Forum Clubic

Topic unique pour les bidouilleur et les makers !

Messieurs les bidouilleurs et makers, ce topic est à vous !!!

Comme d’habitude pour les autres topics, pas de commentaires nauséabonds, les modos veillent :jap:

Hello !

Inaugurons ce topic : Topic pour les curieux multidisciplinaire, que ça soit sur la mécanique, la robotique l’impression 3d ou l’électronique. Car à un moment ou un autre peut importe votre projet vous aurez besoin de tips pour mener à bien vos réalisation.

Dans un premier temps je vais vous parler d’électronique et d’arduino :

  • Électronique / Informatique

Depuis une dizaines d’année l’électronique n’a cessé d’évoluer, de ce miniaturiser et de ce simplifier. Des minis ordinateur ont débarquer à l’instar du rasberry pi. Une autre famille plus simple mais très puissante est aussi disponible, ce sont les microcontrôleurs. Ce genre de puce permet de gérer des entrées / sorties analogique d’une façon très simple ( un peu de code en C ) pour utiliser tout un tas de capteurs, moteurs, ect…

  • Introduction à l’arduino

Arduino est une famille de microcontrôleur très populaire utilisé partout dans le monde dans le domaine du making. Le modèle le plus connu est l’arduino uno vendu sous forme de kit. Le kit comporte un processeur atmel atmega328 monté sur une carte ( la carte bleu petite comme un paquet de cigarette ) de développement.

La carte de développement est directement branchable sur le pc via un câble série / usb et vous pouvez y envoyer du code avec un ide fournit sur le site d’arduino. Plusieurs exemples sont fournis, dont certains directement utilisable sans câblage car ils utilisent la led interne de la carte de développement.

  • Pourquoi faire ?

Vous pouvez par exemple relever la température d’une pièce via un capteur de température et si la température arrive en dessous de 20 degrés votre chauffage pourra automatiquement s’allumer. L’environnement arduino peut sur secteur ou batterie ce qui vous permet de bosser dans de l’embarqué.

  • Comment faire ?

Vous avez des pins d’entrée sortie sur la carte de développement, ainsi qu’une plaque d’essai ( breadboard ) avec différents trous reliés les un aux autres. Le principe est de les reliés entre eux pour effectuer des mesures ou piloter des périphériques, comme un led ou un servo moteur.

Si vous faites les choses correctement c’est au final assez simple. Pour cela il y a des outil à disposition comme Fritzing qui permet d’effectuer tous les cablages à la souris avec des couleurs différentes.

  • Comment finaliser un projet ?

  • Evaluer les couts

La première variable c’est le prix… Le prix d’un arduino uno “nu” est d’environ 25€ dans le commerce, cela veut dire que votre projet coutera au minimum 25€ et qu’il devra au moins avoir la taille d’un uno.

Mais en fait, l’arduino uno n’est qu’une carte de développement, le plus important c’est le microprocesseur qu’elle contrôle. Vous pouvez acheter le processeur ( atmega328p ) au détail ou par lot sur le net pour un peu moins de 4€ par unité. Cela réduit considérablement le cout d’un projet et sa taille.

Ils vous suffit d’acheter un adaptateur secteur 12v, un régulateur de tension 5v et vous pouvez injecter votre code dans le microprocesseur. Le processeur fonctionnera sous 8mhz et pas 16mhz mais pour 99.9% des projet c’est largement suffisant. Donc globalement, pour avoir une plateforme programmable et utilisable, il ne vous faudra plus que 10€ !

  • La soudure

La soudure est assez simple dans la pratique après un minimum d’expérience. Par contre il va falloir réfléchir différemment, car vous n’utiliserez plus de breadboard mais des une carte à pastille.


Edité le 25/01/2015 à 06:25

Pourquoi avoir mis ce topal dans photo et non EAPC ?

Sinon pour rester dans le “maker” le lien vers les divers projets faits cette année pour le cours de mechatro
mech.vub.ac.be…
mech.vub.ac.be…
mech.vub.ac.be…
mech.vub.ac.be…
mech.vub.ac.be…
mech.vub.ac.be…
mech.vub.ac.be…
Au final se fut plus de la bricole avec des outils sympas que la conception d’un produit fini.

Pourquoi ? parce que tout simplement au départ, l’idée est venue de bricoler des appareils pour la photo et la vidéo, pour faire des travellings, ou des time-lapse … :wink:


[quote="kev-47"]

mech.vub.ac.be…
mech.vub.ac.be…
mech.vub.ac.be…
mech.vub.ac.be…
mech.vub.ac.be…
mech.vub.ac.be…
mech.vub.ac.be…
[/quote]
:confused: “Page Web inaccessible”

:confused: “Page Web inaccessible”
[/quote]
:jap:

Ah zarb :confused:
Chez moi aucun problème pour accéder au site de chaque groupe. Après peut être qu’ils ont limité les IP à la Belgique.

Tu devrais te faire une insoleuse et une graveuse pour faire des jolies circuits perso

:jap:

Ah zarb :confused:
Chez moi aucun problème pour accéder au site de chaque groupe. Après peut être qu’ils ont limité les IP à la Belgique.
[/quote]
Dans ce cas c’est limité à Belgique et Alsace. :wink:

le liens fonctionnent aussi chez moi :jap:

Maintenant ça re-fonctionne, mais pas hier soir :jap:

Wep et une perceuse à colonne pour les trou… Mais j’ai pas vraiment le budget pour tout ça et surtout la place :frowning: Mais je déménage bientôt mais je pense que je vais surtout investir dans une imprimante 3D. Ce truc la c’est le pied pour le making ( et ça coute pas très cher en consommable ).

D’ailleurs la photo de soudure ne viens pas de moi, je publierais quelques photo de soudure mais c’est loins de ce niveau la :slight_smile:

T’utilise solidworks pour la modélisation c’est ça ?

Nan j’utilise CATIA. Mais suivant les projets ça dépend d’où venait le type “délégué 3D modelling”. Ceux de l’ULB comme moi -> CATIA. Ceux de la VUB c’était Inventor il me semble. Les chinois Inventor aussi. Les espagnols Solidworks etc :ane:

Ce n’est pas tant le pieds les imprimantes 3D :wink:
On a à dispo des Makerbot 2 et 2X et tu peux être sûr qu’il t’arrivera une merde une fois sur deux. :wink:
A la limite fabrique-toi une RepRap mais “n’en achète pas”. Un service sur le net d’impression 3D te reviendra sûrement moins cher et peut être de meilleure qualitée. Idem si tu arrive à trouver une fablab par chez toi. Après à toi d’estimer les pièces que tu vas imprimer et du volume de plastique dont tu auras besoin (la majorité du temps on ne dépasse pas un filling de 30-40%).
Sur de l’extrusion plastique comme du reprep ou du makerbot tu peux être sûr d’avoir un aspect de surface de m*rde et une qualité d’impression moyenne (il m’a fallu y aller au papier de verre pour ajuster les pièces du robot). :wink:

Sérieux ? Du genre ? Parce que c’est pas évident de trouver de vrai retour sur le net des imprimantes 3D la plupart des sites ne font que des résumé et des tableau comparatif…

Heu la qualité surement mais pas le prix… J’ai fait pour rigoler des dés minecraft et je les ai upload sur sculptéo. Environ 5€ le dé c’est cher alors qu’il y a 10g max de plastique. Le mec au magasin d’électro m’a expliqué c’est 50€ le kg de fil et ensuite tu imprime au “poid”. Donc moins de 10ct le cube ( pas obligé de le faire plein ).

J’ai été impréssionné au magasin d’électro ils ont un modèle à 1300 et le rendu était vraiment pas mal et très lisses. Pas sur tous les modèles d’ailleurs ( surement des test de résolution ? ). En fait un ou deux modèle m’a parru limite trop parfait. Tu crois que derrière ils l’ont traité pour avoir ce genre de rendu ?

Par exemple j’aimerai bien me refaire un rail motorisé à base d’impression 3D. Modeling assez simple, mais besoin de trou assez précis. Par exemple pouvoir faire un trou bien rond de 1cm de diam pour ensuite y caller les tige en acier sans aucun jeu. Avec mon rail actuelle il y a un peu de jeu donc j’ai du rajouter de la cale à la colle chaude.

Le type au magasin d’électro m’a dit que une imprimante 3d était pas assez précise pour imprimer des pas de vis du genre m3, c’est vrai tu pense ? Et du plus gros du genre ceux sous les appareils photo pour les trepied ? Au magasin c’est ce model la > www.selectronic.fr… .

T’as juste à regarder les photos là pour te faire une idée: mech.vub.ac.be…
Après on a utilisé des épaisseurs de 0.3mm pour aller plus vite (grande précision non nécessaire vu qu’on savait qu’on allait de toute manière repasser derrière. Et ça prend déjà assez de temps à imprimer. Mais surtout la précision du positionnement du fil et sa “largeur” n’est pas extra mais c’est aussi dû à la technologie utilisée (extrusion plastique => imprécision sur le “diamètre” du “fil” de sortie => perturbation dûe à la façon dont est pratiquée l’input du fil [roue qui aggripe et pousse], gradient de refroidissement dans le fil de sortie dépendant de la température, de la position et vitesse de la tête d’écriture, absence de sensor à la sortie [qui serait inutile de toute manière vu la vitesse des perturbations et celle des actuateurs]).
Il t’arrive aussi pas mal de merdes à l’usage du genre objet qui se décolle, tête d’impression qui s’encrasse ou qui (si pas de chance) fait un pâté sur l’objet et s’y soude etc. Impossibilité de reprendre une impression sur une makerbot (le courant a sauté ? bah il faut tout recommencer :pfff: ).
Le rack pour assurer le fait que la pièce colle bien à la plaque (sinon risque que ça se décolle partiellement ou totalement) consomme pas mal de plastique et bousille l’aspect de surface de la pièce. Idem pour les supports (genre si tu veux faire un pont obligé d’en rajouter sauf si la pièce est assez simple pour être placée de manière à l’éviter). Il est possible de récupérer un bel aspect de surface d’une pièce en PVC en la laissant dans de la vapeur d’acétone mais c’est comme appliquer le modifieur NURBS sur un modèle sur 3dsMax, se sera plus joli mais la pièce ne sera pas plus proche des tolérances estimées au départ.
fablab.hylas.be… (il y a un tuto Makerbot)

Nous on a du 1€/cm³ de plastique à la fablab. Après sur les 5€ il doit y en avoir une bonne partie qui part à l’état sous forme de taxes et impots plus les salaires des types (enfin lancer une impression n’est pas très long :ane: ).

Attention lisse ne veut pas dire précis. Si j’avais mis des couches de 0.02mm à la place de 0.3mm ça aurait été plus “beau” et sûrement un peu plus précis. Mais pas de quoi faire des méchanismes sans usinage (ou sinon il ne faut pas avoir peur de mettre des tolérances assez importantes à l’étape du design [perso je suis plus du genre "on va faire une impression grossière et usiner après, c’est plus précis et ça prends moins de temps. En plus le plastique c’est facile à travailler]).

Pour un trou il faut faire un trou plus petit puis y aller à la perceuse à colonne si tu veux un truc précis. Après peut être que tu peux décider que ton trou fera 1.06cm (vaut mieux compter 0.2/0.3mm de tolérance si tu veux aucun serrage au montage et à l’usage quand tu imprime). Mais faut-il encore que la façon dont est conçue la pièce soit compatible (erreur de positionnement dûe au imprécisions au niveau des points de maintiens). Pour les petits trous c’est assez facile t’as juste à mettre un petit diamètre (se sera un tout petit trou à l’impression) et une épaisseur de shell (épaisseur des bords) de 3-6 passages et le tour est joué, tu peux viser sans difficulté. Pour un trou de 1cm c’est déjà plus difficile (trou trop petit => quand tu perce tu te retrouve avec l’intérieur de la pièce [aspect dépendant du filling de la pièce]), s’il est trpo grand pour percer dans le bord du trou tu ne peux plus viser précisemment donc surestimer la largeur du trou est le plus simple (mais moins précis).

Non tu ne peux pas imprimer de pas de vis aussi petit avec une imprimante 3D. C’est bien que le vendeur te l’ai dit. :wink:
Ne surestime pas la résistance des pièces imprimées par ajout de matière plastique. La délamination est très fréquente. Je m’occupais de ce qui était conception 3D et fabrication (les pages avec Marvin sur le site du groupe), j’ai eu pas mal de fois les pièces qui se sont cassé de cette manière. Une tige filettée est plus simple à faire avec un tour et est beaucoup plus précis. La révolution industrielle avec des imprimantes plastique ce n’est pas pour demain. Cette expérience avec les Makerbot et les autres (me rappelle plus du nom de l’autre modèle d’imprimante qu’on a de dispo) m’a fait déchanté.

Pour finir comme pour tous les problèmes de conception (ou d’ingénieurie en générale) se sera un compromis que tu auras à faire en fonction des caractéristiques de tes moyens de production et la complexité/précision requise pour satisfaire ta requirement list.


Pour le choix de l'imprimante franchement regarde du côté de RepRap et fait imprimer les quelques pièces le nécessitant chez un pote, une fablab si tu en a une dans ton coin ou sur un service en ligne. Il y a autant de Makerbot que de RepRap dans la nature ;)

[quote=kev-47]Nous on a du 1€/cm³ de plastique à la fablab. Après sur les 5€ il doit y en avoir une bonne partie qui part à l’état sous forme de taxes et impots plus les salaires des types (enfin lancer une impression n’est pas très long
[/quote]

Ils ont du meilleurs matos à la fablab ? Je vais surement aller y faire un tour dans la semaine en fait ce qui m’a rebuté d’y aller il y a quelques temps c’était la pauvreté d’information sur leur sites et le fait que ça soit ouvert que 2h par jours… 30€ l’année pour 45 minutes de découpe laser par mois sur du placo de 6mm d’épaisseurs ( si c’est de la même qualité que la découpe sur le uno starter kit ça doit être du bon ).

Donc toi tu touche le cm³ à 1€ sous fablab… Je pense qu’il doit y avoir du script sous 3DS pour calculer le volume total d’un modèle pour avoir une aproximation d’un print 3d. Et j’ai une question à la con : Vu que c’est du print 3D certaines pièces peuvent être creuse ? Par exemple imprimer un cube de 10cm de coté, il y à moyen d’avoir seulement des parois interne de 2cm d’épaisseurs ? ( gain de temps + argent ).

Way ok… Question à la con : Les imperfections sont toujours les même ou pas ? Rajouter une tolérance n’est pas bien grave si c’est toujours la même ( avec les même réglages j’entend ). Par contre si c’est un peu random effectivement ça vaut pas le coup…

Way c’est pas la fête du slip finalement… Dernière question : Si j’utilise l’impression 3d pour imprimer des trou rond ( d’après ce que j’ai lu le carré est plus précis ) et que je repasse à la perceuse à la colonne lors d’un alignement de plusieurs pièce j’aurai du jeu donc ?

Donc résumons :

L’impression 3d c’est sympa pour faire kikou sur des modèles comme par exemple imprimer un crane et le traiter correctement pour qu’il sois lisse. Mais en fait si l’ont fait des mesures il y a un tout petit peu de jeu. Du coup pour des montages “techniques” il faut repasser derrière. Et surtout il faut bien connaitre sa machine.

Merci de toutes tes précisions ça m’aide énormément !

A celle de l’Erasmuschule il y a des MakerBot, 2 et 2X. Par contre c’est un poil difficile à trouver mais ne pas hésiter à demander. Par contre Anglais ou Flamand obligatoire. Après je ne sais pas dans quel coin tu es, regarde celle la plus proche de chez toi.

1€/cm³ de plastique, tu as la quantité en gr de plastique de calculée par le soft makerbot, de là à transformer en cm³… ^^

C’est toujours à peu près les mêmes défauts donc c’est manageable.

Tkt le jeu de tes pièces sera de toute manière plus faible que les erreurs de placement de ta pièce due aux imprécisions lors de l’impression :wink:

Oui c’est ça. Si tu veux un très léger jeu à peine et un montage de précision tu peux passer ton chemin (ou alors impression 3D via lithographie UV sur résine photosensible).

Exemple de projet totalement “à la con” : Cible d’airsoft motorisé via un servo ( www.youtube.com… ). Un pote m’a preté sont sniper airsoft, c’est dingue ce que c’est précis. Du coup en 10 minutes j’ai bidouillé un carton à la colle chaude et une base avec un servo un arduino uno et 3 lignes de code.

https://i.ytimg.com/vi/FkCoyxFtPBw/hqdefault.jpg

Prochaine étape une cible avec localisation de l’impact pour compter les pts :slight_smile:

:super: de quoi s’éclater

T’as mis un senseur pour détecter l’impact ou c’est un bête timer ?

Pour le moment c’est un timer. Une pause de face entre 1 et 3 sec et une pause de côté entre 3 et 6. Ca simule le genre de cible qu’ont peut trouver dans les stand de tir.

Dans le kit arduino j’ai un sensor “tilt” donc il y aurai moyent de faire une cible qui une fois couché est redressée via le servo. J’ai de la tige avec du boulon à dispo je pense pouvoir fabriquer ça dans l’aprem.

Pour l’impact d’après les docs je peut utiliser un piezzo mais le problème c’est d’avoir une surface assez tendre pour ammortir la bille et assez dur pour ne pas faire un trou dedans. Pour le moment j’ai pas trouvé.

Pour le comptage et l’affichage du score je pense utilisé mon intervalomettre vu qu’il y a un lcd dessus.

Il est possible de faire avec des capteurs sonores pour détecter la position (2 pour une cible symmetrique) avec une bonne conception. Une simple diode peut servir de trigger (0.6V), ensuite il suffit d’avoir un timer assez précis pour estimer la position. Après il exitse sûrement plus simple mais je n’ai ai pas trop réfléchi. Mais l’avantage de cette solution c’est que ta cible peut être en métal, plastique ou tout ce que tu veux.

Un servo a un gros couple, la cible ne tombera pas ou tu compte faire un détection puis activation du servo pour baisser la cible ?