Forum Clubic

Peine de mort (page 2)

j’ai une question: si un homme était un serial killer, qu’il avouait ses crimes et réussissait tjs à s’échapper de prison pour retuer en disant que tant qu’il resterait en vie il chercherait à tuer, faudrait faire quoi? :ane:

Des fois les procès archi surs et évidents sont remis en cause, déterrés, et des innocents libérés après 30 ans de taule :confused:

contre, de quel droit une personne ou un groupe de personne est en droit de juger du droit de vivre ou de mourrir sur cette terre.
En plus perpette ça fait plus souffrir qu’une injection [:dalefou]

Le coter SM ressort la [:faim]

3 fois le mème mot dans une phrase,que c’est vilain. :ane:

parce qu’il peut pas dire gauche, ça lui fait trop mal :paf:

Contre parce que tuer quelqu’un pour le punir d’avoir tué quelqu’un, c’est mal.
Je ne cherche même pas le débat “on est jamais sûr à 100% de sa culpabilité”, on ne doit pas tuer, c’est tout. Un criminel doir purger une peine, même à perpet sans remise de peine, un délinquant sexuel doit être soigné et incarcéré (je sais, ça coûte des sous…), mais qui peut décider si untel ou untel doit mourir ou vivre?
C’est une question fondamentale sur le droit d’un homme sur un autre homme. Pour moi, nul n’est au dessus du droit de vivre, aussi puissant soit-il (président, roi, …).

+1 pas grand chose à rajouter.

Votre raisonnement est pas mal mais un seul truc m’interpelle :

Le mec qui tue un autre mec,en quoi a t’il le droit de faire ça ? Pourquoi ne mériterait-il pas le mème sort?? Il décide bien qui doit vivre ou mourir. :neutre:

Il n’en a pas le droit :neutre:

[:petronie] :MDR

Souvenez-vous de Robert Badinter:
“Durant le mois de janvier 1976, Philippe Bertrand âgé de huit ans fut enlevé. Quelques jours plus tard, Patrick Henry fut interpellé par la police. Il désigna lui-même le dessous de son lit où se trouvait le petit Philippe, mort, dans une couverture. Ce qui révolta le plus la population française fut le comportement de Henry durant l’enquête avant son interpellation définitive. Quelques jours après l’enlèvement de Phillipe Bertrand, les policiers suspectaient déjà Henry, mais faute de preuve, ils durent le relâcher. Il s’exhiba ensuite devant les caméras pour dire à qui voulait l’entendre que les kidnappeurs et les tueurs d’enfants méritaient la mort. Au côté de Robert Bocquillon, Badinter prit la défense de Henry. Mais au lieu de défendre un tueur d’enfant, Badinter fit le procès de la peine de mort. Et il gagna, Henry ne fut pas condamné à mort mais condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.” Wikipédia, Robert Badinter
Un tueur d’enfant qui crie “à mort”, c’est bien une preuve que la peine de mort ne fait pas peur. L’utiliser comme moyen de prévention, c’est du pipeau intégral…

Qui a dit qu’il en avait le droit? La justice a décidé qu’il n’en avait pas le droit. Il doit être puni. C’est tout, mais pourquoi tuer à nouveau?

Oui voila,mais il le fait quand mème.

si il ne le faisait y aurait même pas à débattre de la peine de mort :neutre:

Et ? :paf: comme il le fait ca légitime que quelqu’un d’autre le fasse a son tour ? :paf:

Exactement. :neutre:

Ce n’est pas parce que tu fais quelque chose que tu en as le droit. Tu peux, si tu veux, rouler à 180 km/h en ville, mais c’est interdit et tu risque d’être puni (en plus de l’accident). Le libre arbitre, tu connais?

Contre, je vais pas approfondir vu que tout les arguments ont étés donnés :o

Un gouleyant petit topic à troll ça, ya pas moyen de déLSiser l’Expert histoire d’animer le débat? [:faim]

vivement qu’il y en ai plus du tout a la equilibrium :love: