Forum Clubic

Remettre en place le service militaire ? (page 10)

Effectivement. Et sur le fait de se lever à 6 heures et de faire son lit, bah je suis désolé, mais aujourd’hui je bosse sur Paris, et je dois me lever à 6 heures et mon lit est fait avant de partir au boulot. Je vois pas en quoi çà dérange qu’on fasse çà à l’armée. Et puis se tenir au garde à vous pendant 5 minutes ou etre serré comme un con dans le train pendant une heure pour aller au boulot je crois que de toutes façons çà change pas grand chose. On est tous des moutons, sauf que dans l’armée le troupeau il est organisé.

Je suis pas un fana de l’armée à tout prix, mais il faut admettre qu’elle pourrait inculquer des valeurs essentielles à certains. Ceux étant sensés les inculquer (profs, parents) ayant , AMHA, démissionés pour la plupart.

Tu ranges jamais ton bureau ou ton armoire au boulot ? :smiley:

Tout simplement parce que tu as pris la décision de le faire, tu en été libre.
Personellement je déteste les lit au carré, je n’arrive pas à dormir si mon lit est fait au carré, et je préfère laisser le lit avec les couvertures et le drap enlevé pour l’aérer pendant la journée.
Et pourtant à l’armée, on te force à le faire tout ca parce que c’est la discipline, ce sont les ordres.
L’armée c’est justement du moutonage, on te dit de faire ça, tu le fait point barre.
J’ai toujours détester comme me donne des ordres si ils ne sont pas justifiés, et faire sont lit au carré n’est pas justifier, faire le salut pendant 5 minutes non plus, et ranger son placard non plus (qu’est ce que ca peut foutre au capitaine si mon placard est en bordel ?)

Je suis bien d’accord, faudrait éliminer tous les psy :smiley: (enfin, psyCHOLOGUES, pas les psyCHIATRES, les premiers étant des seconds qui ont ratés leurs études mais qui croient quand même pouvoir faire le même boulot :ane:)

Un patron, tu n’as pas besoin de te mettre au garde-à-vous quand il entre dans la pièce, et il n’aboie pas les ordres en avalant la moitié des mots :smiley:

Et puis, je n’ai pas fais le service, mais je sais ce qu’est la discipline et l’ordre hiérarchique :neutre:

Comme quoi y’a pas besoin de l’armée pour apprendre la discipline :stuck_out_tongue:

Perso je ne critique pas tant les ordres que la façons dont ils sont donnés. C’est plus fort que moi, quand on me dit de faire quelque chose en gueulant, j’ai pas envie de le faire :D, alors qu’en me le disant “normalement”, ça passe. Comme on dit, l’agressivité appelle l’agressivité :neutre:

+1 :smiley:
J’ai toujours fais mon lit le soir avant de me coucher, ça aère les draps, je trouve ça stupide de le faire le matin en ce levant et de laisser macérer le tout dans la sueur de la nuit :whistle:

Y’a pas que dans l’armée. Dans notre vie de tous les jours on est des moutons métro/boulot/dodo.

Pour revenir au sujet, je pense que tout le monde n’a pas besoin de faire son service militaire. Mais, quand je vois certains jeunes d’aujourd’hui (putain j’ai que 31 ans et j’ai l’impression qu’un fossé me sépare d’eux :smiley: ), un petit séjour en caserne pendant un an leur remettrait les idées en place. Quand je vois le manque de respect et de politesse. Tiens l’autre fois, je me fais accoster par un mec de 16 ans : Hé m’sieur t’as pas une cigarette ? Tutoiement, pas de s’il te plait, pas un sourire, et un ton l’air de dire file moi une clope tu m’en dois une.

Je lui ai demandé si on se connaissait pour qu’il me tutoie comme çà, et que vu comme il me l’a demandé même si je fumais il en aurait pas eu.

Une clope, des baffes oui…

Ca n’est pas métro/boulot/dodo qui fait que certains sont des moutons, ca c’est juste qu’on est un peu obligé quand on a fait le choix de travailler a Paris, et je vois mal ce que tu pourrais mettre d’autres, tu te déplace pour aller au travail, tu travailles et tu dors. M’enfin ya quand même zappage de loisirs, bouffes etc, mais c’est pas le sujet.
Le moutonnage c’est t’acheter des adidas “parce que c’est la mode”.

“la sueur épargne le sang” adage prussien
ça a l’air con, mais ce n’est pas inutile, ça permet de faire régner une discipline sans faille, et ça c’est important en temps de guerre. En plus, le laisser-aller, c’est contagieux :slight_smile:

nan mais lol tu regardes trop de film, ca fait encore rever l’armée

tue quelqu’un et on en reparlera après si ca te fait toujours autant envie :wink:

Moi je suis génération JAPD (1985). Je sais pas si réinstaurer le service servirait bien à quelquechose, mais je ne suis pas contre.

Ceux de ma famille qui l’ont fait ont apprécié et ont appris beaucoup de chose (mon père a fait les chasseaurs alpin, mon Gd père les parachutistes) et ils ont en plus passé leurs permis là bas :smiley:

C’est comme le SIDA et les accidents de voiture,ça n’arrive qu’aux autres,c’est bien connu. :oui:

A mon avis,en 1910,tu aurrais dit aux Français que leur pays allait être envahit et que leurs enfants allait crever dans d’atroces souffrance,au moins la moitier t’aurrait repondu “mais tu regarde trop de spectables de rue”…(ouais parce que les films,c’etait pas trop ça :smiley: )

Il y a une semaine,tu disais a un Anglais que le metro qu’il prend tous les jours allait sauter,il t’aurrait dit pareil “bheuha mais t’as trop regardé les infos toi”…

Faut pas non plus tomber dans la parano mais bon,faut s’attendre a tout…

Et je doute que le juste milieu soit de balancer tout le monde a 18 ans dans une formation militaire pendant 1 an.

On balance bien les mioches dès 3 ans à l’école…

:smiley:

J’avais oublié qu’à l’école on apprenait à manier des armes, qu’on te met au trou parce que t’as mal cirer ta chaussure droite et qu’on te force a obéir a des ordres à la con :neutre:

Ben quand tu vois les parents actuels (30-40 ans) qui ont fait le service militaire, franchement ca n’a pas l’air d’avoir changer beaucoup de choses vu comment ils éduquent leur gosse mais bon.

C’est ce que je me tues a dire depuis le début, le service militaire ca ne résout pas le problème…
C’est au niveau de l’éducation qu’il faut tout refaire, c’est tout

C’était de la provocation concernant les mioches de 3 ans,bien que tout compte fait…

Pour revenir au débat, l’intérêt de l’armée était de pouvoir ressociabiliser une partie de la population.
Ca parait con,mais il existe des gens qui sont littéralement “mort” socialement surtout dans les milieux à très fort chomage ou l’exclusion est quasiment inévitable.

Néanmoins,je dois avouer que je n’y ai pas appris grand chose et je n’ai pas le sentiment que beaucoup de gens en soit sorti “grandi”.

Bref, neutralité totale concernant le sujet.

P.S:Concernant la polémique des lits à l’armée:Le matin ,on doit défaire le lit entièrement et placé les draps, couverture et tai d’oreiller au devant du lit.A midi,on devait refaire le lit pour la revue.Donc,les lits étaient aérés.

Sans compter que l’Etat a très peu de prise sur l’éducation quoi qu’on en dise… :neutre:

J’aimerais que les partisans du “on refait tout de A à Z” me disent comment ils s’y prendraient?
Faudra faire des tests psychologiques pour avoir l’autorisation d’avoir des gosses?
Ou peut être mettre un conseiller d’éducation par famille?
Ramener 1 CRS pour 2 élèves dans les lycées?
Garder indéfiniment des mecs de 15 ans (qui n’en ont rien à footre) en primaire?

Petite réflexion perso: dans le triptyque “Liberté, Egalité, Fraternité”, il y a 2 inconcilliables: la liberté et l’égalité. Parce que pour qu’il y ait égalité, il faut qu’il y ait contrôle… Libéralisme contre communisme, si vous préférez.

Alors on a le choix entre 2 extrêmes:
-Liberté totale dans l’éducation. Dont la liberté d’être analphabète et de le rester. Mais ça implique évidemment que les autres aient la liberté de ne pas payer pour que les “boulets” de la société touchent des indemnités… Ca, c’est les USA…
-Egalité totale, et contrôle. Tous les mômes auront la même éducation. Autant dire que ça risque de fliquer sévère dans les chaumières… Ca, c’était l’URSS…

Dernière solution, un mélange des deux, le système “à la française”. Relative liberté pendant pas mal d’années (j’veux dire, dans l’éducation, on a beaucoup de libertrés: sauter des classes, en redoubler, suivre une éducation chez des profs particuliers…) suivi d’une stricte égalité: le baccalauréat d’abord, et le service ensuite…
Le premier permettant de valoriser ceux qui sont au dessus du lot, le second de redonner une chance à ceux qui sont largués…

J’ai voté oui, pas tant pour des raisons d’éduquation ou de discipline (même si, dans certains cas ça peut s’averer utile) mais parce que c’est une expérience à vivre qui peut aider à se trouver et mettre de l’ordre dans sa vie et dans sa tête.

La vie à la dure, sans que ce soit pour autant une option de carrière, permet de mieux faire le point sur son existence d’une façon globale je crois.

Ce n’est que mon avis :neutre: