Forum Clubic

Le sexisme dans le jeu vidéo (ou dans la société en général), c'est par ici

Hop, pour éviter d’encombrer l’autre topic, merci de continuer les discussions sur le sexisme ici :wink:

C’était donc en réaction à cet article, pour rappel :wink:

Yep tu n’as pas tort, il y a une communauté de gameuses pros mais il faut savoir que même dans ce milieu pourtant numérique il y a des tournois uniquement féminins. Or on pourrait penser que vu que les jeux-vidéo sont basés uniquement sur les réflexes et la stratégie il n’y aurait pas de séparation et pourtant…

Et quand une femme se retrouve dans une équipe d’hommes il arrive que ça déborde comme démontré dans l’article :frowning: J’ai pour souvenir que lorsque je jouais à CS : Source avec dans mon équipe une mère de famille et bien quand il s’agissait de discuter avec l’équipe adverse elle se prenait un tas de remarques misogynes :confused:

J’ai peur que le topic n’ait pas beaucoup de succès ici il n’y a que des mecs :shy: [Photo supprimée]
Edité le 19/03/2013 à 15:07

C’est dingue d’en arriver là :confused: Je comprend que de plus en plus de femmes prennent des pseudos masculins pour passer incognito :paf:

Après, je crois que c’est le milieu multijoueur en général qui est pourri. Quand on voit les jeux de style DOTA qui en sont à trouver les moyens les plus débiles possibles pour lutter contre les insultes lors des parties, c’est que le problème est plus général que ça.
C’est pas “taper sur une femme parce que c’est une femme”, c’est “taper sur n’importe quoi pour se défouler”. T’es un n00b, tu t’en prend plein la gueule, tu te démerdes bien, on t’accuse de tricher, etc… :riva:

Même chose sur les forums, il y en a qui se permettent beaucoup de chose parce qu’ils sont cachés devant leur écran alors que s’ils avaient la personne en face ils fermeraient bien gentiment leur bouche :sarcastic: Internet ça n’a pas que du bon :paf:

Déjà le problème c’est que des gamins de 15 ans jouent un à jeu 18+, pour moi :paf:

Après leur langage en lui-même, c’est un problème d’éducation surtout :riva: (comme quoi, on en revient toujours au même :o )

Je ne suis même pas sûr :smiley:

Il y a toujours moins d’héroïnes que de héros c’est sûr, mais déjà un Mass Effect laisse un choix entre héros masculin et féminin qui est intéressant puisque tu façonnes la personnalité de ton personnage.

Ensuite il y a des jeux comme Syberia, Secret Files, Gray Matter ou le récent Cognition où le personnage central est féminin. Dans d’autres genres plus gamers il y a aussi les personnages de Wet et de Bayonetta.
On pourrait également citer le prochain Beyond de Quantic Dream ou The Last of Us, qui, comme Bioshock Infinite, laisse une place importante au personnage féminin, même si ce n’est pas le perso contrôlé.
Edité le 19/03/2013 à 16:13

Un personnage féminin qui s’appelle Wet ? :paf: Sérieusement ? :ane:

Non, c’est le nom du jeu. :stuck_out_tongue:

Elle s’appelle Rubi Malone mais comme elle est encore moins connue que le jeu.

Ah, ouf, j’ai eu peur sur le coup :ane:

Le nom du jeu vient de Wetwork.

J’ignorais totalement l’expression :jap:

Ouais enfin Bayonetta, c’était justement le mauvais exemple ! C’est pas spécialement la femme normale et entre plus dans la catégorie bimbo même si elle défouraille sec. Sa tenue, son physique c’est… :paf: Remarque ça n’enlève rien à la qualité du jeu.

D’accord avec Cassin qui dit que le JV est pourri et pas que sexiste. C’est ce que dis la blogueuse. Le joueur de base est un homme blanc, plutôt aisé, plutôt hétéro. En gros, les femmes, les noirs, les gays etc sont pas spécialement les bienvenus.

Clairement, il y a plein d’autres travers dans cette communauté, mais parler des problèmes qu’elle rencontre en tant que gameuse ne signifie pas que les autres n’existent pas. Ce n’est pas parce qu’on osulève un problème qu’on occulte les autres, enfin, je n’ai pas du tout compris son texte comme ça.

Au contraire, je ne pense pas que ce soit un mauvais exemple de perso féminin.

A l’époque on s’était interrogé sur la façon de concevoir un perso féminin pour le jeu vidéo. Est-ce qu’il faut en faire un personnage aux caractéristiques semblables à celles d’un héros masculin, style Lara Croft (qui pourrait très bien être un homme, ça ne changerait pas grand chose), ou bien jouer la carte féminine à fond ?

Bayonetta joue la carte féminine à fond. Pourquoi un perso féminin n’aurait pas le droit d’être sexy ? Dans Bayonetta c’est exacerbé c’est vrai, avec de très longues jambes, une très longue chevelure, des formes très marquées mais c’est le but de clairement montrer que c’est une femme, même si c’est presque caricaturale.
Ensuite ses mouvements, sa façon de se déplacer, ses attaques… rappellent encore que c’est une femme. Ce ne sont pas de simples coups de poing, elle attaque avec sa chevelure, ses talons haut…
Tout comme son caractère, son attitude et le fait qu’elle utilise sa plastique à son avantage comme une femme séduisante le ferait.

Un personnage comme Bayonetta plaît davantage à un public féminin qu’une Lara Croft qui fait très “garçon manqué”, du moins dans sa précédente version.

Edit : tiens ba justement, en parlant de persos féminins, plusieurs éditeurs ont refusé de soutenir Remember Me parce que le perso est une femme. Spa vraiment du sexisme pour le coup, plus un problème d’identification avec le public. En gros un joueur masculin ne peut pas contrôler un perso féminin qui embrasserait un homme, ça le mettrait mal à l’aise : “You can’t make a dude like the player kiss another dude in the game, that’s going to feel awkward”.
Du coup qu’est ce qu’on fait pour l’inverse ? Si c’est une joueuse qui contrôle un perso masculin embrassant une femme ? :pt1cable:
'sont cons ces éditeurs…
Edité le 19/03/2013 à 17:21

Ca c’est clair.

Je n’ai joué qu’une seule fois à Starcraft 2 en multijoueur, parce que ça me gave de tomber sur des idiots qui sont juste là pour te peter la gueule le plus vite possible et qui viennent te traiter de noob quand tu ne tiens pas longtemps face à eux …

Pour revenir plus spécifiquement sur le sexisme dans la “communauté” (à laquelle je n’ai aucun sentiment d’appartenance et qui pour moi n’existe même pas … virtuellement peut être) geek, un certains nombre de geeks devraient justement aller dans la vraie vie, dans un vrai bar (par exemple) avec des vrais gens et des vrais femmes … :riva:

Ils changeraient probablement d’attitude assez vite (ou se prendraient une baffe bien sentie), s’ils osent parler … [:kramoc]

Ah, ça, c’est clair.

Et forcément en temps que modos on se sent très concernés quand on voit certaines réactions … :nexath


[quote="daffytheduck_1_1"] Spa vraiment du sexisme pour le coup, plus un problème d'identification avec le public. En gros un joueur masculin ne peut pas contrôler un perso féminin qui embrasserait un homme, ça le mettrait mal à l'aise : "[i]You can't make a dude like the player kiss another dude in the game, that's going to feel awkward[/i]". Du coup qu'est ce qu'on fait pour l'inverse ? Si c'est une joueuse qui contrôle un perso masculin embrassant une femme ? :pt1cable: 'sont cons ces éditeurs... [/quote] Je ne sais pas où ils sont aller la chercher celle là, mais c'est du lourd.

Perso quand je joue à un jeu vidéo, je suis bien conscient que je dirige un perso, je ne m’identifie pas vraiment, quelque soit les actions a mener je m’en moque.

Et puis entre nous, qui n’a jamais piqué les Sims à sa copine pour faire s’embrasser deux femmes ? :ane:

Mouais perso je suis moyennement convaincu par l’article en question et ce pour diverses raisons.

Avant toute chose le coeur du problème c’est que c’est pas la communauté geek qui est sexiste, c’est la société.

Vendre c’est séduire, et pour séduire rien ne vaut des nanas aux formes avantageuses. Voilà la triste réalité.

D’ailleurs j’ai fait la remarque à Raphael qui a twitté cet article… clubic ne nous sort pas à chaque salon le recap de “babes” si c’est pas sexiste et racolleur au dernier degré ca…

Mais revenons en à nos lamas, deux choses me frappent :

1/ Quelle communauté geek ? Les joueurs ? Les cosplayers ? Les fans de linux ? D’électrotechnique ?

La communauté geek ca n’existe pas, encore moins depuis que c’est devenu mainstream et que n’importe quel péon qui a un iPhone et tweet “lol suis trop un geek j’ai fait 3 niveaux sur angry birds”

2/ Les trucs relatés sont très graves pour certains, pas la norme pour autant. C’est comme dire que le foot ya que des skinhead sous prétexte qu’il y avait une centaine de décérébrés en tribune rouge à boulogne.

On est là très proches du fameux “les auvergnas c’est quand ils sont plusieurs que ca pose problème” en fait… C’est une forme de stygmatisation globale de gens qui ont rien fait ni rien demandé à personne.

Le truc de capcom c’est le plus caractéristique :

  • C’est une agression sexuelle ni plus ni moins, du harcèllement au plus bas qualificatif. Fallait pas se poser la question du contrat, fallait déposer plainte.

  • C’est le phénomène de foule : individuellement sont probablement pas bien méchants les visiteurs, mais le phénomène de foule ET le présentateur (ou je sais pas qui était l’abrutis qui a boosté ca) qui chauffe l’ambiance là dessus…

Sans excuser quoi que ce soit, ca remet en perspective : c’est pas une question de geeks, ca aurait pu arriver n’importe où (c’est d’ailleurs un bien plus grave problème en soit).

  • La nana aurait surtout dû le gifler ce gros connard.

3/ Elle monte en épingle des trucs franchement discutables. Ho la fake geek girl oui j’ai vu les mèmes à ce sujet, mais bon ca relève plus de l’épiphénomène qu’autre chose.

Bref, son article me semble pas forcément pertinent à divers égards.

Moi qui fréquente les conventions depuis un paquet d’années désormais, là encore je peux constater plein de problèmes mais c’est pas non plus généralisé. Ho c’est certain une nana bien gaullée en lara croft, même si son costume il est pourri elle va plus intéresser les mecs que la nana qui a fait un costume X ou Y pas forcément affriolant :smiley:

On en revient au marketing : pour vendre il faut séduiré, et par conséquent on fait jamais de personnages moches. Les comics sont allés encore plus loin avec des personnages aux physiques franchement discutables parfois (tiens captain américa pour citer un homme)… Mais c’est applicable aussi aux hommes hein… toutes ces femmes fans d’ironman c’est à cause du personnage ? Ou parce que Robert D Jr il est beau mec et sexy ? Et captain america c’est pas parce que l’acteur qui faisait déjà torch c’est un véritable apollon que les nanas aiment le film ?

Soyons pas trop hypocrite, le sexisme s’il est plus prononcé chez les hommes à cause de notre société patriarcale (et de nos hormones de primates) n’est pas une exclusivité des hommes.

Accessoirement dans le cosplay, des “poser” il y en a quand même pas mal hein… parce que c’est pas les mecs sexistes qui obligent les nanas à poster sur facebook des photos de teasing dans des poses discutables avec “au 100ème like j’en montre d’avantage”. Faut pas s’étonner que des gamins bourrins d’hormones se comportent comme des bonobos a la saison des amours ensuite en convention une fois que tu les as chauffés de la sorte.

Pas que je sois un partisant du “elle avait qu’à pas se foutre en minijupe si elle voulait pas se faire violer” mais bon difficile de crier au sexisme quand une partie de la communauté féminine enferme la femme dans un rôle d’objet de désir sexuel…

Bref pour moi la question du sexisme est bien plus vaste que ca. Est-ce qu’il y a besoin de grid girls en F1 sincèrement ? N’est-ce pas dégradant de reléguer les femelles à se simple portes panneaux habillées très très cours ?

Je crois pas que la communauté geek (je vais utiliser son expression par simplification) soit particulièrement sexiste. Pas plus qu’ailleurs, ce qui est déjà trop j’en conviens bien.

L’industrie du jeu est composée à 95% de mecs, pas chez les clients, chez les producteurs. Forcément du coup ils ciblent que les mecs. Et les jeux “pour nana” sont tellement caricaturaux qu’en soit ils sont sexistes même quand ils cherchent à s’adapter.

Quand à la communauté de gamer online : c’est très simple elle est constituée de petits cons à 95% Sur wow j’étais connu dans ma guilde pour refuser de jouer avec quiconque d’extérieur (les fameux pickups) à notre communauté. Et les rares fois où on m’a embarqué avec du PU cela s’est généralement mal terminé. Quand aux insultes faciles, elles ne sont pas limitées aux filles, les mecs c’est pareil. Ca c’est l’impunité qui joue à fond les ballons bien entendu.

Dans la mesure où aucun éditeur ne veut faire respecter des règles très coercitives contre les joueurs qui se laissent aller, et bien forcément les débiles prolifères.

EvE Online, où quand même on peut te faire les pires coups de putes possibles dans ce jeu, et avec tout le drama qu’un MMORPG sandbox peut drainer… et bien étrangement t’as vachement de respect je trouve. Des types qui te défoncent et ensuite te tapent la discut pour peut que t’aie dit “good fight (GF)” sur le chat local… et parfois même te filent des sous pour compenser la perte qu’ils viennent de te causer. Ca m’est arrivé !

Les jeux étant de toute manière très mainstream maintenant, comme partout le niveau intellectuel global baisse avec la diffusion et l’expansion de la communauté. Ca malheureusement c’est le reflet strict de la société…

Pour revenir au sexisme : l’industrie du jeu vidéo est bien trop jeune pour être coupable de façon aussi tranchée de ce qui est reproché. Elle ne fait que reproduire les schémas classiques du cinéma ou des romans. Pas que ca soit une excuse en soit, mais pour remettre en perspective la vraie source du problème…


[quote="juju251"] Et puis entre nous, qui n'a jamais piqué les Sims à sa copine pour faire s'embrasser deux femmes ? :ane: [/quote] Mais est-ce que tu aurais fait s'embrasser deux hommes ? C'est ca la vraie question...

Une chose aussi, par rapport à la société en générale (française, je n’ai pas la prétention de connaitre les autres sociétés) :

Avec tout le battage autour du féminisme et certains groupes (j’hésite à dire groupuscules … ) tels que les femen qui font plus ou moins n’importe quoi pour soit disant défendre l’image de la femme, forcément on en arrive à totalement autre chose que le but recherché : Ca énerve plus qu’autre chose et ça fait souvent voir les mouvement féministes comme “anti hommes”, ça aussi c’est gonflant et ce n’est surement pas avec des “groupes d’actions” de ce genre que les choses vont s’améliorer.

Puis bon, à un moment donné lorsque les politiques auront décidé de s’atteler vraiment aux problème enfin, on avancera, exemple simple avec la différence de rémunération hommes / femmes à postes équivalents, qu’attendent-ils pour sanctionner très fortement (je parle de vraies amendes dissuasives) les entreprises qui n’appliquent pas la loi (comme pour les lois sur l’embauche des travailleurs handicapés d’ailleurs) ?
Les gens ne connaissent que la politique du porte feuille ? Hé bien, FEU (s’il n’y a que comme ça que ça marche, autant jouer là dessus)! :riva:

Après, comme d’hab, c’est surtout une histoire de conscience personnelle.
Ce n’est pas parce que dans un jeu vidéo je vais incarner un perso masculin qui frappe une femme (par exemple) que je vais me comporter de cette manière dans la réalité …

Et je me répète : Certains seraient bien inspirés de lâcher leur PC (ou console) de temps en temps et d’aller voir comment ça se passe IRL … :nexath


[quote="Startide"] Mais est-ce que tu aurais fait s'embrasser deux hommes ? C'est ca la vraie question... [/quote] Ca va peut être paraitre fou à certains, mais oui.

La vrai réponse à cette question, c’est que non je ne suis pas attiré par les hommes, mais que non, je ne suis pas choqué par des hommes qui s’embrassent. :neutre:

Ben comment ca se passe IRL c’est pas forcément mieux justement en fait… voir généralement pire. Les jeux vidéo n’ont rien inventé à ce niveau là malheureusement (ca serait un problème moins grave si c’était limité aux jeux).

Alors pour me coucher moins con ce soir je suis en train de lire l’article en question. Je ne sais pas si j’irais au bout, mais déjà le fait que l’auteure soit la même qui ait lancé la grosse polémique sur la preview de Tomb Raider dans Joystick fait qu’elle part déjà avec un à-priori négatif pour moi :smiley: (c’était plus que ridicule le foin qui a été fait autour d’une tournure de phrase maladroite d’un testeur de JV :paf: )


Deuxième point noir pour moi : c’est verbeux. Très. Trop. Son style est lourd, ça ne donne clairement pas envie. Couplé à la longueur du bordel, je doute que beaucoup aillent au bout. Et en plus c’est vulgaire.


OK, j’en suis toujours à l’intro et elle me gonfle déjà :paf: C’est juste une féministe extrémiste, et j?abhorre les extrémistes, quelque soit le domaine. Et vas-y que je te généralise à outrance pour un rien :riva:


Y’a quand même un parti-pris énorme dans son truc. Si déjà c’était présenté objectivement, ça passerait beaucoup mieux je pense.


Elle prend vraiment tout et n’importe quoi pour une insulte sexiste :paf: Tu es d’accord avec elle : tu es gentil parce que c’est une femme, c’est sexiste. Tu n’es pas d’accord avec elle : tu es misogyne :riva:
P’tain mais se braquer parce que le caissier du magasin de jeu vidéo lui demande si le God of War qu’elle achète est pour son copain, mais forcément, il n’y a déjà pas de majorité de joueuses, mais en plus des joueuses qui jouent à des jeux violents ça doit être encore moins courant, donc forcément… Le mec il essayait juste d’être gentil quoi, plutôt que le sempiternel caissier qui tire la gueule :riva:


Pour les comics, le GROS truc qu’elle oublie c’est que la plupart ont été créés il y a plus de 50 ans et que le climat social n’était pas du tout le même qu’aujourd’hui. Enfin, elle oublie, ou elle arrange à sa sauce hein.


Ah parce qu’en plus de ne voir que des jeux machos, elle ne voit que des jeux racistes pour les joueurs blancs. OooooKkkkk…


Par contre là où je lui donne raison c’est sur l’article de Joystick (encore) sur les nichons de Lara Croft (encore :paf: ) : je savais que Joy’ était tombé bien bas depuis quelques années, mais là c’est le bouquet :paf: Ils ont un peu tendu le bâton pour se faire battre :riva:


OK, c’est à cause du contenu sexiste de ses magazines que Yellow Media a coulé :nexath


En fait plus je lis son truc, plus je me dis qu’elle est assurément plus sexiste que ceux qu’elle décrit…


Et en plus elle comprend ce qu’elle veut bien comprendre, ça me rappelle certains forumeurs :o Alors se plaindre des femmes-objets, pas bien. Mais se plaindre des hommes-objets, pas bien non plus, c’est sexiste aussi :nexath


Donc, une scène de cul entre un homme est une femme est sexiste parce que destiné aux ados hétéro. Bienbienbien. Je me demande de plus en plus si je vais aller au bout moi, ça commence à tenir plus du calvaire qu’autre chose. Ah punaise, j’en suis qu’au tiers en plus [:peur]


Et en plus elle n’a pas d’humour (ou plutôt, ne veut pas voir un simple trait d’humour sans le transformer en vilaine attaque misogyne d’un gros pervers macho)


Bon, là c’est définitif, elle EST sexiste au plus point. C’est condescendant que de désigner une femme par “la demoiselle” ? :riva: On n’est pourtant pas dans le cadre d’un “hey m’amzelle, file ton 06 !” :paf:


Avoir un avis négatif sur le travail d’une femme, c’est être sexiste. D’accord. Donc une femme ne peut pas faire de la merde comme un homme, le travail d’une femme est forcément parfait, pas comme ces putains de machos pervères :paf:


Ohmondieu un mec de CanardPC a un fond d’écran avec une femme topless. Quelqu’un lui dit pour les calendriers dans les cabines des routiers ?


Non y’a pas, tout ce qui concerne ses attaques sur la presse vidéoludique, c’est orienté au possible, c’est juste de la merde en barre.

Aller courage, j’attaque maintenant le gros morceau, celui de la communauté (là elle risque d’avoir plus souvent raison par contre)


OK, l’“e-sport” avec un public de puceaux énervés, c’est n’importe quoi. Malheureusement, c’est pas nouveau :confused:


Y’a vraiment des gros connards, sérieux :riva:


“Pour les femmes, le sexisme subi concerne leur féminité. Pour les hommes, il concerne leur inadéquation à un standard de masculinité.”
Oui, donc en gros, pareil pour les deux hein :whistle:


Ouais enfin, là où je suis pas d’accord, c’est que lorsqu’un type énervé en traite un autre de “PD” ou une “tafiole”, c’est pas forcément de l’homophobie non plus :paf: Ce sont juste des insultes qui sont rentrées dans le langage courant, et je suis certain qu’il y a beaucoup de ces abrutis qui ne savent même pas la signification de “pédé”…


"Ah, elle est belle, la culture inclusive 2.0?la culture geek qui se veut accueillante pour les exclus de tout poil. C?est Internet, tu peux être qui tu veux, dire ce que tu veux, où tu veux ! "

Et ben ouais, malheureusement. Pour le meilleur et pour le pire. Y’a des cons sur Internet, parce qu’il y a des cons partout. Ce n’est pas une spécificité du web. Sauf que sur le web les abrutis s?exacerbent parce qu’il y a le phénomène “j’suis caché devant mon écran, tu peux rien contre moi donc je t’emmerde”.


Haha, évidemment, une couplet sur le JDR, 'fallait s’y attendre. Forcément elle décrit deux gros stéréotypes et généralise à tout le reste, encore une fois. C’est bizarre mais connais certaines rôlistes que ça ferait bien rire :o


Révélation du jour : il y a des pervers sur Internet. J’y aurais pas cru. C’est pourtant le “Paysage normal de la communauté”. oui bien sûr, tout le monde pirate les webcams des femmes pour les espionner, tout le monde, sans exception.


Ayé, elle est repartie dans ses délires paranos “on ne s’en prend qu’aux femmes”.


Bon là j’avoue je commence à saturer, je lis un peu en diagonale, ça devient redondant.


“Et bien entendu, je n?ai pas été épargnée à l?échelle française.” Ben, forcément, après la shitstorm qu’elle a déclenché avec son article sur Joystick y’a 6 mois… faut pas s’étonner de telles réactions sur Internet, SURTOUT sur des forums de jeux vidéo, SURTOUT sur ceux de JV.com :paf:
Ou sur Twitter. Bienvenu dans le Web Social 2.0 :paf:


Ah, je l’attendais depuis le début le CQFD. “Je lâche un article provoc’, me prend des insultes en retour, DONC j’avais raison” :paf: Il a mis du temps à venir, je suis déçu :o

Promis, demain je vais sur un forum tuning et je dis que ce sont tous des abrutis congénitaux qui préfèrent b*iser leur voiture plutôt que leur copine, et s’ils m’insultent, je dirais que j’avais raison :o


“Bien sûr, tous les geeks ne sont pas d?immondes machos” Ah pourtant à la lire, on dirait :paf:


Ah ben non, pardon, les gens “normaux”, ie qui ne sont pas des gros machos pervers, encouragent ce genre de comportement :riva: Forcément, “qui ne dit mot consent”, c’est ça ?


Bon c’est bon, j’arrête là, j’ai lu les 3/4, c’est de la redite après.


Alors OK, sur le fond, je suis d’accord, il y a des gros connards sur le web, c’est un fait. Sur la forme par contre, non, c’est juste pourri. C’est de la provoc’ bas de gamme, “j’insulte tout le monde en mettant tous les joueurs dans le même panier, comme ça je vais me prendre des insultes en retour et ça prouvera que j’avais raison”.

Il y a un problème, oui, mais certainement pas restreint à la “communauté geek” (qui est un terme devenu tellement utilisé aujourd’hui qu’il ne veut plus dire grand-chose au final). Comme je le disais dans l’autre topic, c’est un problème beaucoup plus général, un problème de société et… ben on ne peut pas y faire grand-chose :paf: Et surtout pas des articles dans ce genre.
'fin concrètement, ça va servir à quoi, à part déchaîner des torrents de merde ? Les gros cons qui insultent les femmes n’arrêteront pas pour autant. Ceux qui ne le font pas ne vont pas se mettre à le faire non plus. Tomber sur des commentaires de ce genre lors d’une partie multi, on fait quoi ? On prend la défense de la dame ? Comme elle le souligne elle-même dans l’article, le défenseur va s’en prendre aussi plein la gueule, ça va faire escalade, ça ne rime à rien. Si en plus elle est du genre de l’auteure de l’article, elle va le prendre mal par dessus le marché, “parce qu’on est un gros macho qui ne peut pas s’empêcher de venir en aider à la pauvre fille éplorée” :paf: On fait quoi, concrètement ? On dénonce aux admins du réseau ? Comme s’ils en avaient quelque chose à foutre.

Non, sérieusement, je ne vois PAS ce que, en tant que joueur, on peut faire. A part choisir ses fréquentations et éviter comme la peste les multi avec des inconnus (et ça, que le soit femme ou non, parce qu’il y a un ramassis de connard au m² assez important). Jouer avec des gens qu’on connait quoi.

Oui c’est con de dire “faut aller ailleurs si ça te plait pas”, mais, qu’est-ce que tu veux faire d’autres ? Dans mon cas avant de m’inscrire sur un forum je le lis durant plusieurs semaines pour en saisir l’ambiance, et si ça me plait, je m’inscris. Si ça part en couille après, ben je n’y met plus les pieds et je cherche autre part. Ca peut être chiant quand on a des loisirs de niche où y’a pas bézef de communauté, mais question “geekerie”, je crois qu’il n’y a que l’embarras du choix.
Et dans mon cas depuis que je fréquente des forums sur Internet (ça commence à faire une paye :smiley: ), il y avait souvent des femmes d’inscrites, et qui ne s’en cachaient pas, mais je n’ai jamais rencontré de forum où ça chargeait la mule comme elle prétend que ça le fait presque partout.
Après forcément si elle va trainer sur le forum 15-18 de JV.com, faut pas s’étonner non plus :paf:

Comme je le disais dans l’autre topic, je trouve au contraire qu’on est dans une société de moins en moins sexiste. On a des femmes au gouvernement, de plus en plus. Des femmes occupent des métiers d’homme, de plus en plus. Les hommes se “féminisent” de plus en plus (suivent la mode, prennent plus soin d’eux, etc… qu’il y a une génération).
Pour parler d’un autre milieu que je fréquente, chez les motards c’est flagrant, il y a de plus en plus de motardes alors que du temps de mon père c’était un milieu macho par excellence (les femmes servaient de contrepoids sur la selle :o )

Mais après, Internet c’est magique. Y’a du con au m², c’est affolant. Les gens se sentent tellement en sécurité devant leur PC qu’ils se lâchent nettement plus qu’ils le feraient en face à face. Les réseaux sociaux, Facebook, Twitter, etc…, c’est encore pire je crois. Le moindre truc est “over-reacted” (je perds mes mots, pas moyen de trouver un équivalent français :paf: ) Mais le pire, c’est que non, on n’y peut rien.

Les boîtes de jeu vidéo, c’est pareil : les énormes éditeurs comme EA sont devenus tellement gigantesques et investissent tellement dans leurs jeux que maintenant il faut en vendre plusieurs millions dès la sortie pour que ça ne soit pas considéré comme un échec par les actionnaires.
Et pour vendre, il faut quoi ? Faut mettre du cul. Alors on y va sur les bonnets de soutif, les poses suggestives, les pubs aguichantes. C’est con. Mais ça marche. Parce que ça marche depuis toujours, sur tous les secteurs. Et là y’a pas 36 façons d’aborder le sujet, soit on est un mouton et on suit le mouvement, soit on est capable de remarquer les ficelles câbles de soutènement et donc on est capable de se forger son propre avis sans tenir compte des pubs. Et j’ai l’impression qu’il y a de moins en moins de gens qui entrent dans cette deuxième catégorie :paf:

Dans l’article, le truc qui m’a le plus fait tiquer, c’est la vidéo des gamins prépubères qui s’excitent le manche parce qu’un pseudo féminin à rejoint la partie (alors que si ça se trouve un c’est un vieux papy derrière le clavier :o ). P’tain mais rien qu’à la voix, on ne leur donne pas plus de 12-13 ans. Le jeu est interdit aux moins de 18 ans. Qu’est-ce qu’ils foutent là ? Ils sont où, les parents, bordel ? Outre le fait de les laisser jouer à des jeux de ce genre largement avant l’âge, rien que leur langage, p’tain mais ça serait mes gosses ils se seraient mangé un aller-retour direct pour moins que ça :riva:
On en revient TOUJOURS au même, des parents démissionnaires qui n’en ont rien à carrer de leur progéniture et qui les laisse tout faire sous prétexte de “faut pas les brusquer”. On commence à en voir les premiers résultat, il va être beau l’avenir :riva:

Surtout, parmi les femmes qui jouent aux jeux vidéo, est-ce qu’elles créent plutôt des laidrons, ou des femmes plutôt bien foutues ? :o
Même chose pour les hommes hein, en général quand on peut on se fait plutôt un mec bien foutu qu’un moche :o

Moi je l’ai fait :stuck_out_tongue: Sur Les Sims 2 j’avais un couple gay :stuck_out_tongue: Même si j’avoue qu’ils étaient très caricaturaux (style YMCA :ane: ) Par contre je n’ai jamais fait de lesbiennes :ane:

Ah ouais c’est pas faux ça :paf:

Honnêtement ce qui m’agace le plus dans cet article, c’est pas le fond (je me répète je sais :ane: ) mais la forme. S’attaquer à un problème de société en prenant cet angle, en trollant comme pas permis et s’attendre à bouger les choses, c’est pas l’idée du siècle.

Surtout quand on sait que Gameblog tente d’entrer en contact avec la jeune femme pour en faire un podcast. Pour dire quoi au final ? Elle a attaqué une communauté qu’on sait tous un peu beaucoup réac’ sur les bords (il suffit de voir les messages quand un JT dit que le jeu vidéo rend violent).

Au final son message à elle, noyé dans la masse, dans les réactions, dans la colère, l’immaturité de la plupart qui ne sauront pas brancher deux neurones et tout le reste, il va disparaitre pour juste laisser voir une sorte de haine des femmes (féministes ?) à l’encontre du milieu geek.

Si on regarde ici les réactions de tout le monde, on est d’accord pour dire qu’il s’agit d’un problème bien plus large que celui du sexime dans le milieu geek (quel milieu d’ailleurs, vu qu’elle mélange tout). La forme n’incite en rien à la réflexion, ni même à bousculer “l’ordre établi” par la société actuelle.

Si Gameblog (ouais je vais taper un peu sur eux) décide de faire un podcast dessus, c’est pas parce que le sujet les interesse, mais parce que ca va faire le buzz. Si @si (arret sur images) parle du sujet, ça sera pas innocent non plus. Mais ils vont taper au mauvais endroit.

Parce que c’est pas les journalistes spécialistes des médias qui sont les mieux placés pour parler du problème. Internet n’est pas l’endroit pour parler sainement de ça. Internet est un défouloir qui parfois recèle de pépites de réflexions mais c’est plus souvent l’exception que la norme.

Donc le jour où quelqu’un soulèvera les vrais problèmes sans tabou mais sans troller non plus, peut être alors que les choses bougeront.