Forum Clubic

Coup de pouce pour comprendre mon exo de physique - (niveau 2nde)

Bonjour,

J’ai quelques petits problèmes pour comprendre quelque chose en physique, en mécanique plus précisément.
On se trouve sur une piste de ski, un skieur s’élence dans une force pente pour atteindre la vitesse max, on relève dc la vitesse de ce skieur à plusieurs points.

Le tableau de valeurs permet de dire que le skieur décrit un mouvement réctiligne non-uniforme (accéléré) entre les points A et E, au contraire, de F à I la vitesse est constante, le mouvement est donc uniforme.

J’ai juste un problème pour faire le bilan des forces, j’ai mis un schéma ci dessous :
http://62.241.93.144/ski.JPG

Je ne sais pas vraiment si F1 ou F2 correspond pour la première partie. Je dirai F1, puisqu-il y a des frottements mais pour accélerer, le vecteur doit se trouver entre la perpendiculaire de la piste et entre le vecteur qui annulerait tout les forces (voir image 2 ou le mouvement est bien uniforme et rectiligne).

Pour le deuxième schéma c’est donc tout bon, j’aimerais juste comprendre pour quelles raisons le mouvement se retrouve uniforme rectiligne, les frottements augmentent-ils ? A quoi est-ce dû ?

Merci !

Yop,
Le frottement des skis sur la neige la fait fondre. Donc entre les skis et la neige il y a une mince pellicule d’eau, du coup il y a moins de frottements.

Ca explique pas trop pourquoi les frottements sont plus importantes quand le skieur va vite que quand il va doucement au début. Peut-être mon raisonnement est complètement faux, mais cet exo m’a complètement chamboulé l’esprit :-/

Je te conseilleraid de décomposer la force de la piste en deux : La résultante qui s’oppose au poids et qui est perpandiculaire à la piste, et la force de frotement qui est parallèle à la piste.
Ensuite, entre tes deux cas c’est la valeur du frotement qui varie :wink:

Edit: La plus part des frotements augmentent de facon proportionnel ou au carré par rapport à la vitesse (Frotement des ski et de l’air sur le skieur)

Plus tu vas vite et plus tu aura de frottements …

Passe la main par la vitre de la voiture a 50 Km… essaie a 100 Km …

Déduction ?

Plus tu vas vite, plus t’as de frottement

edit: grillaid :paf:

tu est développeur pour Mountain Tyccon toi ? :wink:

En fait c’est simple, les forces de frottement augmentent avec la vitesse (frotte tes mains doucement l’une contre l’autre et recommence en bourinnant, tu verra que ça chauffe :wink: )
Quand le skieur accélère, le vecteur réaction de la piste n’a pas la même direction que le vecteur force; on sépare, comme sur ton shéma, deux réaction, la réaction normale qui est constante et perpendiculaire à la piste, et ma réaction tangentielle, c’est à dire les forces de frottement, qui sont parralèles à la piste (le vecteur va vers le haut bien sur) et qui augmente avec la vitesse.
Plus le skieur accélère, plus la vitesse et grande, plus la réaction tangentielle est grande; quand la réaction globale (tangentielle + normale) est devenue parralèle au vecteur force, le skieur n’accélère donc plus (cf lois de Newton :sarcastic: )
Si y’as kekchose que t’as pas compris n’hésite pas…

Sur ton image, il est écrit “résultante qui est verticale par rapport à P, car il y a moins de frottements, vu que le skieur a gagné en vitesse”.
Là, tu viens de dire le contraire. Jusqu’à preuve du contraire, je fais confiance à l’énoncé :paf:

edit: hey les autres, vous non plus vous ne savez pas lire un énoncé ? :paf:

donc tout mon raisonnement est juste ?
Merci à tous et merci à slayer pour l’analogie, en méca j’en ai souvent besoin pour comprendre des trucs qui me pareissent pas du tout logique au premier abord !

:super:

Le schéma est faux, je l’avais fais en début d’aprem, depuis j’ai réfléchis dessus et j’ai modifié ce que je pensais sans modifier l’image, :confused: Mais les schémas sont justes (en considérente F et non F2) ?

Non il est faux :smiley:
Il y a moins de frottements quand la vitesse augmente, pour des skis glissant sur de la neige, et qui la font fondre au fur et à mesure.
A votre avis, pourquoi les skis de KL sont super longs ?

Bon ben si le schéma est faux… :ane:

Donc bon… quand le skieur a pris de la vitesse, les frottements, qui ont augmenté, compensent exactement la forcé générée par la pente de la piste, donc il n’accélère plus.

Sur ce, je retourne me coucher :paf:

C’est un exercice de seconde, on néglige la fonte de la neige, faut pas déconner non plus :neutre: :paf:

Pour le premier schema…

Fais la somme des forces appliquées sur ton skieur (P + F)
avec F1 ta resultante est vers l’avant (et le bas), avec F2 elle est vers l’arriere et le haut. Si F2 etait la force reelle (pente + frottement), ton skieur remonterai la pente, puisque le mouvement est generé par la resultante de la somme des forces appliquées a un objet.

Ensuite, les frottements dependent de ta vitesse. Tant que tu as une force qui “tire” ton skieur vers l’avant, il accelere. Donc les frottements augmentent (et donc la resultante des forces pente + frottements se redresse) jusqu’a ce que la somme F + P s’annulent. A ce moment la, la somme des forces appliquées a ton skieur est nulle il conserve donc son mouvement (vitesse).

c’est comprehensible? :ane:

+1 c’est ce que j’ai essayé de lui expliquer :neutre:

Bizarre que tu fasses ça en seconde. Normalement c’est le programme de première S. :neutre:

Sur le premier schéma, c’est F et non F2 qui est juste.

Ton explication utilise des termes plus scientifiques :stuck_out_tongue: Ca fait longtemps que j’ai oublié lesquels il faut utiliser :lol:

Ce que tu dis là signifierait que l’exercie est faux, non ?
Selon ce que tu affirmes, plus la vitesse augmente, moins il y a de frottements, donc plus on accélère…
Dans l’exercie amené ici, le skieur accélère de moins en moins vite, alors que selon ce que tu dis il accélererait toujours de plus en plus vite. Bizarre non ? Ca voudrait dire qu’un skieur qui descend ne pourrait jamais entrer en mouvement rectiligne uniforme ?

Ton schéma est archi-faux: tu dois faire apparaitre 3 forces:

  • frottements (vecteur parallele a la piste)
  • Poids (tu l’as bien déssiné)
  • Reaction (vecteur de norme égale au poid, mais perpendiculaire a la piste)

Et la résultante te donne une force qui t’emmene au bout de la piste…

Moi je comprend que dans le cas un le skieur il fait un départ (accélération) et que dans le cas 2 il est se traine comme un surfeur dans un schuss car les frottement (air + ski) sont de telle intensité qu’ils annulent la résultante des forces.