Forum Clubic

Commentaires : Une nouvelle grappe de satellites Starlink va être mise en orbite cette nuit

Pour sa première mission de 2020, l’entreprise vise l’orbite basse avec 60 nouveaux satellites Starlink. Un vol qui devrait être suivi d’une multitude de lancements identiques tout au long de l’année.

1 J'aime

20 lancement Starlink en 2020 !!! ça me semble etre un planning ultra optimiste, et meme hors d’atteinte à moins d’augmenter drastiquement la cadence.
En 2020, spaceX a au moins 11 vols commerciaux civiles et militaires à réaliser, 3 vols Dragon pour le contrat COTS, 1 vol d’essai de Dragon Crew In flight Abort Test, et 1 (voire meme 2) vol habité de Dragon Crew.
Bref au total, cela ferait 16 vols + 20 vols Starlink, soit un total de 36 lancements, soit 3 lancements par mois. Or pour le moment SpaceX a réalisé une cadence de tir de 13 vols en 2019, soit 1 lancement par mois. Il va falloir mettre le turbo.
Bon clairement une telle cadence est trop complexe à tenir, sans oublier les retards liés à la météo ou problèmes techniques. Meme avec 3 sites ça ne le fera pas.

Pourvu que ça ne le fasse pas !

1 J'aime

Je doute que SpaceX arrive à tout faire rentrer dans le calendrier, moi aussi… Mais il faut se souvenir qu’en 2018 l’entreprise a réussi 21 lancements, et qu’elle est de plus en plus performante avec des étages réutilisés (2 vols par booster en 2018, 4 sans problème pour les Starlink à présent). Donc pour peu que les bonnes conditions soient réunies côté satellites (production ok pour les Starlink comme les commerciaux) et lanceurs il y a moyen de viser au-delà des 25.

oui la cadance de 18 (2019) est facilement dépassable, mais n’oublions pas les Dragons Crew vont les occuper pas mal cette année, les pas de tir risque d’etre occupé. Et puis avec un timing aussi serré la météo est cruciale, un report de quelques jours et c’est tout qui décale.
Et puis réutiliser c’est bien mais il faut bien répartir. A ce jour il y a 9 core Block5 (à priori un seul sera produit en 2020) à répartir sur 2 sites, celui du vol Dragon in flight test sera sacrifié, donc il faut bien gérer la cadence de remise en état s’il veut monter le rythme. La cadence va etre infernale et cela se fait souvent au détriment de la qualité, et dans le spatial ça se paie cher.

Plus d’un étage « Block 5 » sera produit cette année :wink: Il en faut pour le contrat Crew Dragon mais aussi à priori pour les lancements GPS III.

1 J'aime

« La cadence va etre infernale et cela se fait souvent au détriment de la qualité »
De ton point de vue tout à fait subjectif et défaitiste.

C’est sûr que si c’était toi, tu trouverais ça dément, mais SpaceX eux ont le savoir-faire et les moyens de leurs ambitions. Ce ne sont pas des ronds de cuir assis sur leur $teak.

Depuis le temps tu devrais aussi savoir que leurs cibles sont toujours très ambitieuses, et que mêmes si SpaceX ne les atteint pas toujours, ça les motive en grand à se dépasser continuellement, à se passionner avec Musk et Shotwell pour prendre la tête de la course à l’espace.
Qu’y a-t-il de plus exaltant en se réveillant le matin de savoir qu’on est en train de changer le monde pour le mieux!?

Hummm… et si… par le plus grand des hasards… toute l’expérience accumulée ces derniers temps et le nombre croissant de réutilisation des boosters leur avaient permis de récupérer « quelques » données sur la fiabilité de leur engin ? Ce serait pas de l’ordre du possible :thinking::speak_no_evil:
Des retards il y en aura certainement (pas pire que SLS) mais insinuer qu’ils vont torcher uniquement pour aller plus vite, loule

Starship pas en 2021, t’as des sources internes ?

1 J'aime

Sérieux, y a encore des gens qui croient que le starship volera (avec des sat) en 2021 ? lol

(j’ai screen on sait jamais mouhahaha)

1 J'aime

ensuite il offrira internet gratos ? comme dans kingsman ?

C’est une question de point de vue…

5 J'aime

Ce sont les paroles de Musk, interrogé sur Tesla et sa motivation.
C’est aussi ce que je pense de sa motivation profonde de donner une deuxième chance à la race humaine sur Mars au cas où se ferait péter notre collective tronche, ce qui est bien possible avec la décadence politique continuelle et la voracité industrielle…

Et puis juste pouvoir accéder à Internet de n’importe où, c’est pas vilain non plus.

tha va il a pas de theveu sur la langue :slight_smile:

Blague à part le but c’est de développer un business !

1 J'aime

« la race humaine »…l’espèce humaine ?

On peut bousiller la terre autant qu’on veut, elle sera toujours plus habitable que Mars. Vouloir transformer mars pour la rendre habitable serait une catastrophe écologique pour celle-ci. Pourquoi vouloir bousiller une autre planète ? Et s’il a la technologie pour la rendre habitable, vaut mieux garder cette techno pour rendre la terrer habitable de nouveau, ça sera plus utile et ça évitera le voyage (et donc une autre catastrophe écologique).
« et la voracité industrielle… » <- comme envoyer des milliers de satellites polluer l’espace ? (en plus d’une tesla)

« Et puis juste pouvoir accéder à Internet de n’importe où, c’est pas vilain non plus. »
La noblesse d’un but n’excuse jamais l’infamie des moyens (et ça marche aussi pour la colonisation de Mars).

3 J'aime

… est souvent un prétexte. Pas tout le temps mais souvent.

De plus, pouvoir accéder à internet de n’importe où est-ce que cela veut dire internet pour tous ou que les privilégiés que nous sommes pourront accéder au net lors de leurs vacances lointaines? Et il faudrait aussi savoir pour quelles raisons ils veulent cet internet partout/pour tous.

L’espace devient une vraie poubelle …

1 J'aime

C’est (au moins officiellement) à terme Internet pour tous
Si c’est vraiment le cas (seul l’avenir le diral, de quel droit peut-on refuser cela ?

Ne serait-ce que pour avoir le droit de regarder le ciel nocturne sans avoir un satellite à passer toute les secondes ?

1 J'aime

Donc toi quo bénéficie d’internet et des avantages qui vont avev tu te donnes le droit de refuser la même chose à ceux qui n’y ont pas accès sous prétexte que tu veux regarder les étoiles ?

C’est d’un égoïsme…