Commentaires : Une nouvelle étude incrimine de nouveau les émissions de CO2 des véhicules hybrides rechargeables

De nombreuses études démontrent que les véhicules hybrides rechargeables sont loin d’être aussi écologiques que les constructeurs le prétendent. L’une d’elle pointe un écart entre les spécifications et la réalité du terrain pouvant atteindre 407 %.

Peu de temps après, ils comprendront aussi qu’il n’est pas tenable avec le programme nucléaire en vigueur que tant de foyers aient un véhicule électrique et tenteront de nous dissuader purement d’acheter un véhicule électrique… On arrive dans une impasse qui était pourtant prévisible

5 « J'aime »

Les PHEV sont une solution intermédiaire tant que les full VE ne permettront pas une autonomie et un temps de recharge décent.
Ça permet de rouler en électrique dans les zones réservées à certaines vignettes et de parquer gratuitement sur les places réservées.
C’est sûr que pour faire de la route, il vaut mieux un véhicule à moteur essence (oui, dans certains pays, l’essence est nettement moins cher que le gas-oil) ou diesel.
Le problème des PHEV est que les constructeurs ne donnent aucune indication de la consommation en mode thermique pur. Ça dissuaderait peut-être certains clients de savoir que le modèle hybride consomme 2 ou 3 l de plus que le même modèle non hybride.
Le test dans Autobild n’est pas probant car ils font une analyse sur une grande distance sans recharge intermédiaire. D’ou des pourcentages 4 fois plus élevés que les données constructeurs (ou WLTP).
Oui, les chiffres de cette norme sont totalement abusifs mais il aurait été plus intéressant de comparer les PHEV aux modèles thermiques équivalents.

3 « J'aime »

Un bon point! Une autre donnée qui risque de poser problème à court terme est l’infrastructure électrique. Renseignements pris au service adéquat de ma ville, seuls quelques wallbox pourraient être installées dans ma rue d’environ 50 habitations, le réseau électrique ne supporterait pas que la totalité en soit équipée, certaines wallbox nécessitent 22Kw en plus de la puissance nominale distribuée, qui oscille entre 9 et 12KW pour une habitation standard

1 « J'aime »

Les PHEV sont juste une astuce technique pour les constructeurs auto pour éviter les amendes de l’UE.

6 « J'aime »

Si on pouvait récupérer tout l’argent dépensé dans la recherche réchauffiste co2 depuis la création du Giec, on aurait un fameux budget à consacrer à la vraie écologie.

3 « J'aime »

Mais qui croit que l’on peut consommer 3 litres avec de tels monstres ?

Un PHEV rajoute grossi-modo 200 kg au véhicule. Donc, sur des petites distances du quotidien, ils émettent beaucoup moins de CO2 (s’ils sont rechargés toutes les nuits) mais émettent un peu plus de CO2 sur les longs trajets.

Donc tout est question de profil d’usage et quitte à être iconoclaste, pour les longs trajets avec de gros véhicule, les Diesel font encore sens.

Et évidemment, un break de taille moyenne PHEV (Megane eTech par exemple) aura toujours un rapport habitabilité / pollution très supérieur à du non sens automobile avec ces SUV ‘pachydermes’ (2,5 tonnes et plus de 5 mètres pour transporter 5 personnes… au mieux).

5 « J'aime »

Un véhicule électrique peut être une bonne solution. l faut ne pas vendre son vieux mazout et l’utiliser que quand on fait de looongs trajets. Pour 98% des français, c’est à dire en rare vacances et weekend.

Le garer sera par contre plus délicat.

Parce que le diesel c’est mieux peut être ?
Le but pour l’instant c’est de promouvoir l’électrique et autre énergie alternative pas de remplacer la totalité du parc auto. Le temps que l’infrastructure suive la technologie aura évoluée. Le 100% du parc auto en électrique ça ne sera éventuellement possible que dans plusieurs dizaines d’années…:face_with_raised_eyebrow: Si tant est que ça arrive.

La tendance qu’on voit se dessiner depuis déjà très longtemps, c’est qu’un véhicule qu’on vous vends aujourd’hui comme étant « écologique » sera décrié, voir interdit dans quelques années quand des études affirmeront qu’il n’était pas si écologique que ça.

Pour ceux qui en doutent, regardez ces fameux diesels que l’on décrie et que l’on interdit aujourd’hui. Certains portent encore la « pastille verte » sur leur pare brise.

Le monde capitaliste à flairé le bon filon de cette économie soit disant verte pour accélérer l’obsolescence programmée en instillant progressivement dans les esprit que tout objet qui ne viens pas de sortir de l’usine serait nuisible.

Et par la même de décomplexer ceux qui vont remplacer leurs biens souvent, voir beaucoup trop souvent. Le système commercial veut manifestement donner l’impression que consommer plus serait faire un geste pour la planète.

1 « J'aime »

Il y a quelques jours, j’ai vu la brochure du nouveau RAV4 hybride rechargeable qui est vendu à partir de ce mois, dans les spec. il est indiqué … 1L/100 seulement, j’ai beaucoup de mal à croire ça

Bah en l’occurrence l’équivalent en diesel de ces hybrides doit moins émettre de CO2 ^^ tout en consommant beaucoup moins, et coûter moins cher

1 « J'aime »

J’ai utilisé une Captur E-tech pendant 2 semaines ou j’ai fait 600km. Conso: 3L (à cause d’un trajet de 120km), soit environ 0.5l/100, sinon le moteur thermique ne s’est pas déclenché (45km/j en ville et peri-urbain + un peu de balade le WE)…
Ca doit être tout à fait possible dans certains cas particuliers.

2 « J'aime »

On vous a surement mal renseigné. Beaucoup de personnes n’a pas besoin de wallbox de plus de 7kW.
La majorité des usages journaliers peut se faire avec une simple prise electrique (2-3kW)

2 « J'aime »

J’ai un Outlander phev. Je consomme à l’année tout usage confondu 4 litre au 100 km. Où est l’arnaque ?

2 « J'aime »

Possédant une Honda Jazz hybride non rechargeable, je pense que pour le moment, ce type de véhicule est un bon compromis en attendant mieux.

C’est une voiture qui ne consomme pas grand chose en ville (moins de 4 l / 100, largement) , correcte en périurbain + ville (4,2 l en été, 4,6 en hiver) , mais pas plus qu’une thermique équivalente sur route à 110 (5,5 à 6 l).

Une bonne citadine donc.

En cycle WLTP peut être. Sur l’autoroute, sûrement pas. D’où le pb mentionné par l’article.

L’écologie des véhicules hybrides rechargeables est surtout fonction de l’usage, il n’est pas mauvais ou bon en soi. Je fais 40 bornes par jour et un long trajet 1 fois toutes les 3 semaines environ. Avec une hybride rechargeable, je polluerais beaucoup beaucoup moins qu’avec mon mazout dans ces conditions (bon, pas avec un gros monstre comme ceux là, je n’en ai ni l’usage ni l’envie).

2 « J'aime »

Surtout pour la RAV4, si tant est qu’elle a la motorisation série-parallèle comme la « Synergy Drive » de Toyota, et non pas la débile parallèle seulement qu’on vous refile souvent en Europe, et qui consomme pire qu’une thermique une fois la batterie épuisée.

De toute façon, comme il est écrit dans l’article, ce genre de voiture n’est construit que pour contourner les impôts…
Sur une voiture à 80000€, le surcoût du phev est quasiment négligeable .
La seule motorisation véritablement rationnelle sur ce genre de tank au long cours, c’est le diesel. ( quoique , un Cayenne coupé avec un v8 essence, je ne cracherais pas dessus :wink:)