Forum Clubic

Tempete en Louisiane et en Floride (page 15)

Si ça c’est pas l’humiliation… La seule superpuissance, qui reçoit de l’aide de ses ennemis… J’ai vu Castro à la télé, je me suis tout de suite dit qu’il devait bien se marrer, quand il a préparé son discours… :smiley:

A quand une intervention humanitaire en partance des Iles Fidjii, pour aider ce pauvre petit pays déshérité que sont les USA? :nexath

on s’est compris :oui:

:confused:

Peut-être devaient-ils se croire trop fort et capable de résister à tout… Pourtant j’aurais cru qu’après le 11 septembre ils auraient apprit un peu l’humilité, apparemment c’est pas le cas…

Ils n’en on apparement pris que contre les ennemis humains… sauf que là l’ennemi était pas humain.

Haaaaa, yes… Merci :slight_smile:
En fait, y’a malcomprenance. Tu ne parles pas de “pauvre” en terme statistiques mais en terme de niveau de vie…
De mémoire, sans chercher, le salaire médian en France doit tourner autour de 8000 Frs (j’en suis resté au francs parfois… :slight_smile: ) et le salaire moyen autour de 11000. J’imagine donc que si une tornade emportait un quartier d’ouvriers ou d’employés payés au SMIC, ce serait, pour eux, un quartier “défavorisé”…

La totalité de l’agglomération de New Orleans (la ville, plus les banlieues proches et éloignées) faisant entre 400 000 et 450 000 habitants, je doute trèèèès fortement qu’il y ait eu 100 000 personnes coincées parce qu’elles n’avaient pas de voitures.

M’enfin, qu’ils aient sous-estimés la puissance du cyclone comme je le pense ou qu’ils n’aient pas eu de voitures comme tu le penses ne change rien, c’est un beau gâchis dans une ville qui n’avait pas vraiment besoin de ça.

On ne dois pas parler de la même zone, les stats que j’ai lu concernait un échantillon de 700 000 personnes dans 40 quartiers (ça devais être dans la totalité des regions touchée).

http://www.liberation.fr/page.php?Article=321618

et voilà a quoi on arrive :confused:

carrément +1!!

:pfff:

Un peu long mais très intéressant. Il s’agit du témoignage d’un français présent à la Nouvelle Orléans et faisant partie des gens évacués le plus tard.

Ca fait presque peur

SOURCE: © Pascal Riché 06/09/2005 – http://usa.blogs.libération.fr

Stéphane Ciblat, un Français de 33 ans, chercheur dans un laboratoire pharmaceutique à Montréal, passait le week-end à la Nouvelle Orléans avec un ami Canadien, Yannick Rose, 30 ans. Après avoir quitté leur hôtel, le Park Plaza, avec de l’eau jusqu’à la poitrine, ils ont erré sur l’autoroute I-10, avant d’aller se réfugier dans le Superdome, le fameux stade de football couvert.
C’est grâce à ce blog (et à un commentaire posté par Stéphane sous le post “Abomination”) que j’ai pu recueillir son récit au téléphone, pendant une heure. Le voici:

"Quand on est arrivés dans le Superdome, on s’est installé sur la pelouse artificielle où il y avait encore des gardes nationaux. Le lendemain matin, il y avait plein de nouveaux arrivants, presque tous noirs et pauvres, et les militaires étaient tous partis. Par peur, je pense. Ils restaient aux sorties. Ils ont distribué des rations et de l’eau, il fallait faire la queue trois heures, mais ça allait. Des bandes de jeunes, des gangs, passaient. Ils stockaient de l’eau et de la nourriture, pour les revendre. J’ai vu une arme, bien qu’on ait tous été fouillés à l’entrée.

Mercredi soir, ça allait encore, des jeunes jouaient au football américain sur la pelouse, slalomant entre les gens. Mais entre 1 et 2 heures du matin, on a entendu un coup de feu. Alors après, le moindre bruit déclenchait des mouvements de panique, les gens courraient, laissant leurs enfants derrière, c’était n’importe quoi. Il y avait des bagarres, les familles réussissaient à calmer ceux qui se battaient.

Le jeudi, un petit déjeuner a été distribué, devant l’entrée des camions de nettoyage de la pelouse. Puis de l’eau a été apportée avec des voiturettes de golf, et les gens se jetaient dessus. Il y a eu de la fumée -une poubelle en feu, paraît-il- et tout le monde a dû aller sur la promenade du Superdome, en plein soleil, pour respirer.

Les toilettes, à l’intérieur, c’était une abomination. De la merde partout, des rigoles d’urine. Des gens déféquaient dans les couloirs, pissaient dans des bouteilles.

Jeudi, le terrain où l’ on était a commencé à s’inonder. Il y a eu une première rumeur d’évacuation. Mais derrière leurs barrières, les militaires répétaient “Je ne sais rien”. Après la rumeur a couru qu’un nouvel ouragan arrivait, samedi. Même commentaire des militaires: “Je ne sais rien”.
Finalement, jeudi matin, le Major Bush -ça ne s’invente pas- a déclaré dans un mégaphone qu’on allait être évacués. Il y a eu un calme total pendant deux heures.

On s’est mis dans la queue, qui allait vers le centre commercial voisin par une passerelle. Ils ont séparé les hommes et les femmes, j’ignore pourquoi (j’ai pensé que c’était pour être fouillés, mais on ne l’a pas été). Un type qui était avec nous a été séparé de sa femme, alors qu’il avait déjà perdu sa maison et son boulot.

La queue, c’était le métro de Paris à l’heure de pointe. On était tassés, on ne voyait pas nos pieds. On marchait sur des ordures, des couches, on explosait parfois, en avançant, des bouteilles pleines, peut-être d’urine. Il y avait aussi des bouteilles d’alcool. Cela a duré de jeudi midi à vendredi matin, un enfer total.

Des gens s’évanouissaient toutes les deux ou trois minutes. On entendait crier "somebody down" , “quelqu’un à terre!”. On évacuait ces gens vers les barrières. Une femme a perdu ses eaux. A deux reprises, il y a eu des coups de feu et on s’est tous baissés. On n’avait rien à manger, seulement de l’eau. Les militaires s’en foutaient. Parfois ils rigolaient entre eux. A un moment, un type près de la barrière a eu une crise d’épilepsie. Il bavait, et tout. On a dit aux militaires : “Sortez le bon sang!”. Mais un militaire a dit: “ça va s’arrêter et ça ira”.

A un moment, pour s’amuser, les militaires ont envoyé vers la foule les bouteilles d’eau le plus fort possible, comme au baseball. Une femme s’est pris une bouteille en pleine tête. La Navy est arrivé et c’était pire encore, les soldats n’arrêtaient pas de nous gueuler dessus.

Depuis le car qui nous a emmené vendredi matin vers Dallas, on a vu par les fenêtres un champ de coton. Les Noirs ont rigolé: “Rien a changé” ont-ils dit.

Moi je savais que j’allais retrouver mon appart’, mon confort. Mais pour eux, le cauchemar ne faisait que commencer".

Après Katrina, voici Ophélia…
Un nouveau cyclone qui pourrait toucher la Floride et la Géorgie avec des vents de plus de 120 km/h.
Donc c pas encore fini pour le sud des USA ! :frowning:

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Inter…n-ophelia.shtml
http://www.edicom.ch/news/international/05…045505.th.shtml
http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,…969@7-60,0.html

la victime bouge encore, ils reviennent pour l’achever. :sleep:

:paf:

On parle de plus de 100 milliards de dollars de dégâts pour seulement Katrina et les conséquences…
Certains avancent déjà le nombre de plus de 10 000 morts ! :frowning:

En comparaison, le 11 septembre avait fait moins de 3000 morts (tous crashs confondus, Twin Towers, Pentagone, etc…) et environ 24 milliards de dollars de dégâts… :confused:

Et ce résultat est du en grande partie pasqu’ils ont voulu faire l’économie de quelques millions de dollars en cessant d’entretenir la digue qui protégeait la Nouvelle-Orléans. dame, faut bien racler les fonds de tiroir pour payer la guerre en Irak… :’(
ca me rappelle ce livre (dont Oliver Stone a tiré “né un 4 juillet”) dont l’auteur raconte comment il s’est engagé pour aller combattre au vietnam, des étoiles US plein les yeux et convaincu de combattre les vilains rouges et pour la liberté. Grièvement blessé, il découvre la misère des installations médicales aux USA, victime “collatérale” de la guerre…
finalement, Ben Laden est un petit joueur comparé à G. Bush… :lol:

Enfin bon, ce résultat est du à des erreurs de gestions et de stratégie (quel dirigeant n’en n’a pas fait… c’est inérent à la notion de choix) mais surtout à une catastrophe naturelle de très grande envergure avant tout… :neutre:
c’est effectivement très malheureux, le bilan aurait pu être allégé par une meilleur préparation, mais tout n’est pas la faute à bush non plus :neutre:

Oh ben ça va, “seulement” 120 km/h, c’est rien du tout :o

De toutes façons il ne reste plus rien à détruire :paf:

J’espère que cette fois-ci ils seront un peu mieux organisés :confused:

Euh, ch’uis désolé, mais quand même… Je rappelle que l’Indonésie, c’est à plus d’une dizaine de milliers de kilomètres de l’Europe et des USA.

Pour répondre à un phénomène totalement imprévisible (donc totalement à l’arrache), il a fallu 3 jours…

Ici, y’a 2000 bornes entre les états voisins et le coeur de la catastrophe. Une catastrophe qui était prévisible une semaine à l’avance. Enfin, une semaine à l’avance, c’est si on croit que le rapport (qui date de 15 mois) alarmiste à propos de l’état des digues n’a jamais été publié, hein…
Je suis désolé, mais c’est absolument scandaleux, on voit des images dignes du Tiers-Monde, en pire. Et ça se passe au coeur de “l’hyperpuissance”.
Oui, la Lousiane, c’est tout paumé, vu d’ici, mais c’est un pôle pétrolier énorme: la situation est tellement délicate qu’on a décidé d’envoyer pour plusieurs millions de dollars de pétrole. Parce que les USA fonctionnaient à “flux tendu”, vu que leurs raffineries datent de Mathusalem (forcément, une vieille raffinerie, tant qu’on n’impose pas de nouvelles normes, ça peut tourner ad vitam eternam, en rafistolant au fur et à mesure…)
En gros, les européens vident leurs stocks stratégiques pour éviter une crise mondiale…

C’était pour donner une idée de la situation “économique”, et je ne parle pas de la situation sanitaire, on recense déjà des infections à la pelle…

Alors que tout le monde sait pertinnemment que si c’était une banlieue de WASPs qui avait été touchée, les secours seraient arrivés bien plus vite… :sarcastic:

Les trois jours que tu annonce pour que qqchose se mette en place en Asie me fait bien rires, un mois apres la catastrophe il y avait encore bcp de zone où aucune aide était venue.

La catastrophe n’avait rien de prévisible de manière certaine… il y a bcp de cyclones de catégorie 5 qui font moins de dégats que celui là qui n’était que 4.
Vis a vis des digues… sur l’état actuel des statistiques, il me semble que cet incident est loin d’étre celui qui a causé le plus de morts. C’est plutot dans les autres villes de la cotes qui on été rasées qu’il y bcp de morts.