Forum Clubic

Pourquoi d'autres jeux sont-ils retirés de GeForce Now? (page 2)

Sauf que cet argument ne tient pas.
Car si on part de ton principe, il faudrait que toutes les marques d’ordinateurs, notamment « gamer » (Asus, msi, etc) paies les éditeurs car ils utilisent leurs arguments ne puissance de jeu pour faire venir les clients.
Et on peut aller loin en parlant des différents périphériques souris, clavier, manettes, joystick,…

Non, c’est juste des éditeurs / devs qui du jour au lendemain ont vu leur jeux sur une nouvelle « platforme » et ne comprenant rien se sont dit « hey mais ils m’ont pas payer ! ».
En gros des gens qui n’ont aucune considération pour les joueurs.

4 J'aime

Nvidia propose tout simplement un pc dématérialisé, est ce que Acer ou hp doivent payer les éditeurs de jeu pour qu’on puisse installer leur jeu dessus, non donc aucune raison de demander leur accord.

2 J'aime

Faut que je demande au cybercafé à côté de chez moi si ils payent une redevence aux éditeur…
Pareil l’autre fois mon pc est tombé hs, mon cousin m’a loué un des siens pour 10euros le mois, j’espère qu’il a payé Blizzard parce que j’ai joué à Diablo, je voudrais pas qu’il soit boycotter et ne puisse plus y jouer…
D’ailleurs grâce au service de mon FAI et EDF je peux aller sur les différentes plate-forme, faudrait les prévenir.

4 J'aime

Attention, tu confonds le support et le distributeur. Le fabriquant de PC ne joue aucun rôle que celui de vendre un PC.

Le dév crée un jeu qui tourne dessus mais a besoin d’un distributeur (comme Steam) pour vendre son jeu.

Par analogie avec l’exemple du livre, le PC serait le papier.

Pas de PC dématérialisé (cloud computing comme Shadow) à proprement parler mais plutôt du cloud gaming (comme PS Now ou xCloud).

EDIT : en y repensant, même si on est pas dans du cloud computing avec Geforce Now, on est pas dans un cloud gaming classique en ce sens où Geforce Now diffuse concrètement en live une plateforme tieres (Steam) et non ses « propres jeux ». C’est un peu un système hybride car il faut bien un support pour lancer Steam (finalement un cloud computing limité à une unique fonction).

Je pense que les arguments des éditeurs sont faux et qu’en fait ils voudraient être rémunéré pour leur présence sur Geforce Now. Il y a aussi probablement certains éditeurs qui ont peur d’une passerelle possible entre achat d’un jeu sur un support (ex PC) et utilisation sur une autre plateforme (ex Android ou iOS). A la façon dont le marché est organisé actuellement ils pourraient vendre 2 jeux.
C’est aussi pour ça je pense qu’Apple a retiré Shadow de son store.

Et c’est bien normal car nVidia génère des revenus uniquement grâce a leurs œuvres. Sans les.oeuvres des éditeurs GeForce Now ce n’est strictement rien et ne générerait aucun revenu.

Ri-di-cule. Nvidia Now c’est comme un PC. C’est comme si Lenovo vend un PC et qu’ils doivent demander à EA si la personne qui utilise le PC peut lancer ses jeux. Ils y perdent rien les devs, à part des ventes. Quels abrutis. Ils confondent avec un système comme Stadia ou autre, où tu y achètes tes jeux. Là, c’est juste rendre possible leur exécution, par leur achat. Donc ridicule à tous les niveaux.

2 J'aime

« Nvidia se fait pas de la tune en vendant un accès aux jeux, il se fait de la tune en vendant un accès au matériel qui peut faire tourner les jeux. »

Je vois ce que tu veux dire. :+1:

On a plus qu’a attendre la réponse de Nvidia pour être fixé.

NVidia ne génère pas d’argent grâce aux jeux des éditeurs, mais parce qu’il vend des abonnements donnant accès à ceux-ci.
Sur les consoles les éditeurs payent pour avoir le droit d’être présent. C’est ce qui arrivera si un fournisseur de cloudgaming devient detenteur du monopole. Heureusement le marché semble s’organiser avec de la concurrence. Les éditeurs veulent en jouer.

Un jeu, c’est un contenu multimédia.
Le matériel qui permet de faire tourner le jeu, c’est un lecteur de contenu multimédia.

Que ce soit un PC fixe, portable ou dans le cloud, c’est pareil, ça reste un lecteur de contenu multimédia.

Si tu estimes que GFN et Shadow doivent donner de l’argent aux créateurs de jeux, et bien dans ce cas, Asus, HP, Dell, Lenovo, etc. doivent aussi donner de l’argent aux créateurs de jeux, parce qu’ils se font plein d’argent en vendant des PC qui servent à faire tourner les jeux.

Et c’est pareil avec les fabricants de lecteurs CD/DVD/Blu-Ray. Quand t’achètes un lecteur de Blu-Ray de salon, c’est juste pour pouvoir lire des films, du coup les producteurs de films devraient tous toucher une marge sur les ventes de lecteurs de Blu-Ray, parce qu’après tout, c’est uniquement grâce à eux que ces lecteurs se vendent…

2 J'aime

Ces éditeurs qui demandent le retrait de leur jeux reprochent à NVIDIA de ne pas avoir demandé leur accord.

Moi j’imagine qu’ils ont en tête une discussion du genre :

  • NVIDIA : Salut M. Éditeur, j’ai besoin de ton accord pour permettre l’accès a TON jeu par TES clients via MON service (payant)
  • Éditeur : Ah, donc tu as besoin de mon accord pour vendre ton service et gagner de la thune… Ok, mais je veux ma part du gâteau !

Cette intention de la part des éditeurs est-elle justifiée ?
Je le pense, en regardant comment s’appliquent ailleurs les droits d’auteurs :

Si j’organise une soirée pour mon anniversaire, et que je diffuse sur ma chaîne hifi un album qui appartient à l’un de mes invités, que ce passe-t-il ?

Le mec à acheté son album, il à le droit de l’écouter comme bon lui semble.

Mais je met là à disposition une infrastructure (chaîne hifi) de manière à améliorer la qualité de ma soirée en utilisant l’œuvre musicale d’un artiste.
Cet artiste m’aide donc à obtenir des avantages : mes cadeaux d’anniversaire.
Il est en droit de réclamer quelques euros de ma part, et la loi me les fera payer.

Tout ceux qui ont engagé un DJ pour leur mariage ont dû payer la SACEM.

Sans cadeaux, sans billets d’entrée, je n’aurai tiré aucun revenu de cette soirée, et donc rien à payer à l’artiste. C’est juste une histoire de sous.

Pour moi le principe ici vis à vis de NVIDIA est le même. Les éditeurs sont en droit de réclamer leur part du gâteau… Tant pis pour nous :slight_smile:

@arthur6703 @kelsett
Bah non la fnac prend entre 25 et 40% de marge sur un livre pour un editeur indépendant, soit 2 à 3 fois plus qu’un libraire classique, donc je peux refuser que mon livre soit distribué chez eux…
Et puis même en droit il y a l’oeuvre et l’usufruit de l’oeuvre…
Je veux pas rentrer dans des details techniques juridiques mais en tant que propriétaire de l’oeuvre tu peux decider de comment elle sera consommée.
Si un parti politique achete un album de musique , même s’il lui appartient, il ne pourra pas forcément le jouer en meeting sans l’accord de l’artiste.

Ton exemple est faux. Là le jeu est déjà vendu. C’est plutôt comme si tu interdisais à une personne ayant déjà acheté ton livre de le lire dans un avion par exemple :wink:

Si ton livre ou film est un argument pour choisir telle ou telle compagnie aérienne, l’auteur a son mot à dire…

Là, on est sur un modèle économique que je ne maitrise pas, mais NVIDIA ne le fournit pas gratuitement donc il est normal que l’éditeur s’il n’a pas été consulté boude un peu.

Est ce que pour vous votre voisin peux posséder un livre sur lui qu’il n’a pas acheter et qu’il ne lis jamais car il vous le prête dans le train pour le lire, parce que vous avez acheter le livre et qu’il est resté à la maison.

Bah, quand tu écris un livre, tu ne peux même pas savoir combien l’éditeur en imprime, tu est systématiquement sous payé voir volé, tu donne un enfant et ce n’est pas toi qui l’élève. La pratique étant généralisée, c’est ça ou rien, sinon pas d’éditeur . Sauf si tu est un auteur de Best Sellers, fFaire respecter ses obligations à l’éditeur nécessiterait un combat de David contre les Goliaths… Le plus souvent les éditeurs sous traitent l’infographie en une passe au moins disant, et maintenant commandent l’impression à l’étranger, en fait c’est parfois un véritable sabotage du travail de l’auteur !!! Sur ce coup, c’est vraiment une mauvaise comparaison…

Faire respecter ses droits par un éditeur lorsque on est auteur, c’est un chemin de croix, un combat de David contre Goliath. Souvent l’éditeur sous traite l’infographie, exit les relectures & corrections du bon à tirer, in finné cela abouti à un sabotage du travail de l’auteur si la mise en page est réalisée sans soin. Pas d’autre choix que l’auto édition; encore faut’il en avoir les moyens, et quand bien même, ne pas bénéficier d’un réseau de distribution fût il mécène ou thénardier c’est presque voué à l’échec…

Il y a une chose que vous oubliez tous, c’est que techniquement GForce Now derrière … c’est un pc sous windows …
Ceux qui ont participé à la beta on pu facilement s’en rendre compte car si vous ne disposiez pas du jeu acheté sur steam, GFN se lançait quand même avec une belle page de login Steam comme PC.

Nvidia a simplement retiré toutes les fioriture de windows pour se concentrer pleinement sur le jeu.

Donc si les editeurs peuvent se permettrent de vous empécher de joueurs aux jeux que vous avez acheté sur un support qu’ils ont autorisés (ici un pc dans le cloud). On a un sérieux problème pour l’avenir des jeux sur pc et particulièrement les pc dans le cloud.

C’est retraits ne sont pas annodins, ils témoignent d’un changement qui se prépare pour le gaming pc. Google et Stadia alonge de l’argent sur les gros éditeurs en proposant une nouveau modèle économique pour eux et ainsi faire basculer les éditeurs vers leur plateforme (qui tourne sous linux).

Comme Phil Spencer l’a dit, Microsoft n’est pas concurrent de Nintendo ou Sony mais bien de Google, Amazon ou Apple.

1 J'aime

oui mais une personne aillant une configuration puissante ne paie pas plus son jeu qu’une autre avec une configuration plus modeste, je m’explique :
La Fnac te vend un support qui te permet de jouer à tes jeux , que t’achete un PC à 500E ou à 3000E, l’éditeur ne touchera aucun centime de la Fnac.
Nvidia te vend un support qui te permet de jouer à tes jeux , la seule différence , c’est qu’il ne t’appartient pas , tu ne fais que le louer, c’est la seule difference que je vois, car les jeux t’appartiennent, ils sont sur ton compte steam qui est utilisé par la plateforme.
Nvidia permet juste à des joueurs fauchés de jouer à des jeux sur des configurations bancales.

Je pense que l’erreur de GForce est la, il ont retirer la notion de pc de l’offre et l’on trop orienté accès au jeux, on est passer de la location d’un pc ouvert, à l’accès à des borne d’arcade lié à un jeux. Leur service commercial à ouvert une boîte de pandore je pense

Désoler pour mk108 je voulais pas juger le travail des auteurs, ce n’était qu’un exemple j aurai du choisir une cartouche de jeux plus dans thème

D’une part je comprends pas la logique. Quand tu achètes n’importe quel produit dans le commerce, il passe par plusieurs mains : producteur, intermédiaires et grossistes, puis distributeur (le magasin final). Il y a quelques produits pour lesquels certains magasins vont démarcher directement le producteur, mais globalement il y a très souvent des intermédiaires.

Le fabriquant de nouilles, il vends juste son produit au premier intermédiaire, et c’est la fin de l’histoire. Il touche rien du tout sur les transactions entre intermédiaires puis entre intermédiaires et distributeurs, puis entre distributeur et consommateur.

Donc selon le même logique, je vois pas en quoi c’est légitime pour le producteur d’un contenu multimédia de réclamer une part sur l’hypothétique vente que Steam ferait à Nvidia.

Et je dis bien hypothétique, parce que le second problème est là : Nvidia ne vends aucun jeu via GeForce Now. Nvidia ne fournit aucune interface qui permet d’acheter un jeu pour GFN.

Quand tu vas sur le site de GFN : https://www.nvidia.com/fr-fr/geforce-now/ , les mots utilisés sont les suivants :

« Vous avez le pouvoir de jouer à vos jeux PC sur tous vos appareils. »
« Vos jeux »
« Les jeux que vous possédez »
« Vous les avez achetés, ils sont à vous »
« Connectez-vous à vos boutiques favorites et parcourez votre bibliothèque de jeux. Vous effectuez votre achat sur votre compte personnel d’une boutique, puis vos jeux vous accompagnent toujours. »

Tu ne peux pas acheter de jeux avec GFN. Tu es obligé de fermer GFN, ouvrir Steam sur ton PC/téléphone, acheter le jeu sur Steam, fermer Steam, puis rouvrir GFN.

GFN n’est pas intermédiaire dans la transaction quand tu achètes le jeu. GFN ne touche rien sur la vente du jeu.

GFN touche seulement de l’argent sur la mise à disposition du PC qui fait tourner le jeu.

1 J'aime