Forum Clubic

Les jeux vidéo, c'était mieux avant ! Ou pas ?

:hello:

Suite au topic sur le piratage qui commence à se transformer en “c’était mieux avant” et autres “nan c’est pas vrai”, je propose de continuer ici et de laisser l’autre topic repartir sur son sujet d’origine :smiley:

Je remet les derniers posts concernés :

[quote=“hisvin”}Après ces 4 pages passionnantes, je me rend compte d’un truc:
Je suis un vieux con et je souffre de trous de mémoires franchement béant.
De mémoire; je n’ai jamais connu cet âge d’or du JV (c’était quand???) ; je ne me rappelle pas de l’époque ou tous les jeux étaient géniaux, magnifiques, ultra innovant. (C’était quand? ) ; je ne me rappelle pas de l’époque ou les jeux étaient ultra faciles à utiliser, ultra optimisés et ultra débuggés (C’était quand?).
Nan, je me rappelle d’une époque ou les jeux coutaient ultra cher (début des années 80) et étaient des daubes sans noms sans la moindre once de qualité (Atari 2600, Coleco vision et autres pourritures…) ;
après j’ai connu l’époque des ordinateurs vu que les consoles sont mortes dans leurs médiocrités, ce fut une période faste ou tu passais presque plus de temps à essayer de jouer qu’à réellement jouer:
Les fameuses cassettes qu’il fallait rembobiner à tel numéro (Racing destruction set avec sa demi de chargement pour 5 minutes de jeu :love: );
les manettes (oui, on les appellait comme ça les trucs qu’on avait dans les mains.) qui te pétaient à la gueule au moindre effort (sauf la speedking :love: ), les jeux qui se clonaient à l’infini (tiens, ce mois-ci, on a 10 strip poker, 15 Shoot’em up ; 5 beat’em all, 12 frogger) sans compter tous les jeux publicité (vous ne vous rappelez pas des jeux Seven up, Chuppachups etc etc etc … ??); en fait, cette période était tellement béni que l’on bavait comme des gorets devant les jeux consoles japonais ou msx parce que l’on se rendait compte que l’on se faisait arnaquer plein tube.( Voir Wizardry sur les ordis européens et la version japonaise, c’est comme comparer un jeu Gameboy et PSP )
J’en ai presque oublié ces superbes protections de l’époque, pour rester dans le sujet, vous savez ces disques qui se déchiraient au bout de 2 manipulations, les protections à base de couleurs qui envoyaient bouler les daltoniens, les questionnaires qui se référaient à une page du manuel anglais manque de bol, on a la version française (:nexath).
Pis, il y avait les prix, ouais, les prix des jeux… Bah, en fait, d’un côté, tu avais les consoles (500 francs le jeu), d’un autre, tu avais les amiga/ST avec des jeux à 250-369 francs. Bah, le plus marrant, c’est que les jeux consoles se vendaient comme des petits pains même les jeux à 800 francs tandis que les jeux amiga, bah ils restaient sur les étals: normal, facile à tipiaker et souvent ultra médiocre. (Jouabilité franchement inférieure au marché console, idem pour la technique sauf exception…)

Puis vint le PC, le dieu PC, ah, les jeux, tu les fantasmais, tu les achetais, tu carressais les boites énormes remplis de vide sauf exception (de toute façon, on les écrasait pour qu’elles prennent moins de place), puis on carressait les fameux manuel de 200 pages (oups, mensonge, les fameux manuels, c’était pour les jeux nécessitant un manuel, c’est à dire 20%…Le reste, peanuts…) et là, c’était le drame (pas de place sur le dur, pc pas assez puissant et comme il n’y avait aucun option,ben tu l’as dans l’os ; le manque de mémoire systématique…).

Bref, :neutre:
[/quote]


[quote=""] Edit : Cassin, petit joueur. 2 cartons plus une valise, moi :D [/quote]

Cay des gros cartons quand même :o :ane:

http://img509.imageshack.us/img509/7163/picture142cy4.jpg

Mes cartons sont hermétiquement fermés et scotchés donc là j’ouvre pas http://www.clubic.com/api/forum/img/smiley/redface.gif

Une chose est certaine la part de découverte / premières armes / nostalgie est extrêmement importante. Je connais des gens de 20 ans pour qui la référence FPS est Quake 2 voire 3, ou CS… qui n’ont pas connu Doom, Duke Nukem 3D, Blood, et autres titres du genre, qui ne comprennent pas qu’on puisse tripper sur ces tas de pixels.
Pareil, Daggerfall trop moche vive Morrowind par exemple.

Pour revenir sur un truc que disait hisvin sur les manuels, s’ils n’étaient pas forcément plus “gros” qu’aujourd’hui (enfin, ceux en PDF :paf:) parce que les jeux n’étaient pas forcément plus complexes, ils avaient souvent le mérite de proposer tout un tas de trucs sur l’univers du jeu en question :wink:

Les manuels de Wing Commander 3 et 4 étaient vraiment bien foutus, avec les caracs des vaisseaux, des bulletins d’information, etc… Alors OK ça ne sert à rien dans la pratique mais ça renforce l’immersion dans le jeu et on a plus la sensation d’un univers vraiment pensé et qui ne sert pas seulement de prétexte à balancer le jeu :wink:

La boîte de F22 contenait au moins 2 gros bouquins de 200 pages avec un tas de caracs techniques de l’avion, les techniques de combat, les principes de la furtivité, etc… bon, ça n’empêche pas que je n’ai jamais pu faire une seule mission à ce jeu tellement c’était complexe :ane: mais c’était vraiment bien foutu :slight_smile:

Et les manuels de The Settlers ou de StarWars Rebellion étaient vraiment ultra détaillés, ils expliquaient CHAQUE commande, CHAQUE mécanisme du jeu, tout en détails, c’était vraiment bien foutu et autre chose que les 3 feuilles recto uniquement qu’on voit aujourd’hui et qui expliquent seulement comment mettre le CD dans le lecteur :paf:

Ouais mais je te retorquerais que Daggerfall, c’est la loose par rapport à Ultima. :neutre:

Ton problème, c’est que tu ne parles pas de la qualité des jeux, tu parles de ce que tu aimes et c’est tout.
Tu aimes les jeux d’aventure lucasart, ben, moi je trouvais que c’était une trahison d’un grand genre, une kevination du genre. Bah, oui, pour moi, un jeu d’aventure,c’était les premiers Sierra, les guilds of thieves, les the Spawn et non, les clickodrome à la lucasart…Qui a raison, qui a tord???

Bref, le débat est biaisé dès le début car ce n’est qu’un débat sur les gouts et non un débat sur le fond. C’est pour cette raison que j’ai pondu un pavé très caricatural.

Ceux de Fallout aussi sont bien. Même si celui de Fallout 2 parle de tout (même de recettes de cuisines réelles IRL à la fin, lawl) sauf… des drogues :smiley: du jeu heing. Et pourtant y en a pas mal.

Tu m’as grillé pour F22, en te lisant ça m’est venu à l’esprit mais tu l’as dit :frowning:

Faut qu’on parle pour Rebellion, parce que je l’ai, en anglais, sans manuel, et que je pige pas trop par quel bout commencer :ane:

hisvin > j’essaie de faire dans l’objectif quand même :smiley: les Lucas Arts sont une référence canon (canon au sens, euh, soutenu du terme). Le p&c est arrivé dans le paquet des créations de jeux, donc ça ne pouvait pas être déjà une hérésie d’un genre existant. C’était un autre segment, celui que tu décris a décliné par la suite, mais l’un n’empêchait pas l’autre.
Parce que si on va par là, même si je n 'ai personnellement pas connu, on parle des Ultima sans questbook ni maps dont on m’a raconté qu’il fallait absolument tout noter soi même :smiley:
Edité le 25/08/2007 à 11:48

Ben le problème c’est surtout que c’est TOUJOURS une question de goûts :ane:

Même pour les jeux d’aujourd’hui, avec la horde de FPS qu’il y a il n’y a grosso-modo que deux écoles : les Quake-like et les UT-like :wink:

La question qui se pose est : dans un même genre les jeux d’il y a 15 ans étaient-ils mieux que ceux d’aujourd’hui ? (si le genre en question existe toujours, parce que certains ont disparus :/)

Pour les point & click, je préfère largement les “old school” que les actuels. Je me rejoue régulièrement les Monkey Island et autres Gabriel Knight, alors que Runaway j’ai lutté pour le terminé, Sybéria j’ai pas accroché et les autres (The Black Mirror, Ankh, etc…) me m’attirent même pas :confused:

Oui mais ce que tu oublies de dire, c’est qu’aujourd’hui, ce que l’on trouve dans le jeu, ce qu’autrefois, on trouvait dans les manuels.
Pour une raison très simple, les supports informatiques étaient trop faibles pour embarquer toutes les données donc on “déportait” toutes ces données sur des manuels. C’est l’une des raisons.
Si vous voulez, il y a un site nommé Gamasutra qui parlent extrèmement bien des jeux.


[quote="Cleindori"]

Parce que si on va par là, même si je n 'ai personnellement pas connu, on parle des Ultima sans questbook ni maps dont on m’a raconté qu’il fallait absolument tout noter soi même :smiley:
[/quote]
Ouaip, c’était ça: Un gros carnet, beaucoup de crayon et roulait jeunesse. Heuresement, que tu n’as jamais connu les Bard’s tale, tu serais devenu fou. Dans l’absolu, les quest book sont arrivés très tardivement genre fin des années 90-début 2000. :slight_smile:

Pff moi mon père a voulu que je déchire les vieilles boîtes de cartons car ça prenait trop de place :na:

Total il ne me reste que la boîte regroupant Starcraft et son extension, Jeune Styliste (on ne critique pas, j’ai une soeur :non: ) et Zoo Tycoon. Bon c’est sur vous aller dire que ces jeux ne sont pas les précurseurs auquels vous avez pu jouer mais dans la famille on a eu un PC assez tard (1996-7) et ma famille n’a jamais été passionné de jeux-vidéo à part un tout petit peu sur les bornes d’arcades.

  • Sinon le seul point & click à l’ancienne que j’ai est Torrin’s Passage (Sierra) qui quand même utilisait déjà des scènes 3D pour son époque.
  • Mon premier jeu de caisses a été Speed Busters de chez Ubisoft. Un must de chez must dans la conduite arcade avec de la nitro et des voitures junkies comme on en voit plus dans les NFS actuels.
  • Mon premier RTS a été StarCraft et Brood War. Alors là je suis encore émerveillé par ce jeu dans la réalisation est toujours superbe et le scénario pour un fan de SF génial.
  • Mon premier jeu action/aventure a été Tomb Raider. J’ai vite décroché car à l’époque je suis pas arrivé à tuer le premier ours que Lara rencontrait et je me noyais dans l’eau au centre de la pièce :whistle:
  • Mon premier FPS quand a liu est un jeu récent : Max Payne. Faut dire que c’était pas le genre de jeu qui m’attirait quand j’étais plus petit. M’enfin, l’histoire de ce flic en totale déprime avec un effet bullet-time à la Matrix a été le coup de fouet pour que je passe par la case FPS.

Enfin bon voilà un peu le résumé des premiers jeux que j’ai connu mais le seul vrai premier jeu auquel j’ai joué c’est Lego Creator. Celui qui a fait tout changé du matos du premier PC de la famille. Et oui fallait une carte graphique pour faire tourner la bête qu’était ce jeu :oui:

De toute façon ça se discute pas, c’était mieux avant. Rien que parce qu’avant, on avait le choix, parce que le secteur se créeait, que ça partait dans toutes les directions et que tous les créateurs de JV étaient des gens passionnés qui montaient leur boite pour faire leur projet sans savoir ce qu’il en serait (c’est toujours le cas aujourd’hui, mais avec un business plan bétonné, des millions de dollars de prévus et un genre extrêmement sûr à développer de préférence).

Adieu Battlezone et son studio.
Adieu I-War et son studio.
Adieu les Godlikes (Dungeon Keeper, Populous, B&W…) et son studio, même si Molyneux remue encore avec son dernier.

Will Wright est quasi le seul à oser s’écarter du chemin balisé de production, et ça ne marche que pour une raison : c’est Monsieur Sim City, le gars qui a rapporté le plus de pognon à l’industrie du jeu vidéo, devant Carmack et Molyneux.
Mais hormis lui…

Regardez le calendrier de sortie jusqu’à la prochaine année fiscale et comptez tout ce qui n’est ni FPS ni RTS ni jeu de sport.
Edité le 25/08/2007 à 11:54

Pour Cleindori,
www.gamasutra.com…
:wink:

Les tutoriaux, la majorité prennent les gens pour des demeurés en passant 10 minutes à expliquer qu’il faut pousser la souris sur le bord de l’écran pour le faire défiler :paf:, et après tout ça on se tape généralement 10 missions bridées où on a pas accès à tout :o

Au moins dans Settlers ou Rebellion tu as accès à tout tout de suite :smiley:

Cycle de vie d’un produit, oué, c’est un des cours de base en économie ^^ jconnais le site mais je lis pas souvent, merci pour le link :wink:

Et encore :paf:

Aujourd’hui Will Wright est plus connu pour Les Sims que pour Sim City (:riva:) et vu comment les Sims sont dénigrés par beaucoup (“ouah hey l’autreheu, c’est même pas un jeu, c’est comme jouer à la poupée !” :nexath ) c’est pas une référence malheureusement :confused: (alors que les Sims squattent les plus hautes places des ventes depuis leur sortie, ça doit quand même être une preuve de succès quelque part je pense :paf:)

Stro bien les sims (sauf l’aspect, je sors des addons a tout vas pour te faire raquer). Sérieux, je l’ai réinstallé la semaine dernière, et je m’amuse vraiment beaucoup. RAF qu’on me sortes que c’est un jeu de nanas, il propose vraiment une grande variété de situation, une enorme durée de vie, et en plus c’st un concept original. Ce que n’offrent pas l’immense majorité des jeux actuels.

Et c’est pour cette raison que les Space Opera ont quasi disparu, que les JDR PC ont quasi disparu, idem pour les God like…

C’est la vie…

Le top 50 des jeux indépendants comprendre les jeux faits par des passionnés pour des passionnés:
www.tigsource.com…

Un site traitant des jeux indépendant:
www.gametunnel.com…

J’ai eu des jumeaux sur ma version Sims 2, parait que c’est ultra-rare http://www.clubic.com/api/forum/img/smiley/redface.gif
Mais non je joue pas aux Sims.
C’était juste un prêt.
De ma soeur.
Pour tester.
.

:ane:

Nan, c’est bien les Sims, comme le dit gwaihir, au moins ça change de ce qu’on voit d’habitude :o Le seul truc c’est que c’est répétitif (mais le 2 nettement moins que le 1) et que les add-ons sont souvent une vraie arnaque :smiley:

Mais c’est marrant :stuck_out_tongue:

Bien ton site :super:,
En jeux indépendant je vous conseille warning forever
d’ailleurs son développeur a fait d’autres shooters www18.big.or.jp… , je m’en vais les tester (et pis faut que je test darwinia…)
Il y a aussi ce jeux que j’attends depuis un moment qui a gagné le dernier IGF bit-blot.com… (voir la video en bas)
Tiens faudrait faire un topic, jeux independants :ane:
Edité le 25/08/2007 à 12:25

Aquaria. :love:
N’empèche, je viens de me rendre compte que la plupart des gros succès d’estime de Sony sont en fait des portages ou pompages de jeux indépendants. :-@:

Ah bon ? J’en ai eu deux fois d’affilés :pt1cable:
Et quand j’ai recommencé une parti, la même chose deux fois des jumeaux.
Mais c’est super répétitif quand même, au bout de la troisème génération on a fait le tour. :o