Forum Clubic

Two Worlds - le rpg qui vous fait voir le monde sous un angle différent! :) (page 13)

C’est le même!? :??:

Ouais vite fait :confused:

Je sais pas pour vous mais le presentateur de la video ma un peu refroidit …

meme pas eu le courage de regarde la fin :paf:

Nerces et sa voix ténébreuse…il fallait peu être qu’il parle pas trop fort… :smiley:

Moa quand je vois un bandit, je lui fonce dessus et là où je tape, le bandit trépasse! :o
S’enfuir c’est la voie des faibles! :na:

Un moment, j’ai bien rigolé quand le presentateur a dit “on peut se balader, se promener…”
Non sans blague :ane:

Je sais, mais la c’est le genre de phrase qui sert pas a grand chose :confused:

C’est ça justement la clé du succès: la diversification! :slight_smile:
Dans 2Worlds, on va surement retrouver tout ce qui est bien dans oblivion et tout ce qui est bien dans Gothic III! :miam:
En tout cas, ayant vu la vidéo, ça a l’air géant!!! :love: :love: :love:
Quand on arrivera en 12° ou 13° page, je ferais une page complète sur les guildes et les différents types de personnages, prévenez-moi plutôt par mp quand on sera à la 13° page, siouplait, merci! :jap:

c’est jeu est super! je vais l’acheter dès qu’il est sorti. mais j’ai une petite question: J’ai pas trouvé les screenshots des héroïnes, est-ce qu’il y a quelqu’un peut m’en montrer un peu ?

La diversification, j’espere qu’elle sera encore mieux que gothic 3 surtout :whistle:
Ce que j’aimerai, c’est la meme impression, voir mieux, d’immersion lors des entrée dans les grottes : changement de musique, luminosité diminuant, parfois etant nul(j’ai peur du noiiiiir :whistle: )
ça c’etait mythique :super:

Je pensais que les orcs n’avaient pas peur du noir, et fiers de l’être en plus!!? :??: :smiley:

Qui a dit qu’on avait peur du noir?

Dis donc, tu réponds vite!!! :ouch:

Voilà une belle nana, directrice en plus!!! :love: :love: :love:
http://www.kino.de/pix/newspics/GALERIE/206259_5.jpg

Nous les orcs, nous savons etre rapide :nexath
Un bon guerrier orc ne doit aps etre lent

Posté avant toi!!! :na:

Voilà une des nanas du jeu, mais elle a pas l’air toute fraîche!!! :paf: Elle a un peu une tête de… comment on dit déjà?? Kevin??? :paf:

http://thumbq.com/store/31898-two_worlds.jpg

!La suite du topic!

http://thumbq.com/store/44455-0202070102.jpg

Two Worlds : le jeu de rôle de l’année ?

Two Worlds se veut un jeu qui repousse les limites du rpg en mettant l’accent sur les combats, l’exploration et qui promet une interactivité à un niveau sensiblement plus haut que ce proposent les grands rpgs tels que Oblivion et Gothic 3 – donner aux joueurs une réelle chance de faire partie intégrante du monde d’Antaloor, en proposant des effets graphiques éblouissants !

Aussi bien sur pc que sur xbox 360, Two Worlds est conçu comme un rpg qui fera tant appel aux joueurs avertis qu’aux joueurs occasionnels et leur offrira le type de gameplay qu’ils recherchent.

Les nains, les orcs, les humains et les elfes ne sont pas les seuls habitants du monde. Côtoyez des créatures étranges et sinistres dont les origines remontent aux temps qui précèdent les dieux. Certains disent qu’ils ont été créés par d’anciens dieux qui ont abandonné la planète, une autre hypothèse soutient qu’une certaine énergie magique inconnue leur a apporté la vie, mais personne ne connaît vraiment leur nature ni leur but. Ils sont les « Two Worlds », quelque chose d’énigmatique.

Au cours du jeu, il y aura beaucoup de possibilités de découvrir les mystères qui dévoileront la vraie nature du Deuxième Monde.

Contrairement à d’autres rpgs dans lesquels vous incarnez un héro sans aucune expérience, vous dirigerez un guerrier vétéran qui devra apprendre de nombreuses nouvelles compétences pour surmonter les épreuves. De cet aspect, Two Worlds est plus proche de Kotor et Final Fantasy VII, mais c’est une des rares fonctions que Two Worlds partagera avec d’autres rpgs. En fin de compte, les développeurs cherchent des moyens de différencier leur titre des nombreux rpgs connus.

Reality Pump veut surpasser d’autres jeux dans le genre en combinant un système de combat sophistiqué avec une liberté d’exploration qui récompense le joueur qui décide d’explorer l’univers de Two Worlds.

« Ce que nous essayons de réaliser, c’est de placer l’action dans des paramètres bien connus et de « l’assaisonner » avec des rebondissements inattendus pour garder le joueur intéressé tout au long du jeu. Il y a une bonne quantité d’endroits à découvrir et à explorer. La plupart sont complètement facultatifs si vous suivez la quête principale, mais apprendre sur le monde, son passé, ses mystères, ou peut-être même de résoudre certains de ces mystères, le joueur devra fouiller pour trouver des réponses à ses questions loin du chemin principal. Inutile de dire que la curiosité sera équitablement récompensée. »

Reality Pump s’est permis d’apporter de l’innovation en se focalisant sur 3 aspects : la constitution et l’évolution du personnage, le système de combat et une histoire non linéaire.

Constitution du personnage : Dans Two Worlds, vous pouvez apprendre n’importe quelle compétence disponible ; il n’y a aucune restriction de classe. Cependant, le jeu vous encourage à participer à une faction et à apprendre les secrets associés à ce groupe. A tout moment, vous pouvez commuter des factions et cela exige que vous exploriez le monde et que vous accomplissiez de nouvelles quêtes pour apprendre les pouvoirs associés à ce groupe.
Reality Pump pense que cette liberté est la clé pour différencier Two Worlds des autres rpgs basés sur des classes. Comme dans tout jeu de rôle, le personnage que vous contrôlez évolue. Alors que vous ne pouvez changer vos choix concernant les attributs basiques (force, dextérité, etc.), les points de compétences qui ont déjà été dépensés peuvent être récupérés. Non gratuitement, sinon ce ne serait pas amusant ! Un tel mouvement coûte une certaine somme d’argent, mais c’est valable, particulièrement quand vous venez à comprendre que certaines compétences ne sont pas votre style, et d’autres peuvent être plus utiles.
En faisant attention aux personnages, on peut dire que les développeurs ont apporté une attention toute particulière aux effets visuels : « il y a une large quantité d’armes et d’armures qui changent complètement le look du héros. Two Worlds est fondamentalement pensé pour les guerriers portant des grosses armures, tout réglage physique subtil passerait donc inaperçu. C’est pourquoi nous avons apporté toute notre attention sur la création d’une variété énorme de trucs à porter sur soi et à utiliser. Si, cependant, vous aimez créer votre personnage à partir de zéro, essayez le mode multijoueur. Notre éditeur de personnage est un outil plutôt sophistiqué avec une gamme agréable de possibilités. Créer un gars sur musclé de 2 mètres au menton saillant et avec des mains trop longues, est vraiment une affaire de quelques secondes, mais franchement, rien ne compare à l’apparence du personnage flanqué de la tête aux pieds d’une armure lourde et balançant une longue épée de deux mètres. »

Système de combat : Maintenant que vous avez ce guerrier bien armé, comment le combat va-t-il se dérouler dans Two Worlds ? « Nous voulons que les résultats de n’importe quel combat soient décidés plutôt sur base des attributs des guerriers que sur les compétences manuelles des joueurs et la coordination tape-à-l’œil, mais certaines compétences seront de toute façon nécessaires. »
Pour le jeu, Reality Pump a réalisé un système de combat semi-automatique qui est organisé en séquences d’action.
Viser est plutôt facile et semi-automatique, vous avez juste besoin de tourner plus ou moins votre personnage vers la cible et de presser l’action par défaut. Mais il y a plus d’aspects pour le joueur de maîtriser dans le système de combat plutôt que d’appuyer simplement sur un bouton.
« Le chronométrage et la visée ne sont pas seulement importants, le véritable défi réside dans la découverte des points faibles de l’ennemi, en utilisant des tactiques et des compétences appropriées, éviter d’être entouré, réagir correctement aux attaques et compétences spéciales des adversaires, etc. Au premier regard, le combat paraît vraiment dynamique et tenir de l’arcade, mais lorsque vous commencez à jouer, vous verrez et sentirez tous les points des compétences dépensés dans la section de développement du personnage se refléter à l’écran. »
Comme le développeur l’explique, le vrai pouvoir du système de combat du jeu réside dans ses mécaniques et c’est ce qui le rend tactique.
Une autre partie du système de combat est l’utilisation propre des armes et des outils tels que les pièges. Certaines armes sont plus efficaces sont certains ennemis. Il est beaucoup plus sage de se battre avec le chevalier en monture avec sa lance ou une arme assommante plutôt qu’avec une épée courte. Si l’ennemi a un bouclier, il faut commencer par le déprotéger. Le choix des possibilités est énorme, il y a plus de 75 sorts, et plus de 30 compétences, des centaines d’armes et plusieurs types de pièges de qualité variée, tous à être utilisés tant dans la confrontation ouverte que dans le mode de ruse.

L’histoire créée du joueur : L’aspect dans lequel Reality Pump a promis d’innover est dans le département de l’histoire : chaque décision que le joueur prend a un réel impact sur l’intrigue et sur le monde. Vous serez libre de rejoindre n’importe quelle organisation à tout moment, les trahir, ou simplement arrêter des groupes.
« Pour nous, l’impact sur la condition du monde signifie qu’avec chaque décision importante dans le jeu, quelque chose de global se produira. Par exemple, quelqu’un est en train de pendre un ami du héro. Le joueur doit décider s’il agit ou reste sur place et assiste à la scène, mais ne rien faire est un choix important ici. L’ami sera pendu si le joueur ne fait rien. Suite à des décisions semblables, les factions survivront ou disparaîtront, des hommes seront tués ou sauvés, et d’autres situations dramatiques prendront place, mais toujours suite aux décisions du joueur.’
Reality Pump a combiné des évènements scriptés avec une I.A. sophistiquée pour offrir des évènements dramatiques qui seront inattendus et générés aléatoirement.
« Ce qui a été décrit plus tôt décrit surtout ce qui se passe dans les points clé de l’histoire. Dans des situations plus communes l’I.A. gouvernera le comportement des npcs. Si la loi est enfreinte, la force de punition apparaîtra pour délivrer le châtiment approprié. Quelques rencontres sont purement aléatoires pour ajouter une certaine saveur et l’imprévisibilité au jeu, d’autres sont complètement scriptées, tous créent une aventure engageante et surprenante. »
Dans Fable, on nous avait promis un jeu qui nous permettrait de former le monde autour de nous. En fin de compte, il a échoué à rencontrer ses revendications. Comment donc Reality Pump peut-il réussir là où d’autres ont échoué ?
« Avec des quêtes proprement inventées, ce n’est réellement pas si dur de réaliser. Votre personnage a son propre but à poursuivre, mais il rencontre aussi beaucoup de factions en conflit sur son chemin. Le joueur décide qui il soutiendra et quand. Les côtés du conflit ont leurs propres buts et voies de conduite mais ils ont besoin d’une certaine forme de « déclencheur ». Ce que vous pouvez faire est de délivrer ce « déclencheur » et de se tenir alors de l’autre côté pour résoudre le conflit et regarder ce qu’il en sortira. »
Reality Pump a développé le jeu pour que ces déclenchements changent le monde radicalement, en donnant aux joueurs le pouvoir d’introduire les éléments de l’intrigue. Le jeu supporte ce que les développeurs appellent « jeu significatif », et cela vous fera interagir avec les évènements dramatiques, tels que les invasions de villes par des factions variées, le renversement de rois, l’annihilation d’organisations entières, et il sera à vous décider quel rôle vous jouerez dans ces situations.
Les résultats de vos actions seront observés presque immédiatement et les conséquences sont logiques. Si la ville est sous le siège et que vous ouvrez le portail, l’armée envahissante tuera tous les citoyens et surmontera finalement la ville.
Mais avec une grande puissance vient une grande responsabilité et si vous éliminez des bandes tout le temps, vous finirez par être attrapé entre deux factions avec tout ce que cela implique. C’est certainement plus amusant mais plus difficile de progresser dans le jeu par la suite.
Il peut être vraiment douloureux si vous vous salissez avec n’importe quelle faction importante, comme dans la situation quand les sorts de magie et les potions seront disponibles seulement par le marché noir, pour ne pas mentionner toutes les quêtes indisponibles et les points d’expérience gaspillés. Si, au contraire, vous coopérez, les factions ou guildes vous traiteront avec respect et la révérence valant n’importe quel effort.

Liberté d’exploration : Comme mentionné plus haut, le jeu soulignera l’exploration du monde et récompensera les joueurs qui voyageront beaucoup. Dans Two Worlds, vous ne pouvez pas frapper à la porte d’une faction et demander : « hé, je veux rejoindre votre guilde ! ». Parfois, explorer le monde autour de vous sera essentiel pour rejoindre une certaine guilde.
Par exemple, il est impossible de rejoindre les Nécromanciens sans explorer le monde en premier car ils travaillent secrètement. L’exploration sera donc essentielle pour le développement du personnage. Même si vous pouvez seulement participer au conflit principal et prendre seulement quelques quêtes pour faire avancer l’intrigue, explorer le monde sera certainement synonyme de temps et d’efforts.
« Il n’y aura pas une simple récompense pour l’exploration. Nous séduisons le joueur avec des compétences nouvelle et utiles, des nouveaux équipements et des tâches, mais essentiellement nous essayons de mettre l’atmosphère de dévoiler quelque mystère, ou plutôt plusieurs mystères. Certains de ces mystères sont très importants pour l’histoire, certains constituent le monde, mais les joueurs devront chercher les réponses eux-mêmes. Plus ils cherchent, plus ils apprennent. Nous nous basons ici plus sur la curiosité que sur l’économie pure, mais tout de même, le rassemblement / « upgrading » / utilisation des motifs sera aussi développé et engageant que possible. »
L’aspect le plus important de l’exploration du monde c’est qu’en plus d’apprendre des nouvelles compétences et de gagner de l’argent, vous pouvez aussi influencer le monde autour de vous et former l’histoire
créer votre propre histoire !

La magie : Dans Two Worlds vous êtes un guerrier expérimenté dans les compétences sont inutiles contre beaucoup de ces adversaire mystérieux. Si vous voulez rester en vie dans ce monde, en découvrant qui a tué vos amis et capturé votre sœur, vous devrez apprendre beaucoup de nouvelles compétences et pouvoirs.
Reality Pump a développé un système de magie qui va vous faire apprendre plus que quelques tours.
Il y a des sorts offensifs, défensifs, curatifs et invoqueurs répartis en 5 écoles de magie. La magie dans Two Worlds a de fortes associations avec certains métaux si pour jeter un sort vous avez besoin de quelques outils qui canalisent la magie. Dans la plupart des cas, des plats en forme de cartes métalliques sont utilisés mais le travail des barres magiques aussi. Vous n’apprenez alors pas de sorts, mais améliorez les compétences magiques qui permettent d’utiliser plus d’outils sophistiqués.
Mais le plus intéressant dans ce système de magie est que vous pouvez assembler vos propres sorts de magie, en laissant beaucoup d’espace pour la personnalisation.
Vous pouvez collectionner des cartes de sorts, les empiler pour plus de puissance, les mélanger avec d’autres cartes pour des effets supplémentaires variés, etc. Quand vous sentez que le sort que vous utilisez n’est pas assez bon, vous pouvez le remplacer par un autre, ajouter plus de cartes, etc
.
« Le système est vraiment efficace et flexible. Dans d’autres jeux, le joueur dépense d’habitude des ressources de valeurs pour maîtriser un certain sort. Alors, au cours du jeu, le sort s’avère être inefficace comparés aux nôtres, nouveaux et plus avancés. Pour nous c’était inacceptable et nous avons inventé quelque chose de légèrement différent. Plus vous êtes habile dans une école particulière de magie, plus vous pouvez utiliser de cartes puissantes de cette école. Vous n’estimez pas que vous gaspilliez n’importe quel point de compétence et quand vous trouver une carte que vous avez déjà vous l’empilez avec d’autres plutôt que de la jeter quelque part. Cela apporte plus d’interaction et plus d’amusement. »

Les graphismes : Un autre aspect sur lequel Reality Pump a mis l’accent concerne les graphismes.
« Pour sûr, nous avons pris notre expérience avec le moteur graphique de Earth 2160, mais Two Worlds est la nouvelle génération.
Pour Two Worlds, Reality Pump a développé un nouveau moteur à partir de zéro qui prend l’avantage sur la nouvelle génération des processeurs graphiques et les cpu multi-cœurs afin d’incorporer une utilisation vaste de pixel shaders, la lumière avec l’high dynamic range, des matériels multiples, un système de terrain avancé, la physique des arbres, un système météorologique sophistiqué et une intelligence artificielle avancée qui gère le comportement de groupe de grandes communautés virtuelles.
Les screenshots et les movie-shots (films réalisés avec une séquence de screenshots) sont une preuve vivante de ce que les joueurs peuvent attendre de Two Worlds.
L’on pourra voir tous les effets possibles inimaginables tels que les branches et les feuilles des arbres qui s’agittent au gré du vent et qui projettent des ombres sur le sol, la lumière qui réfléchit sur l’armure polie d’un guerrier, une cité qui se reflète de manière parfaite sur l’eau d’un lac, l’herbe qui avance par vagues lorsque le vent est fort, les flammes de torches qui s’inclines suivant la force du vent, les ombres qui changent au fur et à mesure de l’avancement de la journée, etc
.

Two Worlds apparaît comme un jeu de rôle très sérieux qui, s’il réussit à tenir ses promesses, pourrait s’avérer être le blockbuster du rpg que les fans de rpgs attendent indéniablement. Les développeurs savent certainement où ils se dirigent en terme de gameplay et les fonctions innovatrices pourraient apporter un gros coup d’air frais dans un genre qui voit des changements réels très peu souvent.
Le système de classe ouvert, le système de combat tactique orienté vers l’action qui vous laisse mélanger des sorts magiques à volonté, et une intrigue qui sera forgée par les décisions du joueur ressemble comme un jeu rempli de bonne choses prévu par un groupe de joueurs de rpgs acharnés. Avec le mode multi-joueur jusqu’à 8 et les effets graphiques de la nouvelle génération vous obtenez un rpg d’héroïc-fantasy pour les « hardcore gamers » et les joueurs occasionnels.

Les guildes principales

La guilde des guerriers
Comme vous devez vous y attendre, la guilde des guerriers est payée pour résoudre les problèmes par la force. Ils peuvent vous enseigner des compétences comme tenir 2 armes en même temps.

La guilde des mages
La guilde est payée pour utiliser leurs talents magiques afin d’aider les gens, mais les types de quêtes que cette guilde offrira ne sont pas encore connus. La guilde des mages vous récompensera parfois en vous donnant des cartes de sorts.

Les nécromanciers
Rejoindre cette organisation est loin d’être facile et il faut en payer le prix ; la nécromancie est illégale et ils agissent secrètement dans des endroits discrets. Vous aurez besoin de faire certaines explorations avant de pouvoir trouver et rejoindre cette guilde. Il est possible qu’ils vous donnent des cartes de sorts en récompense, comme pour la guilde des mages.

[ Les guildes inconnues
Des spéculations circulent sur ces guildes inconnues, il semblerait qu’il s’agisse de guildes de voleurs ou d’assassins. ]

Endroits (guildes) importants

La capitale de Cathalon : le roi est en vie ! La capitale qui constitue le point de départ de beaucoup de quêtes. Les fanions s’agitent partout dans la capitale et sont le symbole qui représente le plus grand pouvoir dans « Two Worlds ». Celui qui voit ces signes dans les grosses villes où abondent les gens et les chevaliers devraient y réfléchir à deux fois avant de commettre quelque chose d’illégal !

Le clan Pickaxe : à cette occasion, il s’agit des nains qui sont en conflit continuel avec d’autres individus. Les nains ne sont pas seulement connus pour tailler la pierre

Le clan Hammer : c’est le deuxième groupe principal des nains et c’est le plus gros rival du clan Pickaxe. Les chefs des deux groupes de gagner en puissance en tentant d’obtenir les faveurs des rois nains qui sont au cœur de beaucoup d’intrigues.

