Forum Clubic

Pourquoi accorder autant d'importance - aux choses/faits négatifs ?

Pourquoi est ce que le négatif, est toujours mis plus en avant que le positif ??

Vous en pensez quoi ??

Pas pour moi :o
Pas le temps de m’attarder sur des conneries qui font mal, vaut mieux profiter de tout ce qui va bien [:fritt]

ça dépend de l’état d’esprit sur le moment, et surtout de l’accumulation.

Des fois un tas de petits trucs négatifs qui s’accumulent sur peu de temps, ça fait peter un boulon !

Dur de voir du positif dans ces conditions.

Mais c’est vrai qu’on trouve “normal” que tout aille bien, mais non, c’est bien quand ça va bien, pas “normal” !

Un exemple, j’ai une collègue que je ne peux plus supporter. Tous les jours, et toute la journée, c’est des petites attaques mesquines de gonzesse mal nouillée, des broutilles. Mais au bout de 2 ans, j’ai les nerfs ! :grrr:

Encore 3 jours… et elle se casse ! :super:

:oui:

le positif est vite oublié tout simplement… du coup les choses négatives s’accumulent plus et finissent dans certain cas par prendre le dessus sur le positif.

Certaines personnes se complaisent dans le négatif, elle pense que c’est comme ça que ça passera tout seul, alors qu’on peut forcer notre psychisme de revenir au positif.

Je dirais aussi qu’être toujours positif se cultive, c’est une façon de vivre qui devient automatique, ça peut être identique dans le négatif mais dans l’insconscient, il est intéressant de bien savoir ou l’on se place pour développer le positif et savoir atténuer le négatif.

et puis on dit pas “apporter” mais “accorder” de l’importance :o

ça démarre très mal ce tomoc :na:

:ane:

oui mais faut pas confondre positivisme avec aveuglement… fuir les problèmes n’est pas non plus très constructif :wink:

Deja change de titre on apporte pas de l’importance a qlq chose,on porte de l’importance a qlq chose,non mais apres on s’etonne qu’on critique :grrr: :grrr:

:paf: :ane:

et pis dans notre société où tout est tiré vers le haut, vers le parfait, tout ce qui est négatif est mis en avant. Pour corriger quoi.

Par exemple on a bcp parler des émeutes dans les banlieues, de la "racaille", que il fait pas bon vivre la bas, tout ca… mais on ne parle pas de tout ce qui est fait de facon positive.

J’ajoute à cela qu’aujourdh’ui (enfin c’es mon avis) c’est plutot la presse qui dirige le pays. A coups de sondage, de news à sensations etc… Les journaux télévisés se basent sur ces nouvelles à sensation. Rien de tel pour faire de l’audimat.

Y a du positif dans les racailles ??? :paf:

non je ne pense pas

+1 mais j’ai mit très longtemps à m’en rendre compte

+1

+1 :o

+1

:o

car quand tout va bien on profite de la vie, on ne reflechit pas trop, on vit le positif, on ne l’étale pas spécialement.

quand un truc négatif nous tombe sur la gueule, ben on reflechit sur le pourquoi, on se demande comment agir pour améliorer la situation, on prend du recul.

et puis souvent les gens aiment se faire plaindre mais n’aiment pas partager leur bonheur.

exemple, le cdl de cluclu : combien y’a d’avis négatif ou de plaintes, et combien de positifs? Moi clubic me conviens, je vais pas faire un topic “c’est bien continuez” (même si ça fait plaisir à lire je pense).

à mon avis être bien c’est être dans un état psychologique et physique neutre.
Quand on est mal (psychologiquement) il y’a apport “d’énergies” négatives qui troublent l’état de quiétude (quand on est mal physiquement c’est le corps qui réagit et entraine un comportement défensif et vient donc troubler l’état dit normal)
Ces énergies négatives il faut pouvoir les expulser hors de soi par la pratique d’un sport (violence contrôlée et socialement acceptable), en se mettant en colere (on expulse l’energie négative contre l’autre par une violence non contrôlée), en psychosomatisant (violence non contrôlée faite à l’eggard de soi même, de son corps) etc…
Tant qu’on ne les expulse pas on reste dans un état de mal-être.

Par contre j’ai plus de mal a m’expliquer les fois ou nous avons un surplus de bien être où nous pouvons dire que l’on est heureux.
Peut-être un afflux de substance chimique euphorisantes mais passager qui fait que le corps et la tête se sentent particulierement bien.

Pourquoi se souvient on mieux de ce qui nous fait du mal? peut-être est-ce un comportement naturel de survie qui nous pousse à retenir plus facilement comment en rechapper ou l’éviter une prochaine fois.

Peut-être le corps et la tête ont aussi tendance à considerer comme normal l’état dans lequel ils sont le plus souvent et qu’on finie par s’habituer à tout

En tout cas une chose à mon avis est sûr. Sans le mal qui peux nous arriver nous ne serions sans doute pas capable de profiter des instants de bien.

oui si les racailles permettent que le gouvernement se retire les doigts du c*ul et réforme un peu les choses dans le sens d’une plus grande justice et d’une plus grande équité.
Non si les racailles font que le sentiment d’insécurité poussent les gens à se complaire dans la haine et la peur de l’autre et que le gouvernement utilise se sentiment à des fins démagogiques et électorales qui meneront le pays vers sa fin
et donc oui si la démocratie doit disparaitre au profit d’un regime totalitaire qui eveillera l’esprit de resistance et nous menera eventuellement vers un régime meilleur que le notre actuellement ou a la fin de l’espece humaine si il doit en être ainsi…

Par exemple : pourquoi tout le monde à le reflexe de matter un accident auto "par exemple" ou pourquoi autant de mort dans les infos :confused: sinon on regarderais moins les infos spectacle/choquante peut être :neutre:

Dommage … !! :frowning:

l’homme a tjs éré voyeur c’est pas nouveau ni lié à la société de consommation :neutre: