Forum Clubic

Le premier job ...... - questions concernant le premier job

Slt, j’ai 21 ans, j’ai un DUT R&T et normalement, en juin, j’aurai une licence professionnelle R & T. En somme je serai à BAC +3.

Je n’ai pas envie de continuer mes études, j’ai envie de travailler (tech rzo, admin, …). Seulement voila, je me pose des questions.

1. les SSII, il y a bcps d’offres, mais je lis ça et là que c’est des “négriers” (le mot est peut être un peut fort), qu’ils exploitent leurs collaborateurs, pas d’évolution de carrières, … Est-il judicieux de rejoindre une SSII (je suis dja en contact avancé ac ESR et UNILOG) ???

2. Paris ou province ??? A priori je n’ai rien contre Paris, sauf le cout de la vie !! Avec quel salaire on peut vivre décament à Paris ???

3. Salaire ??? Etant débutant avec 6 mois de stage, à quel salaire je peux prétendre ??? (dans ma tête 25k€ à Paris et 22K€ en province)

Merci de partager vos premières expériences de job (si possible avec le même profil), afin que je me prépare au mieux à l’entrée dans la vie active.

MERCI d’avance.

Salut guiguilhomme !
Je vais essayé de repondre a tes questions en me fiant à mon experience.

  1. Les SSII sont à double tranchant. En effet sur le marché de l’informatique les SSII se bousculent, elles ouvrent et ferment. Elles n’ont majoritairement pas les reins solide. Pour te donner une idée dans le languedoc roussillon, un SSII a pour durée de vie 2ans et si elle passe le cape des 2 ans elle mettra la clef sous la porte au bout de 5ans.
    Les salaires sont pas super motivant mais cependant si ta boite marche tu risques si tu as du talents de grimper ds la hierarchie rapidement.
    En effet les salaires grimpent plus vite ds le privée.

  2. Paris ou Province, je me suis posé la meme question que toi, l’ile de france propose une multitude de boulot dans l’info et ca donne rapidement l’eau a la bouche, cependant comme tu l’as dit le cout de la vie est pas mal chère…Une vie à la capitale comporte des désagréments c’est certain.
    Moi je suis sur Montpellier, question boulot ici c’est… Mort ! Tu as deux grosses boites d’info ici c’est IBM et DELL.
    Au journal il parlait d’un essor ds les pyrennées oriental, mais sache que le sud est loin d’etre un bassin de l’emploi et je te parle pas des salaires honteux.

  3. Comme dit precedemment j’ai a peu pres la meme formation que toi, j’ai debuté au SMIC au bout d’un an 1200 euros net.
    Mon plus gros salaire demeure 1400 euros net.
    Tant que les employeurs n’auront pas compris que payé un bac+3 au SMIC est du foutage de gueule nos salaire demeureront ainsi.

Si j’avais eu le cran je serais partis a l’etranger voir ce qui si fait et surtout ce que l’on peut te proposer.
Ceci dit à Montpellier on a le soleil, la plage, les filles, le chomage… :slight_smile:

Salut,

Si ce n’est qu’une question d’envie, je pense prsonellement qu’arrêter après un Bac+3 est bien dommage. La réalité du marché de l’emploi informatique fait qu’il y a déjà pas mal de cadres ou assimilés sur la place (Bac+5) et, étant en poste depuis quelques années, on se rend vite compte qu’il y a un scré différence entre les non cadres et les cadres:

  • différence peu visible en règle générale dans l’activité elle-même.
  • différence très nette dans les salaires
  • différence très nette dans les perspectives d’évolutions
  • différence assez nette dans la facilité de (re)trouver un emploi (et d’autant plus nette en période de vache IT maigre)

Je ne peux que te conseiller dans la mesure du possible de continuer tes études dans une école d’ingénieurs / un master / un IUP / etc…

Si c’est l’envie de travailler (ou le besoin de t’auto-financer) qui te pousse, sache qu’il est également possible de continuer ses études tout en travaillant en même temps.

Ca s’appelle l’alternance (ou l’apprentissage). Tu est rémunéré correctement et tu fais un mi-temps à l’école et un autre en entreprise. Différentes écoles et facs proposent de l’apprentissage pour futur bac+5, notamment:

Renseigne-toi auprès des CFAI (centres de formations des apprentis ingénieurs).

POur les SSII, la question n’est plus “est-ce que je veux passer par une SSII ?” mais plutot “est-il encore possible de bosser dans l’info sans passer par elles ?”

Pour des raisons de budget et de flexibilité, tres peu de boites (hormis certains grands groupes) ont encore envie ou besoin de se payer des ingés "a plein temps".

Elles en ont besoin 6 mois, pour un projet, et plus du tout…elles ne vont donc pas prendre des gens en CDI !

Du coup, tout passe par le Service…et d’ailleurs, regarde sur CADREMPLOI par exemple, combien d’offres “directes” par rapport au nombre d’offres “SSII”.

Le choix est vite fait…
:neutre:

Salut,

je suis moyennement d’accord avec le fait qu’il est dorénavant très dûr de bosser sans passer par une SSII:

il existe encore de très nombreuses boites qui travaillent dans le domaine informatique et qui emploient des personnes à plein temps en CDI.
C’est sûr, si tu te fies aux annonces sur les sites dédiés (apec et compagnie), 95% des offres proviennent de SSII. Néanmoins:

  • quand une annonce est faite par une entreprise ‘non SSII’, elle correspond à un vrai poste au bout.
  • quand une annonce est faite par une SSII, la plupart du temps, elle ne correspond pas à un poste précis, mais plutôt à une prévision plus ou moins vérifiée d’un poste qui pourrait être éventuellement ouvert à moyen terme (sous couvert d’obtention de contrat, …). En d’autres termes, il y a infiniment plus d’annonces d’emploi que de postes pourvus en réalité. Exemple: il y a généralement autant d’annonces que de SSII pour un poste en régie donné chez un client. C’est à la SSII qui trouvera la première.

Donc non, l’aspect quantitatif ne te donnera pas d’indication réelle sur la part emplois SSII / emplois ‘non SSII’.

De plus, dans le domaine que tu recherches (admin réseau, …), c’est justement un métier dont beaucoup de boites ont besoin en permanence. Même une fabrique de casseroles a besoin d’un réseau et donc de personnel en CDI pour le gérer. Pourtant, l’informatique n’est pas son métier.

Donc la question "SSII ou pas" reste pour moi pertinente. La réponse dépend de ce que tu recherches:

  • avantages des SSII: tu vas travailler à bloc en mode projet et tu vas “voir du pays”, entends par là que tu vas avoir l’occasion de te former sur différentes technos, approcher différents métiers, … Tu as également potentiellement plus d’opportunités d’évolution (là je parle de ce que connais, en tant que cadre ; cf. mon post précédent, c’est peut être pas si évident en tant que non-cadre).

  • désavantages des SSII: la mobilité (hors SSII de grandes villes avec des pôles informatiques conséquents comme Paris, Luxembourg, Nice, …) ; une moindre stabilité ; les projets plutôt orientés info de gestion qui réinventent rarement la roue (comprends par là qu’il fait pas s’attendre à faire de la R&D).

En résumé, les SSII c’est bien pour débuter, pour se faire la main sur les technos, la vie en entreprise, le déroulement d’un projet, quand t’es jeune et célibataire et prêt à être mobile. Pour le reste, vaut mieux essayer de chercher quelque chose de plus ‘stable’.

Certe je n’ai pas envie (si si c’est une question d’envie) de poursuivre mes études mais c’est aussi parce que c’est impossible !!! En sortant d’une licence pro, les IUT ne veulent pas signer des dossiers de poursuite d’études. Sinon, leur formation ferme, en effet, qui dit licence pro dit insertion professionnelle.

Je ne pense pas que ce soit dommage d’arrêter à BAC +3, il y a pas mal d’entreprises (SSII) qui sont interessé par des techniciens qualifiés et opérationnel, qu’ils formeront en interne. Après il y a la validation des acquis, cela pourra me permettre d’avoir un diplome d’ingénieur.

démarre en SSII, ça fait toujours pas mal d’xp pour la suite :slight_smile:
Et puis parfois tu fait ton trou chez un client sympa et tu reste, on a pas mal d’ingé qui ont commencés comme ça chez nous.

Et pour le fait qu’il soit dur de trouver des postes direct plutôt que de la mission en SSII, je pense que ça ne va pas s’arranger, loin de là.
Etant moi même en position de décideur, en dehors du noyau dur des collaborateurs IT nécessaire à la pérénitée et la “gouvernance” du SI, il est bien plus pratique (et moins risqué) de passer par une SSII pour avoir de la compétence. Que ce soit ponctuellement ou pour de l’infogérance.

Pour la localisation, la vie en province est probablement plus sympa mais attention au “faux coût de la vie”.
Pour info sur aix en provence actuellement il se construit des appart à 5000€ le m2 (et en banlieu, pas dans le centre hein), soit des prix tout à fait comparable avec paris.
Idem pour une zone type sophia antipolis (sur nice), qui stagne car elle n’arrive pas à recruter, il faut dire qu’avec un coût de la vie équivalent à paris (moins les infrastructures, dur de faire sans bagnoles içi) dur de se loger.
Surtout que les salaires ne suivent pas …

Par contre si demain on me file un job comme celui que j’ai (et même salaire) dans un coin paumé en auvergne, je fonce :smiley:

la licence pro, tu l as fait dans un IUT ?
Sinon, ce sont aux profs de ta licence de signer le dossier…
Renseignes toi auprès des masters… même des Master Pro :wink: (anciens IUP)

:lol: les IUT… a la base après un IUT, c’etait justement de s’insérer dans la vie professionnelle ^^
Mais uen grosse partie des étudiants des IUT ne s arretent pas avant le bac+5 ^^

enfin la validation des acquis ne valide pas toujours le diplome complet ! Si tu raccroches un Master pro, tu as 2 ans de cours en plus à tenir (dont 6 mois de stages)
Travailler le soir après le taf ou resuivre une année pour valider un diplome…bah c’est en général assez dur :confused:

Et méfies toi des SSII…sont souvent plus humains qu a coté… offrent plus de formatiosn que les autres etc… en théorie…en pratique c’est pas souvent ca ^^

Oui les IUT sont faient pour s’insérer dans la vie professionnelle seuleument l’Europe est passée par la !!!! La réforme LMD a permis de faire éclore des licences pro un peu dans tous les iut pour permettre aux étudiants ayant un DUT de faire un an de plus et ainsi d’avoir le niveau licence (le L de LMD) pour l’harmonisation des niveaux d’étude dans l’UE. :bounce:

Le problème c’est que les licences pro (et donc les iut) ont des subventions ssi il y a moins de 10% de poursuites d’études (il y a tjs des brebis galeuses). Sans ces subventions c’est la fin des licences pro. Par conséquant, les profs de licences pro refusent de compléter les dossiers de poursuites d’études. :non:

CQFD !!! :jap: :jap:

C’est clair, la SSII c’est ce qu’il y a de mieux pour commencer, les personnes qui ont commencé en SSII ont de loin la meilleure expérience car elles ont “vu du pays” comparé à ceux qui ont démarré direct dans la boite. :wink:
En plus les SSII embauchent facilement des débutants.

+1 surtout que la difference est imperceptible une fois passé 1–3 ans d’expérience en entreprise.

1 : ssii :

Sert toi d une ssii pour te faire ta premiere experience, les offres sérieuse veulent toujours 2 ans d xp, alors fait 1 ou 2 ans dans une ssi si ta du mal a trouver un travail

2 : paris ou province

Installer en banlieue et bosser dans paris, je viens de la campagne de l Est de la france, et vivre en banlieu en parisienne et bosser dans paris c est pas plus cher… a condition d utiliser les transport en commun… parceque c est sur que 3h par jour de voiture dans les bouchons … tu fait je sais pas combien de fois le plein par semaine …

3 : salaire : sur paris, avec un dut genie logiciel, mon premier salaire en temps que developpeur web sans aucune experience professionnel réel sauf le stage du dut, c etait 1600 brut/mois. Un bac + 3 tu peu esperere entre 1600 et 2000 brute par mois, les ingenieur sont entre 2000 et 3000 brute/mois pour debuter sur paris en moyenne.
(Mon premier taff c etait une ssii, et comme dit par d autre… sa fait voir du pays, et n on rien contre les debutant, tu travail parfois dans des conditions halucinante… en gros ta eu ton bapteme du feu.)
Du coup en vivant en banlieue, avec moins de 100 euro de frais de transport mensuel si tu prend pas la voiture. Sa va très bien. les loyés en banlieu sont loin des loyé “intra muros”.

ps : dire que le coup de la vie est cher … c est le coup de la vie d une grande ville… pour venir de l est, et avoir frequenté strasbourg… j ai pas trouver une énorme difference entre paris et strasbourg pour le coup de la vie. Les loyer et la bouff sont quasiment similaire … sauf que a paris le salaire est plus gros car le cout de la vie est ““sensé”” etre plus elevé… à médité

=
Edité le 05/06/2007 à 07:35

Franchement si vous avez des difficultés venez en Belgique. A Bruxelles la vie est pas chère et il y a des tonnes d’emplois à pourvoir (40 000 pour l’ensemble du pays selon certains journeaux). Bien sûr, si vous êtes français, vous ne parlez probablement pas le flamand, et il faudra éliminer certaines offres. Il faut au moins savoir s’exprimer en anglais sans un accent français de taré comme certains savent si bien le faire (cfr Jean Claude Trichet, président de la BCE par exemple).

Le salaire oscille entre 2200 et 3000 brut (en Belgique on est taxé à >50% mais probablement moins en France) + voiture de société + CDI + GSM + ordi + tickets repas (6,20€ / jour) + 13e mois. (Les avantages varient selon le salaire brut de base et le besoin en informaticien qu’a votre employeur). Il ne faut pas hésiter à négocier son contrat lors du premier emploi ! (sans en faire trop bien sûr).
Moi j’ai une licence en informatique (ce qui doit correspondre à un bac +4 en France), un diplôme universitaire (en général, en Belgique, les unifs sont plus valorisées que les hautes écoles), et c’est ce qu’on me propose d’habitude.

Pour les chauds y’a encore mieux : le Luxembourg. Là les impôts c’est que dalle, ce qui signifie que même si le brut est pas plus élevé, vous gagnez plus car beaucoup moins taxé ! Par exemple en gagnant 2100 brut vous gardez 1700 net, alors qu’à Bruxelles vous ne garderiez que moins de 1050€. Il recherchent aussi beaucoup d’infos.
Allez par exemple jeter un oeil sur www.stepstone.be…

Ouais … les sois disant 40 000 emplois … tu les compare aux promesses electoral actuel ? c est marrant car certain candidat … eux s amusent a promettre des centaine de millier d emplois … pourquoi on en promet si y a pas de chomage ? Et pour avoir de nombreuse connaissance en belgique … c est pas plus rose que en france… sa ressemble bien a un texte de propagande classique de SSII ton infos …
Edité le 11/06/2007 à 23:47

Au Luxembourg, les Français sont mal vu, et se font licencier en premier. C’est un siège éjectable. De plus, les langues comme l’allemand et anglais + luxembourgeois selon les sociétés (lu, écrite, parlée) sont requises Alors dire que le Luxembourg est bien, ok, mais y’a quelques années, actuellement ça change.
Edité le 12/06/2007 à 08:48

Non, je vois bien ce qu’on me propose, et y’a de la place pour tout le monde. Y’a pas beaucoup de personnes qui sortent chaque année, et avec la réforme de l’enseignement supérieur, y’aura pas grand monde diplômé en septembre. J’ai aussi de nombreuses connaissances en Belgique (ben oui je suis Belge) :-). C’est vrai que dans le sud du pays il y a un problème d’emploi mais 1° ça ne concerne pas les informaticiens, 2° dans le nord ça recrute bien, il y a même pleins d’emplois qualifiés à pourvoir mais la plupart des wallons demandeurs d’emploi ne maitrisent pas assez le flamand pour être embauchés (ou ne font pas l’effort de l’apprendre car ils n’ont pas envie de déménager, puisque des formations gratuites sont là pour les aider). Enfin, le n°2 ça vous concerne moins. Les 40 000 jobs c’est une estimation faite par la Libre Belgique (un grand quotidien local), qui se base sur un audit auprès de nombreux chefs d’entreprises. Ca n’a rien à voir avec les promesses électorales du PS :-). Ils ont effectivement du mal à recruter dans ce secteur. Il y a beaucoup de chômeurs en wallonie, mais très peu sont informaticiens. La période d’attente pour un demandeur d’emploi dans le secteur de l’info est de 3 jours, alors que c’est 4 mois pour un ingénieur ! Pourquoi ferais-je de la propagande électorale sur le site de Clubic ?
Aussi, le secteur bancaire connait actuellement un gros “papy-boom”, ce qui explique que certaines banques comme Fortis disent chercher à recruter 2000 personnes pour faire des réserves d’employés. Tu peux travailler dans un filiale belge et être envoyé au Luxembourg. C’est vrai que l’anglais est un minimum pour être embauché, mais si tu es un info tu le parles certainement (comment faire pour lire les readme sinon?). D’après ce que me disent mes potes de promo au Luxembourg (ils sont 5), très peu de personnes parlent Luxembourgeois, c’est surtout le français et l’allemand qui sont parlés. L’anglais est indispensable dans leur secteur (comme dans tout secteur international qui se respecte non?). Tout le monde est de toutes façons bilingue minimum, et trilingue la plupart du temps. Quant aux français qui se font mal voir, ben ça j’étais pas trop au courant. Désolé pour vous les gars… Mais je pense qu’un travailleur sérieux et sympa, n’a aucune raison de perdre son emploi comme ça… Et puis même si tu n’y bosse que 3-4 ans ça vaut le coup pour le salaire hyper attractif.
Enfin, voilà. J’espère avoir appaisé vos doutes quant à mes intentions. Vous n’avez qu’à tenter de postuler via l’adresse que je vous ai donnée (c’est un site généraliste apolitique neutre et j’ai aucune action dans le bazar), vous verrez bien si vous avez du feedback.
J’ai quand même une question pour vous, c’est quoi une SSI? Jamais entendu parler (je sais, STFW mais je pense que vous pourriez m’en dire plus avec vos expériences).

okok

Par contre +1 pour mathieu, au luxembourg, le racisme anti français est terrible, pour avoir de la famille au luxembourg je peux confirmer.
Tooli tu sous estime la puissance du racisme … tant qu on n en a pas etait victime ou qu une personne proche de toi ne la pas subi, tu peux pas t en rendre compte… on croit que c est une legendre urbaine… et pourtant …

SSII (lire esse esse deux i) Société de Service en Ingénierie Informatique.
Fournit un service de réalisation ou de maintenance informatique pour plusieurs clients.
Dans les faits, en France les services informatiques d’entreprise (Banque, Assurance, Industrie, Recherche) utilise souvent des personne de SSII en plus du personnel de l’entreprise. à tel point qu’il est beaucoup plus facile pour nous de tourver du travail en SSII qu’ailleurs. Parfois même certaines entreprise avec un service informatique revende ce service à une SSII pour finalement sous-traiter l’informatique à cette même SSII.

Tout ça pour dire que l’informatique passe très souvent par les SSII en France, tu peux trouver le classement sur Wikipedia.
fr.wikipedia.org…

Pour finir, la façon de travailler en SSII est essentiellement en régie, ou au forfait, éventuellement en TMA (Tierce Maintenance Applicative):

  • en régie: tu est vendu à la journée, comme en intérim, en travaillant chez le client.
  • au forfait: tu vend un projet complet pour un cout fixe, les personnes peuvent travailler aussi bien chez le client que dans les locaux de la SSII
  • en TMA: micmac des 2 précédent, consiste à vendre une régie en justifiant chaque jour en forfaitant des actions à réaliser de quelques journées.

pour répondre à quiquilhomme maintenant :wink:
1.SSII: j’y travaille, ce n’est pas la mort non plus. UNILOG est bien connue, l’autre je ne sais pas. Il faut voir ce qu’on te propose, si c’est pas de missions bouche-trou.
il faut fuir les petites SSII qui ne font que de la régie, c’est un peu des marchand de viande. Par contre une bonne SSII pendant 2-3 ans, ça te permet d’avoir une expérience, voire d’être embauché chez le client ou tu fait la régie.
2. Paris, j’aime pas non plus, pareil pour 2-3 ans :neutre:

3.Salaire: avec Bac+5 j’ai commencé à environ 25k€ en province (mal payé) avec un augment prévue au bout de 6 mois, et la patron m’avais bien augmenté dès les 1ères années, ce qui était plus ou moins entendu à l’embauche. Donc si tu commence avec un bas salaire, il vaut mieux savoir si on est bien augmenté ensuite.
Par contre, je trouve que le niveau d’études est plus facile à faire reconnaitre que l’expérience, tout dépend de ta personnalité, quel fonction tu veut occuper (dev, admin, chef de projet, consultant…)

Salut, étant moi-même en train de chercher un job pour octobre, je voudrais ajouter ma p’tite contribution.
Trouver un poste en fixe c’est dur, trouver un poste en SSII c’est facile. C’est la réalité des choses.

Vous visez une SSII, un p’tit CV sur Monster et hop, le lendemain, y a une dizaine de SSII qui vous contactent.
Vous visez un poste en fixe, vous pouvez répondre à une offre ou passer par une candidature spontannée, vous en en envoyez dix, vous n’êtes pas sur de recevoir une seule réponse. Mais ca n’empeche pas d’essayer.

Il est vrai est reconnu que les SSII sont de bons tremplins en général, diversité des missions et tout l’toutim. Mais alors quelle SSII choisir? Eviter les petites, choisissez des grandes qui sont renommées.

Après un p’tit conseil, rendez-vous sur forum.hardware.fr et lisez les feedbacks sur les SSII (vous pouvez directement passez à l’avant-avant-avant-avant-dernière page pour arriver directement en 2007).