La guilde des guerriers : dans cette guilde, on peut apprendre les capacités de guerriers dans l’utilisation des armes mais bien plus encore. La guilde des guerriers est représentée dans les plus grosses villes, c’est notamment là qu’il y a le plus de monde et qu’il est susceptible d’y avoir plus de conflits. Cependant, le joueur peut souvent trouver les membres dans les villages plus petits où les entraînements y sont plus souvent disponibles.

La guilde des mages : on trouve des membres de la guilde des mages presque dans chaque ville où ils pratiquent souvent leurs expérimentations et qu’elles ne sont pas toujours sûres. Aux maisons officielles de la guilde des mages, on peut apprendre des sorts élémentaires tels que le feu, l’air, l’eau, et la terre.

La guilde du commerce ! Dans cette guilde, on obtient tout ce que l’on peut exiger. Il faut donc se mettre d’accord avec les représentants. Si l’inventaire est déjà bien rempli, il faudra faire une excursion avant de pouvoir refaire le plein à la guilde. Soyez prudents : les comparaisons entre les différents prix sont très utiles, voire obligatoires ! Les indications de prix dans les différentes régions sont parfois énormes !

Tous les petits plus qui font que Two Worlds est un grand jeu !:

Parfois, il est très utile d’avoir des bénédictions de rangs élevés. Si vous voulez obtenir certains services à Antaloor, une lettre de recommandation de certaines personnes peut être utile. Surtout si c’est le roi en personne. Mais il faut auparavant résoudre quelques quêtes.

Il y a plusieurs espèces de serpents différentes à Antaloor. Les personnages importants travaillent à la garde du temple à Ashos. Ils s’assurent que personne ne puisse entrer dans la zone sainte sans permission. Il faudra pour cela résoudre une quête.

Il y aura plus de 70 npc par ville, et sachant qu’il y aura de nombreuses villes, on peut s’attendre à plus de 700 npc voire plus puisque qu’en sus des villes il y aura de nombreux villages et clans!!! Comme il est cité plus haut dans le paragraphe npc, les npcs ont un comportement très réaliste et n’hésiteront pas à vous attaquer ou à s’enfuir lorsque vous commettrez des crimes, à noter qu’il sera tout de même possible d’effectuer des quêtes pour les hors-la-loi, grâce à « une entrée de service » dans chaque agglomération et de garder certains contacts avec des npc. En outre, si vous entrez dans l’enceinte d’une ville avec des ennemis à vos trousses, les gardes viendront à votre secours pour les occire.

Les développeurs ont développé un nouveau système dans le mode multi-joueur en intégrant la possibilité de se battre dans une arène, à la façon d’un mmorpg. Il est possible de sauvegarder l’état de son personnage et son inventaire sur le serveur du jeu et de continuer son développement ou vous pouvez faire du profit en revendant des artefacts spéciaux et des armes dans les villes. La personnalisation de notre personnage est très pointue puisqu’il sera même possible de choisir la couleur des yeux, changer la coupe de cheveux, définir la constitution des bras et des jambes,

Les quêtes ne consisteront pas simplement à taper du monstre ou à sauver des personnes ; il y aura des énigmes assez particulières dans certaines quêtes et vraiment agréables.

Chaque tribu Grom possède un totem comme « souvenir » en mémoire des batailles couronnées de succès. Il se trouve le plus souvent au milieu des camps et est très bien gardé. Mais il y a un moyen d’obtenir ce trésor
.

La nécromancie est la plus puissante et la plus mystérieuse magie à Antaloor. Les développeurs ont consacré beaucoup de temps dans la création d’objets pour les nécromanciers novices.

Beaucoup de commerçants placent des petits pièges près de leurs villages natals pour capturer les animaux vivants. Il vaut toujours la peine de les examiner car vous trouverez très souvent des choses utiles.

La vie remplie de tâches ardues n’est pas un lit de roses. Cette parole de sagesse est particulièrement vraie dans les camps militaires. Si vous désobéissez, vous nettoierez des latrines très vite, et ce sera alors votre seule aide.

La région le long du Gon est submergée par les batailles. Vous y trouverez beaucoup de camps d’armée près de la rivière. Les meules font partie de l’accoutrement standard.

Pas de marché sans vêtements de travail. Les développeurs ont créé des étals pour les besoins courants.

Si vous n’êtes pas végétarien, que vous ne voulez pas vous affaiblir, vous devez obtenir de la bonne viande. Si vous n’avez pas envie de chasser non plus, vous pouvez faire des achats au marché. Vous pouvez bien sûr utiliser les abats des animaux pour l’alchimie !

Jusqu’ici les étals des marchés dans les grandes villes du royaume Cathalonian sont bien équipés. Mais les vols commis par les orcs et beaucoup de champs brûlés réduisent les stocks.

Les lapins rôtis et d’autres animaux appartiennent aux camps à coup sûr. Les développeurs ont donc créé des objets agréables qui fourniront un repas convenable pour les soldats.

Durant la guerre beaucoup de camps militaires sont placés au sol. Des places de cuisine simple, des tentes, des palissades en bois

Si le joueur commence ses aventures à Antaloor, la guerre entre les humains et les orcs est en cours pour un bout de temps. Le Gon est la dernière barrière entre les deux armées. La région près de la rivière est battue sévèrement et les orcs emménagent de grandes armes à feu. Cette catapulte est capable d’envoyer quelques tonnes de pierres en une fois.

Les démons sont assez
démoniaques ! Il y aura beaucoup de choses qui vous attendront dans les cachots et les souterrains.

Quelques poignards ne doivent pas être très pratiques, mais très martiaux par-dessus tout. Les nains sont les maîtres de cette sorte de conception. Vous trouverez cet exemple spécialement aux autels près des mines de montagne.

Le Vyvern est un dragon et peut se déplacer extrêmement vite grâce à ses ailes. Vous devrez donc vous tenir à une distance sûre. Si la créature veut vous attaquer elle vous atteindre juste par quelques vols rapides.

Vous trouverez beaucoup de mines de nains dans les montagnes autour de Tharbakin. La communauté a accompli des avancées exceptionnelles pour produire le minerai de fer avec des avancées techniques. Ils n’utilisent pas seulement le bois mais aussi le fer pour construire leurs tissus.

Comme chaque autre monde Antaloor a aussi un passé très lourd. Les traces de longues civilisations oubliées peuvent être trouvées à maintes reprises. A côté des ruines antiques dans le désert Drak’ar les allusions les plus évidentes aux royaumes oubliés sont les pierres de runes qui peuvent être trouvées presque partout à Antaloor.

Il n’y a pas seulement les bons qui louent leur dieu. Pas plus que l’acte d’Aziraal est évident, même le côté du mal obtient l’aide divine. Cela s’établit bien ; vous trouverez beaucoup de temples à Antaloor où les puissances maléfiques peuvent être invoquées.

Si le joueur ne veut pas attaquer des monstres très vivaces, il devrait visiter l’école de combat. Là-bas vous trouverez des adversaires vraiment calmes qui ne se défendent pas du tout. Le meilleur moyen est de décharger votre frustration après quelques combats perdus !

Vous trouverez beaucoup de décorations et de reliefs dans les temples des anciens dieux. Ils dégagent une atmosphère mystérieuse dans ces endroits.

Vous ne gagnerez pas seulement de guerres par l’action, mais par la psychologie. Les troupes d’orcs et quelques groupes de nains sont vraiment martiaux dans cet aspect. Ils décorent leurs armures avec des morceaux d’adversaires vaincus !

Même si le joueur a peu d’expérience de base dans les combats à l’épée au début, un peu plus d’entraînement ne fera pas de mal. Les mouvements particulièrement dangereux sont formés avec des épées en bois. Autrement la population d’Antaloor serait réduite d’une façon superflue !

Celui qui veut survivre dans le désert de Drak’ar doit être très résistant. A côté des monstres innombrables attendant dans les ruines vous trouverez aussi des personnes très agréables telles que les nomands qui vivent dans leurs petites tentes. Ils vous offriront beaucoup de quêtes intéressantes. Peut-être que vous verrez un dragon

Il y a beaucoup de chevaux dans le monde de Two Worlds. Nous avons donc besoin d’abris appropriés. Si vous voyagez dans la partie nord du pays vous verrez des étables avec une belle architecture. Vous pouvez acheter des chevaux ou les voler.

Les villes dans les montagnes deviennent de plus en plus attirantes et certaines bénéficient d’une architecture magnifique.

La guerre qui oppose Athalon aux orcs a de sérieux effets sur la population. Le joueur trouvera de manière permanente des villages pillés ou brûlés.

Dans Two worlds existe une jolie forêt de bambous. Les habitants utilisent ces matériaux de construction. A cause de la terre marécageuse, les maisons sont debout sur des petites échasses.

C’est la guerre dans l’univers de Two Worlds. Cet évènement a bien sûr une influence sur le paysage. Particulièrement près de la rivière Gon, la dernière barrière naturelle à l’armée orc, vous trouverez beaucoup de casques militaires avec des tentes spéciales.

Si le temps est excellent, le joueur aura l’occasion de voir un beau ciel étoilé. Le système météorologique s’occupera de beaucoup de changements.

Si la puissance n’est pas suffisante, le système de combat de Two Worlds offre des possibilités divers pour affaiblir votre adversaire plus ou moins convenablement. Un de ces sales tours consiste à soulever de la poussière en tournant autour de l’adversaire. Il sera aveuglé pendant un court temps et ne pourra pas réagir à vos attaques.

Les Groms ont une trop grosse baisse de niveau. Mais bien équipés ils sont néanmoins des adversaires dangereux. Spécialement s’ils apparaissent en groupes et c’est le cas presque à chaque fois. Tandis que les guerriers d’épée vous attaquent directement avec des flèches et vous frapperont de toutes les directions.

L’alchimie joue un rôle très important dans Two Worlds. Les possibilités de cette profession ont vraiment stimulé les développeurs pour intégrer quelques fonctions très intéressantes aux pièges. Il sera possible de créer des cocktails Molotov qui peuvent être utilisés très efficacement.

Les orcs sont de retour vers une nation puissante après la division des dieux. Les armures de ces créatures, si elles en ont une, consistent en partie en butins d’ennemis tués très souvent.

Chacun qui peut lire a de grands avantages sur ses adversaires. Cela s’applique particulièrement aux mages. Vous pouvez apprendre des choses intéressantes et activer des nouvelles cartes magiques. Quelques visites à la guilde des mages seront très utiles.

Le joueur dispose de beaucoup d’espace pour tenter ses expériences spécialement dans la région côtière. Le sol est sableux, les arbres se tiennent éloignés et seuls quelques rochers sont sur votre chemin. Les meilleures conditions pour une vitesse de gallop !

Les différentes espèces d’arbres/plantes/buissons sont nombreuses et les plantes changent selon la zone de cimat.

Pendant ses voyages dans l’univers de Two Worlds, le joueur se mettra en contact avec des potions magiques et des poisons divers. Il sera à même capable de les mélanger tout seul grâce à la fonction d’alchimie. Vous aurez besoin des éprouvettes appropriées pour obtenir les meilleurs résultats.

Il sera possible de couvrir des distances lointaines très rapidement grâce aux stations de téléportation. Mais avant de les utiliser, il faudra les activer.

Vous pouvez fouiller dans les meubles à côté des coffres, mais soyez prudent car le propriétaire n’est peut-être pas quelqu’un d’amical

Vous serez épiés dans les bois de temps en temps. Ne cherchez pas seulement les ennemis se déplaçant dans les forêts. Un arbre n’est pas seulement un arbre de temps en temps

Les gens normaux dans l’univers de Two Worlds ne recherchent pas de quêtes excitantes et les monstres effrayants. Ils doivent travailler très dur pour gagner leur vie. Un travail commun est la récupération des récoltes. La fourche à foin est très pratique pour ce genre de travail.

La capitale des lézards grandit fermement. Les maisons d’Ashos sont étroitement resserrées. Des arcs innombrables et des tunnels transforment la ville en labyrinthe. Vous pouvez vous y perdre très facilement, et si vous tombez dans les secteurs sacrés, personne ne pourra vous aider !

Les ruines antiques seront très présentes. Les piliers et les pierres carrées comptent à leur avantage particulièrement pendant la soirée lorsqu’il y a de la foudre. Visitez-les ! Il y aura aussi plus de monstres.

Il y aura des archéologues qui passeront leur temps à examiner les ruines. Certaines d’entre elles sont vraiment spéciales. Elles se trouvent dans la partie sud du pays.

Un bon camouflage est très important de temps en temps. Cela permet de surveiller les bandits dans les bois et offre beaucoup de possibilités éventuelles de détecter les ennemis au loin.

Tandis que toutes les rues principales et des portes de villes sont illuminées par des lumières très brillantes, vous trouverez une atmosphère beaucoup plus confortable dans les rues écartées et dans les villages.

Two Worlds ne présentera pas seulement un univers qui est constamment en activité autour du héro. Vous verrez par exemple un bûcheron qui s’arrêtera de couper du bois pour prendre son déjeuner.

L’hiver approche à coup sûr. Les habitants prennent donc leurs précautions. Particulièrement au nord où vous trouverez de grandes piles de bois en face des maisons.

La violence brutale est parfois la seule solution à un problème. Les pirouettes ou les coups de feu sont mal vus. Dans ce cas il est très utile d’avoir une masse à portée de main pour assommer l’adversaire.

Vous trouverez de nombreux lampadaires dans les grosses villes. Les gens courent dans les rues chaque soirée pour allumer les nombreuses lanternes et feux de cheminées.

Vous verrez parfois sur votre chemin des lances dans la terre avec des crânes enfoncés dessus. Si vous en découvrez, dites- vous qu’il est trop tard pour faire demi-tour !

Vous avez besoin de bois pour tout. Des parties d’armures, des maisons, des chariots. Vous verrez que le bois tient une place importante dans l’univers de Two Worlds. Les camps de bûcherons et les arbres coupés ne sont pas rares dans les régions peuplées.

Vous n’avez pas envie de vous battre contre un ennemi spécial personnellement ? Les maîtres Voodoo sont là pour ça et pourront peut-être vous aider. Mais il faut être conscient que l’art imprévisible peut nuire facilement !

Il y a de nombreux articles intéressants qui vous attendent à Antaloor. Certains comme la boussole joueront un rôle dans certaines quêtes.

Les races de peuples sont variées et nombreuses. Les Bédouins par exemple vivent dans le désert Drak’ar. Si ces gens ont confiance en vous, vous obtiendrez de leur part une aide très précieuse.

Celui qui commet un crime sera en conflit avec les gardes et les portes de la ville ne vous sera plus ouverte. Les gardes se souviennent de vous ! Mais il y aura d’autres possibilités d’entrer dans la ville invisible. Les donjons et les tunnels d’égouts sont là pour ça.

La bannière du roi est surtout vue dans la capitale d’Athalon. La ville est située dans le milieu de l’empire des humains et est le point de départ de nombreuses quêtes.

Celui qui veut avoir sa petite fierté doit vivre dans une maison. Un petit auvent ici, un gazebo là-bas, ou encore des bâtiments dans des coins reculés
certaines maisons dans Two Worlds sont vraiment étranges. Mais les propriétaires de tels bâtiments sont surtout prétentieux !

Les haches ne sont pas toujours faites de métal ou de bois. Beaucoup de tribus de gobelins utilisent toutes sortes d’ossements pour leurs armes. Certaines armes sont dangereuses, comme la hache en os tranchante comme un rasoir !

Depuis que plus en plus de sangliers errent dans les forêts, il est très pratique d’avoir une bonne lance à portée de main. Avec cette arme, vous pouvez tuer les animaux ennuyeux même à dos de votre cheval et vous ne perdez pas trop de temps.

Que serait un rpg sans la chasse aux trésors ? Les meilleures cachettes pour des artefacts légendaires et trésors immesurables sont des ruines variées. Même si c’est agréable d’y entrer pendant à la lumière du jour, prenez garde quand vous y mettez les pieds !

Vous verrez des choses surprenantes dans Two Worlds comme une énorme enclume qui témoigne qu’un forgeron musclé se spécialise dans les grosses épées. Les nombreux coups sur l’enclume prouvent qu’il en a forgées beaucoup. C’est peut-être l’occasion de lui demander un service

Il y a tout un monde à côté des faits héroïques dans Two Worlds : le train-train quotidien des gens « normaux ». Ce sont les fermiers, les bouchers,
ou encore ceux qui travaillent dans les moulins. Ceux-là commenceront à travailler dès que le vent se lèvera.

La partie sud d’Antaloor possède son petit côté asiatique agréable. Cela affecte particulièrement la ville d’Ashos. On peut y rencontrer beaucoup de Samurai.

Certaines armes sont assez particulières et vous permettront d’effectuer des attaques assez spéciales. Un bon exemple est une sorte de hache qui possède au début des manches de grosses piques, ce qui permet d’effectuer un mouvement vers l’arrière et de blesser un ennemi qui vous prend par derrière.

Il sera possible d’ouvrir des serrures variées durant le jeu. Mais selon la qualité de la serrure, la difficulté sera de mise et le joueur devra avoir beaucoup d’expérience. Avant que le coffre ne soit ouvert, beaucoup de crochets seront détruits.

Si vous êtes vraiment fatigués après que vous ayez éliminé une horde de monstres, vous serez capable de dormir n’importe où. Ce ne doit pas être nécessairement un lit noble avec de doux oreillers. Vous ne les trouverez pas partout de toute façon. Il vous arrivera de devoir dormir dans des lits assez « miteux ».

Le temps laisse sa marque sur chaque chose. Bien sûr la décrépitude ne s’arrête pas une croix de pierre. Il y a énormément d’objets dans des états tous différents dans Two Worlds afin que le jeu puisse être le plus réaliste possible.

Le reptile a aussi son propre symbole. Même les humains ne pensent pas beaucoup sur la culture de ces créatures. Mais l’aventurier bien disposé sera capable d’explorer beaucoup d’informations intéressantes sur les gens isolés.

Même si le héro possède assez de muscles pour se défendre, il tombera souvent sur des évènements qui le dépasseront totalement. Heureusement les livres existent pour apprendre plein de choses intéressantes. Plus grandes seront vos connaissances sur l’univers de Two Worlds, plus vous aurez de chances de survivre.

Bien que les gobelins aient un comportement qui tient surtout de celui d’un animal, ils possèdent des logements très agréables. Ils construisent des tentes en bois et en peaux d’animal.

Des dizaines et des dizaines d’arbres et de buissons différents ont été créés afin de rendre les décors très diversifiés et de leur donner beaucoup de charme. A côté des plantes classiques comme le chêne ou le sapin on trouve aussi des plantes plus petites et plus rares.

Pour chaque classe d’armes, il y aura en tout plus de 50 modèles différents. En plus de cela, si vous trouvez les bons artefacts vous serez capables d’augmenter la puissance de votre épée avec divers enchantements. On pourra par exemple la transformer en épée remplie de décharges électriques. Si le sort approprié est activé, vos ennemis se prendront une belle gamelle !

Pas de jeu fantaisiste sans mode bersek ! Celui-ci vous permettra justement d’être en « rage » pendant un court moment et votre force grimpera au maximum.

Durant vos quêtes, si vous ne voulez pas vous faire repérer à chaque fois par un ennemi et passer « sous la trappe », allez faire un tour à la guilde des voleurs. Ils vous apprendront à vous infiltrer et à passer inaperçu.

Voilà en gros ce que propose Two Worlds. J’ai encore des tas de choses à dire mais ce sera pour une autre fois. See you !

Quelques images des différentes régions et types de personnages:

http://thumbq.com/store/44456-5951_geo_s.jpg[/img] http://thumbq.com/store/44457-5951_geo_d.jpg[/img] http://thumbq.com/store/44458-5951_geo_c.jpg[/img] http://thumbq.com/store/44459-5951_geo_g.jpg[/img] http://thumbq.com/store/44460-5951_geo_a.jpg[/img] [img]http://thumbq.com/store/44461-5951_geo_t.jpg [img]http://thumbq.com/store/44462-1511061035.jpg [img]http://thumbq.com/store/44463-1202071114.jpg [img]http://thumbq.com/store/44464-great_scre.jpg [img]http://thumbq.com/store/44465-fev_2007__.jpg

Voici sur Riya toutes les images que j’ai pu récolter de Two Worlds:

http://www.riya.com/search?btnSearch=riya&…xt=two%20worlds

:hello:

ça pour une rédaction, c’est une rédaction :ouch: :ouch: :ouch:

Bon ben bonne lecture(allez courage :ane: )

Effectivement, bonne lecture à tous! :slight_smile: