Forum Clubic

Les specialistes en droit, aidez moi!

slt
je prépare mon mémoire en mastere des nouvelles technologies “extension de la notion de crime informatiques”
le pln que j’ai adopté
1-les aspects de l’extension
a-au niveau de la pratique du crime(les nouv crimes)
b-au niveau des auteurs ( les nov criminels)
2-les répercutions de l’extension
a-au niv de la législation
*nationalle(tunisienne)
*internationalle
b-au niv des rganismes de lutte

mon probléme c’est les memeoire et théses en rapport avec mon sujet et surtout dispo sur le net et puis la bonne problémathique adapté a ce plan

svp
je suis coinsé trop et je ne trouve pes de solution!!
mon encadreur va me tuer aidez moi!!!

je comprends pas.
tu veux qu’on te donne des idées de plan ou des sources de thèses publiées sur le net ?
ou complètement autre chose ?
tu veux des specialistes du droit ?! du droit tunisien ?! international ??

d’abord les spécialistes en droit tt court
et ce dont j’ai besoin urgent c’est la problématique adéquate a mon plan , tu sais la question a poser en fin d’introduction!!
et puis des théses dispo sur le net
des suggéstions par rapport a ce théme sserait les bien venue

Déjà éviter les fautes d’orthographe. :paf:

Sinon je crains que tes a et b dans chaque partie se cannibalisent.

On ne peut pas faire de plan si on a pas déjà posé la problématique. :neutre:

http://www.clubic.com/forum/oldforum/icones/smilies/alert.gif Un petit effort sur l’orthographe serait aussi le bienvenu … surtout pour quelqu’un qui doit faire une thèse !

alors des suggestions???:frowning:

svp…

ca existe pas des forums de droit [spoiler]e[/spoiler] ?

ben oui, donne nous déjà ta problématique et on pourra te suggérer éventuellement des idées et critiques…:neutre:

cela dit je precise que je connais rien en droit. mais si tu fais un mastere de nouvelles technologies, pourquoi tu veux orienter ta these vers une problematique liee au droit ?
Edité le 28/11/2007 à 13:37

ne fait j’ai déjà une maitrise en droit et je me spécialise en droit et technologies de l’information et des telecommunications :confused:
et pour moi il s’agit juste, a ton avis quelle question il faut poser et dont la réponse serait les aspects et les répercutions

:sweet:alors ou e etes vous? vous y pensez au moins ?


:bounce: :bounce:

tu peux essayer si tu est familiere avec l’anglais de chercher sur scholar.google.com

Tu aura accés aux publications scientifiques, avec des mots clefs comme computing/crime/law etc…

bon courage

Ah ! il faut leur laisser le temps :kaola:

s’il vous plait, merci :slight_smile:

t’a raison!!!mais il faut ma comprendre c’est dure qd ça bloque!!! c’est comme une obsésion et je ne peux pas faire autre chose
et puis c’est vrai
je dois me reposer
by
a demain
et pensez a moi au moins :hello::hello:

Moi je te conseille fortement de prendre contact avec un avocat spécialisé dans ton problème. De plus cela peut etre un futur contact et le début d’un réseau de connaissances, surtout que avec un master, avoir un réseau c’est important pour se placer dans le futur.

Et il faut savoir que tous les avocats ne sont pas des grippes sous, donc cela peut se faire dans le cadre non professionnel de l’avocat choisi donc gratuit sauf peut etre les restauts qui serviront aux discussions.
[spoiler]Pourquoi j’ai pas fait avocat moi :cry: [/spoiler]

un avocat!!! mon encadreur est un avocat et il veut que je conte sur moi même!! j’ai peur delui et contrairement a t et a partir de mon experience ils sont tous tous des grippes sous!!!et crois moi je sais de quoi je parle …

Tu l’as certainement mal entendu car la science n’est pas infuse…La démarche consistant à demander de l’aide à une référence en ta matière est une démarche personnelle voir conseillée (ce qui rejoint l’aspect : il compte sur moi-même).
Bon courage.

