Forum Clubic

Expressions, étymologie, orthographe... etc - Partageons des cas concrets

Il m’arrive parfois dans la vie de ne pas comprendre clairement une expression, ou de constater que des gens se trompent de mots ou de lire d’énormes de fautes d’orthographe…

Sachant que pour retenir une chose il faut s’y intéresser, la comprendre, je me suis dis qu’il serai intéressant, lorsqu’on tombe sur un cas concret pertinent, d’en faire profiter tout le monde. :wink:

On sait tous des trucs, mais on en apprend aussi tous les jours :neutre: :smiley:

Je vais commencer avec un cas d’actualité ( a cause de la coupe du monde :smiley: ), ou on entend régulièrement les expressions « entrer en lice », « rester en lice », « encore en lice », la ou certaines personnes disent « encore en liste »
.etc.

Donc c’est bien « Lice », qui pourrai se traduire par exemple par « palissage ».
C’était a la base un espace clos ou les chevaliers faisaient des tournois

Voilà un truc tout simple, mais qu’on n’est pas obligé de savoir. :wink:

Oui et ?

je profite de ce topic pour demande si quelqu’un connait l’origine de l’expression “avoir le c*l bordé de nouille” :jap:
(c’est serieux hein :o )

éthymologiquement parlant, j’en sais rien. Sans doute un gars qui est tombé dans une marmite de pates en italie et qui a gagné au loto le soir même ? :ane:

toi qui t’occupe de viola :neutre:

autrement je voit pas j vais y jeter un coup d’oeil :o

un gang bang gay peut être… :paf:

euh c’est où qu’on sort ?

  • «avoir le cul» : avoir de la chance, du pot, du bol : la chance et la scatologie ont souvent partie liée dans les expressions (qui dit chance dit danger, qui dit danger dit peur, et qui dit grande peur dit défécation…)
  • «bordé de nouilles» : l’expression aurait pris naissance à Marseille dès les années 30 : elle vient du rapprochement avec les «consommateurs de pâtes» et de la tradition de l’exagération et de la galéjade.

moa j men fou 2 lortograf lol chui nul an fransé é alor j vou merd mdr é j troplol lé intelo :o

:whistle:

Moi chechavais :o

chébien :super:

toi ! t’es en train de fuffer un ours…
:ane:

Je me suis souvent posé la question :D… la, je ne sais pas :neutre: :smiley:

Et rien, … c’est pour faire partager ses doutes, ses constatations, ses explications a tout le monde, stout. :smiley:

C’pas vrai :o

un panda ?

Tiens, encore une constation qui date juste de la semaine derniére. :wink:

En voyant dans un courrier interne au taff le mot dysfonctionnement écrit: disfonctionnement , je me suis dis qu’aprés tout c’est pas si bête.
Dis signifiant “rupture” en latin, étymologiquement, “rupture de fonctionnement” ça aurai pu coller.

En fait, ça vient du grec Dys qui signifie “trouble” ( terme médical au départ ). C’est donc un “trouble du fonctionnement” :wink:

Vive le grec ^^

oui et aussi les soldes battent “leur” plein alors qu’il faut dire battent “son” plein puisque son est ici le nom et non le possessif.

C est quoi l etimologie? :paf: