Forum Clubic

Réduire la vitesse de 2 ventilateurs dans une couveuse

Bonjour,

J’ai un problème qui n’est pas informatique mais similaire … sauf que je n’ai pas de CM et de Molex !

Je me fabrique une couveuse qui aura
2 ventilateurs de ce type 12vcc 2,76W 0,23A 60x60x25 4500t

Je fais arriver le 220Vca dans la couveuse (prise normale)
Je vais mettre un transfo 200Vca -> 12Vcc 10A (un simple transfo pour led).
J’installe un inter unique pour les 2 ventilo.

Mon problème et mes questions :frowning:
Je veux pouvoir réguler la vitesse des 2 ventilateurs à la fois. Au minimum, je veux arriver à 3Vcc (en supposant que les ventilo tournent à cette tension, mais c’est pas ça qui coince).
Pour réguler la vitesse je pense installer 1 potar de ce type
Potentiomètre PE60 25mm axe fendu 100R (cermet 100 olms 6W)
Et je pense brancher les 2 ventilo ensemble en sortie du potar.
Donc je résume, transfo puis inter puis le potar puis les 2 ventilo

Questions : :slight_smile:
Est ce que ce montage des 2 ventilo branchés au potar est bon ?
Est-ce que ce potar fera l’affaire pour réguler mes ventilo ?
Quel sera la température maxi du potar dans ces conditions ?
Sinon, quel potar choisir ou quelle solution ?

Dernière chose, je veux une solution fonctionnelle simple et un truc propre sans avoir à faire un montage électronique.

Merci pour vos réponses. Daniel

bonjour Daniel222

il existe des variateurs de vitesse tout fait ;

s il ne possède qu une sortie , mets une prise multiple

en kit a monter soi-méme , c est pas compliqué

un simple potentiometre n est pas suffisant pour obtenir des variations conséquentes de tension et de vitesse
il te faudrait deja une sortie transfo qui corresponde a la tension initiale des moteurs ,

Peut être un rhéobus ?

Merci pour vos réponses,

Rhéobus, oui mais pas question pour moi de mettre un hacher, il me faut un vrai régulateur. Je veux que mes ventilos tournes encore dans 20 ans ! De plus il s’agit d’une couveuse, il faut du simple mais qui marche top.

Kit à monter, non même si c’est simple.

Par contre on m’a dit qu’un variateur 220vca suivi d’un transfo 220vca -> 12Vcc donne la possibilité d’avoir en sortie du transfo de 0 à 12vcc est-ce vrai ce montage ?

comme tu ne donnes pas les caracteristiques des moteurs

www.abix.fr…

www.conrad.fr…

un transfo pour fonctionner doit avoir de l alternatif en entrée et fourni de l alternatif en sortie , apres il faut un redresseur pour avoir du continu

tu peux voir qu un variateur , c est pas compliqué !
electroschema.blogspot.com…

Zenix3, lis le premier post, tout est dit sur les ventilos ! Que veux-tu savoir de plus ? :slight_smile:

Sache que c’est des ventilos faits pour tourner dans l’humidité avec des roulements + axe en céramique. J’ai choisi une bonne puissance 2,76W car j’espère avec ça pouvoir atteindre les 3Vcc et qu’ils tournent. Mon but n’est pas le bruit ou refroidir mais simplement faire circuler l’air dans une couveuse. Et surtout pouvoir réguler la vitesse comme je veux pour éviter que les œufs se dessèchent suivant les œufs incubés (poule, oie, caille, canaris, …) et garder une bonne humidité, là aussi suivant les oeufs ça change. Ces ventilo ne s’arrêtent jamais pendant toute l’incubation soit entre 15 et 33 jours suivant les œufs en incub. En général on arrête les ventillo dès que les poussins commencent à sortir.

Eh oui, il faut juste la ventil adhoc suivant les œufs, sinon bonjour l’ovovicide :ouch:
Je t’explique, pour info, un oeuf trop sec à l’intérieur, fait que le poussin va à terme mais ne peux pas sortir de l’oeuf car il colle trop à la coquille … et là c’est la vraie cata :@

Tu parles du variateur, c’est tout simplement un variateur du commerce pour lampes halogènes. Le transfo 220vca -> 12Vcc c’est un simple transfo du commerce avec une puissance au moins de 5W.

Au fait, la solution du variateur halogènes 220Vca + transfo 12Vcc … ça fonctionne ou pas ?

Au sujet des variateurs “tout fait”, tu peux me donner au moins un exemple d’un qui répond à mon besoin. Sachant que je ne veux pas m’arrêter à 6Vcc !

Merci pour vos réponses. Daniel

zenix3, j’ai oublié, , un transfo basique comme un chargeur ou pour les trains électriques miniatures (il y a 1000 exemples) donne du continu en sortie.

Si en électricité, le terme “transfo” exclu le redresseur pour avoir le continu, alors il faudra revoir les offres de tous les vendeurs !

tellement stupefait par cette question , que je l avais mal lue
mais ma premiére réponse etait la bonne

<< il existe des variateurs de vitesse tout fait >
a voir sur le site de www.Conrad.fr

à la diffèrence d un transfo simple , ou la sortie est en alternatif
ce que les vendeurs appelent " transfo pour train electriques " est bien un transfo au sens réel du terme ;
la difference , c est qu il est équipé d un redresseur pour fournir du courant continu
le tout installé dans le méme boitier
il n y a aucune tromperie dans l annonce , qui est un terme commercial , et non technique !

tu cites :

il me faut un vrai régulateur. Je veux que mes ventilos tournes encore dans 20 ans ! De plus il s’agit d’une couveuse, il faut du simple mais qui marche top.

je veux une solution fonctionnelle simple et un truc propre sans avoir à faire un montage électronique.

un variateur pour perceuse peut faire l affaire un certain temps ,et
à condition toutes fois que ce soit pas un truc à trois francs-six sous
et d une puissance nettement supérieure à ce que l on a besoin

– un transfo pour trains electriques , ou un variateur pour lampes halogènes peut éventuellement dépanner
que la vitesse reste stable et que ca marche longtemps ( 20 ans , ou méme un mois ) c est une autre histoire !!
les bidouillages dont tu sembles être friand , je te laisse la liberté de les faire à tes risques et perils
mais je te les déconseilles !
et n oublie pas que ton instalation entrant dans le cadre professionnel ,
doit répondre aux normes en vigeur , et etre faite par un professionnel ,
A+

mon instal ne rentre pas dans un cadre professionnel, c’est une construction pro mais perso :lol:

Evidemment, je connais bien les transfo 12vcc … pardon transfo-redresseur, mais c’est pas le sujet de ma question :ouch:

Je ne veux surtout pas de bidouillage, sinon je n’aurai pas posé de questions.

Avant de poser ma question initiale, j’ai vu et revu le site Conrad et d’autres. Je ne veux pas de hacheur et pas d’un système gros et compliqué à 10A ou plus. Et je ne veux pas y mettre plus de 30€.

Pour le système variateur halogènes 220Vca + transfo 12Vcc qu’on avait proposé, ça ne fonctionne pas, pb réglé :wink:

Le schéma électrique de ce que je pensais faire
[Photo supprimée]

A la place du potar, j’ai également vu cette possibilité un adaptateur multimédia 3 à 12v 3,2A max ici
www.road-store.com…
Bon avec cette solus, plus de potar mais un allume cigare et une entrée multimédia sur la couveuse … mais pourquoi pas :icon_biggrin:

Au fait, pourquoi un potar bobiné bien calibré ne convient pas, je n’arrive pas à comprendre … que se passera-t-il ? OK, les ventilo auxquels j’ai pensés sont trop puissants, mais pour 2 ventilo de 1,5W chacun avec 1 potar par ventilo, ça marche pas ?

Salut,

Ton idée fonctionne, ton schéma est cependant incorect, tu mets en série l’alim 12VCC, potentiomètre, ventilateurs. Le potentiomètre doit au moins dissiper la puissance totale des ventilateurs, donc le fait qu’il soit bobiné est un choix excellent et 1 potentiomètre 6W suffit largement pour 2 ventilateurs de 1,5W chacun… Par contre la régulation sera manuelle du fait de ce choix, pour une couveuse, la régulation ne doit pas être précise au degré près ?

++

Merci Croom pour ta réponse.

Je ne comprends pas ce qui est faux dans le schéma, je ne dois pas mettre ça en série, que dois-je faire ?

Oui je veux une régul manuelle des ventilo. En fait la couveuse fonctionnera soit avec ventilateurs, soit en statique (sans ventilo) pour les oeufs délicats à incuber. La différence entre les 2 c’est 0,5° de + en statique.

Et je veux réguler les ventilo, pour permettre le juste brassage de l’air qu’il faut mais pas plus. Sinon, les oeufs se dessèchent trop vite, surtout pour les espèces à coquille très fine.

Questions sur le ou les potar
si je prends des ventilo 12Vcc de 2,76W chacun et que je mets un potar par ventilo. Je prendrai alors 2 potars bobinés de 100 olms 3W. A quelle température les potar peuvent monter lorsque les ventilo sont au ralenti maxi ?
Cette question pour savoir les risques et comment refroidir les potar soit l’air ambiant avec 2 trous au dessous et en dessus de chaque potar, soit par la propre ventilation dans la couveuse mais ça sera au minimum à 40° !

Me confirmes-tu qu’un potar de 6W chauffera forcément plus que 2 de 3w ?

Merci pour les réponses. Daniel

bonjour a tous
comment seront branchés les potentiometres ?
en pont diviseur ou en resistance variable?
salutations

Salut,

Tu peux considérer 3 cas pour ton montage, je t’ai fait un synoptique rapide pour que tu comprennes les avantages et inconvénients

[Photo supprimée]

Le potentiomètre doit être bobiné et si possible vitrifié. Les moteurs doivent fonctionner avec variation de tension (certains modèles ne fonctionnent qu’en PWM pour faire varier la rotation). Alimentation de type tansformateur/secteur, mini 12V/1A (les modèles 12V/500mA sont plus près de 350mA…)

Cas 1 :
A effectuer 2 fois car 2 ventilateurs, potentiomètre bobiné mini 3W. Ventilateur pleine puissance lorsque le potentiomètre est sur la valeur 0.

Cas 2 :
Potentiomètre bobiné mini 6W. Ventilateurs pleine puissance lorsque le potentiomètre est sur la valeur 0.

Cas 3 :
Potentiomètre bobiné mini 6W. Ventilateurs à mi-puissance lorsque le potentiomètre est sur la valeur 0.

Difficile de faire une régulation de chauffage à l’aide d’un thermostat dans un milieu si confiné qu’est la couveuse, l’hystérésis du thermostat mécanique dépasse souvent 1 à 2°C.

Impossible à prévoir sauf par expérimentation, en effet les conditions de refroidissement sont fonction de la température ambiante, la ventilation naturelle, la qualité du matériel utilisé, ect… En utilisant des modèles bobinés et vitrifiés, ceux-ci peuvent atteindre 150°C. Si le réglage est effectué une fois pour toute, une résistance variable vitrifiée peut atteindre 350°C. Tu peux aussi utiliser un montage transistor série ou le refroidisseur dissipe mieux et la température sera nettement moins élevée.

Tout dépend de la construction des potentiomètres, si le 6W est 2x plus gros, il évacuera mieux la chaleur. En terme de puissance dissipée et donc de quantité totale de chaleur dégagée, elle est la même 6W dans les 2 cas. Mais 2 potentiomètres ont l’avantage de pouvoir être séparés par une distance.

PS:
Le lien que t’a transmis []Zenix3](http://www.abix.fr/variateur-vitesse-2-ventilateurs,article,730720.html) est pertinent, la solution du montage tout fait transistor série sera moins cher que l’achat de potentiomètres bobinés. Reste à connaitre la qualité de ce matériel…

++
Edité le 03/05/2011 à 10:46

bonjour a tous
croom propose 3 montages avec le potentiometre utilisè en "resistance variable "mais un montage dit"en pont diviseur "du potentiometre serait t il indaptè dans le cas qui interesse daniel222?
salutations

b]Merci Croom pour ta réponse super détaillée[/b] :slight_smile:

J’ai bien compris tes 3 cas et perso j’opte pour le 1 ou le 2.

Tu me dis entre 150 et 300° :ouch:
Je m’attendais à moins, la vache il faut faire attention, je peux cramer la belle couveuse en noyer massif :grrr:

Donc vue la température dégagée, je vais opter pour un refroidissement par les ventilateurs eux-mêmes, le ou les potar ne seront pas mis hors ventilation comme je l’avais prévu. Du coup je récupère la chaleur qu’ils dégageront comme résistance supplémentaire … en espérant que les potar seuls ne fassent pas monter la température plus que voulue :etonne2:

Pour l’hystérésis, c’est 0,5 ° à 0,7° et ça fonctionne avec un thermostat à capsule réglé très fin, donc avec un thermo électronique, pas de pb. Toutes les couveuses sont faites comme ça aujourd’hui (thermostat électronique). Il suffit de bien positionner la sonde (1 cm au dessus des oeufs) et d’avoir la vraie température avec un thermomètre mercure indépendant et spécial couveuse (20-43°). Surtout ne pas faire confiance au thermomètre du thermostat !

En fait, dans l’oeuf, l’hystérésis est quasi nulle. Mais il faut éviter d’avoir une hystérésis trop basse sinon la résistance n’arrête pas de faire marche-arrêt.

Pour le solution du Rhéobus, j’ai bien vu le truc depuis longtemps, reste que cette solus ne répond pas complètement à mon pb pour 3 raisons, le système n’est pas esthétique (sauf sur un ordi), il est assez encombrant et surtout j’ai lu que tu ne peux pas descendre en dessous de 6v, est-ce vrai ?

Croom, que penses-tu de cette solution externe à la couveuse qui me plairait bien, voir ici http://www.dvision.be/alimentation_dc.htm
Avec ça, je n’ai plus de pb de chaleur à gérer et côté esthétique, c’est bien car moins de chose dans la couveuse, juste une prise male et 2 fils par ventilo. Plus besoin d’interrupteur ventilo, de potar et de transfo dans la couveuse :icon_biggrin:

re-

C’est fort possible, avec cette astuce tu ne dissipes que la moitié de la puissance ce qui te permet d’utiliser des composants moins onéreux et un refroidisseur plus petit.

Avec cette alim et sans dispositif potentiomètre, tu auras des plages de réglages fixes et en fonction du montage parallèle ou série des ventilateurs (cas2, cas3, sans potentiomètre), les tensions appliquées aux ventilateurs seront : 1,5V / 2,25V / 2,5V / 3V / 3,75V / 4,5V / 5V / 6V / 7,5V / 9V / 12V ce qui pour brasser de l’air dans un environnement clos me parrait suffisant. Dans la mesure ou cette alimentation n’est pas régulée (elle devrait être filtrée cependant) et ou aucune fiche technique n’est disponible, je te conseille le modèle 1,5A car les fabricants ont l’habitude sournoise de donner le courant maximum pour la tension la plus faible (au pire cette alimentation délivrera en 9V, 500mA). Tu pourrais éventuellement affiner ton réglage avec une résistance en série, mais à mon avis, vu le nombre de réglages tu arriveras à un compromis satisfaisant.
Dommage que l’hiver soit terminé, j’aurai pu te donner un coup de pouce pour une gestion à l’aide d’un montage à base de micro controleur…
Tient nous au courant…

++

Merci Croom pour ta réponse

Ok pour le modèle 1,5A. Cette solution d’un appareil externe me plait vraiment car mon objectif est bien clair dans ma tête. Je veux une couveuse “de luxe” en bois massif type table de chevet … mais mais mais je veux pouvoir :

  • transformer la couveuse en table de nuit, donc pouvoir suprimer tout les trucs “couveuse” pour garder que le meuble,
  • ne rien avoir d’intégré comme boutons, prise et autres trucs sur le dessus et les 3 faces (donc tout à l’arrière),
  • avoir les appareils visibles et à porté de main, donc posé sur la couveuse comme le thermostat
  • avoir le moins de chose électrique possible dans la couveuse (réparation plus simple, …)
  • faire en sorte que la partie en bois soit le moins possible exposé à l’humidité ambiante (85%).

L’idéale pour moi sera d’avoir un meuble bois massif, dans lequel je puisse glisser par l’arrière une boite hermétique en PVC (ou autre) mais translucide. Boite qui contiendrait tout le dispositif de la couveuse à savoir 2 ventilateurs, la résistance 220v inox blindée 100W, une plaque inox 2ml pour répartition de chaleur (la résistance serait posée dessus), le système de brassage air chaud, le câblage électrique ventilo et résistance, les bacs humidificateurs.
Une fois la boite dans le meuble, je vise la face arrière en bois et sur cette face je mettrai 2 prises non encastrées, une 220V et une 12V. Je prévois 2 ou 3 trous 1 sur le côté un pour le thermomètre indépendant, les 2 à l’arrière pour sondes thermostat et d’hygrométrie.

Pour réaliser cette idée un peu folle, tu comprends bien que moins j’ai de chose dans la couveuse, mieux c’est compte tenu de l’objectif initiale. Alors imagine, je branche les 2 prises (thermostat-résistance et l’alim 12v-ventilo), je mets les sondes, je règle le thermostat et c’est parti.

La boite hermétique, c’est bibi qui va la monter pour être aux mesures de la couveuse.

Et pour finir, le meuble aura 2 étages, un pour la couveuse et un autre pour l’éclosoir, donc 2 dispositifs identiques sauf que dans l’éclosoir il n’y a pas de ventilo ! L’étage éclosoir n’est pas complètement décidé car il me pose des problèmes pour la ventilation naturelle d’air externe, indispensable pour que les oeufs respirent (c’est encore autre chose que le brassage d’air), en fait il s’agit uniquement de faire des entrées et sorties d’air externe, avec un seul bloc c’est plus simple !

Mes plans sont faits et ils deviennent un peu plus simple côté montage électrique. Je sais que je suis un peu fou avec cette idée … mais c’est ça la vraie vie :icon_biggrin:

bonjour à tous

bonjour Daniel222

.pourquoi 2 ventilos dans un si petit espace clos
le chauffage du sol , si on peut dire , est générateur de flux d air ascendant
une resistance de 100watts , pour tes premiers essais , attends toi à avoir des oeufs cuits à la coque ( lol )

comme tu avais prevu de mettre l instalation dans ta chambre à coucher ,
une boite hermetique avec 2 ou 3 trous ??? ca va pas sentir bien bon
et de l air humide a 85 % et environ 37dg pendant un mois
ca peut devenir un " bouillon de culture "

tu pourrais aussi mettre les oeufs dans ton lit et les couver toi méme
ca serait plus simple .
( c est une plaisanterie , bien sur )

bonne continuation

zenix, je connais ni ton âge ni ton métier, mais ce qui est sûr, c’est :ane:

Une couveuse se chauffe par le haut :bounce:
Couveuse, type table de nuit … je pouvais pas prévoir un lecteur 0°
Tu as montré tes talents en électricité … tu as brillé à plus de 100W et si le bouillon est ton plat du jour, la culture n’est pas au menu :lol: