Commentaires : Windows 10/11 : Microsoft veut vraiment que vous arrêtiez d'utiliser un compte local

Non. Windows permet de définir un mode d’authentification différent du mot de passe du compte Microsoft. Ça peut être (liste non exhaustive, il y a peut-être d’autres possibilités) : un code PIN, le visage (en IR, donc pas trompable avec une simple photo), une empreinte digitale, un mot de passe, une clé de sécurité USB, une carte à puce…

2 « J'aime »

Quelles sont les raisons de cette volonté d’imposer le compte microsoft? C’est probablement pour capter l’utilisateur dans un écosysteme : vous écrivez des documents? du code? vous jouez? lisez des journaux? A chacun de ces instants, vous pouvez le faire sur un service Microsoft. Et là, non seulement vous serez moins enclins à aller ailleurs, mais aussi tout ce que vous faites pourra être valorisé, pour votre profil pub ou pour former les IA.
Tant que je peux l’éviter, je l’éviterai.

6 « J'aime »

Debian, oui, bien que Distrotruc le met pas premier.

Je suis inscris sur deux forum, celui ci est celui où je prend le moins de sérieux alors que toi c’est tout le contraire, je retiens.

Fedora est une version pour tout public de Red Hat si l’historique que j’ai est bon. C’est juste pour ça. Je sais pas si la maison mère y regarde de temps en temps.

Mais bon, les devs ont toujours besoin d’un truc exotique sur le côté pour répondre aux exigences client.

C’est la licence qui limite.

P.S. : Je viens de remplacer durablement mon système audio. Maintenant je dois augmenté le volume à fond de mon lecteur audio et à moitié du volume pour espérer avoir « ma dose » sans pour ainsi dire que les voisins entendent. Avant le lecteur audio (iPod) était au 1/4 et le système audio (Creative Labs T3150W) au 1/4 aussi, plus silencieux et une son détonant et détaillée. Je t’assure que c’était mieux avant sans artifice. Snifer le signal Bluetooth à l’oscilloscope c’est pour obtenir une certification. Certains la méritait alors que d’autre non, exemple de certif : THX, DTS etc… Ils sont cool les vieux trucs oubliés ? :wink:

1 « J'aime »

C’est pour imposer un abonnement locatif… Mais sur mon Windows 11 pro j’ai un compte local. Jamais cette m…de compte online Microsoft

2 « J'aime »

Pas nécessairement :
Il y a besoin de taper le mdp de son compte Microsoft une fois pour se connecter et on peut ensuite créer un code pin (ou une empreinte par exemple) pour se connecter en PC, sans changer le mdp du compte MS en lui-même.

3 « J'aime »

Quelles contraintes ? Le fait d’être libre ?

1 « J'aime »

Le fait d’être libre n’est en rien une contrainte, mais plutot le fait d’être difficilement utilisable car très peut compatible avec un très grand nombre de logiciels et périphériques

2 « J'aime »

Dis moi en privé sur quel autre forum tu interviens … là je vois pas. :unamused:

T’as bon … Mais la gestion trop légère des dépendances de paquets et la diversité des dépôts incompatibles entre eux fait de tout ça une sorte de cocktail instable qui ne demande qu’à péter au nez de l’utilisateur « trop enthousiaste » … ou du bourrin du copie/colle internet.

2 « J'aime »

Perso, ça fait longtemps que j’utilise Linux et ce n’est pas la politique de Microsoft avec ses comptes Cloud qui me fera changer d’avis.

1 « J'aime »

Dis moi en privé sur quel autre forum tu interviens … là je vois pas.

C’est pas important.

T’as bon …

Ouf

J’ai bien aimé utiliser Deepin.
Arch Linux a une bonne réputation.

1 « J'aime »

Il existe une version open source de Windows en développement continu depuis plusieurs années : c’est Wine / PlayOnLinux mais pas fait par un milliardaire …

2 « J'aime »

Les pros utilisent déjà des comptes LDAP en Microsoft 365 et Office 365.
Ce ne sont pas des comptes locaux.

2 « J'aime »

Oui mais …

En fait, les responsables financiers ont fait le choix d’utiliser le modèle de SI Microsoft parce qu’il y a un support payant, des produits à licence et des abonnements. En plus, pas besoin de former les utilisateurs puisque tout est intuitif (sauf pour les certifs Azure, parce qu’il faut bien que MS récupère ses sous suite à la construction des datacenter).

1 « J'aime »

Ca ne peut pas remplacer totalement Windows. Il y a plein de discussions qui expliquent les limitations.

2 « J'aime »

Mais vers quoi les pros pourront-ils alors se tourner ? Ubuntu ? MacOS ?

Le monopole c’est principalement sur la suite Office pour la compatibilité complète des documents, mais pas sur les OS. Dans mon entreprise les Windows et MacOS cohabitent très bien.

2 « J'aime »

La configuration de windows 11 est trés fastidieuse,il faut chercher souvent sur google.
Je suis un vieux papy Michu qui n’a plus envie de passer 1 heure a décocher 3 cases.

1 « J'aime »

Vers 2000 ayant utilisé wine et playonlinux ,il faut passer beaucoup de temps les mains dans le camboui… :rofl:,sans compter la lecture des heures de doc sur winehq.

1 « J'aime »

Et surtout c’est simple. Tout fonctionne parfaitement et inter opérable dans le monde entier

2 « J'aime »

En théorie … seulement en théorie.

Quand tu as des clients qui demandent des trucs bien custom, ben, tu obtiens un truc pas forcément interopérable ; même si ça sort de l’atelier de l’éditeur mondial-que-tout-le-monde-fait-confiance.

1 « J'aime »

Euh si t’as un exemple je prends parceque franchement là je ne vois pas du tout.
Ou boulot on utilise aussi bien la suite office standard que Teams, PowerBi, et des applications « custom » avec PowerAutomate / PowerApps et franchement tout est connecté à Sharepoint via Teams, One Drive ou directement depuis une simple page web et on fait tout avec çà.
Sans même parler des tonnes de logiciels Microsoft qui vont avec tout çà. Authentificator, Workflow, Azure, InPrivate, Yammer, Viva Engage, Office Lens…
Qu’est ce qui peux être suffisamment custom pour ne pas fonctionner ?

1 « J'aime »