PS : Je suis juriste et trouve ton plan restrictif…Personellement, j’aime bien lire des exposés élargis qui représentent contexte, enjeux, compréhension ou dispositifs légaux et dispositions légales, objectifs, répercutions (si possible), pré-bilan, etc.
Si tu dois présenter ton mémoire à l’oral, c’est aussi plus digeste…

merci pour ta visite c’est le premier message depuis que j’ai déposé ma requette qui ai un lien directe avec la question!!!:oui::oui:

     alors pour ce qui est du plan, et  que tu trouve" restrictif... " je sais ce que tu veut dire mais ici, en tunisie je veux dire( je ne sais pas si c'est le même cas là où tu es )et surtout pour le master de NT on est limité a 50 pages max et ça rigole pas !!du coup ,je suis obligé d'en parlé de point de vue "générique" donc je ne pouvais pas parler des enjeux par exp dans une partie séparé ça sera trés long mais j'ai prévue ,effectivement ,lors de l'exposé de parler de" conceptualiser le crime et la criminalité informatique" et bein sure parler des répércutions légales de l'extention de la notion de crime informatique.
   mon probléme est que je ne trouve pas la bonne question a poser ...t juriste j'épére que tu m'aidera !!!

le sujet est la notion , alors d’un point de vue méthodologie qu’est ce qu’on cherche quand on parle de notion???
j’ai proposé( a mon encadreur) de parler des manifestations de l’extesion , et il m’a dit que ça ferait de la 2eme partie de mon plan qui est les répercutions légales de l’extension de la notion de crime informatique “hors sujet;” (ne dis pas qu’il a raison je le sais et de tt façon j’ai pas le choix!! si il a dit non c’est que c’est non!!!)
alors quelles questions il faut que je pose et a la quelle la reponse serait les aspects et les repercutions de l’extention de la notion de crimes informatiques???

PS: tu es juriste , oui mais encore…tu en où,:ange:
Edité le 01/12/2007 à 13:00

Non ton directeur de mémoire ne va pas te tuer, ou alors c’est tout sauf un directeur de mémoire :paf:

Je veux bien te donner quelques pistes, mais ton plan me semble peu explicite sur le sens que tu veux donner au mémoire, notamment par rapport à ton titre.
Je m’explique:
. ton titre est le suivant: “extension de la notion de crimes informatiques”. Alors attention, je lis ton titre, peut-être as tu voulu dire autre chose (extension de la notion de crime à l’informatique?).
Il (le titre), semble partir du postulat qu’il y a une notion de crime informatique, mais que cette notion n’est pas suffisamment large. Soit
Dans ce cas je suppose que c’est l’introduction qui va définir la notion criminalité informatique. Que tu vas poser ta problématique, avec comme angle d’attaque le fait que la notion “actuelle” de criminalité informatique n’est pas adaptée. Soit
. On passe au plan le I = “les aspects de l’extensio”.
Tes sous-titres, eux, semblent traiter de criminologie (comportement criminel, particularismes des auteurs de cette criminalité…). Il me semble qu’il y a un problème, si tu souhaites traiter des “aspects de l’extension” de la notion juridique de “crime(s) informatiques”, il semble que cette partie, ou au moins ton I-B, doit traiter de notion juridique; La question est alors “en quoi la notion est inadaptées?” non une analyse comportementale des criminels ou criminologique, qui peut t’aider à démontrer l’inefficacité de la notion actuelle, mais pas le particularisme juridique de la notion.
. Le II, “les répercutions de l’extension”, si ton grand 1 fait penser à “notion”, et ton grand 2 à “régime”, tu vas donc traiter de l’adoption de législations en conséquence de l’extension de la notion de crime(s) informatiques. Si c’est bien ça, ça semble confirmer l’idée que j’ai du grand I,(tu souhaites traiter de la notion en I).
Tu souhaites traiter de la législation tunisienne et internationale. C’est logique, mais je pense que tu vas avoir une énorme difficulté ici. Je ne connais pas bien la législation tunisienne, mais pour le reste, tu as deux difficultés; soit tu traites de convention internationale, et tu vas très vite en faire le tour (et manquer de matière). Soit tu vas faire du droit comparer, et là tu vas avoir la difficulté inverse, beaucoup beaucoup beaucoup de chose a traiter (mais alors beaucoup :paf: ).
Pour le 2° sous titre, “au niv des rganismes de lutte”, je sais que cette dernière partie est souvent négligée, mais là, je peux te garantir, et en restant “courtois”, que ça va être “imbitable”, tu vas, soit trouver très vite les quelques formes originales d’organisations luttant spécifiquement contre cette criminalité informatique (et y a pas 36 modèles), soit citer tous les organismes (enfin, une partie, parce qu’il doit bien falloir une année pour toutes les citer :ane: )
Il me semble plus intéressant de choisir l’ouverture, et par exemple exposer les choses non encore réglées, faire des propositions…(et tu intègres les “organismes de lutte” dans le II-B).

Comme tu peux le voir, les seuls éléments que tu nous as donné ne nous aident pas beaucoup pour à notre tour t’aider.
Si tu peux, tentes de répondre à ces questions et donnes nous tes réponses:
. Veux tu démontrer qu’il y a une notion de crime(s?) informatiques qui existe déjà, mais que c’est une notion encore inadaptée? Il faut l’élargir?
. Tu veux dire qu’il n’y a pas ou qu’il n’y avait pas une notion de crime informatique, et qu’il faut (a fallu) adapter la notion de crime à l’informatique?
. Cette notion de crime(s?) informatique est-elle radicalement différente de la notion crime “classique”?
Si oui en quoi?
. C’est quoi le crime (les crimes?) informatiques?
Accessoirement, tu entends quoi par informatique(s?)? (le s du titre, c’est parce que tu veux parler de plusieurs technologies?)
. Enfin, tu souhaites dire quoi? brosser un bilan d’une évolution législative? ou apporter une critique de cette évolution et apporter un élément nouveau à l’analyse (ton analyse)?
(tu veux vraiment parler de crime(s) ou de criminalité? Parce que utiliser le terme crime dans le titre ne pose pas vraiment de problème, car tu peux expliquer dans l’intro qu’il faut le prendre dans le sens comportement criminel, en revanche il me semble, plus juste, plus juridique, d’employer ce terme dans le développement que dans son sens juridique précis. Aussi utiliser comme sous titre “au niveau de la pratique du crime”, soit tu vas parler que de crimes, dans ce cas tu vas vite plus avoir de matière, soit de criminalité, et dans ce cas ton titre va être très mal vu par tes correcteurs / ton jury, car vu comme un imprécision “grave”).

ps: tu es en master II recherche, ou master II prof. ?

Courage, c’est difficile au début, mais les idées vont venir :oui:
.
Edité le 03/12/2007 à 04:30

Veux tu démontrer qu’il y a une notion de crime(s?) informatiques qui existe déjà, mais que c’est une notion encore inadaptée? Il faut l’élargir?
. Tu veux dire qu’il n’y a pas ou qu’il n’y avait pas une notion de crime informatique, et qu’il faut (a fallu) adapter la notion de crime à l’informatique?
. Cette notion de crime(s?) informatique est-elle radicalement différente de la notion crime “classique”?
Si oui en quoi?
. C’est quoi le crime (les crimes?) informatiques?
Accessoirement, tu entends quoi par informatique(s?)? (le s du titre, c’est parce que tu veux parler de plusieurs technologies?)
. Enfin, tu souhaites dire quoi? brosser un bilan d’une évolution législative? ou apporter une critique de cette évolution et apporter un élément nouveau à l’analyse (ton analyse)?
(tu veux vraiment parler de crime(s) ou de criminalité? Parce que utiliser le terme crime dans le titre ne pose pas vraiment de problème, car tu peux expliquer dans l’intro qu’il faut le prendre dans le sens comportement criminel, en revanche il me semble, plus juste, plus juridique, d’employer ce terme dans le développement que dans son sens juridique précis. Aussi utiliser comme sous titre “au niveau de la pratique du crime”, soit tu vas parler que de crimes, dans ce cas tu vas vite plus avoir de matière, soit de criminalité, et dans ce cas ton titre va être très mal vu par tes correcteurs / ton jury, car vu comme un imprécision “grave”).

ps: tu es en master II recherche, ou master II prof. ?

bj et merci pour tou interret, j’ai vu que t ecrvais a 4h30 tu dois pas dormir boucoup t!!!

alors pour tes qustions je repond
pour commencer je suis en master “spécialisé en droit et technologies de l’information et de la communication” que peux etre vous appelez “professionnels” et parmi les matiéres qu’on etudit en 1er annee de ce master “le droit pénal informatique”
et c’est justement dans ce cadre que se situe mon sujet
mon interret au sujet viens du fait qu’il traite du droit penal informatique
et donc par informatique je vise evidament differents types de technologies ou NT dont l’internet parmi d’autres si c’est ce que t voulais savoir .

alors pour le sujet d’un point de vue général " l"extention de la notion de crimes infs"(avec les"s" differents types de crimes et different types de technologies) j’ai voulu appréhender une approche historico-juridique c’est a dire que le crime informatiques existe bel et bien mais que cette notion a connu un large developpement ;donc je veux montrer que le crime info “traditionnel” a connu le jour avec l’apparition même des NT et aujord’hui on parle de nouv crimes inf
pour faire la difference je dirais que le crime informatique traditionnel est celi qui clible les NT c’est a dire les premier pirates; le vol de logiels …et que les nouv crimes sont , justement des crimes “classique” mais qui utilisent ou mieux qui sont “facilités” par les nouvelles tech : le blanchiment d’argent; la pornographie, la pédopholie infantine…
et puis je vaux montrer que l’extention du domaine d’appliquation de la nnotion du crime inf a fait aussi apparaite une nouvelle catégorie de criminel qui par rapport aux criminel"classiques" sont plus ingénieux et leurs raisons de commettre ces crimes sont trés variées et ici je parlerais aussi du passage du criminel inf d’un “jeu d’enfant” avec las premiers hackers à “un criminel a part entiere” qui chercher a tirer profit…( et la je reconnaiterais la valeur et le mérite de nos amis hackers!!!)
et pour ce qui est de la partie législation je veux montrer qu’il y eu du travail que ce soit au niveau des textes ou au niveau des organismes de luttes mais qu’une adaptation plus sérieuse et plus rigoureuse s’impose .
et pour ce qui est de la législaion tunisienne en la matiére t’inquiete pas j’ai beaucoup de matiere et surtout des critique( je te destinerait une copies de mon travail une fois terminé INCHALAH:neutre:
donc par cette analyse le crime inf est comme le crime"classique" dans certains point et different dans d’autres
le sujet est déjà fixé donc pour la criminalité il n’es plus question de l’employer( imprécision grave!!) alors que pense tu si le plan serait plus tot
1-extention du domaine de pratique de la notion de crimes informatique
a - au niveaudu crime( passagesde crimes contre les NT aux crimes par les NT)
b-au niv des auteurs de crime ( le passage d’un jeu d’enfants à un crime à part entiére)
2-extention du cadre juridique de la notion de crimes inf
a-un niveau des textes(legislation internetionnale/legis tun)
b-au niveau des organismes de lutte
c-insuffisance et besoin d’adaptation
et donc ma problématique serait" comment se manifeste l’extentin de la notion de crimes inf"
alors, t en dis…
MERCI ENCORE .:hello: