scénarios. Les replays, permettant de revoir des parties, ont été intégrés au jeu avec le patch 1.08, il suffit de télécharger le fichier du replay et de la placer dans le dossier « replays » du répertoire du jeu, ils peuvent ensuite être visionnés à partir du menu principal du jeu dans la section replays :
Tutorial StarEdit

Infos, maps, campagnes, astuces et replays :
Infos, astuces, maps et replays
Maps, replays, campagnes
Patchs, éditeur, maps, replays
Maps, campagnes, astuces

Codes de Starcraft et Brood War sur JV.com :
Codes et astuce Starcraft
Codes et astuces Brood War

Deux add-on indépendants sont égalements sortis en 1998 :
Starcraft : Insurrection développé par Aztech New Media.
Starcraft Insurrection sur Wikipédia
et
Starcraft : Retribution développé par WizardWorks.
Starcraft Retribution sur Wikipédia

La collection Starcraft sur JudgeHype

[center]http://img406.imageshack.us/img406/7281/starcraftbroodwar2wf2.jpg[/img][/url][url=http://imageshack.us][img]http://img338.imageshack.us/img338/7820/starcraftbroodwarpr1.jpg
[/center]

Starcraft Ghost sur JudgeHype

[center]
[http://img113.imageshack.us/img113/3556/199911240435342567bj4.jpg[/img][/url]http://img134.imageshack.us/img134/8136/199912280936256465tq0.jpg[/img][/url][url=http://imageshack.us][img]http://img113.imageshack.us/img113/4581/200001150209086304jv7.jpg[url=http://imageshack.us][img]http://img134.imageshack.us/img134/482/200102020849525546me0.jpg](http://imageshack.us) [/center]
Edité le 30/01/2008 à 21:34

http://img525.imageshack.us/img525/4803/starcraftiihc0.jpg

Nouveau topic dédié au jeu. :wink:
Edité le 17/01/2008 à 20:46

StarCraft & WarCraft : Blizzard créateur de rêves

http://aycu40.webshots.com/image/32159/2004503328759626451_rs.jpg

  Outre l'aspect purement vidéoludique, StarCraft et WarCraft représentent aussi deux univers à part entière qui ont su dépasser le cadre du simple jeu vidéo. Ainsi au fil des années, et face à l'engouement croissant des joueurs, on a vu apparaître un bon nombre de produits dérivés,  si les statuettes et autres figurines à l'effigie des héros sont de coutumes pour ce genre de jeu, les romans et les jeux de plateaux le sont moins.

On compte aujourd’hui une bonne vingtaine de romans relatant de StarCraft ou WarCraft, et de nouveaux continuent à paraître chaque année. Ces deux univers ont désormais leurs auteurs attitrés comme Christie Golden pour le premier ou Richard A. Knaak pour le second. Ainsi que d’autres écrivain comme Gabriel Mesta ou Jeef Grubb qui participent à l’élaboration de livres basés sur les deux univers.
Un film WarCraft est même en préparation, et quand on sait que c’est papa Blizzard qui est en charge d’une grande partie du projet on ne peut qu’attendre un long métrage de qualité.

Blizzard a su au fil des années faire évoluer ces deux mondes, et il était finalement logique de voir apparaître un MMO basé sur l’univers de WarCraft. Un monde aussi riche ne pouvait qu’être adapté à ce genre de jeu en perpétuelle évolution. Quant à savoir si un jour StarCraft répondra à l’appel du MMO ? Difficile de se prononcer, même si chez Blizzard on affirme que cela est relativement peu probable, une des raison évoquées : les sentiments entre les personnages sont beaucoup plus développés dans StarCraft que dans WarCraft et un MMO dénaturerait une partie de l’univers mis en place. D’autant que l’aspect héroïque et très présent dans StarCraft avec deux héros principaux ce qui laisse peu de place à d’autre nouveaux venus contrairement à WarCraft.

A noter que ces deux univers n’auraient pu voir le jour dans leur intégralité sans l’immense talent de Chris Metzen qui est à l’origine de tout ce que l’on a pu et que l’on peut découvrir dans ces deux mondes. Auteur des scénarios Blizzard et de tout ce qui se rattache à leurs univers, Chris Metzen est tout simplement l’une des personnes les plus importantes au sein de Blizzard, sans qui le studio ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui et sans qui le jeu vidéo serait sans doute plus terne.

Avec tous ces romans, ce film en préparation et un tas d’autres choses en rapport avec ces deux univers made in Blizzard, il était légitime d’y consacrer une section dans ce topique déjà fort copieux. J’espère du moins que ce qui suit vous donnera envie de vous plonger d’avantage dans ces deux mondes qui, à leur manière, réussissent à nous faire rêver, et là est bien le principal. Merci Blizzard et merci Mr. Metzen.

Les Romans :

http://aycu21.webshots.com/image/30620/2002900912463698400_rs.jpg

On compte une bonne douzaine de romans basés sur l’univers de WarCraft, ils sont répartis en trois catégories : WarCraft, World of WarCraft et WarCraft Manga avec la trilogie du puit solaire (dont je ne parlerais pas ici).
En France, on trouve relativement facilement la série de livres estampillés WarCraft, qui sont édités par Fleuve Noir. La série des mangas se trouve également assez aisément. Pour le reste, eh bien il semble que les traductions mettent du temps à arriver, parfois plus de deux ans. De même, mais je ne peux pas le confirmer moi-même, certaines de ces traductions laisseraient à désirer, enfin bon, si on ne les lit pas en anglais on ne s’en rend pas compte non plus.
On commence donc avec la série des WarCraft qui est la plus ancienne. Le premier roman de Chris Metzen est paru en 2000 aux Etats-Unis.

WarCraft of Blood and Honor
Auteur : Chris Metzen
Première parution : Décembre 2000
Etat : disponible en eBook ou dans la compilation The WarCraft Archive.

http://aycu34.webshots.com/image/30993/2002218006923593633_rs.jpg

Seul ouvrage qui ne connaîtra pas de version papier, Blood and Honor n’est disponible qu’en eBook sur le net. Paru en 2000, on retiendra que c’est Chris Metzen lui-même qui en est l’auteur. Le président du département créatif de Blizzard ouvre la voix aux futurs écrivains en publiant ce premier ouvrage, qui montre au combien il est attaché à ses univers et que ceux-ci dépassent définitivement le cadre du jeu vidéo dans lequel il évolue.
L’intrigue de Blood and Honor se situe après les événements de WarCraft II : Beyond The Dark Portal, après la libération des orcs par Thrall et la création de la nouvelle horde. Chris Metzen introduit le personnage de Tirion Fordring, un paladin humain membres des chevaliers de la Main d’Argent, qui haït les orcs mais qui va découvrir leurs cultures et leurs coutumes ancestrales remisent au goût du jour par Thrall, Tirion va apprendre à connaître les orcs et finir par les accepter.

Le jour du dragon (Day of the dragon tout simplement :slight_smile: )
Auteur : Richard A. Knaak
Première parution : Janvier 2001
Etat : disponible en France

http://aycu33.webshots.com/image/32872/2002223895566367817_rs.jpg

Premier roman papier basé sur l’univers de WarCraft et écrit par Richard A. Knaak (besoin d’avoir un nom comme ça lui :o ), il raconte comment Alexstrasza et les vénérables dragons, anciens protecteurs du monde, ont était libérés du joug orc par un groupe de 3 personnes, un magicien humain, une elfe et un nain. L’auteur met en avant le personnage de Rhonin, le magicien, acteur important dans l’histoire de WarCraft mais jamais utilisé dans les jeux. D’ailleurs le magicien restera le personnage principal de Richard A Knaak dans ces autres productions.
Concernant le roman en lui-même, la qualité est indéniable et on retrouve avec joie les éléments qui ont fait le succès de WarCraft, les sentiments en plus. Si le mélange humain-elfe-nain a déjà fait ses preuves auparavant, l’intrigue allie avec brio humour, action et relations entre les protagonistes. De même, elle revient sur une période clé de l’histoire de WarCraft, on peut le situer en même temps que WarCraft II. La libération des dragons représente un tournant dans la guerre entre les humains et les orcs, ces derniers perdant alors un soutient de poids.

Le Chef de la Rébellion (Lord of the Clans)
Auteur : Christie Golden
Première parution : Octobre 2001
Etat : disponible en France

http://aycu34.webshots.com/image/30993/2002291787171003464_rs.jpg

Ce deuxième roman papier a été écrit par Christie Golden qui travail aujourd’hui sur une trilogie consacrée à StarCraft. Paru en 2001, il reprend en grande partie le scénario qui aurait dû être développé dans le jeu WarCraft Adventures : Lord of the Clans (annulé par Blizzard en 1997). On y découvre l’histoire de Thrall, l’un des héros de WarCraft III, de son enfance, élevé par des humains, jusqu’à la libération des camps orcs et la création de la nouvelle horde. Toute l’intrigue tourne autour de Thrall et constitue à le rendre encore lus attachant, notamment grâce à un développement très soigné des sentiments et aux relations qu’il entretient avec les autres personnages. Outre cela, on en apprend également beaucoup sur le fonctionnement des sociétés orcs. A placer juste avant WarCraft III dans la chronologie.

Le Dernier Gardien (The Last Guardian)
Auteur : Jeff Grubb
Première parution : Décembre 2002
Etat : disponible en France

http://aycu40.webshots.com/image/30639/2002226588720885739_rs.jpg

Jeff Grubb s’introduit dans l’univers de WarCraft après avoir fait un petit tour du côté de StarCraft (voir plus bas), ici il s’attaque également à un passage important de l’histoire de WarCraft, la mort de Medivh, le dernier gardien de Tirisfal et dernier grand magicien du Khirin Thor, tué par son apprenti Khadgar et son meilleur ami, le grand paladin Lothar, alors qu’il venait d’ouvrir un passage entre le monde des hommes et celui des orcs. A noter que l’histoire est retranscrite à travers les yeux de Khadgar. On peut donc situer ce roman juste avant WarCraft 1, avec l’arrivé des premiers orcs en Azeroth. Pour ceux qui ont bien suivi l’intrigue de WarCraft III, vous aurez remarqué que Medivh n’est pas vraiment mort finalement, en effet c’est lui le magicien qui vient parler à Thrall au tout début et qui s’arrange pour allier les elfes, les orcs et les humains ensemble. Sans revenir sur son histoire complète, sachez tout de même que Medivh était corrompu dés sa naissance par les forces du mal, luttant tout sa vie contre cette force démoniaque il a fini par tomber dans la corruption complète en ouvrant un passage pour les orcs, eux même corrompus au passage. On peut penser que sa “mort” l’a libéré de sa malédiction, et qu’il tente par tous les moyens de réparer ses actes du passé dans WarCraft III. Comme quoi, tout a un lien, et ces histoires n’ont pas été créées par hasard. Malgré tout, ce roman souffre de quelques fautes par rapport à l’histoire en elle-même de WarCraft, quelques petites subtilités ont été un peu bâclées par l’auteur, mais pas de gros défaut non plus.

The WarCraft Archive
Auteurs : Chris Metzen, Richard A. Knaak, Christie Golden, Jeff Grubb
Première parution : Octobre 2006
Etat : non disponible en France

http://aycu40.webshots.com/image/31599/2000804621206388319_rs.jpg

Livre broché sortie en 2006 et regroupant les 4 romans précédents selon la chronologie officielle de WarCraft. Cette édition n’est pas sortie en France, et aucune date n’est prévue.

La Guerre des Anciens : le Puit d’Eternité (War of the Ancients : The Well of Eternity)
Auteur : Richard A. Knaak
Première parution : Avril 2004
Etat : disponible en France

http://aycu11.webshots.com/image/32810/2002215509872381966_rs.jpg

Le premier tome de la trilogie “La Guerre des Anciens” écrit par Richard A. Knaak. L’auteur conserve son personnage fétiche de Rhonin, mais cette fois-ci l’histoire se déroule après les événements de WarCraft III The Frozen Throne. Victime d’une anomalie temporelle provoquée par Nozdormu, l’Aspect du Temps. Rhonin et le mage/dragon Krasus ainsi qu’un guerrier orc, sont projetés dans le passé au moment de la Guerre des Anciens, lors de la première invasion de la légion ardente. Ils vont chacun livré combat aux côtés des elfes afin de repousser la légion et sans trop affecter l’histoire.
Richard A Knaak se détache un peu de l’histoire originelle de WarCraft, ce retour dans le passé nous permet de redécouvrir des personnages clés de l’histoire moderne, tel que Illidan et Malfurion Stormrage, dans leur jeunesse, ou encore le demi-dieu Cenarius. Très attaché aux dragons, l’auteur les implique encore davantage dans cette histoire où se côtoient un grand nombre de personnages aussi différents les uns que les autres, ainsi il n’y a pas qu’un seul héros mais plusieurs, cette abondance de personnalités peut dérouter aux premiers abords et on peut reprocher la liberté prise par l’auteur même si dans l’ensemble le scénario reste très bien conçu. Le choc de la rencontre entre le passé et le présent est bien retranscrit. Seul peut on regretter un manque de suspense avec des situations souvent prévisibles. Ce premier volet de la trilogie à au moins le mérite de nous montrer comment s’est déroulé la première invasion de la légion ardente, on y découvre par exemple que les elfes n’y sont pas pour rien.

La Guerre des Anciens : L’Âme du Dragon (War of the Ancients : The Demon Soul)
Auteur : Richard A. Knaak
Première parution : Novembre 2004
Etat : disponible en France.

http://aycu19.webshots.com/image/32098/2002216583759059258_rs.jpg

Deuxième tome de la série la Guerre des Anciens, l’âme du dragon est la suite logique du premier. Alors que les elfes toujours aidés par Rhonin et Krasus, tentent de contenir la Légion, les dragons décident enfin à se bouger (pour rappel, ce sont eux qui doivent protéger le monde normalement), ils auraient en leur possession une arme redoutable. Mais à côté de ça, un des puissants dragons, Neltharion, joue un double jeu et Illidan semble de plus en plus attiré par la puissance de la magie démoniaque. Beaucoup plus de suspense que dans le précédent, on découvre comment la relation entre Malfurion et son frère s’est dégradée et les sentiments entre les personnages sont un peu plus développés, un tas de rebondissements en tout genre viennent émailler le scénario beaucoup plus soutenu que dans “Le Puit d’Eternité”.

