Forum Clubic

Commentaires : Une IA pour comprendre pourquoi les fermes solaires tuent des milliers d'oiseaux chaque année (page 5)

Oui il y a toujours eu de l’effet de serre, même avant l’homme mais l’homme en rajoutant du CO2 et autres gaz augmente cet effet très rapidement, donc le CO2 fait partie des polluants. ce n’est pas parce qu’on peut le respirer que ce n’est pas un polluant. Il modifie l’environnement.

1 J'aime

Attention, j’ai jamais dit que les chiens étaient responsable de disparition d’animaux, juste que leur effet sur la nature est néfaste/négatif, et c’est normal car beaucoup moins de chiens sortent comparé au nombre de chats, car les chiens errant deviennent très vite très problématique, jusqu’à attaqué à vue les gens dans beaucoup de cas.
Les chats eux chassent beaucoup d’animaux diverse, et ils ont également un coté nocif, mais le coté positif qu’ils ont en contrôlant des population largement plus nocive envers les autres espèce qu’eux même rend leur présence vitale, mais c’est vrais qu’il sont responsable de la mise en dangers (voir de possible disparition) d’autre espèces.


Pour le CO2, les tendances vont changer, disons que si l’argent n’était plus un facteur limitant, ça ferrait très longtemps que le problème serrait régler, mais même sans ça, le futur c’est clairement de non pas éviter de polluer, mais au contraire d’extraire le carbone du CO2 et de l’utiliser pour des matériaux tel que nanotube de carbone, graphène, graphite en général et cristaux industriel, ce genre de matériaux (surtout les deux premiers) va à terme, en remplacé énormément d’autre, fibre textiles, plastiques, métaux, verre, matériaux de construction, etc.

Le CO2 relâché en masse est l’un des plus gros problème qui cause justement ces extinction de masse, et pas que par les hausse de températures que ça produit qui elles aussi ont un énorme role.
Et l’effet domino et boule de neige fait que les perturbations s’empire de plus en plus avec le temps, le mal est fait, c’est vrais, mais un retour en arrière est totalement possible.
Si on arrêtez d’être bêtement limité avec l’argent et qu’on étaient uniquement limité par nos ressources, en moins d’une année on pourrait facilement réaliser ça, bien-sûr ça serrait une mauvaise idée de le faire si vite, mais c’est totalement possible.

C’est pas le CO2 qui pose problème.
Le CO2 est neutre, non classé comme polluant et même nécessaire à la vie.

Mais Le CO2 c’est comme le pastis.
Noyé dans un verre d’eau ça n’a pas de goût, Pur tu rentre chez toi à 4 pattes.

Il lui manque la mention « à consommer avec modération »

Aujourd’hui les taux de CO2 dans l’atmosphère atteignent des niveaux jamais atteints en 800000 ans.
On ne sait pas les effets sur le vivant et donc sur nous et notre possibilité de survie.

Parce que la planète le taux de CO2 elle s’en moque.
La biosphère va souffrir mais elle va s’adapter.
L’espèce Humaine par contre, à cette allure c’est l’extinction assurée.

On peut nier que l’activité humaine en soit la cause (a voir les réactions de certains) mais les faits sont la.

Donc va peut-être falloir arrêter les débats stériles et se sortir les doigts du fondement.

Ok mais il n’y a pas que l’homme qui va disparaitre. La vitesse du changement est telle que beaucoup d’espèces ne peuvent s’adapter. Cela chamboule toute la chaine alimentaire.

Ma réponse :

D’autre part…

Aucun rapport.

Donc arrêtons de respirer, car la respiration, notamment humaine, participe à l’augmentation du CO2.

Empêchons aussi les vaches de péter en leur bouchant le trou de balle car elles dégagent du méthane qui est un gaz à effet de serre pire que le CO2.

Enfin, je rappelle que l’oxygène à partir d’une certaine concentration modifie aussi l’environnement, ça n’en fait pas un polluant pour autant.

C’est pourquoi il ne sert à rien d’inventer des technologies supposées avoir un impact carbone limité voire nul si certains pays s’en foutent royalement en rasant tous les arbres, notamment ceux de la forêt amazonienne. Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle le poumon de la planète, car comme chacun le sait, la photosynthèse absorbe le CO2 et libère de l’oxygène.

Ce que je veux dire, c’est que si chaque pays fait sa petite cuisine dans son coin en veillant bien à ses intérêts économiques, ça ne marchera pas. On le voit bien avec la gestion mondiale du coronavirus.

Ben avec la pollution ou l’empreinte carbone, c’est la même chose, sans actions concertées au niveau planétaire, aucune chance d’inverser la courbe.

1 J'aime

Exactement, et comme je l’ai dit, le futur est clairement tout carbone, on pourrait non seulement filtrer le CO2 de l’atmosphère, carboniser les déchets et en plus c’est entièrement recyclable par les même méthodes que pour la construction, comme la méthode de création du graphène à l’arc, et ça remplacerais énormément de matériaux, incluant le bois, donc on aurais des matériaux extrêmes en étant entièrement écologique avec littéralement un bilan carbone neutre.

Le problème ça reste encore et toujours l’argent.
Et oui, il faut que tout le monde s’y mette, même si une nation avais la capacité de compenser les émissions de toutes les autres, il faudrait pas que ça ce passe ainsi car ça serrait une excuse pour ne rien faire de mieux, voir polluer encore plus.

effectivement le méthane libéré par les activités avec les bovins est aussi un problème.
Et pour le CO2, cela dépend de ta définition de polluant. Il faut juste arrêter de jouer sur les mots:

Ce n’est pas une histoire de jouer sur les mots, car comme le dit très bien l’article que tu viens de citer, c’est une question de l’interpréter comme tel, selon qu’il est utile ou non aux intérêts de l’humanité, mais d’un point de vue strictement scientifique, c’est juste un gaz, point.