Forum Clubic

Commentaires : Un classement place l'école 42 en 1ère position des meilleures écoles informatiques de France

CodinGame a établi le classement en se basant sur les résultats des meilleurs étudiants de chaque école française.

1 J'aime

Pourquoi les 10 meilleurs élèves, et pas tous les élèves? Sans doute encore un bidouillage statistique pour obtenir les résultats voulu. Le force d’une formation c’est quand même de faire progresser les élèves dans leur ensemble, pas de sélectionner les meilleurs à l’entrée et ne rien faire après…

Et l’école 42 est l’école la plus archaïque en terme de méthode d’enseignement.
Flicage excessif. Favorise le travail en heur sup à la limite de la légalité (il se sont fait tiré les oreilles), et sous maque se sommeille (alors que toutes les études sur la productivité montre que c’est juste une méthode stupide de travail que le gain en temps de travail est plus que compensé par la très importante baisse de productivité) Mais ce sont des méthodes qui servent à faire des robot obéissant. (un cerveau en manque de sommeil est beaucoup plus perméable à l’endoctrinement)
De quoi préparer les élèves au patron qui font du management du siècle dernier, peu productif, peu efficace et peu innovant (free s’écroule lentement… des box bugués pendant plusieurs mois…pas d’innovation depuis 10 ans…).

Mais j’ai une pensé pour les élèves qui eu ne sont pas responsables. C’est plutôt les responsables de cette formation qui sont à blâmer.

Mais je souligne l’effort pour faire venir plus de femme, même si le pourcentage parait toujours très bas. Et encore faut-il créer un environnent de formation favorable et faire ne sorte qu’elles finissent aussi la formation…

Peer-learning, : vous voulez dire qu’il font des projets en groupe. Ça c’est de l’innovation! (ironie).

3 J'aime

42 est une très très bonne école. J’ai embauché 2 élèves de cette école et les petits jeunes sont très autonomes et aussi très prolifiques. De bonnes idées critiques. Ils sont TOP.
Ça me change des derniers qui ne faisaient que le minimum et ne proposaient rien ou pas grand chose.Aucune prise de décision, aucune réflexion sur des améliorations, de l’optimisation. Bref j’ai certainement pas eu de chance car avant 42, j’en ai eu des bons quand même.

Que çà soit rattaché au groupe Iliad ou pas n’est pas la question. Free ce n’est plus que l’ombre du succès que çà a été par le passé. Ils sont passé dans la logique inverse de ce qui a fait leurs succès.
Bien sur, comme souvent les meilleurs partent au USA où le salaire ajoute 2 zéro à la paie.
En France, on ne sait pas rétribuer les gens à leur juste valeur. Certains sont trop payé alors qu’ils n’apportent rien et d’autres sont malheureusement pas assez payé. On l’a bien vu avec le milieu hospitalier ces dernier temps.

4 J'aime

Je ne doute pas de l’excellence de l’école mais le fait de sortir sans diplome est quand même un gros souci.

2 J'aime

Que les meilleurs partent aux USA …je ne suis pas si sûr de ça … Ceci étant …vu que la plupart du temps les gens qui travaillent dans l’informatique sont embauchés par des SSII et que le seul moyen pour beaucoup d’entre elles d’avoir des contrats est de jouer sur la masse salariale…il ne faut pas s’étonner de voir des salaires bas en rapport des compétences demandées… Mais c’est aussi et souvent la faute des clients qui veulent les produits et/ou compétences en payant le moins…
Le secteur hospitalier n’est qu’un cas parmi tant d’autres… Le capitalisme ne reparti pas également les richesses…ce n’est pas nouveau.
Quant au 42 l’idée est intéressante mais ce n’est pas eux qui s’étaient fait tirer l’oreille pour travail abusif ? Ou je me trompe?
D’ailleurs l’aspect parité ça signifie quoi ? Qu’il y a des quotas ? Si c’est le cas ça la fout mal pour une école ouverte à tous …:thinking::thinking:

1 J'aime

La plupart ne sont pas les meilleurs qui, eux, trouvent d’autres moyens d’être beaucoup mieux considéré :slight_smile:

1 J'aime

En recherchant la source de classement je n’ai trouvé que ça :


Mais ça date de 2017 avec 42 en tête suivi de 2 françaises au classement mondial… Est-ce qu’il y a d’autres sources plus récentes ?

Suffit de chercher « classement codingame 2020 »

"Je ne doute pas de l’excellence de l’école mais le fait de sortir sans diplome est quand même un gros souci.
"
Je ne suis pas d’accord.

Pour la reconnaissance internationale c’est important quand même.

En tout cas, c’est une utopie qui marche, et moi je dis chapeau. C’est aussi une chance pour ceux qui ne sont pas formatés pour avoir de bonnes notes partout et qui n’auraient eu aucune chance dans les filières classiques. Ils sont forts dans leur passion et c’est le principal. C’est un peu un côté « à l’américaine » : donner leur chance à ceux qui sont motivés, même s’ils ne viennent pas du sérail des grandes écoles.
Quant à ceux qui râlent et qui critiquent : arrêtez d’être jaloux ! cela ne va pas vous grandir

1 J'aime

Mouais …je pense surtout que c’est une question d’opportunités et de volonté personnelle…mais bon ce n’est que mon avis :thinking:

Et bon c’est aussi savoir gérer sa carrière… tout le monde ne l’est pas, c’est pas grave :wink:

1 J'aime

Je rejoins Megadub, si il n’y a pas de diplôme l’intérêt en prend un sacré coup. L’informatique est vaste, très vaste, si il n’y a pas de diplôme comment savoir si la spécialité du candidat est validée.

Vu la vitesse à laquelle le domaine des technologies informatiques évolue, je ne pense pas qu’un diplôme permette de valider indéfiniment une spécialité.
Pour ma part certaines entreprises comme AWS m’avaient fait faire des exo plutôt que de présenter mes diplômes.
Maintenant pour la négociation du salaire le diplôme joue très certainement …

Ca peut pas être plus mal que mes profs d’info à l’université de l’époque (1994 pour la dernière année) qui avaient passés leur vie à enseigner ou faire de la recherche au sein de l’université, et jamais vu une seule entreprise de leur vie. C’est en arrivant dans le monde du travail (après le service !) que je me suis rendu compte de comment les mecs étaient largués, loin de tout dans leur petit monde.

1 J'aime

Je garde une expérience mitigée voir mauvaise de mes études en informatique. Je rejoins tout à fait ce que tu dis.
J’ai eu droit, à des prof qui manifestement de voyaient pas l’intérêt de mettre à jour leur cours. Se retrouvant ainsi à devoir apprendre des techno obsolètes, du bourrage de crâne (écrire au tableau tous les design pattern). Ils nous rassuraient en disant qu’il n’était pas nécessaire de maitrise un langage, l’algorithmie suffi. Je me vois bien dire ça en entretien …
Le tout dans un niveau d’Anglais proche du néant.

1 J'aime

Moi je suis ravi de mon experience à l’IUT, pas que ça m’a bien préparé au monde pro mais simplment parce que j’y ai apprus les bases théoriques :slight_smile:

L’IUT ça a été oui, c’est après que c’est devenu beaucoup moins passionnant. L’université quoi…

Moi j’ai fait l’université aussi. C’était génial à partir de la licence. On a fait beaucoup de théorie, mais surtout on a beaucoup codé, et des trucs assez ardus. Tous les profs étaient pas tops, mais la plupart aimaient leur matière, et quelques uns étaient vraiment des pointures. J’ai beaucoup aimé parce qu’on a fait de la théorie de la programmation (la machine de turing, tout ça), de l’IA, des bases de données, du logiciel de base, du graphisme (modelisation, placage de texture, ray-tracing) et d’autres trucs, qu’on aura jamais l’occasion de voir dans sa carrière professionnelle.
C’est plutôt en arrivant sur le marché du travail que j’ai déchanté, les mecs qui sortent d’école te regardent de haut, alors qu’ils n’ont pas fait la moitié de ce qu’on fait en fac.
Franchement, du python, du C++ ou tout autre langage, tu as toute la vie pour t’y mettre tout seul, c’est pas compliqué. De toute façon cela change tout le temps.