Forum Clubic

Quel est le véritable impact du piratage sur les jeux ?

Attention, le but de ce topic n’est pas de donner une légitimité au piratage, loin de là. Je rappelle que le piratage est illégal et que les contravenants s’exposent à des sanctions relativement lourdes.

Si on en croit les éditeurs, le piratage “parasite” les ventes de jeux typés AAA comme celles de certains jeux indies (World Of Goo pour prendre un exemple probant), parce que nous sommes entré dans une ère ou le tout gratuit semble avoir été adopté par la masse sous couvert du très célèbre: “l’accès à la culture pour tous”.

Et quand on voit les différentes mesures prises par les éditeurs: contenu amputé (les fameux DLC payants), protections encombrantes (DRM, Steam), on est en droit de se demander pourquoi cela n’endigue pas le piratage.

Nous savons que leur développement coute des millions d’euros (ou dollar) et qu’ils sont vendus à des tarifs honorables (sur PC en tous cas).

Certains trouveront à redire sur le prix, et c’est un des arguments principaux de ceux qui piratent…oui mais alors quid de World of Goo, petit jeu indépendant qui ne coute pas si cher que ça et qui a su profiter d’un buzz très positif ?

On en arrive à un problème relativement corsé: avec l’avènement et le développement du haut débit, les gens ne jouent plus le jeu. Et si les gros éditeurs avaient anticipé et savaient pertinemment que quel soit le coût de développement d’un jeu, ils n’arriveraient jamais à le rentabiliser avec les ventes (toutes plateformes confondues), rendant alors légitime les DLC et autres services payants (MMO exclus) ?
Edité le 28/08/2009 à 16:08

Je pense surtout que le piratage est une grosse excuse pour les éditeurs… On sait que les coûts de développement ont explosé mais que les prix sont restés stables (sur PC toujours), voire ont même légèrement baissé, donc du coup, moins de bénéfice à se faire sur chaque jeu vendu, donc on prend moins de risque pour être sûr de ne pas dépayser le client[/strike] joueur et être sûr de vendre, et on simplifie toujours un peu plus pour toucher encore plus de [striker]clients joueurs et vendre plus. Sauf qu’au bout d’un moment, j’ai l’impression que les “nouveaux joueurs” ratissés par cette simplification ne suffit plus à compenser ceux qui n’achèteront pas le jeu neuf et tout de suite et qui attendront qu’il passe en budget ou essaieront de le trouver d’occasion.

Évidement il y a aussi un phénomène de société je pense, le “tout gratuit” est à la mode et avec la démocratisation d’Internet, n’importe qui avec un minimum de jugeote est capable de trouver un jeu piratés et de le faire fonctionner (bon OK, pas tous, si on en juge par les boulets qui viennent demander de l’aide sur le forum :paf:). Alors forcément, c’est tentant :smiley:
Surtout qu’en plus, j’ai l’impression que les jeu vidéo sont devenus un loisir de consommation : on achète un jeu, on le boucle en quelques heures et on l’oublie. Ce n’est plus la qualité qui compte pour certains mais la quantité. Pour reprendre ce que disait je ne sais plus qui sur l’autre topic (Marvaxx je crois), “mes potes sont conscients que le jeu est nul mais ils veulent y jouer quand même” :riva: Y’a comme un paradoxe pour moi :o

Bon après, c’est pas comme si le piratage était un phénomène nouveau hein :smiley: Comme on le disait sur l’autre topic, à l’époque ça y allait aussi, les copies de cassettes sur la chaîne Hi-Fi, les échanges de disquettes à la récré et tout ça :o A l’époque de mon Amiga je n’ai jamais acheté un seul jeu, un ami de mon père en avait plusieurs milliers en copies, je n’avais qu’à me servir… :paf: OK, tout le monde a été jeune et con :o
Sauf qu’aujourd’hui, bah la moyenne d’âge des joueurs est en hausse et on est aujourd’hui à la grosse moyenne de “jeunes adultes” donc qui sont sensés avoir plus moyens (et qui souvent les ont) que des ados. On en revient au “tout gratuit, pas envie de bouger mon cul jusqu’à Auchan et de sortir la CB”, c’est un cercle vicieux…

Pour les DRM, ça coûte cher et ce n’est pas ça qui empêche le piratage (Spore par exemple :paf:), et ça je crois que les éditeurs commencent à s’en rendre compte ^^ Alors OK, ça empêche le premier couillon qui sait à peine allumer le PC sans se tromper de faire une copie comme il veut. Mais comme je le disais plus haut, avec un minimum de QI on peut trouver facilement comment télécharger un jeu et le faire marcher. Bref, je pense que ça va finir par disparaître petit à petit, surtout quand on entend de plus en plus de plaintes de gens qui ont des problèmes à faire fonctionner un jeu acheté, le comble… Y’a qu’à attendre qu’un éditeur se mange un ou deux procès à ce sujet et ils vont y regarder à deux fois je pense :smiley:

Les DLC, ça aussi c’est dans l’air du temps. Faut fidéliser le client[/strike] joueur, les jeux étant de plus en plus courts, une fois [strike]bâclé bouclé, hop, on revend, le jeu tourne dans plusieurs mains en n’ayant été acheté qu’une seule fois, et ça, les éditeurs n’aiment pas non plus (Sony qui parlait lier un jeu à la console pour interdire toute revente :riva:). Alors en proposant un contenu supplémentaire (gratuit ou non) régulièrement, les gens vont hésiter à revendre le jeu.
Quant aux DLC payants, leur petit prix fait que les gens se disent “bof, c’est pas cher, c’est pas grand-chose, je prend”, alors qu’au final après plusieurs DLC payants on se retrouve à voir augmenter le prix du jeu de pas mal de % pour au final… pas grand-chose… (oh, les belles armures pour cheval :o )

Bref, pour faire court (ah zut, raté :paf:), je ne pense pas que le piratage ait un tel impact sur la qualité des jeux en eux-mêmes (ce n’est pas à cause du piratage que les jeux sont de plus en plus simples et courts, quand même), mais plutôt sur tout ce qu’il y a autour : marketing, protections, suivi, etc… Mais je pense que c’est surtout bien pratique pour dire “haaannn, z’avez vu, mon dernier Medal of Need for Duty 46 s’est pas bien vendu, c’est la faute aux pirates, bouuhhh les vilains !” :paf:

Le véritable impacte est dans la politique des éditeurs.
Ils cherchent de nouvelles protections , de nouveaux modèles économiques et des solutions pour empêcher ça. Maintenant personne n’a trouvé le truc parfait mais on approche de certaines idées très bonnes : contenu en plus , multijoueur attirant , etc
D’autres par contre font fausse route avec des protections couteuses qui sautent facilement , réfléchir à faire payer la fin du jeu pour frustrer le pirate , etc
Puis on vois émerger des modèles économiques bidons qui vont à contre sens , le DLC. Soyons franc le prix des jeux PC a baissé , on trouve beaucoup de jeux en gamme budget , on commande en Angleterre , les jeux sortaient à 60 euros et maintenant on est plus proche des 50 , pas mal de boites font du contenu additionnel gratuit (TF2 , DOW2). He ben en face de tout ça on a le DLC , ou comment vendre un jeu en morceau pour des bricoles que des éditeurs plus scrupuleux auraient donné gratuitement pour remercier le client.

Tout ça pour dire que le piratage sera toujours la , mais que la meilleur façon de le réduire n’est pas forcément la manière forte. Le problème c’est qu’on passera par tout un tas d’aberations économiques comme HADOPI, securom , nombre limité d’activations , DRM , les jeux en kit (DLC).
Et à côté de ca on aura quelques personnes de bonne volonté qui savent qu’il existe encore des gens qui aiment acheter de très bons jeux pour récompenser les développeurs , et qui eux trouveront de bonnes manière d’attirer le client.

Une chose qui est sur aussi, (je prend comme exemple assassin’s creed), le premier était vraiment bof, maintenant il en sort un 2e, même si il a du marketing pour le 2e opus, sa reste que le monde ne voudra pas de faire traire comme la première fois, ils vont simplement aller chercher sur internet et jouer avec.

Une autre chose que j’ai constater dans mon coin: j’ai été dans plusieurs boutiques de jeux genre EB Games (version canadien de Game Stop) et quelques autres magasin de jeux, puis le choix des jeux pc est vraiment très restreint (genre une mini-étagère de 1 mètre et demi de haut et de large seulement avec des jeux pas connu et/ou vraiment antique). Les jeux récents qui ont de l’intérêt il n’y en avait quasiment pas. Donc, veux veux-pas, sa favorise le piratage.

Oui les magasins qui réduisent leur rayon PC ça n’aide pas non plus c’est sûr :paf: A Micromania près de chez moi c’est la même chose, heureusement y’a Auchan en face qui a un rayon plus fourni (un comble non ? :paf:), mais ils ont quand même principalement les gros blockbusters, les jeux plus “confidentiels” ils ne les ont pas forcément…

Mais bon, y’a Internet pour commander ^^ C’est par là que j’achète les 3/4 de mes jeux perso :stuck_out_tongue:

L’impact du piratage pour moi? je pense qu’à force vous connaissez mon avis sur le sujet… l’apparition de ces fichues drm qui dans le meilleur des cas s’installent en douce sur votre pc sans que vous en soyez informés, et qui autorisent (ou pas) le lancement du jeu légalement acheté (il est bien sur préférable de bien surveiller les mises à jour continuellement, d’avoir un très bon lecteur dvd ect etc), et je ne parle même des jeux qui ont un nombre d’installations limitées… http://smileys.touslessmileys.com/r51/0809/8541.png
La question est: ce genre de plaisanteries ne peuvent -elles pas avoir l’effet inverse? je n’ai jamais téléchargé autant de cracks depuis que ces drm ce sont généralisées, et pas mal de mes potes rencontrent des problèmes aussi avec elles, du fait de refus de lancements, plantages etc etc (avec leurs jeux achetés légalement bien sur)…
Bref ces drm sont d’une connerie sans fin, et en l’état, et même si je ne cautionne pas le piratage, les jeux pourvus de ces systèmes ne méritent pas autre chose que d’être piratés (dois je rappeler que sins of the solar empire a réalisé d’excellents chiffres de vente, et est dépourvu de quelques protections que ce soit?)…
Donc, que le piratage soit une source de manque à gagner c’est une chose, mais que ce soit un prétexte pour brider les jeux avec ces merdes je ne cautionne pas, et lorsque ces titres bardés de protections font un bide commercial cela ne me fait ni chaud ni froid http://smileys.touslessmileys.com/r51/0809/8539.png

+1

Ce n’est pas le cas de Demigod.
Bon ok, le jeu n’était pas super terminé à sa sortie, mais faire confiance aux joueurs n’est pas non plus la solution.
Le fait est que Sins of a Solar Empire touche un public qui tend plus à respecter le travail des développeurs.
Edité le 29/08/2009 à 12:29

Expliquez moi l’intérêt de mettre des drm sur des jeux achetés légalement s’il vous plait parce que là je vois pas…
le fait est que sins of… est un jeu réussi, sans drm, et il s’est vendu… donc… A QUOI SERVENT -ELLES http://smileys.touslessmileys.com/r51/0809/8531.gif
Edité le 29/08/2009 à 12:39

Non, ça se sont des dizaines d’enquêtes menées depuis plusieurs années (+ les stats de Steam) qui démontrent que les joueurs, dans leur grande majorité, ne finissent jamais leurs jeux et que la plupart joue à un niveau de difficulté inférieure à la normale (comprendre mode facile). C’est triste mais réel et les éditeurs répondent à cela. Et tu sais quoi? Ils ont parfaitement raison. :neutre:


[quote="dam42c"]

le fait est que sins of… est un jeu réussi, sans drm, et il s’est vendu… donc… A QUOI SERVENT -ELLES http://smileys.touslessmileys.com/r51/0809/8531.gif
[/quote]
Sins a marché parce qu’il y a eu un buzz sur le net et zou, effet d’aspiration. Pour te dire, vu que le cas World of goo a été abordé, la version Linux s’est vendu beaucoup plus que la version windows alors que l’on sait qu’il y a largement moins de joueurs. La raison ?? Simple, buzz sur les sites linux et beaucoup de linuxiens ont acheté le jeu par militantisme et on se doute bien que c’est une erreur statistique.

Pour répondre à ton “A quoi sert une protection?”, c’est simple à ralentir le piratage vu que l’on sait que les ventes se font sur les premiers jours et que le joueur n’étant ni patient ni très persévérant ira acheter son jeu qu’il désire s’il n’arrive pas à le pirater. :wink:

Je n’ai jamais dit qu’il fallait foutre des DRM partout, même si personnellement ils ne m’ont jamais emmerdé plus que ça.
Je sais très bien que les DRM font plus chier les acheteurs que les pirates.

Je serais plus partisan du fait de foutre des DRM de gameplay, où le jeu part en couille au bout d’un moment si c’est une version pirate.

Dans le cas de Sins of a Solar Empire, c’est une question de mentalité, le jeu n’a pas fait grand bruit avant sa sortie, il est arrivé durant une période morne pour le jeu vidéo (très peu de sortie de gros titres) et encore plus pour les RTS, c’est donc un public de connaisseurs qui s’est intéressé au jeu. Plus le fait que c’est un excellent jeu.

Faut pas confondre le jeu en lui-même et la protection que lui est rajoutée après :wink: Un bon jeu peut avoir des DRM pourries (Anno 1404 et ses 3 installations maxi :op -si on ne désinstalle pas proprement hein) :wink:

Ah oui, ça c’est très marrant : lol:
Edité le 29/08/2009 à 13:10

Autre exemple aussi , sur les fofo de warez , le crack pour Anno 1404 a pris plus de 1 mois a sortir après le jeu et plusieurs personnes sur ce forum ont du aller acheter le jeu ,parce qu’ils voulait y jouer.Si il n’y avait pas eu de protection efficace,je doute que ces perso qui aurait joué au jeu cracké , aurait acheté le jeu.

Idem pour blood bowl ,il n’a pas de crack sorti ,du coup de nombreuses personnes l’ont acheté.

Penser que le piratage n’a aucun impact sur les ventes est très hypocrite ,quand on voit ,avec une simple recherche que le torrent (un parmi d’autres) de assasin creed a été téléchargé plusieurs dizaines de milliers de fois , et que actuellement le torrent n’est plus la première source de download (megaupload ,repidshare etc), on peut se faire une idée du manque de vente (même si c’est sur que ceux qui ont téléchargé n’aura pas forcement acheté.)

Marrant mais très dangereux vu que ce sera considéré comme des bugs donc jeu pourri. :wink:

Ca arrive souvent oui , un peu comme les version pirates de windows bourrées de malware

Le coup de la téléportation sur une ile déserte ou l’on ne pouvait sortir dans sacred 1 était assez drôle ,surtout quand plein de monde venait sur le forum officiel pour se plaindre de ce bug ,qui n’arrivait que avec la version fraudée :ane:

Idem pour les murs infaisables dans les sims2:super:

L’impact du piratage est très dure à évaluer, ca va de la personne qui n’a quasiment jamais rien acheté en film musique et jeu a celui qui achète tout mais surement peu dans chaque catégorie , et le reste est au milieu de ceux-ci, entre 2 eaux.

Je connais un énorme consommateur de jeux console …mais d’occasion (achat et vente) , donc il pirate pas mais au final cela revient un peu au même du point de vue vente jeu neuf ratée, donc il y a vraiment beaucoup de facteur dans les problèmes de ventes.

Je pense que l’on va droit vers la connexion obligatoire pour jouer. On aura nos pubs personnalisées et un contrôle du jeu style mmorpg mais en version light : genre on se connecte au serveur au début du jeu, et le jeu demandera l’autorisation au serveur pour certaine action uniquement (quand on ouvre une porte ou autre actions nécessaire mais pas trop pénalisante (écran de download)…)

Je suis un peu pessimiste sur ce coup, j’espère. En tout cas, je ne nous le souhaite pas mais quand j’entends mes collègues, voisins et connaissances parler autant download gratuit alors qu’ils maitrisent vraiment peu l’informatique, je comprends l’inquiétude des éditeurs

Peu être que finalement avec la fibre optique on aura carrément nos jeux 3d en download streaming directement dans l’explorateur internet, mais la c’est la concentration des ressources d’internet sur qq gros serveurs centraux qui serait inquiétante (imaginons la perte subite d’une bibliothèque nationale en ligne dans 30ans car le site ou sont les serveurs est partie en live, cela pourrait faire mal si il y a un probleme de backup)
Edité le 29/08/2009 à 14:37

je vois pas comment une protection peut ralentir le piratage… une version warez étant souvent filée avec le crack correspondant, la protection du jeu acheté emmerde l’utilisateur honnête, nullement le pirate hisvin :neutre:

Ouais sauf que les versions pirates sont rarement patchables pour corriger des bugs :wink:

Le jeu sort le 28 aout, le crack sort le 15 septembre…
Même cas, le jeux sort le 28 aout, le crack sort le 28 aout??

A ton avis, combien de gens vont acheter le jeu parmi les pirates dans les 2 cas?

C’est juste mon propos. :wink:

Poses-toi la question pourquoi Ubi s’est fait défoncé à une époque, pourquoi la version de Dreamfall était américaine et non européenne; pourquoi Trackmania s’est super bien vendu…
Parce que les protections ont tenu. :ane: