Forum Clubic

Commentaires : Un nouveau pas vers une vraie compatibilité de Linux avec les Apple Silicon M1

Pouvant déjà fonctionner grâce à des solutions de virtualisation comme ACVM ou Parralels Desktop, Linux a déjà pu fricoter avec les derniers processeurs pour Mac
d’Apple mais le projet qui sert de base à Ubuntu et Debian pourrait bientôt tourner nativement sur les puces Apple Silicon.

1 J'aime

« …Croisons-les doigts pour qu’Hector Martin et Asahi Linux parviennent à proposer une expérience Linux native sur les nouvelles machines d’Apple… »

Remarque intéressante. Je sais que tous les goûts sont dans la nature :slight_smile: , mais quel serait l’intérêt d’acheter un Mac pour y mettre Linux dessus ? Je suis moi-même possesseur d’un iMac et d’un MacBook, et c’est pour bénéficier de l’intégration globale d’Apple. Hormi le challenge technique, quel serait l’intérêt d’avoir un Linux qui tourne nativement sur du matériel Apple ?

Pour ma part j’en vois un seul, c’est d’avoir du dual boot (si c’est possible) pour ceux qui pour le travail ne peuvent se passer de Linux.

2 J'aime

Je ne suis pas du tout intéressé par MacOs et l’écosystème Apple. Mais un portable assez puissant et ne consommant pas grand chose est un concept attirant, et mes machines tournent toutes sous Linux. Sauf que vu le prix du hardware, effectivement l’intérêt est limité.

L’intérêt c’est d’avoir une machine d’une qualité qu’il n’est (n’était ?) pas forcément évident d’avoir dans le monde PC.
Il me semble que la machine de travail de Linus Torvald est un MBP sur lequel Linux est installé.

1 J'aime

Prolonger la durée de vie de la machine de plusieurs années une fois qu’Apple aura décidé qu’elle est obsolète.

9 J'aime

L’intérêt est le même qu’acheter un PC sous Windows pour y mettre Linux : avoir Linux :neutral_face:

2 J'aime

Je suis d’accord avec le fait que certains peuvent préférer Linux à Windows, mais Linux à MacOS, qui est un UNIX, bon, bref je pense que l’intérêt est plus limité.
Après j’ai recu un Mac Pro M1 pour le boulot, et c’est vraiment terrible comme machine. Moi qui ne suis pas fan de la Pomme, je me verrai plus vraiment acheter un portable sous Windows.
Concernant le soi-disant prix élevé, non, une machine aussi légère et performante sous Windows, elle ne vas pas coûter moins cher, ou si peu…Sans compter qu’elle ne sera pas aussi performante…(Selon la pub d’Apple ;>)

Oui. En 20 ans les ordinateurs sont devenus bien plus rapides, mais la plupart des logiciels sont devenus bien plus lent, « équilibrant » le tout. C’est vrai pour Windowsm et aussi pour MacOs. Et aussi pour les bureaux lourds (Gnome, KDE, Cinnamon) sous Linux. Il suffit de mettre un window manager plus léger pour se retrouver avec une machine qui tourne du feu de dieu sur du vieux matos (Xfce, LightDM…).

Je tourne sous WindowMaker depuis 25 ans environ, et même sur un Atom Z8500 tout se lance très vite, Firefox s’ouvre instantanément, et la batterie tient plus de 7h. En vacances, je peux bosser sur un petit moteur 3D, faire tourner quelques petits réseaux de neurones que j’écris avec OpenCL etc.
Avec un ordi plus récent on doit pouvoir faire encore mieux.

4 J'aime

Les habitudes de chacuns, il y a quelques années mon boulot m’a remplacé mon pc sous linux par un macbook pro, ce fut un cauchemar, je ne supporte pas l’interface de macos et le système trop bridé. J’ai fais des pieds et des mains pour récupérer un pc sous linux.

3 J'aime

C’est justement pour l’interface et la simplicité que les gens adorent et adulent le système MacOS

Le seul reproche pour moi c’est le Finder (l’explorateur de fichier), c’est quoi ce truc de M…
Le reste c’est superfluide, çà marche très très bien.
Mais je comprend et je suis comme toi, les habitudes ont la vie dure.
Quand j’ai du repasser de mes PC sous Cinnamon à du Windows… quel cauchemar au début. Maintenant je m’y suis habitué.

Pour ce que je fais de mes PC, je continue de me tenir informé des avancées de Linux mais il manquera toujours des logiciels précieux à Linux pour que j’y retourne pleinement
Photoshop (GIMP c’est juste pas possible), Microsoft Office (LibreOffice c’est bof et j’ai besoin de mes macros et que tout les documents s’ouvrent parfaitement), les jeux (bon là y’a pas photo, c’est pas faute d’avoir essayé, c’est le néan intersidéral sans bidouilles extrême et j’ai plus le temps pour ces conn…ies)

2 J'aime

Ce n’est pas qu’une question d’habitude, Linux est diamétralement plus puissant et modifiable que OSX. Pour quelqu’un qui en a besoin et s’en sert, la question ne se pose meme pas, on se sent très limité sur OSX en comparaison.

7 J'aime

« plus puissant et modifiable »

Modifiable je peux comprendre. Mais puissant ? As-tu des use cases ?

Croisons les doigts pour que Raoul Bitembois arrive à mettre le moteur de sa clio DCi rincé dans sa tesla model S Plaid +

1 J'aime

pour avoir plusieurs mac, c’est justement macos qui me freine… alors si on peut y mettre un linux… il y a plus de chance que j’en prenne un… malgré qu’avec la ram et ssd soudé… c’est risqué

Vu les promesses des puces Apple, ça pourrait intéresser pas mal de monde au contraire dans certains domaines pro. La puissance d’une architecture avec tous ses bénéfices (autonomie et solidité notamment de ces machines) couplée à l’Open Source. Je connais déjà beaucoup de devs qui achètent des Mac pour faire tourner des distributions Linux pour travailler au quotidien dessus. Torvald lui même le fait d’ailleurs.

Dans ce cas pourquoi préférer Linux à Windows sachant qu’on a WSL.

Que macOS soit un Unix n’en fait Linux. La logithèque est différente. Les outils sont différents. BSD n’est pas Linux. Quant à passer par brew, non merci.

Et puis m***e à la fin, c’est quoi ces jugements de valeurs ! Si des gens préfèrent le matériel Apple aux PC Dell ou Lenovo, pour y coller Linux plutôt que macOS ou Windows c’est quand même leur droit, non ?! Sans cesse remettre en question le choix des autres parce qu’ils ne correspondent pas aux siens c’est vraiment l’inquisition.

1 J'aime

j’ai fait l’inverse, passer de Ubuntu a MacOS après de nombreuses années de Linux de toutes sortes, et j’en suis super ravi. Les packages sont mieux faits que sous Debian/Ubuntu et l’interface est super fluide et unifie. Quand je repenses a ces windowmanagers pourris sous Linux, je penses que j’ai bien fait.
Cote développeur, rien a redire non plus, on est sous Unix et il y a foison d’outils de dev.

2 J'aime

L’intérêt est limité pour du neuf, mais quand on connait la propension des consommateur de pomme à changer de matos dès qu’un nouveau modèle sort, ça va vite devenir moins cher en occaz.

Sinon plus d’infos ici à la source en anglais :

Un truc assez énervant chez les Mac pour les développeurs c’est le claviers !!! Vraiment indubitables ces claviers pour le dev … {} /

Pourquoi? C’est au même endroit (en tout cas sur les QWERTY, qu’un développeur préfèrera en général, justement pour l’accès aux touches []{} etc.). En tout cas sur mon clavier Apple wired :

Seul truc chiant, la touche Fn à la place de la touche Insert, mais c’est heureusement corrigeable sous Linux (et F13 devient Fn).