Forum Clubic

Commentaires : YouTube cache le compteur de pouces rouges "je n'aime pas" dans un test

YouTube teste actuellement une nouvelle fonctionnalité, visant à masquer les « dislikes ».

1 J'aime

Déjà que le fais de pouvoir cacher les like/dislike et/ou les commentaires est débile alors là c’est un niveau au-dessus…

Bientôt on pourra tellement plus donner son avis qu’on va se retrouver avec des vidéos illégale. Le cyberharcélement ça va 2 secondes, sur youtube dans la majorité des cas quand quelqu’un se fais « taper dessus » c’est qu’il y a une raison.

On rentre dans un système où la notion de critique disparait, ce qui va nous emmener petit à petit vers une pauvreté et une médiocrité intellectuelle…bientôt on pourra plus donner la fessé à son enfant sous peine d’aller en prison…

3 J'aime

Cachez ce pouce que je ne saurais voir.

8 J'aime

Ce serait domage de pouvoir voter, hein?

Tous ce que vous devez faire c’est aimer tout ce qu’on vous donne et bien la fermer…

C’est une sensure complete… Les Big Tech des USA sont devenu completement fou…

6 J'aime

Mon dieu… non il n’est pas question de censure puisqu’il est toujours possible de disliker, seul le chiffre n’apparait pas c’est tout

Sinon Youtube est une entreprise privée et elle fait ce qu’elle veut

6 J'aime

Il y a toujours moyen de faire du harcèlement… Il suffit qu’un influenceur associe un icône à une insulte et lance sa communauté spammer cet icône sous les vidéos.
Le cas s’est présenté récemment avec les médailles :medal_sports:

A quoi sert de voter si ton vote va directement dans une poubelle .
Si les « créateurs » ne veulent pas de jugement ils peuvent les inactiver ,comme les commentaires.

3 J'aime

Le cyberharcèlement n’est pas tant dans les dislike que la violence des commentaires et leur nombre. C’est là-dessus qu’il faut agir.
@BBlake
Ne pas sous-estimer le cyberharcèlement sur Youtube. Envers les femmes et surtout celles qui prennent position, il peut être très violent.

2 J'aime

Le vote ne va pas à la poubelle le créateur sait combien de dislike il a reçu, c’est écrit dans l’article de Clubic

1 J'aime

Oh que oui même très violent !

Google est en pratique une gigantesque plateforme utilisée par des milliards de personnes tous les jours. Sa puissance politique rivalise avec des pays entier.

On s’approche du système moyenâgeux féodale là (où certains propriétaires privés de terre avait une puissance comparable au roi.)

Il serait peut-être temps qu’on change la définition d’une entreprise « privée ».

1 J'aime

Ou ne plus employer le terme d’entreprise. Corporation privée ou méga corporation privée. Mégaloporation :joy: (ça fait monstre préhistorique je trouve).

1 J'aime

Ah oui, comment ? très concrètement

le problème avec les commentaires se sont les gens avec des « problèmes » une chaîne est obligé de contrôler et de supprimer les commentaires « déviant » c’est une bonne chose de supprimer le dislike, tu n’aimes pas , tu ne regardes pas c’est simple

C’est marrant. Quand Google relaie les titres des articles des journaux sans les rémunérer et se fait du fric avec, c’est un abus de position dominante. Ça n’est pas une simple entreprise lambda qui fait ça. Et donc, il faut tout mettre en œuvre pour la sanctionner et l’obliger à changer sa façon de faire.

Quand Amazon, ou Google ou autre Gafa, fait de l’optimisation fiscale, ça n’est pas normal, même si c’est parfaitement légal. Il faut modifier la loi pour l’obliger à payer.

Mais si Google fait de la censure d’opinions politique ou scientifiques, etc…, chose gravissime en démocratie, là, tout d’un coup, c’est une simple entreprise privée lambda qui fait ce qu’elle veut. On ne peut rien faire contre elle. Totalement oublié la notion de monopole ou semi-monopole, du poids mondiale de l’entreprise, etc…

Et bien sûr, quand on parle d’opinions, ce sont celles qui ne plaisent pas à la bien pensance. Parce que si Google censurait les homo, ou le discours féministe ou démocratique ou écolo, etc…, là, on peut être sûr que l’entreprise s’excuserait dans la journée et ne recommencerait plus. Et si elle ne le faisait pas, elle serait sanctionnée par tous les états occidentaux dans la semaine. Et on verrait qu’elle n’est absolument pas protégée par son statut d’entreprise privée. Et au cas très improbable où elle le serait, une nouvelle loi serait pondue dans le mois pour qu’elle ne le soit plus.

Donc, l’histoire que sont statut d’entreprise privée la protège des lois contre la censure, c’est du bidon complet. C’est une explication bien pratique pour justifier une délégation de la censure d’état à des entreprises privées.

5 J'aime

+1.
Il y en a qui s’amusent à jouer les « pourfendeurs d’offensés » en jouant sur les mots pour se croire supérieur par esprit de contradiction, ou alors il faudrait y voir un troll…
Cela dit, je crois qu’il y a eu une news où j’avais dit que de toute façon YouTube disparaîtra à un moment où un autre, où la censure ou « c’est leur technologie et c’est une entreprise ils font ce qu’ils veulent » (au choix) finiront par achever leurs utilisateurs. Les gens sont lassés, et les premiers sont les youtubeurs eux-même qui voient souvent leurs vidéos démonétisées (quand elles ne sont pas supprimées) pour un oui ou pour un non.

1 J'aime

Vous imaginez si ici sur Clubic il y avait un autre bouton à côté du cœur pour dire qu’on n’aime pas le commentaire ou qu’on n’est pas d’accord ?

En effet, mais quand c’est YouTube qui propose de masquer les « votes » négatifs (avec des guillemets hein) et bien, comme c’est bizarre, là c’est pas bien.

On voit tout de suite selon les commentaires ici qui passe son temps à disliker les vidéos sur YouTube parce qu’ils sont mal dans leur peau ou juste des trolls.

Beaucoup se contenteraient de cliquer dessus plutôt qu’écrire une réponse…exactement comme quand ils likent un commentaire sans en faire eux-mêmes, en fait. neutre

Le propriétaire d’une chaîne peut soit désactiver tous les commentaires s’il le souhaite, quelles que soient ses raisons (Ce n’est pas YouTube qui décide sauf pour ses propres chaînes) ou bien éditer un filtre avec des mots précis qu’il ne souhaite pas voir apparaître dans les commentaires, et chaque commentaire contenant ces mots sera bloqué et uniquement visible par le proprio de la chaîne ou un modérateur désigné afin de décider quoi en faire: le rendre visible ou le supprimer. J’ajoute que pour les commentaires incitant à la haine ou au racisme par exemple, ils sont automatiquement supprimés par YouTube sans intervention du créateur de contenus.