La Guerre des Anciens : L’Apocalypse (War of The Ancients : The Sundering)
Auteur : Richard A. Knaak
Première parution : Juillet 2005
Etat : disponible en France.

http://aycu37.webshots.com/image/30876/2002235657133618944_rs.jpg

Dernier tome de la trilogie. La Légion Ardente a été repoussée mais Sargeras menace toujours le monde d’Azeroth. Neltharion a acquis un immense pouvoir et devient complètement fou. Seul les efforts combinés de Rhonin, Krasus et Malfurion peuvent empêcher un désastre, mais le passé ne doit pas être changé.

WarCraft War of the Ancients Archive
Auteur : Richard A. Knaak
Sortie prévue : Décembre 2007

http://aycu17.webshots.com/image/32456/2002265339015396285_rs.jpg

Tout comme pour la série des WarCraft, la trilogie de la guerre des anciens aura elle aussi droit à une compilation. Malheureusement là aussi, une sortie française n’est pas prévue.

La série des World of WarCraft n’est pas différente de celle des WarCraft.

World of WarCraft : Cycle of Hatred
Auteur : Keith R. A. DeCandido
Première parution : Janvier 2006
Etat : non disponible en France.

http://aycu09.webshots.com/image/33608/2000850720273087494_rs.jpg

Premier tome de la série des World of WarCraft, Cycle of Hatred se déroule peu de temps après The Frozen Throne. Alors qu’une paix durable mais fragile semble s’installer en Kalimdor où la Nouvelle Horde des orcs de Thrall et les humains dirigés par Jaina Proudmoore cohabitent, les orcs subissent de plus en plus d’attaques, et les querelles d’autrefois resurgissent. Thrall et Jaina s’unisse afin de découvrir qui se cache derrière ses attaques, les découvertes de Jaina vont être déterminante et la rencontre qu’elle va faire va changer le destin des orcs et des humains en Kalimdor.
Ce roman n’est pas encore paru en France, et c’est très dommage, l’auteur jouit d’une très bonne réputation et possède une bibliographie impressionnante.
L’auteur a également signé une œuvre reprenant la trame scénaristique de StarCraft Ghost.

World of WarCraft : Rise of The Horde
Auteur : Christie Golden
Première parution : Décembre 2006
Etat : non disponible en France.

http://aycu08.webshots.com/image/33887/2000877606936359328_rs.jpg

Deuxième incursion de Christie Golden dans l’univers WarCraft. On retrouve une nouvelle fois Thrall, l’auteur semble très attaché à ce personnage. Rise of the Horde est en fait la suite de Lord of the Clans, le livre est construit comme un journal où Thrall raconte l’histoire de son peuple, du monde d’origine des orcs avec les Draenei en passant par la corruption des démons et l’invasion du monde d’Azeroth. Thrall y mentionne un grand nombre de personnages clés : son père, Durotan mais aussi Ner’zhul, Gul’dan, Ogrim Doomhammer, Kil’jaeden ou encore Grom Hellscream. Ce roman est une véritable référence pour qui veut connaître tout l’histoire des orcs car tout y est expliqué en détail et du point de vue de Thrall ce qui renforce l’immersion.
Comme pour “Cycle of Hatred”, ce roman n’est pas encore disponible en France à cause de problème de droits, mais il n’est pas à douter qu’ils seront traduits dans la langue de Molière un jour.

World of WarCraft : Tides of Darkness
Auteur : Aaron Rosenberg
Première parution : Août 2007
Etat : non disponible en France.

http://aycu08.webshots.com/image/33887/2000826631077554348_rs.jpg

Tides of Darkness ça vous dit quelque chose ? Ceux qui ont joué à WarCraft II reconnaîtront immédiatement le sous titre de ce dernier. Le lien avec le jeu est donc tout fait. En effet le roman “Tides of Darkness” reprend la trame scénaristique de WarCraft II, la Horde orc a envahit le monde d’Azeroth et anéanti en grand partie les humains. Ogrim Doomhammer a vaincu le grand chef de guerres orcs Blackhand et pris le contrôle total de la Horde. Le paladin Anduin Lothar décide de fuir et emmène son peuple loin des combats afin de quérir l’aide d’autres royaumes humains, mais cette alliance ne sera pas suffisante pour vaincre les orcs. Seul l’union entre les humains, les elfes et les nains peut espérer repousser l’invasion orc.
Pas de surprises pour ceux qui ont joué au jeu mais ce roman a le mérite d’exposer de façon claire les évènements décrits dans WarCraft II, il se révèle très complet et devient donc indispensable à tout fan.
Encore une fois, la parution récente de ce livre aux Etats-Unis ne lui permet pas d’être disponible en français. Patience.
A noter que l’auteur a également publié un ouvrage basé sur l’univers de StarCraft.

http://aycu19.webshots.com/image/33818/2002916503069584970_rs.jpg

Après avoir fait le tour des romans basés sur l’univers de WarCraft, passons maintenant à ceux basés sur StarCraft. Au nombre de 8, le premier a été publié en décembre 2000 uniquement en version eBook, et en anglais, il n’a jamais été traduit en français. Pour les autres, ils sont tous disponibles en version papier, seul 3 d’entre eux ont été traduit en français à ce jour. Chacun de ces romans se place d’un point de vue Terran, aucun ne raconte une histoire Zerg ou Protoss même si ceux-ci sont souvent référencés bien entendu. Vous remarquerez aussi que l’on retrouve souvent les mêmes auteurs d’un univers à l’autre.

StarCraft : Uprising (Insurrection)
Auteur : Micky Neilson
Première parution : Décembre 2000
Etat : non disponible en France, disponible en version eBook ou bientôt dans la compilation StarCraft Archive en anglais.

http://aycu34.webshots.com/image/34113/2000823560552748164_rs.jpg

Première incursion d’un auteur dans le monde de StarCraft. Ici on découvre l’histoire de Kerrigan, de ses débuts dans les forces d’élite de la Confédération en passant par sa rencontre avec Arcturus Mengsk jusqu’à ce qu’elle devienne la Reine des nuées Zergs. Avec Jim Raynor, Kerrigan représente l’héroïne principale de StarCraft et il était légitime qu’une œuvre lui soit dédiée, d’ailleurs ce premier roman ne sera pas le seul à se pencher sur ce personnage.

StarCraft : La Bataille de Liberty (Liberty’s Crusade)
Auteur : Jeff Grubb
Première parution : Mars 2001
Etat : disponible en France.

http://aycu03.webshots.com/image/32642/2000845703797284028_rs.jpg

Premier roman papier à paraître, La Bataille de Liberty retranscrit la campagne Terran de StarCraft en introduisant un personnage inédit, le journaliste Michael Liberty que l’on suit durant toute l’aventure. On retrouve avec plaisir les personnages clés de l’histoire de StarCraft : Jim Raynor, Sarah Kerrigan, Edmund Duke ou encore Arcturus Mengsk. L’introduction du personnage de Michael Liberty permet au roman de se démarquer du jeu sans trop s’en éloigner pour autant. Le roman est construit comme un film, on y découvre la vie Terran avec l’emprise de la confédération sur les colonies, puis les premières attaques Zergs et comment cela a été vécu de l’intérieur. L’aspect dramatique de l’œuvre et l’action soutenue mais progressive du début à la fin la rend incontournable à tous fans de StarCraft mais aussi à tous les amoureux de science-fiction.

StarCraft : La Tempête (Shadow of the Xel’naga)
Auteur : Gabriel Mesta
Première parution : Juillet 2001
Etat : disponible en France.

http://aycu03.webshots.com/image/32002/2000874018429052565_rs.jpg

Dans une colonie lointaine, deux jeunes frères et soeurs découvrent un artefact inconnu qui va attirer sur leur monde les convoitises des Zergs, des Protoss et des Terrans. Les trois forces en présence vont se livrer à un combat acharné afin de récupérer ce qui semble être une invention des Xel’naga.
Peut être le moins bon des romans basés sur l’univers de StarCraft. Si l’intrigue choisit se détache complètement de l’histoire de base, l’aspect dramatique est beaucoup moins poussé et on se retrouve face à un basique roman SF sans trop de saveurs. Même si le scénario reste pour le moins original, il est trop prévisible et surtout laisse une impression d’inachevé, certains points auraient mérités d’être plus développés, la fin laisse à désirer par exemple, “tout ça pour ça !!”. Outre cela, ce roman nous permet de découvrir la vie dans les colonies éloignées, aux frontières de l’empire Terran, ces colonies sont complètement détachées et ne savent pas ce qui se passe en dehors de leur monde. On découvre aussi une part importante de la mentalité des Protoss et le lien qui les unis aux Xel’naga. On peut situer ce roman entre StarCraft et Brood War dans la chronologie de StarCraft.

StarCraft : Retour à Bountiful (Speed of Darkness)
Auteur : Tracy Hickman
Première parution : Juin 2002
Etat : disponible en France.

http://aycu03.webshots.com/image/32002/2000813968847832227_rs.jpg

Pour ce troisième roman papier, l’auteur décide de rester du côté des Terrans, mais cette fois-ci, au lieu de raconter une histoire mettant en scène tout un tas de personnage et de paramètres, il se focalise sur une seule personne, un jeune homme du nom d’Ardo Melnikov qui vit paisiblement dans la colonie de Bountiful, jusqu’à ce que la réalité de l’univers ne le rattrape, il va dés lors être forcé de quitter son monde et devenir Marine. Contrairement au précèdent roman, ici le scénario tient sur deux jours, là où les autres se déroulait sur plusieurs mois. Mais quels jours !! C’est peut être le meilleur roman des trois, l’intensité dramatique présente pendant toute l’histoire est sublime, on est pris dans la même tourmente que le personnage qui découvre petit à petit les vérités sur le monde qui l’entoure. Vraiment une retranscription parfaite de la vie des Marines. Le scénario tourne autour de l’évacuation de Mar Sara et se situe donc au tout début de StarCraft, le jeu.

StarCraft Archive : An Anthology
Auteur : Tracy Hickman, Micky Neilson, Jeff Grubb, Gabriel Mesta
Sortie prévue : Novembre 2007 (US)

http://aycu05.webshots.com/image/33844/2000870832983981165_rs.jpg

Cette édition regroupera les 4 romans précédents dans un seul et même livre. La sortie américaine de cette compilation est prévue pour le mois de novembre (donc ce mois-ci).

StarCraft : Queens of Blades
Auteur : Aaron Rosenberg
Première parution : Mai 2006
Etat : non disponible en France.

http://aycu19.webshots.com/image/30898/2004099632302530264_rs.jpg

Aaron Rosenberg a donc commencé à s’attaquer à l’univers de StarCraft avec ce premier roman intitulé Queens of Blades qui fait bien sûr référence à Kerrigan, la Reine des Zergs. Ce roman fait suite à “La Bataille de Liberty”, il en est la continuité logique dans la chronologie de StarCraft, et il y fait référence.
Jim Raynor a perdu toute foi en l’humanité suite à la traîtrise d’Arcturus Mengsk qui a laissé Kerrigan aux mains des Zergs sans intervenir. Cependant, depuis qu’il a quitté les rangs de l’empereur Mengsk, Raynor est tourmenté par des cauchemars lui montrant un monde volcanique remplit de créatures étranges et d’horreurs. Au fur et a mesure que la fréquence et l’intensité de ses cauchemars grandissaient, Raynor dû se rendre à l’évidence, ce n’est pas un pur produit de son imagination mais un contact télépathique puissant qui l’appel. Il va dés lors entreprendre une mission de sauvetage persuadé que c’est Kerrigan, la femme qu’il aime, qui l’appelle à l’aide. Mais ce qu’il va découvrir va le térrifier.
Tout comme pour les romans WarCraft récent, une sortie française n’est pas à l’ordre du jour pour le moment.

StarCraft Ghost : Nova
Auteur : Chris Metzen, Keith R. A. DeCandido.
Première parution : Novembre 2006
Etat : non disponible en France

http://aycu06.webshots.com/image/31445/2000859257256378991_rs.jpg

Nova devait être l’héroïne du jeu StarCraft Ghost dont le développement a été suspendu par Blizzard. Chris Metzen en avait préalablement écrit le scénario et c’est donc tout logiquement qu’avec l’aide de Keith R. A. DeCandido à qui l’on doit “Cycle of Hatred”, il décide d’en faire un roman.
L’histoire se déroule 4 ans après les évènements de Brood War, l’empereur Arcturus Mengsk a reconstruit une grande partie des forces du Directoire de la Fédération Terrienne afin d’assurer la défense de l’empire face aux Zergs. C’est dans cette période de chaos que l’on va suivre le destin de Nova, un soldat d’élite Ghost des forces armées Terrans, ayant un potentiel et des pouvoirs psychiques hors du commun. On découvre son douloureux passé et les raisons qui l’ont poussé à devenir un soldat Ghost.
Restant du côté Terran, ici les auteurs se penchent sur le cas des soldats Ghost, souvent tourmentés entre leurs pouvoirs et leur métier de tueurs de l’ombre. Sujet de recherches pour les scientifiques Terrans, on découvre comment ces soldats sont recrutés et comment ils vivent leur statut par l’intermédiaire de Nova.
Sorti il y a un an aux Etats-Unis, aucune date n’est encore prévue en France.

StarCraft : The Dark Templar Saga, Firstborn ( Premier né ?)
Auteur : Christie Golden
Première parution : Mai 2007
Etat : non disponible en France.

http://aycu14.webshots.com/image/33573/2005075448204682868_rs.jpg

Premier roman de la trilogie intitulé “Templiers Noirs” écrit par Christie Golden. Les évènements raconter dans “Firstborn” se déroulent en même temps eu ceux de StarCraft 2. D’ailleurs ce n’est pas une coïncidence si ce livre est sorti au moment de l’annonce du jeu.
Petit résumé : Jake Ramsey est un jeune et talentueux archéologue. Lorsqu’on lui propose de fouiller les ruines d’un temple Xel’naga récemment découvert il n’hésite pas une seconde et saisit immédiatement la chance de sa vie, déterminante pour la suite de sa carrière. Mais la technologie Xel’naga dépasse de loin toutes les connaissances humaines et Jake va bientôt être submergé de souvenirs étranges et de pensées lointaines et inconnus. Il se rend compte qu’il commence à perdre peu à peu sa propre identité, il prend petit à petit connaissance de l’histoire et de tout le savoir d’un Protoss mort il y a longtemps, sans aucun contrôle sur lui même. Cette apprentissage brutale va lui révéler un terrible secret dont la survit de l’univers dépend.
Tout comme pour WarCraft, StarCraft a lui aussi droit à sa trilogie qui explore ici le mystère qui entoure les Xel’naga, mystère qui sera sans doute développé dans StarCraft 2.

StarCraft : The Dark Templar Saga, Shadow Hunters (Chasseurs d’Ombres ?)
Auteur : Christie Golden
Sortie prévu : Fin Novembre 2007

http://aycu36.webshots.com/image/33435/2005015466572258329_rs.jpg

Suite logique de “Firstborn”, on retrouve le même personnage de Jake Ramsey dans “Shadow Hunters”. Guidé par ses nouvelles pensées et ses souvenirs, l’archéologue va ici entreprendre un long et périlleux voyage afin de rejoindre Aiur, le monde natal des Protoss. Il compte y trouver un cristal sacré mais le temps lui est compté et les Zergs sont aussi présent sur Aiur. Ce qu’il découvre sous la surface de la planète dépasse de loin ses pires cauchemars.
Ce roman est prévu pour la fin du mois de Novembre aux Etats-Unis.

StarCraft : The Dark Templar Saga, Kerrigan gets married to Raynor
Auteur : Christie Golden
Sortie prévu : Dans 6 mois environ

Le dernier tome de la trilogie des Templiers Noirs. Il devrait sortir dans 6 mois environ avec un beau happy end, ou pas (comme dirait notre ami bliblix)

Voilà, c’est finit pour les livres. A savoir que Diablo aussi a droit à ses romans, Au nombre de 8, dont 6 écrit par Richard A. Knaak.

WarCraft The Movie. (Le Film :o )
Blizzard, Legendary Pictures, Chris Metzen.
Sortie prévu : 2009

http://aycu32.webshots.com/image/31191/2004053023959542661_rs.jpg

Quoi ? Quoi ? Quoi ? Un film WarCraft ? Eh bien oui, les dirigeants de Blizzard ont annoncé officiellement en Mai 2006 qu’ils s’associaient à Legendary Pictures pour mettre en chantier un film basé sur l’univers de WarCraft. A la suite de cette annonce plusieurs rumeurs folles ou non ont commencé à circuler : Peter Jackson en serait le réalisateur, un film en image de synthèse, etc… Puis le projet est semble-t-il peu à peu tomber dans l’oubli, Blizzard ne communiquant plus rien depuis cette annonce. Mais lors de la dernière BlizzCon, en Août, une conférence a été réservée en exclusivité au film, prouvant que le projet était toujours en chantier et que Blizzard ne l’avait pas oublié. De nombreuses infos ont été révélées durant le salon et il est intéressant d’en faire un résumé. Tout d’abord sachez qu’un film WarCraft est dans la tête des employés de Blizzard depuis le développement de StarCraft, soit presque dix ans, et qu’il s’agira d’un film avec de vrais acteurs et non des images de synthèses.
Petit résumé de ce que l’on sait :

  • C’est Chris Metzen lui-même qui est en charge du scénario, un bon point pour le film quand on voit toutes les horreurs que pond l’industrie cinématographique aujourd’hui avec les adaptations de jeux.
  • L’intrigue du film se déroulera 1 an avant les évènements de Blizzard.
  • Le scénario est toujours en cours d’écriture, on devrait retrouver des personnages importants de l’univers WarCraft, tels que Thrall, Jaina Proudmoore, etc…
  • La sortie est prévue pour 2009 mais il s’agit d’une estimation. On annonce un budget de 100 millions de dollars, ce qui n’est vraiment pas négligeable.
  • Pour le moment aucun réalisateur n’est pressentie, si on avait à une époque parler de Peter Jackson ou Steven Spielberg, sachez qu’il n’en sera rien, tout comme pour les acteurs, ne vous attendez à retrouver de grands noms du cinéma, Blizzard et Legendary Pictures pensent que le film n’aura pas besoin de ça pour bien marcher.
  • De même ce ne sera pas une bête copie du Seigneur des Anneaux, dont l’univers WarCraft s’inspire grandement. Chris Metzen a été très claire là-dessus, ici on ne suivra pas les aventures de quelques personnages dans une quête épique, on aura droit à tout un ensemble.
  • Malgré tout, le scénario sera principalement retranscrit du point de vue de l’Alliance et donc des humains, ceci afin que le spectateur s’identifie plus facilement aux personnages avec un cadre plus familier.
  • Si ce film a du succès il amènera des suites, l’univers entiers ne pouvant pas être contenu dans une seul long métrage, dans la cas contraire, ce sera le premier et le dernier.

Pourquoi Legendary Pictures ?

Le fait que ce soit Legendary Pictures (300, Batman Begins, Superman Returns), une filiale de la Warner Bros, qui s’occupe du projet, peut surprendre pour un chantier d’une telle envergure, on peut aussi se demander pourquoi ce n’est pas tout simplement Universal, qui appartient à Vivendi, qui se charge de cette adaptation. La raison en est simple, personne n’a été intéressé par le projet à l’époque. En effet, en 1998, l’héroic fantasy n’avait pas énormément de succès au cinéma, même aucun, mais suite à l’énorme carton de l’adaptation de Peter Jackson, Le Seigneur des Anneaux, Blizzard a ressorti le projet de ses cartons et c’est Legendary Pictures qui s’est montré le plus intéressé artistiquement parlant, d’autant que Blizzard veut une vision la moins commerciale possible. Les objectifs de Legendary Pictures sont clairement de faire de la qualité, officiellement, mais aussi de faire rentrer un peu d’argent avec une franchise qui compte déjà des millions de fans hein.

Bon ba avec tout ça on aura un super film. Blizzard et Chris Metzen aux commandes, un gros budget, du temps pour le faire, pas de soucis de délai au niveau de la production. Enfin un film adapté d’un jeu que l’on peut espérer au moins de bonne qualité.

Et StarCraft ? Et Diablo ?

En ce qui concerne StarCraft, Michael Morhaime a affirmé qu’il s’agissait d’un univers tout aussi adaptable que celui de WarCraft, si ce dernier fait de bons scores il ne serait pas étonnant de voir un film StarCraft sur nos écrans un jour ou l’autre. Mais en tout cas pas avant 2009.
Pour le cas de Diablo, eh bien il semble que Legendary Pictures est un peu vendu la mèche, en effet, on a pu récemment voir que le film Diablo était en projet sur le site du producteur. Alors bien sûr cette info est à prendre à la légère et sans doute qu’il ne s’agit que d’une idée, comme c’est déjà le cas pour StarCraft.
Edité le 07/12/2008 à 19:12

Tres jolie topic mon ptit canard :clap: :clap:

En effet très joli ^^
Ca me rappelle l’époque où les concepteurs faisaient des supers scénarios… ah que de souvenirs à lire pendant une heure complète le manuel de Starcraft pour apprendre l’histoire complète des zergs, des protoss et des Terrans, avec les Xel Naga et tout et tout…

J’adorerais à tout jamais Blizzard pour être les seuls developpeurs à se soucier de tous les aspects de leurs jeux à tout bout de champ, qui font de magnifiques cinématiques, des persos charismatiques et attachants, des scénarios creusés et des musiques mémorables pour faire un tout fabuleux.

Vivement Warcraft 4, enfin pour ma part.
Sinon :super:

Si War4 suit le chemin du 3 ce sera sans moi :confused:

J’ai pas du tout accroché au 3, même si j’avais adulé le 2 à son époque et apprécié le 1 en abandonware, mais le 3 avec ses 200 clicks par minutes et ses héros surpuissants j’ai pas dépassé le quart de la première campagne :confused:

C’est dommage, parce que j’aime beaucoup le background, et j’aurais bien voulu savoir de quoi ça cause :sweet:

Warcraft 4 je pense pas qu’il sortira perso, l’appat du gain ayant aveuglé blizzard avec leurs wow :confused:

Cassin>>Les heros superpuissants? :heink: :heink: :heink:
Tu devrai tester les mods pour war3(dota, risk, guerre mondiuale, …), tu t’amuserai comme un kevin :super:

Si Blizzard en a parlé, il me semble qu’il le préparait. En plus apparement il y aura le retour de Ogres (Magi) dans le 4 vu que dans la campagne du 3, ils se battent avec les Orcs. Cool ça rappelle le 2.
Par contre moi War3 ou War2 ou même le 1, je l’ai tjrs apprécié. Par contre c’est vrai que dans le gameplay il y a peu de ressemble à cause des héros mais c’est sympathique quand même surtout avec des maps personnalisée comme l’a dit Ouragan !

:slight_smile:

C’est meme plus que sympathique, c’est devenu la force du jeu :super:

+1
Moi non plus,je n’ai pas trop accroché à War3,sans trop savoir pourquoi :??:
Alors que je me rappelle encore des musiques et surtout des voix du 2 (acheté en v.o. pour cause de doublage français pourri)

Les chevaliers-spectres de la Horde avec leur I’m aliiiiiiive :love:

Dans w3 aussi elles sont marquantes, surtout celles des paysans humains :wink:

Oui mon seigneuuuuuuuuur

Tu as toute l’histoire de Warcraft 3 ici :wink:

C’est tellement plus amusant de la vivre cette histoire, a travers le jeu

:oui:
J’aimais bien aussi le"encore du travail?" :lol:

Sauf si le jeu est chiant.

Allez,je rajoute mon +1 à Cassin.

P.S:Ah,aussi,4 ans de développement par la soit-disant meilleure société au monde pour un jeu pourri par les bugs.

P.S 2:Au final,je n’ai quasiment rien aimé chez Blizzard en dehors de Starcraft et de Lost vicking. :confused:

C’est une blague :??: :ouch:
Je n’ai jamais rencontré aucun bug avec Warcraft III.

Je veux ton Paycay, moi warcraft j’arrive carrement pas à le lancer