Forum Clubic

Commentaires : Wing Commander I, II et III : quand jeu d'action et PC faisaient déjà bon ménage

Alors que les adolescents du monde entier rêvent de prendre place dans un X-Wing pour affronter les TIE Fighters, ce n’est pas l’univers Star Wars qui donne ses lettres de noblesse au dogfight spatial, mais un titre sorti de nulle part imaginé par un développeur principalement connu pour ses jeux de rôle. Ce développeur c’est Chris Roberts et le titre en question n’est autre que Wing Commander.

2 J'aime

C’est et pas s’est : « s’est soit pour se … »

2 J'aime

La saga a été une vrai révolution à l’époque et justifie pleinement le succès actuel en terme de support de Star Citizen et son alter ego solo ala Wing Commander: Squadron 42.
J’ai passé des centaines d’heures dans l’Alpha de SC, faisant de mes 40€ initiaux de backer l’un de mes meilleurs retour sur investissement de ma bibliothèque de jeux, bien loin des polémiques de vaisseaux à plusieurs centaines d’Euros que l’on peut d’ailleurs débloqué en jeu sans dépenser un centime supplémentaire.

Quant aux « retards » évoqués, toutes les productions récentes montrent bien une chose: la qualité prend du temps, livré un jeu non finalisé est une terrible erreur alors que l’alpha ne cesse de s’améliorer à chaque trimestre.

1 J'aime

J’ai découvert Wing Commander par le 4 sur la Playstation de mon voisin, et j’ai réussi à le terminer alors qu’il ne me la prêtait que le week-end! Je ne jouais qu’à ça…

Une vraie claque à l’époque. Je l’ai sur Origin, ainsi que le III, mais j’ai eu du mal à les faire tourner correctement, et à faire reconnaître mon pad, alors j’ai abandonné. Il faudrait que je me repenche dessus.

Le vrai héritage de Wing Commander, c’était StarLancer qui, après la déception de ne pas avoir de vrais acteurs dans les scènes cinématiques, se révèle être terriblement passionnant.
Il faudrait que je me le relance, tiens… après avoir réglé mes problèmes avec Wing Commander III et IV. :yum:

Merci bcp ; s’est corrigé ;p

2 J'aime

C’est sûr, enfin faut quand même dire que ca fait 8 ans, et qu’on est toujours bien loin de voir le bout.
Que Squadron 42 qui devait être en alpha en 2020, et qui dans la nouvelle roadmap n’a même plus aucune date, et qu’il n’y a même aucun chapitre de terminé.
Qu’après tout ce temps on toujours un seul système stellaire, et que les technologies (qui a mon sens aurait du être les premières développées) permettant d’avoir plus de 50 joueurs.

Pour moi le vrai problème c’est qu’il n’a pas vraiment de limite tant qu’il y a de l’argent qui rentre le développement continue et il n’y a pas d’obligation de vraiment prioriser les développements et de tenir une date. Ce qui est le plus gros risque du projet qu’un jour l’argent cesse de rentrer et que tout reste en plan.

2 J'aime

Ben pourquoi ne pas traiter jusqu’à Prophecy ? C’était très bien !

Ah je viens de me souvenir pourquoi je n’ai pas installé WC III & IV sur Origin: ils ne sont qu’en anglais!
J’ai la version boîte du III (collector! Même si un peu abîmée), mais ça y est, j’ai déjà perdu le courage de bidouiller pour le faire marcher. :upside_down_face:

Je ferai peut-être un autre papier sur les suites et sur les spin-off :slight_smile:
Là je voulais insister sur les débuts de la franchise et même WC3, je n’en parle pas tant que ça.

1 J'aime

Réaction normale mais le fait est que que le projet arrive dans sa dernière ligne droite avec les deux dernières technologies implémentées cette année (Icache et server meshing) permettant d’ajouter les autres gameplay et d’augmenter le nombre de joueurs par instance.

Cela fait des années que nous entendons que SI il n’y a plus de support le projet s’arrête. Sauf que ce n’est pas moins de support que nous voyons tous les ans mais bien plus, ce qui est normal vu que le jeu progresse et n’a pas d’équivalent même en alpha.
Cela d’ailleurs n’empêche pas de jouer en parallèle à d’autres jeux d’espaces comme NMS ou ED, puisqu’ils offrent d’autres forme d’approches du jeu spatial.

Et dire que j’ai toujours dans un coin d’un de mes placards, le logiciel PC d’époque sur support 5 1/4 avec son extension pour la partie sonore vocale. Pour y avoir passé un certain temps accroché à l’écran de mon 486 DX Modulux, l’écran 15p Yiama et la Konyx, je trouvais ça assez génial.

1 J'aime

salut, y aurait quoi à tester dans le genre qui est sorti dernièrement ?

Wing Commander III je me souvient c’était mon premier jeu sur mon nouveau Pentium 90, je l’avais payé 11 000 fr, quasi 2000€ il y a presque 30 ans de cela.
Voir Mark Hamil sur PC c’était la preuve que les jeux allaient commencer à rivaliser avec Hollywood.

1 J'aime

WCIII je crois qu’il était aussi en Francais en « 90 », je ne pense pas que j’y jouait en sous titré car mon anglais était pas très bon à cette époque.

@jwchretien: oui je suis sûr qu’il est en français, car quand j’ai trouvé la version boîte il y a quelques années, j’ai réussi à lancer les cinématiques, et c’était bien doublé en français.

@c_planet: malheureusement pas grand chose depuis bien des années, hormis Star Citizen.
Pour du combat spatial, tu peux récupérer gratuitement Star Wars Battlefront II sur l’EGS jusqu’à jeudi, mais ce n’est rien d’autre que du multi à peine scénarisé.

Récemment, il y a eu Star Wars Squadrons, mais le côté mise en scène n’est pas du même acabit :slight_smile:
Un peu plus ancien, j’avais bien aimé Rebel Galaxy Outlaw.

Et oui, que de souvenirs !

Descent: FreeSpace - The Great War (98)

pas trop d’accord sur la rejouabilité …remettre la main sur WC3 ou WC4 est un veritable plaisir…justement parcequ’enfin il y avait la convergence jeu/cinema .( tout comme phantasmagoria 1 et 2 , gabriel knight 2 etc…).un palier de franchi.
Et surtout ca rendait l’experience bien plus epique que dans les 2 precedent opus.

1 J'aime

Pour moi il s’agit tout simplement des meilleurs jeux auxquels j’ai pu joué sur PC (WC III, IV, Prophecy).
Le fait d’avoir des vidéos filmés entre les scènes d’actions donnait un côté immersif énorme. On pouvait en plus choisir différentes issues donnant l’impression de faire partie de l’histoire. A la différence des jeux actuels on était relativement bien guidés ce qui évitait de passer des heures innombrables dans des quêtes annexes inutiles (merci ME Andromeda), d’avoir l’impression de se perdre. Là, on était tjrs au cœur de l’action et le plaisir était omniprésent jusqu’au bout.
Seul la série des Mass Effect (I,II,III) m’a redonné cette envie (mention aussi pour SW Fallen order). J’espère de tout cœur que Chris Roberts saura refaire la même chose avec Squadron 42 et ne se perdra pas à faire un jeu où il faut y passer sa vie pour avoir l’impression de le finir et ne pas se sentir frustré, où en faire tjrs plus rime aussi avec faire moins bien, moins jouissif tout simplement.