Forum Clubic

|Topic Référence| ~~ Netbooks ~~

[Topic Référence] ~~ Netbooks ~~

A propos de l’achat, de l’utilisation, de l’entretien d’un netbook (type eeePC et compagnie…)


Avant propos


Ce topic a pour objectif de présenter les netbooks, leurs technologies et leurs usages, et ce, de manière aussi claire que possible. N’hésitez pas à me faire part de vos remarques afin de participer à l’amélioration de ce topic !

Nota : si vous êtes plus intéressé par un portable traditionnel qu’un netbook, c’est par ici que ça se passe :
[Topic Référence] ~~ Ordinateur Portable ~~


Sommaire


1. Avant l’achat…
[indent][indent]1.1. Qu’est-ce qu’un netbook ?
1.2. Les points importants dans un netbook
[indent][indent][color=gray]1.2.1. Encombrement, poids et autonomie
1.2.2. Processeur et mémoire vive
1.2.3. Ecran et circuit graphique
1.2.4. Stockage des données (disque dur ou mémoire flash)
1.2.5. Communications (Ethernet, WIFI, Bluetooth, 3G)
1.2.6. Les « à côtés » : connecteurs, son, clavier, touchpad, webcam…
1.2.7. A propos des différents systèmes d’exploitation[/color][/indent][/indent]1.3. A propos de la qualité et des marques
1.4. Les « pièges » des vendeurs…
1.5. A propos de l’environnement[/indent][/indent]
2. A l’usage…
[indent][indent]2.1. Les amis du netbook
2.2. L’entretien d’un netbook
[indent][indent][color=gray]2.2.1. Ecran et coque
2.2.2. Système de refroidissement
2.2.3. Batterie[/color][/indent][/indent]
[/indent][/indent]


1. Avant l’achat…


1.1. Qu’est-ce qu’un netbook ?

Plusieurs définitions de ce que sont les netbooks sont possibles. Je ne prétend pas détenir LA vérité mais voici ce qu’on peut dire à propos de ces ordinateurs :

Un netbook est une petite machine dont l’aspect est proche d’un ordinateur portable mais dont la philosophie diffère.

Tout d’abord, caractéristique particulièrement visible : un netbook, c’est petit ! Le format « idéal » est à peine plus volumineux qu’une feuille A4 pliée en deux. Autre caractéristique remarquable : un netbook n’embarque que l’essentiel. Comprendre par là que ce type de machine est avant tout dédié à la bureautique simple, la navigation internet, la gestion du courrier électronique ou encore la lecture occasionnelle de films ou musiques… mais pas plus ! L’emploi du terme « netbook » n’est d’ailleurs pas un hasard : « net » fait référence à l’usage principal de ces machines, à savoir le surf internet, et « book » (livre en anglais) nous rappelle le gabarit de l’engin. A noter d’ailleurs que “Netbook” est à l’origine une marque appartenant à Psion, qui, sous ce terme, avait commercialisé des machines que l’on pourrait considérer comme les ancêtres (dans leur philosophie) des modèles actuels. Depuis, Psion s’est retiré de ce marché… mais le terme est réapparu avec l’avènement des eeePC (et accessoirement, Psion a fait valoir le fait que netbook est une marque lui appartenant… de là est née une bataille juridique entre divers acteurs (Intel notamment) pour l’emploi de ce terme. Bataille qui s’est terminée d’ailleurs par un accord entre toutes les parties… bref on peut utiliser le terme netbook sans arrière pensée).

Dernière caractéristique, et non des moindres, le prix : les netbooks sont en général très économiques, c’est pourquoi ils ont été considérés comme des ordinateurs portables « low-cost ». Ceci n’est pas totalement faux… mais pas forcément vrai non plus ! Tout dépend ce qu’on appelle « low-cost ». Pour faire une analogie simple avec l’automobile, un véhicule comme la Dacia Logan est considéré comme « low-cost ». En effet pour le tarif d’une Renault Twingo, on dispose d’un véhicule dont le gabarit est similaire à celui d’une Renault Mégane. D’un point de vue pratique, une Logan permet de transporter d’un point A à un point B le même « volume » de passagers et bagages qu’une Mégane au prix de quelques concessions sur le confort… en cela il s’agit d’une voiture « low-cost ». La Twingo, dont le tarif est proche de la Logan, n’est par contre pas considérée comme « low-cost » car elle ne répond pas à la même attente. Elle plus petite, plus maniable, plus adaptée à un usage urbain. Pour les netbooks, c’est un peu la même chose. Oui ils ne sont pas très chers, mais ils ne « boxent » pas dans la même catégorie que les ordinateurs portables… bref, attention aux arguments commerciaux qui tendent à faire l’amalgame entre ordinateur portable et netbook !

Alors justement, en quoi ce type de machine diffère réellement d’un portable ? En gros, un netbook, cela sert avant tout à être connecté n’importe où, n’importe quand sans chercher à avoir la meilleure performance possible (ça marche à une vitesse convenable… et c’est déjà bien suffisant ! ). Naviguer sur internet, envoyer des emails, écrire un document sur un traitement de texte ne pose aucun problème à un netbook… comme avec un ordinateur portable. Un ordinateur portable dispose cependant d’une puissance bien plus importante, d’un écran plus grand, d’un lecteur DVD, d’une connectique plus étoffée et est surtout capable d’effectuer des tâches bien plus lourdes (montage vidéo, jeux vidéo 3D…) que n’est absolument pas capable de faire un netbook. Par contre, le netbook est bien souvent moins fragile, très léger, compact, hyper-communicant, et pour les certains modèles de dernière génération, ultra-autonome … bref, à chaque type de machine ses avantages et inconvénients !

Les rubriques qui suivent présentent différents points importants pour l’achat d’un netbook afin de mieux cerner vos besoins.


1.2. Les points importants dans un netbook

1.2.1. Encombrement, poids et autonomie

Ce sont les points les plus importants sur un netbook. L’encombrement doit être le plus faible possible. Cela étant, très faible taille implique petit écran et clavier étriqué… qui peuvent pousser à prendre un modèle un peu plus encombrant. Bref, l’essentiel est de bien cerner son besoin en terme de taille et s’assurer que cela peut correspondre à un usage un minimum confortable !

Concernant le poids, l’idéal est de rester sous la barre du kilo et de ne surtout pas passer les 1,5 kg (ou si cette limite est dépassée, que ce soit pour une bonne raison : par exemple pour disposer d’une batterie assurant 12 heures d’autonomie).

Niveau autonomie, le monde des netbooks voit se côtoyer le pire et le meilleur voire l’exceptionnel. Opter pour un modèle avec une batterie type 3 cellules assurera, en général, une autonomie de 2h30. L’idéal pour une personne ayant besoin d’une grande autonomie est d’opter pour un modèle doté d’une batterie (éventuellement optionnelle… mais attention à l’augmentation de la facture) 6 cellules (ou plus). A l’heure actuelle, les bons modèles (Asus eeePC 901 par exemple) tiennent plus de 5 heures en usage « simple » avec leur batterie d’origine. Et puis à ceux là s’ajoutent les champions de l’autonomie qui tiennent 8 heures (Asus eeePC 1000HE par exemple) voire même 12 heures (MSI Wind U115). L’idéal est de se renseigner auprès des communautés d’utilisateurs sur internet pour connaître avec précision l’autonomie de tel ou tel modèle (les données constructeurs étant malheureusement souvent fantaisistes).

1.2.2. Processeur et mémoire vive

Du point de vue du processeur, les netbooks emploient des technologies simples. L’accent est avant tout mis sur l’économie d’énergie et le faible échauffement. Les modèles présents sur le marché sont les suivants (par ordre croissant de performances) :

  • Via C7-M : Ce processeur n’offre que des performances calamiteuses à peine suffisantes pour un netbook. Il n’a pour lui qu’une très faible consommation… bref, passer votre chemin (la présence de ce processeur dénote par ailleurs une conception vieillotte et donc vraisemblablement un modèle qui “moisit” sur les rayons depuis un certain temps).
  • Intel Celeron M ULV : Dérivé des anciens processeurs pour ordinateurs portables, le Celeron M ULV commence (sérieusement) à dater. Il se défend encore plus que correctement du point de vue des performances mais accuse son retard au niveau de la consommation d’énergie. Bref, un choix qui peut se défendre pour ceux qui ne recherchent pas un netbook doté d’une autonomie très importante.
  • Via Nano : Un bon petit processeur qui se pose en alternative (très) sérieuse à l’Atom d’Intel. Faible consommation, performances correctes et coût raisonnable le caractérise. Dommage que l’on ne le croise pas plus souvent !
  • Intel Atom : Le meilleur processeur pour netbook actuellement sur le marché : logique vu qu’il a été créé spécifiquement pour cela ! Il est, malheureusement, pour le moment, associé dans la majorité des cas à un chipset d’ancienne génération qui limite un peu les effets de sa très faible consommation. Dans tous les cas, il s’agit du meilleur choix actuel !Il existe également d’autre processeurs utilisés sur les netbooks. Plus ou moins exotiques, il ne sont pas toujours directement comparables aux ténors du marché présentés ci-dessus. Bref, à essayer avant d’acheter… et surtout ne pas hésiter à demander conseil sur le forum !

Dans les nouveautés à surveiller de près, l’apparition, pour le moment au stade de prototype, de netbooks dotés de processeurs habituellement utilisés dans le monde de l’électronique embarquée. Je pense notamment au processeurs de type ARM (que l’on retrouve un peu partout : du smartphone à la centrale de gestion ABS de votre voiture en passant par le téléviseur…) dont la très (très) faible consommation (et échauffement) et le bon support par Linux (mais pas de fonctionnement possible avec Windows (sauf Windows CE)) pourrait leur ouvrir la porte des netbooks.

Concernant la mémoire vive, c’est plus simple : si vous avez un usage simple et que le netbook est doté d’un système d’exploitation de type linux, 512 Mo peuvent suffire. Sinon, opter pour 1 Go permet d’assurer tous les besoins. Une quantité supérieure à 1 Go dans le cas d’un netbook n’est pas utile (sauf utilisation très particulière…).

1.2.3. Ecran et circuit graphique

Les écrans des netbooks sont avant tout conçus pour l’économie d’énergie et la possibilité d’un affichage lisible en extérieur (d’où l’emploi de la technologie LED). Voici les tailles courantes :

  • 7" (soit environ 18 cm) : Résolution courante de 800x480 (SVGA). Cette taille est (trop) petite et la résolution 800x480 n’est pas la plus confortable à utiliser… bref, à éviter en général.
  • 8,9" (soit environ 23 cm) : Résolution courante de 1024x600 (WSVGA). Autrefois la taille la plus répandue sur les netbooks, elle devient rare aujourd’hui. Elle n’en reste pas moins intéressante car elle permet au netbook d’être très compact ! (de mon point de vue et en mettant toute objectivité de côté, je pense qu’il s’agit de la meilleure taille pour un netbook… avis qui n’engage que moi)
  • 10" (soit environ 25 cm) : Résolution courante de 1024x600 (WSVGA). Les netbooks sont de plus en plus souvent proposés dans cette taille d’écran car cela permet l’intégration d’un clavier plus confortable (l’écran étant plus grand, la coque est plus volumineuse donc il y a plus de place pour le clavier… CQFD). Il s’agit donc de la taille que vous croiserez le plus souvent dans les boutiques.
  • 11.6" et 12" (soit environ 29 et 30 cm) : Nouvelle catégorie d’écran apparue récemment, elle permet l’utilisation de résolutions plus élevées mais implique un encombrement qui tend à se rapprocher très nettement des portables traditionnels. Accessoirement le prix de ces machines tend également à gonfler en dehors de proportions raisonnables !En général, les écrans des netbooks sont dotés d’un traitement mat anti-reflet… mais les écrans à revêtement brillant (comme sur les ordinateurs portables), qui permettent de disposer de couleurs plus chatoyantes et contrastées au prix de reflets plus ou moins marqués, commencent à être de plus en plus répandus. Bref, à vous de voir ce qui vous convient le mieux !

Dans les nouveautés à surveiller de près, l’apparition, pour le moment au stade de prototype, de netbooks dotés de processeurs graphiques dédiés. Je pense notamment à la plateforme graphique nVidia Ion dont les capacités permettent d’envisager de jouer à des jeux 3D (pas trop récents tout de même) mais aussi et surtout de décoder sans le moindre soucis des vidéos HD ! A suivre…
Egalement à suivre, l’apparition de nouveaux écrans (là encore il s’agit de prototypes. En l’occurrence, il s’agit des écrans 3Qi de la marque PixelQi) capables d’effectuer d’énormes économies d’énergie car ne nécessitant pas systématiquement la présence d’un rétroéclairage (l’éclairage n’est pas nécessaire sur ces modèles lorsque la lumière ambiante et suffisamment importante). Ajouté à cela la possibilité de passer en mode noir et blanc pour encore économiser l’énergie, il s’agit de nouveautés qui risquent bien de révolutionner l’affichage des netbooks.

1.2.4. Stockage des données (disque dur ou mémoire flash)

Deux technologies sont disponibles pour sauvegarder vos données sur les netbooks. D’un côté les traditionnels disques durs (aussi appelés HDD) tels qu’on les trouve sur les ordinateurs portables, de l’autre, les mémoires de type flash (SSD) :

  • Les disques durs : Ils ont pour eux de disposer d’un espace de stockage important pour un coût modique. Ils sont cependant relativement fragiles (vis à vis des chocs et vibrations) et ont tendance à consommer plus d’énergie que les mémoires flash.
  • Les mémoires flash : Technologie assez récente oblige, les capacités de stockage en mémoire flash sont nettement inférieures à celles des disques durs (surtout pour des raisons de prix). Rien de rédhibitoire cependant, les netbooks n’étant pas non plus destinés à sauvegarder des milliers de documents en général. Les avantages de la mémoire flash sont sa compacité, sa faible consommation électrique et sa totale insensibilité aux vibrations et chocs… bref l’idéal pour les netbooks ! Oui mais voilà, il fallait bien qu’il y ait un « os » dans ce tableau idyllique : il existe deux type de mémoires flash : SLC et MLC. La flash SLC est rapide mais chère… et la MLC est lente pour un tarif beaucoup plus doux. Selon les modèles la mémoire embarquée est d’un type… ou de l’autre ce qui change tout au niveau des performances ! Bref, l’idéal est de se renseigner sur les forums avant d’acheter…Pour clore ce chapitre stockage, je dirais qu’il n’y a pas de meilleure solution : si vous avez besoin de stocker beaucoup de données, alors le disque dur s’impose. Si, par contre, vous avez un usage ultra-mobile, il sera plus judicieux d’opter pour un modèle doté de mémoire flash.

1.2.5. Communications (Ethernet, WIFI, Bluetooth, 3G)

Les technologies actuellement présentes sur le marché sont les suivantes :
[List]
[*]Ethernet : Ce protocole réseau filaire est, certes, un peu ancien mais très efficace. Plusieurs débits sont possibles : 10 Mbits/s, 100 Mbits/s et 1 Gbits/s. De manière générale, privilégier un modèle doté d’Ethernet 1 Gbits/s… cela étant, cette caractéristique est plutôt rare sur les netbooks.

[*]WIFI : Très connu, le WIFI est un protocole réseau sans fil très répandu (gares, hôtels, aéroports, cafés et même chez les particuliers via les livebox, freebox, neufbox etc…). Là encore plusieurs débits sont possibles. Ceux-ci sont repérés par des lettres : WIFI b = 11 Mbits/s, WIFI g = 54 Mbits/s et WIFI n = 540 Mbits/s. Attention cependant, ces débits sont dits théoriques, comprendre par là que les débits réels sont plutôt, respectivement, de l’ordre de 5, 25 et 100 Mbits/s… et encore tout dépend de la distance et de l’environnement électromagnétique (quelques mètres à 100 mètres de portée).

[*]Bluetooth : De plus en plus répandu sur les téléphones portables, sa présence est donc intéressante pour qui cherche à échanger facilement des données entre netbook et téléphone portable. Le Bluetooth peut également être utilisé avec d’autres types de périphériques (souris, casques…), l’objectif de cette norme étant de permettre la connexion sans fil à courte distance de périphériques sans pour autant nécessiter une grande quantité d’énergie. Petite remarque : privilégier les modèles compatibles avec les dernières évolutions de la norme (Bluetooth 2.0 et 2.1).

[*]3G : La 3G (ou UMTS) et son évolution 3G+ (ou HSDPA) permettent de disposer d’une connexion internet relativement rapide sur une grande partie du territoire français (réseaux Orange, SFR et Bouygues Telecom). Je ne préfère pas aborder le sujet des débits, ceux-ci étant très variables selon les heures d’utilisations, la zone où l’on se situe et l’abonnement utilisé ! Pour avoir un ordre d’idée, il est, en général possible de surfer sur internet à un débit minimal d’au moins 200 kBits/s. Attention les abonnements sont onéreux et souvent limités (attention aux petites lignes dans le contrat)… bref, à ne réserver qu’à ceux qui en ont absolument besoin ![/list]Les systèmes sans fil sont très voraces en énergie : si vous ne les utilisez pas, pensez à les désactiver pour gagner en autonomie sur batterie. Il est d’ailleurs intéressant de disposer d’un bouton sur la coque du netbook permettant de désactiver directement ces fonctions.

1.2.6. Les « à côtés » : connecteurs, son, clavier, touchpad, webcam…

Comme sur un ordinateur portable, un minimum de connectique, d’accessoires et d’ergonomie est nécessaire…
[List]
[*]Les connecteurs : Il est indispensable d’avoir au moins deux prises USB2 (connexion de très nombreux périphériques), une prise Ethernet (réseau), une sortie VGA (affichage sur un moniteur ou projecteur analogique), une sortie casque, une entrée micro et un lecteur de cartes multi-formats (ou, a minima, pour le format SD. Cet accessoire est notamment indispensable sur les modèles dotés de mémoire flash de faible capacité : le lecteur permettant d’insérer une carte pour étendre la capacité de stockage du netbook à moindre frais). Pas indispensable, mais bienvenu, une prise DVI (affichage sur écran ou projecteur numérique) voire une prise HDMI (affichage sur écran ou projecteur numérique HD… attention à la version de la norme. Tous les appareils n’ayant pas forcément la même version de cette norme… et les versions ne sont pas toutes compatibles entre elles. Dans tous les cas, privilégier la norme 1.3) en lieu et place du VGA pourrait être un plus.

[*]Le son : Les netbooks sont souvent équipés de hauts parleurs dont la qualité est nulle (je pèse mes mots). L’idéal reste de connecter un casque ou un vrai système hi-fi ! Tous les netbooks sont, par ailleurs, dotés d’un micro. N’en attendez pas de la hifi (juste suffisant pour une conversation Skype ou MSN) mais faites attention à son implantation : l’idéal étant en haut de l’écran, à proximité de la webcam.

[*]Clavier et touchpad : Souvent les gros points faibles des netbooks. Petite taille rime souvent avec petites touches et disposition « exotique » du clavier (certaines touches plus petites que d’autres par exemple…). Le touchpad (dispositif de pointage remplaçant la souris) est rarement mieux loti : petite surface tactile, boutons parfois disposés de manière « bizarre » (sur les côtés par exemple…). A noter que les Asus eeePC (sauf 701) disposent de touchpads « de compétition » dotés de la fonction multitouch, ils peuvent ainsi être utilisés avec plusieurs doigts pour effectuer certaines actions (défilement horizontal et vertical, zoom etc…) : c’est un vrai (très gros) plus ! Dans tous les cas, et c’est particulièrement important sur un netbook, il faut essayer le clavier et le touchpad avant l’achat pour savoir si l’usage du dit netbook ne tournera pas au calvaire compte tenu de votre morphologie !

[*]Webcam : Rien de particulier à ce chapitre si ce n’est que la présence d’une webcam est indispensable. Peut importe sa qualité (le nombre de mégapixels) car pour montrer sa bobine sur Skype ou MSN nul n’est besoin d’avoir de la haute définition ![/list]

1.2.7. A propos des différents systèmes d’exploitation

A l’heure actuelle deux types de systèmes sont disponibles sur les netbooks :
[List]
[*]Windows XP : Il est compatible avec tout type de matériel et l’offre logicielle est pléthorique mais il s’agit d’un système vulnérable face aux virus. Windows XP a été remplacé par Windows Vista sur les ordinateurs « normaux » mais il continue sa carrière sur les netbooks. A cela une raison très simple : les netbooks ne sont pas suffisamment puissants pour exécuter convenablement Windows Vista ! Il semblerai que le remplaçant de Windows Vista, Windows 7 (dire seven comme 7 en anglais) soit, pour sa part; plus léger (à confirmer lors de sa sortie dans quelques mois) et puisse venir prendre la relève du bon vieux XP !

[*]Linux : Derrière ce terme se cache une multitude de systèmes (les distributions) reposant sur la même base : le noyau de Linux dont la fiabilité et la sécurité sont indéniables. Contrairement à Windows, il s’agit, dans la majeure partie des cas, de systèmes dit « libres »… autrement dit, ils sont gratuits ! Un atout non négligeable sur les netbooks. Par ailleurs, certains constructeurs de netbooks n’hésitent pas à concocter des versions de Linux spécifiquement optimisées pour leurs netbooks : au final on a des systèmes très réactifs, peu gourmands en mémoire et qui sont parfaitement adaptés au matériel (l’idéal quoi…). Par exemple, Asus a développé pour ses eeePC une version spécifique de la distribution Xandros, ou encore Acer a, pour sa part, opté pour une version allégée de Linpus.[/list]Concernant le système d’exploitation, il n’y a, là encore, par de meilleur choix… Si vous êtes un « windowsien » convaincu alors, n’hésitez surtout pas, prenez un netbook sous Windows XP ! Si par contre, vous vous attachez surtout à l’usage et aux fonctionnalités de base des netbooks, vous pourrez tout à fait trouver votre compte dans un netbook équipé d’un système Linux. Dans tous les cas, essayez avant d’acheter pour vous faire une idée.


1.3. A propos de la qualité et des marques

Ordinateur bon marché ne rime pas forcément avec mauvaise qualité… loin de là ! Il est tout à fait possible de voir des netbooks peu chers mieux fabriqués que des ordinateurs portables bien plus onéreux. Par ailleurs, le type de composants embarqué par les netbooks est très similaire d’une marque à l’autre… bref, il y a assez peu de différences.

Oui mais voilà, pour pouvoir garantir un prix bas et stable, les constructeurs sont obligés de se fournir en pièces détachées chez plusieurs fournisseurs. Rien de choquant à la base mais cela signifie qu’il peut y avoir, pour le même modèle de netbook, des petites différences d’une série à l’autre. On a ainsi vu des netbooks du même modèle plus bruyant que d’autres (ventilateurs de marques différentes) ou avec des écrans plus ou moins lumineux. Rien de scandaleux en général, les constructeurs ayant des cahiers des charges imposant un niveau minimal de qualité, mais, mieux vaut être prévenu (on notera que ce phénomène est aussi présent sur les ordinateurs portables, y compris sur des machines très haut de gamme…).

Concernant les marques, il est difficile de se faire une idée au long terme, le marché des netbooks étant encore jeune. Cela étant, quelques grandes marques déjà connue du monde des ordinateurs portables se distinguent quand même :

  • Acer / Packard Bell: Des marques dont les ordinateurs portables sont réputé moyens. Pour les netbooks, Acer a mis les petits plats dans les grands (c’est un marché de conquête de clientèle) et force est de reconnaître que les modèles Acer sont de bonne facture pour un tarif en général très attractif. Packard Bell appartenant au groupe Acer, sans surprise, les machines de cette marque sont très proches de modèles Acer.
  • Asus (eeePC) : Très réputés, les eeePC sont solides et bien équipés mais pas les moins chers… bref on voit bien qu’Asus est l’inventeur du concept ! Certains modèles offrent une excellente autonomie de batterie.
  • Compaq / HP : HP est plus orienté vers les professionnels et cela se ressent dans le soin apporté à la conception de la coque des netbooks (matériaux résistants) mais aussi dans le prix (très, trop, cher) ! Les modèles Compaq sont, pour leur part des modèles… HP rebadgés mais moins chers…
  • Dell : Une marque sérieuse dont les modèles sont de qualité et configurables à volonté. Point remarquable : les modèles Dell n’ont pas de ventilateur (dissipation passive uniquement) ce qui est un plus pour le silence de fonctionnement.
  • Lenovo : Connu pour ses Thinkpad (autrefois IBM) surtout dans les milieux professionnels, Lenovo s’est également lancé dans les netbooks. Rien de particulier à dire : machines sympas et bien conçues.
  • Medion : Vendant des clones de machines comme le MSI Wind mais moins cher, cette marque constitue une très bonne alternative aux ténors du marché.
  • MSI : Un des premiers constructeurs à avoir répliqué aux eeePC d’Asus. Conception de bon niveau et machines sérieusement fabriquées caractérise MSI. A noter l’existence d’un modèle MSI à l’autonomie bluffante (MSI Wind U115).
  • Samsung : De très bonnes machines, plutôt dans la tranche “haut de gamme” des netbooks. Des modèles en général offrant une bonne autonomie.
  • Sony : Si vous êtes prêt à mettre 1000 € dans un pseudo netbook équipé d’un apathique Windows Vista pourquoi pas ? (mais en fait… non ! Sauf à vouloir faire le “kéké” sur les terrasses des cafés).
  • Toshiba : L’entrée de Toshiba sur le marché des netbooks a été plutôt discrète avec des produits de bonne facture mais sans qualité marquante. La marque s’est rattrapée depuis et propose d’excellentes machines plutôt “haut de gamme”.Les autres marques : Advent, Airis, Archos, EMTEC, Hecules etc… rarement de mauvaises surprises mais un réseau de distribution et un service clientèle souvent plus restreint. Bref, mieux vaut acheter en connaissance de cause !

1.4. Les « pièges » des vendeurs…

Les netbooks sont moins chers que les ordinateurs portables, mais surtout, ils rapportent moins en terme de marge aux revendeurs ! Partant de là, la tentation est parfois grande pour les vendeurs d’essayer de vendre des prestations supplémentaires permettant d’effectuer une marge plus confortable…

Au hit parade de ces moyens pour « arrondir » les marges, il y a les extensions de garanties. Attention, ne nous méprenons pas, certaines garanties ou assurances casse / vol sont réellement intéressantes… mais soyez prudents vis à vis des tarifs et surtout des contenus de ces garanties (il y a parfois des surprises) !

Autre élément sur lequel il faut être vigilant : les abonnements. Les netbooks sont en effet parfois vendus avec un abonnement 3G permettant de surfer sur internet à peu près partout… oui mais voilà, ces forfaits sont souvent onéreux. Attention donc, à ne pas ce laisser tenter par un prix d’appel subventionné (on vous vends le netbook moins cher en l’échange d’un engagement plus ou moins long à un abonnement) si vous n’avez pas le besoin impératif d’un abonnement 3G. Autre « détail » : les abonnements 3G faussement illimités. Qui n’a jamais vu une publicité ventant les mérites de l’internet partout, en toute liberté et illlimité ? Et force est de reconnaître que la définition du mot « illimité » est souvent différente entre celles des fournisseurs d’accès et celle du dictionnaire ! Dans la majeure partie des cas, les abonnements « illimités » vous imposent une bride à une certaine quantité de données par mois (1 Go le plus souvent) et vous interdisent certains usages (notamment la VOIP… exit donc l’usage de logiciels comme Skype…).


1.5. A propos de l’environnement

Il n’aura échappé à personne le fait que la santé de notre planète fait partie des enjeux majeurs de notre société actuelle. Or, jusqu’à peu, le monde de l’informatique s’est assez peu soucié de considérations liées à la pollution et au recyclage. Les choses sont en train de bouger aujourd’hui avec l’application (en France) de la loi relative aux déchets d’équipement électriques et électroniques (DEEE) ainsi que (à l’international) de la directive RoHS.

Concrètement la DEEE se manifeste à l’heure actuelle par la présence d’une “éco-taxe” ainsi que de l’obligation pour tout revendeur de matériel de reprendre un matériel usagé lors de l’achat d’un matériel neuf équivalent. Ces déchets sont transportés, regroupés et acheminés vers différents sites de traitement où ils sont dépollués, démantelés et recyclés pour obtenir de nouvelles matières premières (plastiques, métaux, verre…).

La directive RoHS s’attaque pour sa part à certaines matières dangereuses utilisées dans nos ordinateurs comme le cadmium, le plomb, le mercure ou encore les retardateurs de flamme bromés. En place depuis la mi-2006, elle rend théoriquement les ordinateurs modernes moins polluants et plus faciles à recycler que leurs prédécesseurs.

On notera par ailleurs que Greenpeace réalise régulièrement une analyse des meilleures et des plus mauvaises marques dans leur politique liée à l’environnement. Ce classement est régulièrement actualisé et est accessible sous le nom de “guide pour une high-tech responsable” dans l’espace presse/documentation du site internet de l’association.

Enfin, si vous avez besoin de vous débarrasser d’un vieil ordinateur, ne le jetez pas directement à la poubelle ! Dans de nombreuses déchetteries un point de collecte spécifique au matériel high-tech existe. Mieux, si votre ordinateur est encore en état de marche, vous pouvez en faire don à une association comme Emmaüs. Dernière possibilité, même pour du matériel en panne, il est parfois possible de trouver un acheteur sur des sites de ventes en ligne comme eBay ou PriceMinister.


2. A l’usage…


2.1. Les amis du netbook

Toutes sortes d’accessoires existent pour les netbooks. Carte mémoire SD, clé USB, pochettes spécifiques, protections d’écrans, stickers… bref, il y a du choix. Deux accessoires me semblent tout de même être très utiles : la sacoche et la souris.

Concernant la sacoche, elle est simplement indispensable ! Privilégiez un modèle dont la forme est renforcée au niveau de l’écran. Attention également aux sacoches « seconde peau » en néoprène (souvent livrées avec le netbook d’ailleurs)… si elles protégent efficacement contre les rayures, elles n’offrent qu’une protection médiocre aux gros chocs. Autrement dit, une vraie sacoche reste la meilleure solution pour transporter en toute sérénité son netbook. On notera malheureusement que les sacoches spécifiques pour netbook sont très facilement reconnaissables et peuvent facilement attirer les convoitises de personnes mal-intentionnées…

Quant aux souris, il existe des modèles, spécifiques ordinateurs portables, compacts et léger (c’est pas le tout d’avoir un netbook très léger, encore faut-il que les accessoires le soient aussi…). Les versions filaires ont souvent un enrouleur intégré bien pratique. L’utilisation d’une souris peut faire gagner énormément de temps à ceux qui sont déroutés par l’utilisation du Touchpad.


2.2. L’entretien d’un netbook

2.2.1. Ecran et coque

Pour l’écran, l’idéal est de faire en sorte de ne pas le toucher. Pour le nettoyer, un chiffon en microfibres, légèrement humidifié (pas de produit) suffit. Pour éviter de rayer la surface, frottez sans appuyer avec un mouvement circulaire. Les écrans avec filtres brillants sont plus sensibles : mieux vaut donc être soigneux !

Pour la coque, la recette de nettoyage est la même. Petite remarque : il est aujourd’hui à la mode d’avoir des netbooks dont la coque offre un aspect laqué à l’aspect très « bling bling ». Certes, c’est très joli à l’origine, mais ce type de revêtement est bien souvent très sensible aux rayures et, au final, vieillit plutôt mal. Pensez-y au moment du choix du netbook !

2.2.2. Système de refroidissement

Sans vous en rendre compte, votre netbook prend la poussière ce qui peut occasionner une surchauffe ! L’idéal est de procéder régulièrement à un nettoyage, avec un aspirateur, des grilles d’aération. Si un ventilateur est présent derrière la grille où vous voulez aspirer, bloquez-le (avec un cure-dent par exemple) afin d’éviter que celui-ci ne tourne.

Remarque très importante : l’extraction ou l’aspiration d’air pour le système de refroidissement se fait souvent par le dessous de la machine. Il est donc impératif de veiller à laisser parfaitement dégagé les zones pour l’aération. Il n’est ainsi franchement pas recommandé de poser un netbook sur des supports souples (couettes, nappes, coussins etc…) au risque de le voir surchauffer !

Si l’encrassement de votre netbook est très important, rien ne vaudra un démontage/décrassage. Démonter un netbook nécessite d’être très méthodique. Un bon moyen de se souvenir de l’emplacement des vis est de constituer un “patron” représentant le portable avec les divers emplacements de vis. Prendre des photos du démontage peut aussi être une bonne aide pour le remontage.

2.2.3. Batterie

La première charge de la batterie conditionne sa durée de vie ; il est très important de ne pas l’interrompre. Lors d’une utilisation sur secteur prolongée, il est préférable de retirer la batterie avec une charge d’environ 50%. L’idéal pour recharger une batterie est de le faire lorsque celle-ci est à 30% de charge. Enfin, sauf indication contraire, il ne faut jamais enlever une batterie “à chaud”.


[center]En espérant vous avoir éclairé, n’hésitez pas à poser des questions sur le forum,
e_m@t[/center]


Topic Référence Netbook, version Clubic 1, ID 3

Il n’est pas impossible que des erreurs se soient glissées à droite ou à gauche malgré mes nombreuses vérifications… n’hésitez pas à le signaler ! Mon orthographe étant très loin d’être infaillible, si une fôte d’ortografe vous brûle les yeux : venez me tirer les oreilles ! Vous pouvez copier ce texte… ce serait juste gentil de me tenir au courant par message perso dans ce cas, merci.


Edité le 07/06/2009 à 11:38

Et voilà… un nouveau p’tit frère au topic référence ordinateur portable :wink:

Bonne lecture à tous, n’hésitez pas à me faire part de vos remarques ! :slight_smile:

:clap: Un grand bravo e_m@t pour tout ce travail :slight_smile:

Ca en aidera plus d’un j’en suis sûr à se retrouver dans la jungle des netbooks :super:

Justement, dans la rubrique processeur, je mets qu’il y a d’autres alternatives aux processeurs présentés. L’AMD Geode 500 MHz en est une… mais je ne suis pas certain que cette alternative soit réellement viable (niveau puissance, on est encore en dessous d’un Via C7-M) en dehors d’un software particulièrement optimisé (le cas de la Mandriva utilisée sur le eCafé apparemment… n’ayant pas testé personnellement, je préfère ne pas trop m’avancer). :slight_smile:

Le niveau de prestation n’est pas non plus le même… :neutre: (autonomie pour le 901, confort pour le wind… et dans les deux cas win XP (ça par contre, ce n’est pas forcément un point positif pour tout le monde))

Correction de l’orthographe en cours :

http://images1.hiboox.com/images/4008/47177b103ed64e3ad8ea8e9752fea903.jpg

Oui le 901 tiens 5h (voire un petit peu plus) avec la batterie d’origine (6 cellules)…

C’est sûr ! Par contre, la bonne affaire serait plus à surveiller sur l’apparition de batterie 6 cellules (elles existent mais non commercialisées en France pour le moment… pour toi en Belgique, je ne sais pas) pour l’Acer Aspire One… et là, effectivement, cela risque de faire vraiment mal à la concurrence car globalement, le AA1 est très réussi (en dehors du SSD lent sur les versions A110 et de l’autonomie un poil juste sur les versions 3 cellules).

Et entre un eCafé et un Aspire One ou un eeePC 900A qui sont dans les même tarifs (voire plus faible pour l’Acer), il n’y a pas photo ! Autant prendre l’Acer ou le eee !
Edité le 30/09/2008 à 14:11

L’Aspire One existe également en version A150 avec un disque dur 120 Go (version linux et XP… va voir le comparateur de prix)… mais en version 3 cellules par chez nous…

Une batterie 6 cellules… ben ça varie d’un modèle à l’autre. Pour exemple, à l’heure actuelle, une batterie de qualité haute capacité (7350 mAh) pour eeePC 701 (autonomie de 5 heures grand max) se trouve pour environ 80 € (la batterie d’origine étant de 5200 mAh pour les premiers 701(comme le mien : autonomie pouvant monter jusqu’à 3h30 grand max) puis 4800 mAh (plus proche des 2h45 à 3 heures grand max) pour les plus récents)… Bref, c’est pas donné quand même !

Le 901, c’est la dernière génération à l’heure actuelle (et le plus autonome toute catégorie confondues). Le 904 est un modèle plutôt bâtard. Il utilise le boîtier du 1000 (prévu pour un écran 10" donc) mais avec un écran 8,9" mais surtout il reprend la carte mère des eeePC 900D (donc celle du 701 mais avec le proco sans la bride à 630 MHz). En dehors de son disque dur spacieux (mais plus fragile que le SSD du 901), son clavier plus confortable (touches plus larges… bah oui, à netbook plus gros, clavier plus confortable) et son prix raisonnable, le 904 n’a rien pour lui !

Pour moi, à l’heure actuelle (2 octobre 2008 et en fonction de ce qu’on trouve réellement sur le marché… et non les catalogues “officiels” ), les seuls eeePC valables sont :

  • 701 : et oui, l’ancêtre reste encore une solution correcte à mes yeux : c’est le plus petit, le plus léger, il est relativement autonome, sa fiabilité à largement fait ses preuves, il est (très) solide, il est très abordable (de l’ordre de 220 € neuf) et il offre l’essentiel. Que demander de plus ? Du confort d’utilisation ! (confort très limite quand même sur le 701 : petit écran, petit clavier, petit touchpad… mais pour qui est fauché, c’est encore une proposition honnête)… et puis ça m’aurait fait de la peine de ranger le 701 dans les “mauvais” eeePC !

  • 901 : la référence (tout netbook confondu) à mes yeux car il a su rester quasiment aussi compact que l’initiateur des eeePC (701) mais avec un confort d’utilisation bien plus grand (écran correct, touchpad génial). On ne peut que lui reprocher son clavier petit (mais vu la taille de l’engin, c’est une évidence ! Quand on est plus petit que la concurrence, on ne peut pas avoir un clavier plus grand ! ). Autonomie, performances, poids raisonnable… Il a tout d’un grand !

  • 1000 : pour qui cherche un 901 avec un clavier plus agréable (quasi standard), un écran plus grand et un disque dur. C’est vraiment une machine à la limite de ce que je considère comme netbook : cher, lourd et encombrant (par rapport à un netbook conventionnel s’entend).

Et les eeePC non valables :

  • 900 12Go ou 20Go (prédécesseur du 901) : une bonne machine, mais peut être un peu chère aujourd’hui face à la concurrence (Acer Aspire one en tête… bien que ce dernier dispose souvent d’un SSD lent)

  • 900 D (16Go) : la plus mauvaise version de eeePC. C’est le même eeePC que le 900 “classique” mais son SSD 16 Go est lent : bref, autant prendre un Aspire One pour moins cher !

  • 900 A : avec Atom et un prix raisonnable, il a tout pour plaire… mais, là encore, son SSD est lent, et comme il est plus cher que l’Aspire One…

  • 904 : certes pas très cher, mais j’ai du mal à voir l’intérêt. Un Medion Akoya coûte à peine plus cher mais en offre plus !
    Edité le 02/10/2008 à 09:53

eheh !

Bah, y a déjà les traditionnels sites qui parlent de portables, entre autres : www.laptopspirit.fr…
Mais surtout LA mine d’or pour tout chercheur de netbook qui se respecte : www.blogeee.net… (à mettre d’urgence dans ses favoris ! :slight_smile: )

Y a t-il une sortie prévu de eee pc 901 sous linux de prévue en France ?
Si oui quand et à quel prix ?

Autre question la différence de taille entre le clavier de l’Acer Aspire 110 et Eee Pc 901 est elle importante ??
(Car je compte me servir de mon netbook pour le traitement de texte essentiellement)

Enfin dernière question, l’acer Apsire 110 n’existe qu’avec une batterie 3 célulles ? Cela correspond bien à 2H30 d’autonomie environ ? N’y a t-il un moyen d’acheter une autre batterie ou autre ?
Edité le 10/10/2008 à 12:59

Le eeePC901 linux est un peu l’arlésienne des netbooks ! Théoriquement, il est annoncé aux alentours de 370 €… mais à l’heure actuelle, personne n’en a encore vu la couleur.

Concernant la différence de taille de clavier, oui elle est assez importante. Sur la photo ci-dessous, on voit un eeePC900 (même gabarit à peu de chose près que le 901 et même clavier) à côté d’un Aspire One :

(source : www.blogeee.net )

Ok car ce qui me plaisait sur l’eee pc 901 était son autonomie monstre de près de 5h qui est un atout pour moi, mais je ne veux pas de XP je préfère linux.
De plus j’ai peur que la taille du clavier soir trop petite

Par conséquent le Acer sous Linux avec un grand clavier et un bas prix serrait le choix idéal pour moi mais le gros hic est son autonomie dont j’ai entendu dire 2H30 par là, hors pour moi c’est assez insuffisant. Une meilleurs batterie n’est pas en vente pour ce modèle ??

Il existe une version avec batterie 6 cellules nettement plus autonome… mais je ne l’ai pas encore vu en France…

Ha domage car dans ce cas je serrais entièrement partant, car j’aurais tout les caractéristique que je recherche (petit 8’9, bonne autonomie, grand clavier et à moins de 350€)

Toi, tu viens d’aller sur Blogeee.net :lol:

C’est clair que la gamme s’étoffe tout en restant cohérente et en offrant des options intéressantes (batterie 6 cellules, SSD ou HDD, Linux ou Windows XP)… bref, côté netbook, Acer a tout compris !

On peut toujours rêver…

Bah quand on voit le prix annoncé pour le 901 linux et celui des nouveautés (eeePC S101 entre autre)… une chose est certaine Asus ne fait pas dans le moins cher sur le marché des netbooks. Il n’y a guère que le 701SD qui peut réellement être qualifié de “bon marché” chez Asus (d’un autre côté la coque du 701 est plus que rentabilisée aujourd’hui… et comme mettre un SSD un poil plus gros (8 Go) et un touchpad multitouch ne doit pas non plus être hors de prix, je ne me fait pas trop de soucis pour leur marge). D’un autre côté, niveau finition, fonctionnalité, qualité d’assemblage etc… les Asus sont parmi les meilleurs (ça a un prix :neutre: )

C’est clair (moi ça me suffit car je n’en ai qu’un usage relativement occasionnel)…