Forum Clubic

Mythes, légendes, fais réels

:hello: Bonjour à tous

Nous avons tous, un jour ou un autre, entendu :

  • tu sais quoi, il parait que…
  • tu connais cette histoire, cela s’est passé pas très loin de chez nous…
  • tu sais, il y a longtemps à cet endroit…

Assez souvent, ces histoires “sombres” déclenchent des ptits frissons dans le dos :peur: et pour certain(e) un grand fou rire :mdr

Alors, mythes, légendes, légende urbaines, faits réels … ?

Nous ne sommes pas là pour dire, c’est vrai, c’est faux etc… mais juste pour partager ces petites histoires :slight_smile:

Merci de respecter ce topic :jap:

=======================================

mythe

  1. Récit populaire ou littéraire mettant en scène des êtres surhumains et des actions imaginaires, dans lesquels sont transposés des évènements historiques, réels ou souhaités, ou dans lesquels se projettent certains complexes individuels ou certaines structures sous-jacentes des rapports familiaux et sociaux.
  2. Construction de l’esprit qui ne repose pas sur un fond de réalité.
    © Larousse.

Légende

  1. Récit à caractère merveilleux, où les faits historiques sont transformés par l’imagination populaire ou par l’invention poétique.
  2. Histoire déformée et embellie par l’imagination.
    © Larousse.

Légende urbaine
“Les légendes urbaines sont fréquemment recyclées, s’adaptant aux nouveaux lieux et temps, et sont traduites d’une langue à une autre sans difficulté apparente. Ces histoires sont souvent racontées comme étant arrivées à « l’ami d’un ami ». Certaines sont récentes, d’autres sont très vieilles (comme la légende de Beblenheim) et circulaient déjà par courrier postal.”

=======================================


Une des plus connues en tant que légende urbaine :

Edité le 18/03/2009 à 10:42

On peux raconter les ragots de son village de campagne et trucs bizarres ?

il y a peut être dans ton village de vieilles histoires qui trainent, si c’est le cas :oui: , sinon si tu veux nous dire comment dort ton voisin :non: :smiley:
Edité le 18/03/2009 à 10:48

Bah, je vais me débarrasser de mes vieilles histoires. Elles sont de toutes façon courtes (n’y pensez même pas :non:) parce que racontées il y a longtemps.

Là où j’habitais avant (dans le nord), il y a une maison abandonnée car réputée hantée (je ne sais pas si l’architecture est en T, voilà celle-là est faite).

Une des mes amies m’a raconté qu’un de ses copains avait invoqué le Démon qui était apparu.

Voyez, c’était rapide, concis, et vachement intéressant mais bon ça reste constructif et dans le sujet.

Ah non c’était tout à fait sérieux :smiley:
Bon j’y habite plus donc mes souvenir sont un peu flous.

En fait j’habitais dans un regroupement de communes , ça devait faire 3000 habitants environ.
Dans le centre de la commune il y avait des sortes de maison/appartement sur 2 étages max , c’était un alsace pour vous donner le style architectural.
Et donc la passait un rivière avec un pont , et au bords de cette rivière en plein milieu du village dans une rue très passante => Une vieille maison toute en bois noirci depuis un bon moment , le genre de truc vraiment glauque.
On nous avait dit à l’époque (notre prof de géographie de souvenir) que personne n’y habitait , les gens venaient et partaient 2 jours plus tard.

Du coup un jour avec notre bande de potes on s’est dit qu’on irait bien faire un tour , armés jusqu’aux dents bien sûr :smiley:
Alors bon on a défoncé la porte et on est rentré avec torches et tout le bordel.
Chose étrange il restait des affaires très anciennes d’une sorte d’avocat avec des notes qui dataient d’il y a bien 10 ou 20 ans. Au sous-sol il restait tout un tas d’outils de fermier , genre fourches et faucilles pour coup les têtes le blé.
Mais truc encore plus bizarre c’est que au grenier il restait des affaires d’autres personnes sans doutes qui elles étaient très récentes. Le pourquoi du comment était : pourquoi les gens se barraient en laissant des affaires à chaque fois.

Bon ce soir la on à rien vu de surnaturel mais bon on s’en souvient encore :smiley:


Sinon j'en ai une autre mais je la garde pour plus tard

Une que l’on m’a raconté, une de mes cousines du périgord et tout naturellement, cela s’est passé là-bas, dans la fôret Barade

Un couple était invité à une soirée chez des amis. Etant en retard, ils décidèrent de racourcir leur chemin en passant par la fôret Barade.

Donc il faisait nui mais en plus il pleuvait à grosses gouttes.

La malchance étant au rendez-vous la voiture est tombée en panne en plein mileu de la fôret.

Le mari décide donc de partir à pied et donna ordre à sa compagne de bien rester dans la voiture et de n’en sortir sous aucun prétexte.

Au bout de plusieurs minutes, la femme entendit des bruits sourds sur le capot de la voiture, la nuit, la pluie, le vent, lui donna tellement peur qu’elle décida de se cacher entre les sièges avant et arrière. Elle se boucha les oreilles, car le bruit était relativement fort et épuisée elle finit par s’endormir.

Elle fut réveiller le lendemain matin par des policiers qui tapaient sur la vitre.

Quand elle sortie de la voiture, elle découvrit que le bruit qu’elle entendait, c’était en fait la tête de son compagnon qui avait été séparée du corps et que l’homme qui avait cela, avait tapé avec une bonne partie de la nuit sur la voiture

Cet homme était un fou qui s’était échappé de l’asile.

Cette histoire existe également sous d’autres formes et dans d’autres lieux :slight_smile:
Edité le 18/03/2009 à 11:03

oui en effet :jap:

mais c’est assez “rigolo” dans entendre une qui se passe exactement à l’endroit ou tu es :smiley:
de voir comment les personnes s’approprient les histoires pour “chez eux” et pour quelles raisons aussi
Edité le 18/03/2009 à 11:12

C’est surtout le fait d’imaginer que ça a pu arriver quelque part dans le monde :peur:

vous avez dû flipper un peu quand même

Au départ ouai mais on avait un pote qui devait s’en foutre alors il chantait et gueulais dans la maison. Puis on était pas loins de 7 ou 10 donc ça allait :smiley:
Mais par contre la nuit j’ai pas pu dormir :confused:

:oui:

Elles connaissent leur maître :sol:

En effet il y a toujours sujet à perception.
Seulement j’ai des amis de confiance qui m’ont raconté 1 histoire où il n’y a pas vraiment sujet à interprétation du coup j’ai tendance à y croire. Pourtant je suis quelqu’un de très pragmatique , mais sur ce point y’a pas photo j’y crois :confused:

Ben je comprends pourquoi il se tire vite fait :icon_biggrin: quand une bande d’illuminé avec des torches enflammées défonce ta porte tu te tires vite fait par derrière et tu reviens rarement :ane:.

[spoiler]Est ce qu’on a le droit au mythes trollesque ?
[spoiler]
Tans pis je prends le risque :[/spoiler][/spoiler]

Un jour, il y a fort fort longtemps, dans une contrée aujourd’hui disparue, un homme a été pris d’une crise de folie sans véritable raison.
Il lui fallu un long, tres long moment avant de reprendre ses esprits. Des lors qu’il fut sur pied, il fut questionné sur ce qui avait causé un tel choc émotionnel afin de prévenir une éventuelle rechute . Après avoir raconté son histoire, les raisons de sa réaction devinrent limpide.
[spoiler]Attention c’est la ou je vais meriter ma beigne !! :MDR[/spoiler]
Tout son système de valeur s’était écroulé en un instant.
En effet, il venait de converser avec une femme a la fois belle et intelligente chose que l’on sait être impossible par nature…

Humour machiste a 10 centimes toussa
patapay

Fake !

J’ai tendance à pas mal croire à tous ces trucs-là, surtout (ou “à cause de” ?) d’une tante qui est hyper-branchée là-dessus et qui a le chic pour raconter les histoires de ce genre :smiley:

Il faut dire aussi que j’ai déjà vécu quelques expériences… étranges dirais-je… :smiley: (c’est un peu long, désolé :o ) (j’avais déjà dû poster ça y’a longtemps, certains anciens s’en souviendront peut-être)

Mes grands-parents possèdent un petit terrain dans le Lot, à une 50aine de km de Cahors, et qui a une histoire assez étonnante.
Ce terrain fait partie, à la base, d’un plus grand ensemble avec une grande maison en pierre typique du coin, qui appartenait autrefois à mon arrière-grand-mère (ou arrière-arrière-grand-mère, je ne sais plus, on y allait qu’en été et j’étais jeune quand elle est morte). De fait, mes grands-parents et donc mon père et ses deux sœurs y allaient tous les étés en vacances, et ils nous ont déjà racontés des trucs bizarres qui se sont passées là-bas.

Un jour par exemple, alors que tout le monde était sortit se promener, mes deux tantes (qui avaient alors 12-15 ans je crois) sont rentrées plus tôt que les autres et ont évidemment trouvé toutes les portes fermées à clef. Crevant de soif, elles se sont résolues à escalader une fenêtre pour entrer. Et une fois à l’intérieur, elles ont entendu une porte à l’étage s’ouvrir, se fermer, puis des pas dans l’escalier, alors qu’il n’y avait personne dans la maison… Elles ont resauter la fenêtre dans l’autre sens et se sont barrées tout courant ^^
Toujours ce fameux escalier : pendant les vacances donc, mon père dormait dans la bibliothèque parce qu’il n’y avait pas assez de chambres. Un matin, idem, il entend la porte s’ouvrir et quelqu’un descendre. Croyant que c’était une de ses sœurs, il va voir… personne. Bon, il retourne se coucher, se demandant s’il n’a pas rêvé. Quelques minutes plus tard, rebelotte : la porte, les pas. Il retourne voir : toujours personne. Croyant que quelqu’un lui fait une blague, il est monté en vitesse et regardé dans les chambres : tout le monde dormait à poings fermés :o Il est retourné se coucher en remontant ses couvertures jusqu’au-dessus de sa tête :ane:
Et la grand-mère en question se plaignait souvent qu’elle entendait des pas la nuit, et comme elle n’avait pas froid aux yeux, elle sortait faire le tour de la maison avec sa lampe de poche pour voir s’il n’y avait pas quelqu’un, mais n’a jamais trouvé personne…

Quand la mamie, devenue veuve, est devenue trop vieille pour s’occuper seule de cette grande maison, elle a acheté un petit appartement en ville, coupé son terrain en deux, vendu le bout avec la maison et légué l’autre bout à mes grands-parents, pour qu’ils puissent continuer à venir camper l’été. A noter aussi que les gens qui ont racheté la maison ont déjà dit à mes grands-parents qu’ils entendaient parfois “des mulots” au grenier ^^

Bref, tout ça c’était avant ma naissance, donc ce ne sont que des “on dit”. Maintenant, mes souvenirs à moi : je me rappelle d’un été où ma grand-mère traversait le terrain avec une bassine d’eau pour faire la vaisselle quand elle a soudain “trébuché” et fait un salto arrière (:ane:) avant de retomber, encore plus fort, sur ses pieds. Et sans se faire mal. Étonnant.

Une autre fois, alors que j’étais en train de jouer au ballon avec un cousin, par un jour sans vent, mon cousin shoote dans la balle, et celle-ci a décrit en l’air une parabolique pour repartir à 90° exploser un lanterneau de la caravane de mon grand-père (je vous raconte pas comment il s’est fait engueuler ^^).

Lorsque ma cousine était petite, elle avait une petite poupée-troll (vous savez, les trucs à cheveux longs, pas un posteur de DSA :o ) qui faisait “maman ! maman !” quand on appuie dessus. Elle avait pour habitude de se mettre en route toute seule la nuit :paf:

Ma tante s’est réveillée une fois en pleine nuit (elle dormait sous en tente) et a vu une espèce de boule flotter entre la toile de tente et le double-toit. Étonnamment elle n’a ni eu peur ni ne s’est demandé ce que ça pouvait être et s’est rendormie :heink:

Quelques années plus tard, alors que nous étions là-bas en camping-car, une nuit où il faisait une chaleur à crever, mes parents ont sentis un courant d’air froid passer par le lanterneau ouvert, puis plus rien, à nouveau la chaleur sans un souffle de vent.

Plus récemment, ma femme et moi sommes descendus là-bas l’été, nous dormioins dans une petite cabane en préfabriqué qui sert un peu à tout. Attenant à cette cabane il y a un petit garage en tôle (vous savez, des tôles avec des grandes ondulations) avec un sol en gravier. Et bien tous les matins vers 7h on était réveillés par des bruits comme si quelqu’un courait sur les graviers en laissant sa main rebondir sur les tôles :heink: (alors que personne n’était encore levé).

A peu près dans les mêmes années, mon cousin y est allé avec sa copine, le jour de leur arrivée, impossible pour elle de mettre la main sur sa boîte de pilules, elle a retourné leurs bagages trois fois dans le journée, rien. Pensant qu’elle les avait oublié chez elle, elle en a racheté une boîte. Le dernier jour, elle ouvre son sac… la boîte de pilules était là, sur le dessus, bien en évidence :paf:

Et encore plus récemment (la dernière fois où j’y suis allé en fait), il m’est arrivé le pire truc :paf: Cette fois on dormait sous une tente, et une nuit j’ai rêvé que “quelque chose” m’agrippait par la jambe [:peur] 'me suis réveillé en hurlant (la première fois que ça m’arrive :ouch:) en faisant sursauter tout le monde dans le terrain (avec le cousin qui demande d’une petite voix si on est encore vivants et le grand-père qui sort avec sa lampe de poche :lol:), et avec un méga-crampe au mollet qui m’a duré 3 jours :riva:
J’ai pas dormi aucune des nuits suivantes, au final j’étais tellement crevé qu’on est reparti 3 jours plus tôt, la dernière nuit on avait replié la tente pour partir de bonne heure donc on dormait dans une caravane… et ben rien du tout, j’ai pioncé comme un loir :paf:

[spoiler](ah oui, j’ai oublié de vous dire qu’au siècle dernier, le terrain abritait une léproserie qui a, je crois, finie brûlée :whistle:)[/spoiler]

Dans le même genre de registre mais plus là-bas dans le Lot, au début où je connaissais ma femme, j’allais dormir chez elle de temps à autre. Je ne me suis jamais sentit à l’aise dans sa chambre, j’ai toujours très mal dormit, avec sans arrêt une désagréable impression qu’on m’épiait. Et un jour en discutant, elle me dit “j’ai souvent fait le même cauchemar depuis que je suis petite, toujours le même, je descend l’escalier et je vois derrière moi une vieille dame sortir la tête depuis la porte de ma chambre et me regarder descendre” :heink: (et depuis qu’on a emménagés ensemble, elle n’a plus jamais fait ce cauchemar)
A côté de ça, mon beau-frère, qui avait sa chambre à côté, avait pour habitude depuis tout petit de descendre lesdits escaliers tout courant. Un jour à table on finit par lui demander pourquoi. Après plusieurs hésitations et autres “nan, je vais pas le dire, vous allez me prendre pour un con”, il finit par se lancer et dit “je ne sais pas pourquoi, mais quand je descend j’ai l’impression que quelqu’un m’observe depuis le haut des escaliers” :ouch:
Et ma femme me jure qu’elle n’a jamais parlé de son cauchemar récurent avec lui :paf:

Je rajoute quelques trucs à propos de ma tante, celle qui aime bien ce genre d’histoires :ane:

Elle a donc toujours été à fond dans ce genre de trucs, donc c’est clair qu’il y peut-être (sûrement) une bonne part d’auto-persuasion dans tous ça, mais certaines choses restent quand même étranges.

Lorsqu’elle était jeune, elle s’occupait d’un de ses oncles, qui avait perdu une jambe pendant la guerre 14-18. Entre autre, elle lui mettait souvent de la pommade pour apaiser les “douleurs de membre-fantôme” caractéristiques des amputés. Après la mort de ce dernier, elle a récupéré son salon (deux fauteuils en cuir et un canapé) qu’elle a donc mis chez elle. Et tous les soirs à la même heure, ils (elle et son concubin) entendaient un bruit comme si quelqu’un s’asseyait sur un des fauteuils et elle sentait l’odeur de la pommade. Son concubin, qui ne croyait pas à ce genre de trucs, lui disait tout le temps “mais non, c’est le chat, ou le chien”. Sauf qu’un jour ils ont entendu le bruit alors que le chat ET le chien étaient avec eux ^^

Son concubin justement, lorsqu’ils se sont installés ensemble, a construit la maison dans laquelle elle vit toujours actuellement. En bas dans le sous-sol, il avait fait son petit atelier, et un jour il avait prit une bombe de peinture et avait écrit en grand sur le mur “NATHALIE JE T’AIME”. Et puis, comme il avait eu besoin de la place, il avait plus tard posé une étagère devant ce tag, bien solidement fixée comme le font tous les bricoleurs :ane:, avec des vis et tout.
Plusieurs années plus tard, il est décédé d’une crise cardiaque brutale, et ma tante a eu pas mal de soucis avec son enterrement, sa belle-famille, etc… Elle avait commandé pour mettre sur sa tombe une grande plaque de marbre avec sa photo gravée dessus, mais elle a eu des problèmes avec ça, et ce n’est que plusieurs mois après qu’elle a enfin pu être posée. Et bien le jour même en rentrant sa voiture au garage, elle entend un grand fracas : l’étagère s’était écroulée (alors que personne n’y avait touché depuis années) avec le tag en plein milieu du mur (si c’est-y pas mignon ^^)
Une autre fois alors qu’elle rentrait avec ma cousine, toutes les deux l’ont vu une fraction de seconde assis dans son fauteuil habituel devant la télé. Ça n’a duré qu’une demi-seconde mais elles l’ont toutes les deux vu…

Bon, à côté de ça il y a d’autres trucs bizarres mais tout à fait normaux qui sont arrivés aussi, hein :ane:

J’en ai la chair de poule :whistle:


Ce qui m'amuse par contre, c'est que j'ai une théorie qui explique le genre de phénomènes que tu décris Cassin avec une possibilité scientifique. Mais je me la garde.

hé Cassin, et tu continues à aller camper sur ce terrain? :paf:

J’ai eu un jour à m’occuper d’une vieille maison de ville durant l’abscence des propriétaires.

Deux jours après leur départ alors que je me trouvais dans le sous sol, j’ai remarqué que la targette (verrou) de la porte qui donnait sur le jardin n’était pas tirée et que la porte était entre ouverte, j’ai donc tiré le verrou pour fermer la porte en me disant que le voisin était vraiment distrait :ane:.
Deux jours plus tard je suis revenus dans la maison pour arroser les plantes. Alors que je cherchais l’arrosoir dans le même sous sol je me suis aperçu que le verrou était ouvert et la porte entre ouverte :paf:. Sur le moment je me suis dit que je l’avais mal fermé la porte la dernière fois :pfff:, et donc je l’ai de refermée.
Deux jours plus tard je de retours dans la maison, et je vais directement dans le sous sol, et je m’aperçois que le verrou est de nouveau ouvert, mais la porte est fermée (petite variante) :ane:.
Je suis allé chercher un cadenas que j’ai posé sur la targette, et bien vous me croirez ou non

[spoiler]Les “esprits” sont de piètres cambrioleurs, même pas capables d’enlever le cadenas :pfff: pour entrer ou sortir :ane:[/spoiler]

C’est ce que je me demandais aussi :paf:
Sont maso ou quoi