Forum Clubic

Les jeux modernes : Zut ! décidément trop faciles et trop courts / Super ! enfin accessibles !

L’idée me trotte dans la tête depuis un petit moment déjà.

Exemple / Elément de débat n’1 : Les FPS :

C’est notamment en voyant je ne sais combien de messages de tueurs-nés ès docteurs certifiés en fraggage qui pestent contre la durée de vie trop courte des FPS que j’en suis venu à m’interroger.

“Ouais, HL² : Episode One, fini en 2h, Quake 4 fini en 8h, Bioshock en 10h, d’la m*** en boîte, vraiment ras-le-bol de ces jeux trop courts…”

Or, que voit-on en réalité ? :
www.steampowered.com…

La moyenne est bien éloignée des soi-disant 2 heures annoncées par ces as de la souris : 5h38min exactement sur Episode Two.
Et encore, au vu de la proportion des personnes qui y jouent en mode normal et non en mode difficile (dernier camembert de la page), on peut sérieusement s’interroger sur l’universalité de tels propos. Il ne faut pas se plaindre qu’un jeu soit trop facile, si l’on ne relève pas soi-même le challenge en corsant d’emblée la difficulté.

A l’inverse, j’ai vu bon nombre de commentaires de joueurs qui ne supportent pas d’être bloqués dans un jeu, vouent aux gémonies les bons vieux Try and Die (ex: Rick Dangerous) et qui pourtant détestent d’être trop guidés dans un jeu (ex : la flèche de direction de Bioshock, désactivable, soit dit en passant).

N’est-ce pas paradoxal ?
D’un côté on veut jouer plus longtemps et qu’un jeu ne nous prenne pas pour un abruti et d’un autre on ne veut surtout pas que ce soit trop difficile.

Et au-delà de la longueur du jeu, évoquons l’impact du choix possible ou non de la difficulté en début de partie, ou encore du nombre limité ou illimité de sauvegardes possibles. Deux facteurs qui influent grandement sur l’intérêt à y jouer. 2 exemples :

Prey : jeu assez long ma foi, mais 0 challenge puisqu’on ne meurt jamais véritablement. Mais à l’inverse jeu accessible au plus grand nombre s’il en est.
Far Cry : principe des points de sauvegarde qui corsent sérieusement les maps => la durée de vie s’allonge considérablement, mais les plus débutants pestent encore aujourd’hui sur la difficulté trop importante de ce jeu.

Exemple / Elément de débat n°2 : Les jeux d’action : le cas PoP

L’Ame Du Guerrier a suscité beaucoup de reproches eu égard à sa trop grande difficulté pour parvenir à débloquer la vraie fin. Du coup, les développeurs ont considérablement fait baisser le niveau de difficulté dans Les Deux Royaumes, avec notamment des systèmes de coups semi-guidés pour les Boss.

Qu’en résulte-t-il ? Un déséquilibre énorme entre le fond de l’action qui constitue l’essentiel du jeu et la difficulté des Boss. Personnellement, je vous dis pas le nombre de tentatives qu’il m’a fallu pour me faire le dernier Boss, le clavier, c’est parfois chaud pour ces jeux conçus pour consoles… :slight_smile: Toutefois, en cela le concept se rapprocherait d’un vrai challenge à la Try and Die, si seulement tout le reste du jeu n’était pas aussi simple… A l’inverse, je n’ai jamais pris autant de plaisir qu’à découvrir les bonus de vie indispensables à l’activation de la deuxième fin de Warrior Within. Mais je ne dis pas que ce fut la cas de toutes les personnes qui se sont ruées sur les soluces, lassées de chercher…

Bref, plaisir de la découverte / recherche vs tentatives à répétitions sur un passage. Vous optez pour… ?

Exemple / Elément de débat n°3 : Les jeux de gestion / stratégie

Rome Total War est un jeu de stratégie à la durée de vie phénomènale et aux nombre de paramètres gérables très impressionnant. Pour autant le didacticiel est fabuleusement bien foutu. Même le pire des newbies comprend comment jouer dès le départ.

Un bon didacticiel qui nous prend pour un parfait abruti n’est-il pas finalement indispensable ?

Exemple / Elément de débat n°4 : Le succès des puzzles de la Wii et l’impact des consoles sur le jeu PC

Tout le monde le sait, Nintendo est parvenu à convertir une population qui ne jouait pas encore au jeu vidéo. Mais à quel jeu vidéo exactement ? Du Killing-Time pour téléphone portable en série ou au contraire un nouveau concept vraiment Fun ? Après tout, à chacun sa façon de s’amuser, et puis il n’est pas dit que le joueur qui a goûté au puzzle n’apprécie pas de se lancer par la suite sur un jeu plus complexe.

A l’inverse, les joueurs PC purs et durs peuvent s’inquiéter de voir les développeurs s’éloigner des jeux qu’ils aiment pour affecter de plus en plus de ressources à ce nouveau marché.

Exemple / Elément de débat n°5 : Les MMO

World of Warcraft est devenu un exemple flagrant de démocratisation du jeu vidéo. Par la même occasion, Universal Games, en rendant plus accessible le MMO, s’est trouvé un concept très rémunérateur. (J’avais lu quelque part qu’Universal Games avait tiré la moitié de ses revenus de WoW l’an passé.)

Or, l’autre jour je discutais avec un ami qui avait consacré / bousillé (rayez la mention inutile) une année entière sur Everquest par le passé. Il déplore grandement l’esprit nouveau de WoW et regrette la bonne vieille époque des MMO où les rôlistes et l’esprit JDR avaient vraiment droits de cité.

Bref,

Les jeux modernes sont-ils vraiment devenus si faciles et si courts comparativement aux bons vieux jeux d’antan ? Ou sont-ce nos exigences qui sont paradoxales ? La nouvelle population des joueurs, à qui l’on a enfin rendu le jeu vidéo accessible, tuera-t-elle l’esprit des jeux PC que l’on appréciait auparavant ?

A votre avis ?
Edité le 21/09/2007 à 14:59

Je m’excuse par avance. je ne vais commenter que le débat n°1, faute de temps… Je lirai le reste plus tard :wink:

Tu oublie 2 points importants.

  1. Ces “hardcore gamer” qui se plaignent de la faible durée de vie des jeux sont une minorité noyée dans un océean de “casual gamer” (ces joueurs occasionnels). Donc forcément leur “record de finissage de jeu” sont perdu dans les heures de galère des casual (dont beaucoup ne finissent apparemment jamais leur jeu, si on en crois ton lien :paf: ). D’où tes statistiques aux résultats bien plus élevés que les chiffre annoncés par les joueurs qui se plaignent.

  2. Mettre le jeu en Mode Difficile… ok… oui mais non… Tout dépend du jeu et de comment ce niveau de difficulté a été pensé et réalisé par les dévs. Je prendrai deux exemple récent.
    BioShock : ne voulant pas le terminer trop vite, j’ai commencé directement en Mode Difficile. Le résultat fût du pur bonheur, une trentaine d’heure pour en venir à bon avec la fin “gentille” et rebolotte 20-25h pour le refinir pour avoir la fin en étant méchant. Dans ce cas, oui le Mode Difficile est une excellente solution.
    MoH Airborne: Le Mode Difficile n’est pas difficile… .il est juste FRUSTRANT. Les ennemis visent 10x trop bien de 10x trop lien. Bref tu galère non pas parce que tu est mauvais, mais parce que les ennemis sontr absurdement forts (sans parler des respawn incessant et la débilité des co-équipiers incapables de suivre le rythme). Ce qui fait qu’il n’y a plus aucun plaisir meêm quand on est bon. Résultat on se résigne à repasser en Mode Normal qui est trop facile et le jeu est expédié en quelques malheureuses heures…

A cela s’ajoute à nouveau mon “océan de casual gamer” déforme tes statistiques. Ils sont tous en Mode normal d’où un pourcentage de joueur en Mode Normal.

Comme je l’ai dit, la communauté de joueurs est scindées en 2. Les habitués et les occasionnels. Ils n’ont ni le même niveau d’aptitude en tant que joueur, ni les mêmes attentes vis-à-vis d’un jeu.

Je ne critiquerais pas les FPS vu que je n’y joue pas, et que j’ai abandonné les STR parce que je suis trop casanier (moi gros campeur, moi faire grosse base et 36 000 unité avant de sortir de mon coin de prairie, pour avoir essayé Sup’ Com’ j’ai mis 3h et demie pour faire la toute première mission :ane: ), et à vrai dire, pour les autres styles de jeu, je ne joue généralement qu’à des gens qui dépassent largement la 100aine d’heures, donc je ne suis pas vraiment le client idéal pour ça :smiley:

Par contre j’adore Prince of Persia - Sands of Time, même si je le termine en moins de 6h maintenant (9h la première fois), et c’est un des jeux les plus courts auquel j’ai joué, pourtant j’adore me le refaire de temps à autre :wink: Donc pour moi la faible durée de vie d’un jeu n’est pas synonyme de jeu nul :wink:

En même temps on se demande parfois comment les joueurs calculent leurs heures de jeu. /
Moi je trouve que la tendance ets plutôt aux jeux long comme Stalker, Bioshock, etc… . Aprés, un jeu n’a pas besoin d’être long pour être bon, si on prend les Max Payne, ils sont courts mais ils sont tellement excellent, qu’ils restent unique et incontournable. Ensuite les jeux deviennent trés complexe à réaliser, et les dév’s ont souvent des contraintes de temps, les jeux sont souvent amputés et leur durée de vie est réduite. C’est un peu l’évolution du marché qui fait ça, mais je suis sûr que les jeux long vont revenir à la mode, et puis on a pas forcement envie de rester trop longtemps sur un jeu. Les jeux d’action pure, Max Payne, Stranglehold n’ont pas besoin d’être long car ils sont trés intenses, c’est du jeu plein du début à la fin. Pour les FPS, c’est plutôt le mélange de RPG qui les rendent long, et cette tendance au mélange des genres se démocratise, et on va voir apparâitre de plus en plus de FPS/RPG qui s’éduisent finalement pas mal de joueurs par leur liberté d’action.
Néanmoins un bon FPS bien linéaire ne fait pas de mal de temps en temps. :stuck_out_tongue:
En ce qui concerne la difficulté dans ces jeux, ça dépend beaucoup de l’IA, même si les dév’s essayent de doser du mieux qu’ils peuvent la difficulté, si l’IA ne suit pas ce n’est pas la peine de mettre un mode difficile, et comme le dit RePenti@ch, l’IA triche assez souvent en mode difficile, ce qui est vraiment dommage, les dév’s préfèrent jouer la facilité à ce niveau là.

Pour les jeux de gestion, malheureusement ils sont en voix de disparition, non pas que peu de monde s’y interesse mais surtout parce que les 3/4 des jeux de gestion qui sortent sont des daubes sans nom avec des thèmes complétement nulles. Seul les licences comme Anno, Roller Coaster Tycoon, SimCity ou Football Manager restent des valeurs sûr en gestion. Et là la durée de vie est toujours au rendez-vous
En stratégie, le genre se porte assez bien, même si c’est souvent des suites auxquelle on a le droit, je crois que la qualité des RTS tout comme leur durée de vie n’a cessé de s’améliorer au fil des années, et même un Company of Heroes qui est court reste excellent parce qu’il est assez intense pour marquer les esprits.

Pour les MMO, c’est un effet de mode, et l’heroic fantasy va finir par lasser dans ce genre de jeu, ils faudraient
renouveller un peu plus le concept qui n’a pas réellement bouger, ce sont les même mécanismes depuis des années.

Franchement, la durée de vie des jeux va augmenter dans les années à venir et même chez les FPS : FarCry 2, Borderlands, Rage…
Mais c’est sur que l’aspect grand public des jeux va en rendre certains plus facile.
Edité le 21/09/2007 à 21:58

Moi je ne le fais qu’avec les jeux qui affichent le temps passé dessus sur les sauvegardes :ane:

Ca ne veut pas dire grand chose:Si le jeu est difficile, tu peux refaire 10 fois la mission mais ce temps là ne sera pris en compte. :wink:

Oui, ça ne comptabilise que le temps passé entre les sauvegardes, mais ça donne une petite idée quand même :smiley:

Et pour PoP : Sands of Time ça comptabilisait tout puisqu’à chaque fois qu’on meurt on ne recharge pas une sauvegarde mais on reprend au dernier point de passage :smiley:

Cela fait bien 10 ans que je m’inquiète de cela… et le mouvement est inéluctable. :neutre:

Merci pour vos réponses. :jap:

Concernant les FPS :

Je suis assez d’accord avec cette idée. Un niveau difficile n’est valable qu’à la condition qu’il soit fait avec intelligence. Par exemple, sur les Doom, Quake et compagnies, les différences de niveau ne résident que sur le nombre de respawn que l’IA te balancent en même temps que les Boss. Pas franchement top. :confused:

Je suis entièrement d’accord avec cette idée. J’ai également tendance à préférer une expérience de jeu intense et parfois courte à une durée de vie parfois artificiellement allongée ou mal gérée sur le long terme. HL² : Episode One fait partie de ces jeux courts auxquels j’ai pris beaucoup de plaisir, mais je sais que ce n’est pas le cas de tout le monde. Surtout, je pense que c’était le plaisir de continuer l’aventure débutée avec HL (que j’ai découvert et fini au moment de la sortie de HL², je n’avais donc pas ce délai de temps qui fait que nous avons tendance à idéaliser nos expériences de jeu passées, et en contrepoint à médire des expériences plus récentes lorsqu’elles ne sont pas à la hauteur de nos attentes).

Ensuite la linéarité, ce n’est pas si grave si elle est assez variée au niveau du gameplay et du level design. Prenons par exemple The Chronicles of Riddick : Escape from Butcher Bay. Il s’agit d’un FPS très linéaire mais qui fait varier les genres tout au long de l’aventure : infiltration, phases d’action, phase semi-aventure dans la prison où il faut discuter avec les personnages. Très bien foutu au final avec un semblant de scénario un tantinet réfléchi. Surtout, ce que j’ai le plus apprécié c’est que les développeurs ont au moins fait un effort pour faire beaucoup varier le level design. Beaucoup de monde a par exemple encensé F.E.A.R et c’est vrai que l’ambiance et les effets de déformation de l’espace ou de ralenti sont très chouettes, mais le level design est identique d’un bout à l’autre ! Ça contribue rapidement à l’ennui sur un jeu !

Bon après c’est sûr que la durée de vie sur un jeu typé JDR ou Hack n’ Slash sera décuplée du fait du type de jeu lui-même, mais ce n’est pas pour autant que j’accroche de la même façon aux jeux.

Baldur’s Gate, Fallout et Fallout 2 font partie de mes meilleures expériences en tant que joueur. J’ai pris beaucoup de plaisir et ce jusqu’au bout de l’aventure (Dommage qu’Interplay n’existe plus… :frowning: ) . Je ne peux malheureusement pas en dire autant d’Oblivion. Pourtant, j’ai largement dépassé la centaine d’heures de jeu dessus, mais sur la fin, je m’ennuyais vraiment à moitié.

J’espère que cette tendance va se poursuivre, car personnellement j’apprécie beaucoup le mélange des genres. En son temps Beyond Good and Evil avait tout compris en la matière. Dommage qu’il ait fait un flop commercial. S’agissant des FPS, j’attends beaucoup de Hellgate London et surtout de sa rejouabilité et du multijoueur. Car, je me suis vite ennuyé à refaire Titan Quest, mais ce n’est qu’un avis personnel.

:slight_smile:
Edité le 23/09/2007 à 19:50

Dans le genre bien foutu, il y a les dark project. (Thief ) En fait, ces jeux n’ont pas à proprement parlé un niveau de difficulté mais plutôt un niveau de complexité qui, au final, amène aussi à une augmentation de la difficulté mais elle est “naturelle”. Grosso modo, ça donne ça:
Facile: Récuper 500 pièces d’or de matos et récupérer le parchemin ultra rare
Moyen: Récupérer 1000 pièces d’or, récuperer le parchemin ultra rare et prendre 2 objets rares
Difficile:Récupérer 2000 pièces d’or, récuperer le parchemin ultra rare, prendre 4 objets rares, espionner la conversation qu’il y a au sommet du clocher entre le vicaire et le chef des gardes.
La classe. :sol:
Dans un autre genre, Brigade E5. Plus tu montes la difficulté, plus les options sont dégrisées et plus le jeu devient “intolérant” genre en normal, les gilets pare balles protège tout le corps, en difficile, ils ne protègent que les parties couvertes… Pour dire le niveau de réalisme, les femmes ne peuvent pas porter de casques lourds parce que cela ruinerait la coiffure… :nexath ( Nan, je déconne, c’est un gros bug à la con. :@ à

d’acc…
et dans le même genre j’ai été sacrément dégoûté des fps qui, comme expliqué précédemment rendent uniquement les ennemis beaucoup plus forts en augmentant la difficulté… MoH, par exemple où les ennemis t’abbattent à 400 mètres avec un bête pistolet en difficile et tirent deux mètres à coté de toi en facile alors que tu es dans le même couloir… :pt1cable:

l’histoire de la difficulté ne change pas littéralement la dde leur réalisationtout dépend des titres et de leur réalisation :neutre:
je pense plus particulièrement à des RPG où tu as du mal à sentir la différence entre normal et difficile… à part un ou deux coups d’épée en plus pour certains ennemis et des objets mieux planqués… lol laissez moi rire…

Par contre des éléments super bien pensés comme dans Fallout Tactics (désolé d’en reparler mais j’adoooooooore… ) où une option (courageux je pense) ne permet de sauvegarder QUE lorsqu’on se retrouve à la base… faut pas oublier non plus qu’il faut non seulement quitter la base, arriver sur le lieu de la mission, la faire sans perdre aucun homme de l’équipe puis encore retraverser le désert pour enfin pouvoir sauvegarder à la base… et tout ca en espérant ne pas croiser un troupeau de super mutants enragés dans le désert et si c’est le cas continuer d’espérer qu’il ne sorte pas un gros coup critique à 50 mètres sur le perso que tu préfères (mais c’était pas lui qu’il visait :ane: )… :MDR parce que ca arrive ! ! ! autant dire que c’est galère mais quel plaisir d’y arriver…

Personnellement mon avis sur ce sujet c’est que concernant la durée de vie des jeux, tout dépend de la manière dont on y joue, de ce que l’on attend réellement du jeu en question, des points forts de la difficulté implémentée par les devs, et surtout du type de jeu… faut pas s’attendre à 150 h de jeu sur un FPS, faut rester réaliste… :neutre: par contre on peut compter 200h sur un RPG à condition de ne pas courir sur la quête principale et laisser les annexes de coté… :paf: même chose pour les RTS, prendre son temps pour faire les objectifs secondaires dans certaines missions rallonge énormément la durée de vie des titres, puis les campeurs “qui sortent de leur trou après avoir construit 36000 unités et pas moins” bah eux, ils ont définitivement rentabilisé leur investissement en donnant 150 h de vie à un jeu qui n’en mérite que 30 mais bon… à chacun sa facon de jouer, donc en conclusion, mis à part les bouses qui durent 3h à tout casser même pour le pire des noobs, et bien 95 % des jeux ont une durée de vie qui dépend EN GRANDE PARTIE du joueur, c’est le joueur qui décide de donner une durée de vie longue ou courte au jeu, c’est le joueur qui décide de jouer en multi ou en escarmouche à un rts dont la campagne solo dure 4h, c’est le joueur qui décide de chercher tous les items dans un fps médiocre, et c’est encore ce satané joueur qui décide de se taper toutes les quêtes annexes dans un rpg qui se boucle juste après la quête principale (two worlds inside… :ane: )

Une des difficulté de faire en long jeu c’est qu’il faut tenir le joueur en haleine tout le temps.
Ce n’est pas si évident que cela, surtout dans certains types de jeu comme le FPS. Ils racontent généralement une histoire souvent débile et donc prolonger le jeu en y mettant que des niveaux fini par lasser. J’ai eu la cas avec DoomIII et Prey où je les ai trouvé trop long simplement à cause de ça. Alors qu’un FEAR ou un Dark Messiah, n’étant pas plus long sont franchement bien meilleurs et ne m’ont pas semblé forcément courts. En plus je les refait, donc ça dure deux fois plus longtemps (avec Calgo*.)

C’est comme les films, certains tirent en longueur et on fini par s’endormir.

Pour la flèche de Bioshock, franchement, faut être un peu nul pour se perdre. Je ne vois pas l’intérêt d’un tel truc dans un FPS qui n’est pas tellement ouvert. Ok, faut parfois “réfléchir” au début (faire fondre la glace ne peut pas forcément sauter aux yeux). C’est surtout que certains joueurs rushent parce qu’ils aiment ça et qu’ils veulent avoir le record de celui qui a fini le jeu le plus vite pour frimer dans la cour de récré.
Ca rejoint l’idée de JLS666, c’est le joueur qui peut faire durer le jeu.
Et comme dit gilliat, ce sont les as de la souris et du fraggage en masse qui se plaignent car ils ne savent prendre du plaisir qu’en faisant le jeu rapidement mais c’est tout de suite forcément court quand on rush.

Cependant, pour l’Episode Two, il ne faut pas oublier que ce n’est pas un jeu complet mais juste un épisode (comme le nom l’indique :ane:) il est donc normal qu’il ne dure pas longtemps. Perso, ce truc de vendre un jeu par épisode je trouve ça un peu lourd.

Pour ce qui est de la difficulté, c’est vrai que si c’est pour rendre les ennemis plus forts mais pas plus “intelligents”, c’est une mauvaise façon de prolonger un jeu. Il est préférable effectivement de rajouter des objectifs (l’exemple de Thief est parfait), plus d’ennemis (mais pas de respawn), des levels plus touffus (Bioshock, Dark Messiah favorisent l’exploration) car on sait tous que l’IA est encore loin de convaincre et que ce n’est pas encore ça qui va permettre de ralonger un jeu.

Pour les sauvegardes, encore une fois, c’est au joueur à choisir. Ne pas mourir peut sembler faciliter le jeu mais refaire 10 fois la même chose lasse. Je ne sais pas jouer à POP à cause du système de check point car refaire 10 fois le même puzzle d’actions “faciles” pour buter à un enchainement “difficile”, ça me saoule. Dire que ça prolonge le jeu certes mais d’une manière chiante et pour moi, ça met fin prématurément au jeu (donc il était très court).

Pour les STR je ne suis pas fan du tout car la difficulté est, comme dit plus haut, que l’ordinateur triche. Pas le temps de faire quelque chose de correct qu’il attaque de suite et on se demande comment il a fait pour construire l’unité suprême alors qu’on n’a pas encore fait une caserne.

Je pense aussi que maintenant, il y a bien plus de possibilité de jouer qu’avant. Un pc, une console, devient relativement plus accessible qu’avant. Donc, les jeux se suivent rapidement alors pour rester à la page, il faut finir les jeux pour passer au suivant. Je pense que les gens de l’industrie du jeu ont bien compris ça. Pourquoi faire un jeu long alors qu’on a déjà préparer un autre? Autant que les joueurs le finissent vite et achètent le suivant…

Pour les tutos qui nous prennent pour des débiles? Faut pas oublier que certains effectivement non jamais joué à certains jeux et ça leur est d’une précieuse aide. Et puis ça remplace avantageusement le manuel. Malheureusement, il est rare qu’un didacticiel explique vraiment tout.

Je pense qu’il y a plein de raisons à tout cela…

1/ les joueurs sont des gros mythos… suffit de voir le nombre de personnes qui te disent que tel jeu tourne “tou a fon supère fluide é tou” sur des bécanes que tu sais parfaitement que ca peut pas dépasser 20 FPS dessus… C’est pareil pour les temps de jeu => les gens se font mousser alors qu’ils y ont passé beaucoup plus de temps. Par ailleurs beaucoup n’ont pas vraiment la notion du temps (histoire de tempérer un peu qu’ils sont des gros mythos :D).

2/ Les jeux sont moins “try & die” justement désormais. Un jeu long c’est un jeu où tu passes beaucoup de temps pour aller au bout, mais sans mourrir ^^ Ca c’est ce que veulent les gens :wink: une solution serait de faire des couloirs plus longs dans les FPS :ane:

3/ Avant il n’y avait que des fanas de jeux, désormais c’est le grand public qui dirige le marché. Par conséquent il faut réussir à faire des jeux qui ne soient pas frustrants pour ses catégories de joueurs… Ce qui fait que les jeux sont peut être plus complexes, mais pas forcément plus difficiles.

4/ inversement, nous qui jouons depuis plusieurs années, on est largement habitués à de multiples mécaniques de jeu, et autres stratagèmes mis en place par les développeurs, ca nous facilite la vie pour nombre de jeux.

Techniquement je pense que la durée de vie a diminué, c’est surtout parce que les jeux sont devenus plus complexe et plus intenses qu’autre chose. Ils sont peut être moins “rébarbatifs” qu’ils ne l’ont été, à une époque où certains jeux étaient d’une difficulté carrément frustrante (robocop sur nintendo…).

Pour en revenir sur l’élément concernant les MMO, il est clair que WoW a démocratisé les MMO. Mais pas dans le meme sens que la WII. WoW a attiré des gamers vers un genre plutot confidentiel, le MMO. Mais “ma petite soeur” n’y joue pas encore. Ce jeu s’adresse quand meme à des gamers à la base. Je doute qu’il attire le chaland de moins de 50 ans. Je pense que WoW a démocratisé le genre car il est plus rapide à prendre en main que n’importe quel autre MMO (même s’il reste chronophage). Ainsi la où dans un Everquest, il fallait 3H pour entreprendre quoi que ce soit, à WoW une heure suffit.
Il faut pas se leurrer, WoW a aussi bénéficié d’un plan marketing et d’un soutien de la presse sans commune mesure (je pense notamment à Joystick). C’est ce qui explique qu’aujourd’hui la majorité des gamers a au moins testé WoW sinon y jouent de maniere régulière (Perso, j’avais jamais joué à un MMO et je suis resté sur WoW pendant 2 ans, BC ayant sonné le glas de ma motivation).

Par contre, la WII attire les gens qui ne jouaient pas du tout avec des ptits jeux faciles à prendre en main, amusant mais avec une durée de vie trèèèèèèèèès courte (j’ai plein d’amis non gamers qui se sont achetés une WII qui est desormais dans un placard). Tant mieux, si ça peut attirer des gens vers le jeu video (surtout des filles :wink: ) mais on voit bien que les editeurs lorgnent sur ce marché.

Ce double phénomène m’inquiete au vue du succes de WoW et de la WII. Ces deux plateformes de jeux ont rencontrés un succes phénoménal. On commence d’ailleurs à en voir les prémisses. Les gamers ne se voient proposés que des genres qui marchent non pardon qui engendrent d’énormes bénéfices (MMO, FPS, STR). Du coup, un genre comme le RPG solo tend à disparaitre. Les gamers sont exigeants, ils veulent du graphisme, du gameplays, pas forcement de l’originalité et de la durée de vie. Tout ça fait qu’un jeu devient tres long à developper et demande beaucoup d’investissements. Si le jeu est mauvais, il tombera dans les oubliettes, si il est moyen, il sera en majorité piraté, s’il est tres bon, il rencontrera le succes. Du coup, les éditeurs ne prennent plus trop de risque, ils font du FPS/STR/MMO.

D’un autre coté, le marché est noyé par des jeux facile à developper, tres rapidement accessibles et tout de suite identifiable par le fameux chaland de moins de 50 ans. (les jeux à licence, mon poney se la pette en discotheque, Nouvelle Popstar Academy, Mes Sims chez les Thailandaises). La WII devient la plateforme parfaite pour ce genre de jeu. Le pire seraient que les gamers soient completement abandonnés par les éditeurs au profit de ce genre de jeu ou de console.

Pour l’aspect RPG, ce terme dans le jeu video est largement galvaudé, je trouve que le seul jeu l’ayant vraiment exploité c’est Neverwinter Nights. Le RPG dans WOW ou Everquest n’est pas à etre opposé puisqu’il reste dépendant de la communauté. Souvent il reste d’un niveau JDR dinette puisque le jeu en lui même ne prévoit aucun mécanisme pour exploiter le coté RPG. Ainsi la premiere année sur Kirin Tor, un serveur RP de WoW, il y avait une communauté active qui s’est vite calmé devant les exigences du jeu HL ou de BC (désolé pas le temps de RP je dois partir en instance). Et ça doit etre la meme chose sur Everquest…

.
Edité le 24/09/2007 à 11:48

Limite, je ne suis même pas sur que la durée de vie est réellement baissée. Les jeux d’actions ont toujours été court donc les FPS sont courts, les RTS ont toujours été moyennement long, les JDR c’est très variable de très court à quasi infini, les jeux de gestion, c’est extrèmement long…
Perso, je me rends compte que je n’arrive plus à terminer les jeux depuis pas mal d’année et pourtant, ce n’est pas faute de jouer. :neutre:

Ya aussi que quand on était plus petits on était faciles à satisfaire… 25 fois le même level à megaman ca nous faisait pas peur, aujourd’hui on a pris l’habitude de “zapper” plus vite.

Ya aussi la prolifération des démos qui permet de changer d’air plus facilement (plus l’internet, avec ses forums, ses vidéos…). Avant t’avais ta nes ou ta snes, t’avais ton jeu tous les X mois, et tu faisais avec quoi :smiley:

Carrèment +1.
Another world, j’ai du le torché une 20aine de fois ; U7, une bonne dizaine de fois à tel point que les disquettes étaient mortes; idem pour Tie-fighter…
Aujourd’hui, je joue un peu moins mais j’ai tendance à tester quasi toutes les démos avec pour résultat de n’avoir pas acheter un seul jeu en 2007 et n’en avoir fini aucuns depuis 2005. :nexath

en vrac mon ressenti

Il y a le facteur “grosse production” a prendre en compte, il ne faut pas les même moyens pour faire un jeu maintenant. La 3d avancée demande plus de ressource humaine et l’epoque des jeux fait comme another world est bien fini.
Il y a donc plus de sous en jeu et il faut evidement que ce soit rentable et tres vendable(et pas reservé aux joueurs acharnés).

Il y a aussi un facteur non negligeable de vieux joueurs :joueurs blasés, comme l’a dit Startide on connait la plupart des mecanismes de jeu donc la difficulté est amoindrie par rapport a un nouveau joueur (sauf style quand elle est juste basé sur les points de vie triplé des ennemis ), c’est le même symptome que la Tv , pour moi les films sont plus fade qu’avant , les series je les trouve affligeante pour la plupart (du deja vu) , et je ne parle même pas des jeux et autre emissions.

Quand je vois mon cousin qui a (avait peut etre ?)une conception completement differente de moi du jeu (cheat a fond sur la plupart des jeux (morrowind arghh pas ça) et mode facile sur certain fps pour le faire le plus vite possible) je me dis que la vie de concepteur de jeu doit pas etre de tout repos :smiley:

Il y a aussi un autre facteur qui j’espere ne joue pas trop cette modification de la difficulté : ceux qui piratent les jeux n’ont pas la même motivation que ceux qui le paye 60euros et on les retrouve pourtant souvent sur les forums pour raler sur les jeux alors qu’il suffit souvent d’accrocher un petit peu pour lancer l’envie d’y jouer (et 60euros cela m’aide beaucoup pour depasser la premiere impression : style two worls acheté le jour de sa sortie, il faut bien passer 1h dessus pour etre bien accro ensuite))

La société change, le monde devient fou , on a pas le temps tout le temps, tout doit aller vite, se faire vite :smiley: il faut tous le temps comparer ce qu’il y a dans notre assiette a ce qu’a notre voisin (plus grosse voiture, plus grosse tv , tout mieux , et la facilité il faut que ce soit facile…et ce jeu : “trop bien je l’ai fini en 4h” (en mode facile et avec le Walkthrough mais ca je le dis pas) avec 180fps sur mon pc de la mort qui tue avec vista integrale 32bits que j’ai pris sur la mule avant sa sortie pour gerer mes 8go de ram (qu’il les gere meme pas mais ca je le dis pas ) ----> wouah t’es trop baleze gars.

Mon record de temps passé sur un jeu doit être de plus de 2400h (j’aurais pas cru dire cela un jour en 2004, facile plus de 100jours depuis fevrier 2005, sur wow bien sur, il est fait pour cela et je continu encore a y jouer a temps perdu) et j’ai aussi plusieurs rpg entre 60 et 200h, j’aime bien les jeux valves mais je les ai toujours trouvé assez court , le rythme est assez constant , les niveaux s’enchainent parfaitement et, tout a coup, c’est la fin. (quand on apprecie le jeu ca fait un choc).
Quand on aime on ne compte pas tout simplement , et je ne pense pas avoir perdu mon temps autant que ceux qui reste a baver devant leur tv devant un truc bidon ( et pourtant ceux la sont surement mieux vu que qq1 qui dit avoir passé des milliers d’heure devant des jeux videos). Mais la plupart des gens ne passeront surement pas autant de temps devant leur pc(et ne comprennent même pas comment on peut en passer autant), et les jeux fatalement sont plus fait pour eux (les casuals) que pour quelqu’un qui a ça comme loisir principal.

Je ne suis pas parvenu a le verifier mais a un moment sur les forums il y avait l’histoire qu’une etude sur les americains avait montré qu’ils ne passaient en moyenne pas plus de 10h sur les fps --> je sais pas si c’est vrai mais cela arrange bien ceux qui font des fps , en bourrinant cela ce finit donc en 10h (plus si on prend le temps d’explorer quand c’est possible) et pas la peine de faire un jeu de 30h pour les enragés qui veulent plus (on economise des sous de productions et les gens moyens voient la fin du jeu)
Edité le 24/09/2007 à 13:14

Même pas, et même pas envie :paf:

Plutôt crever que de payer 15 € par mois pour UN jeu (déjà que je n’achète plus que 3-4 jeux par an…) et me retrouver en prime au milieu de hordes de kévins dont on ne comprend pas un traitre mot parce qu’ils parlent en langage obscur de MMO-theux croisé en SMS :paf:

Le MMO est un genre qui ne m’attire nullement,

mini HS : en même temps c’est passablement un mythe cette histoire de kevins. Car le SMS ou l’orthographe déplorable elle se retrouve chez plein de personnes… Perso j’ai aucun canal de discussion d’activé en dehors de ceux de la guilde (et le commerce, là j’ai pas le choix :D) et donc j’ai très peu à souffrir de ces nuisances !

Fin du HS ^^

PS : HL² est l’exemple parfait d’un jeu relativement long, mais surtout au rythme plutôt constant. En effet on arrive à la fin : ha merde c’est fini ? :frowning: