Forum Clubic

Commentaires : Twitter va mettre en garde ses utilisateurs avant qu'ils ne postent des messages haineux

Disponible sur les terminaux iOS
et Android
, une fonctionnalité de l’application Twitter
permet aux utilisateurs de recevoir un message d’avertissement avant de publier tweet qui sera considéré comme offensif voire haineux par l’algorithme du réseau social.

Il y a un truc que vous n’avez pas indiquer. Info reprise par un autre média :

Règles différentes pour “certaines minorités”
L’entreprise n’appliquera toutefois pas ses règles de la même façon pour tous les utilisateurs. Elle a ainsi procédé “à des ajustements” pour “mieux prendre en compte des situations dans lesquelles le langage peut être utilisé d’une façon non blessante par certaines minorités”, sans donner davantage d’information sur les utilisateurs concernés.

Donc en gros les personne « racisées » (pour reprendre le langage des timbrés de gauche) pourront s’adonner sans problèmes à leur haine anti-blanc.

8 J'aime

Ça c’est seulement ton interprétation, qui ne repose sur rien de tangible. Exemple : les noirs américains s’appellent souvent N**** entre eux sans que ce soit une insulte raciste dans cet usage particulier. Différence culturelle d’usage de la langue. Et ça ne veut pas du tout dire que Twitter leur permettra d’être racistes envers les blancs.

5 J'aime

Fantastique raisonnement " sans donner davantage d’information sur les utilisateurs concernés."

Donc j’en conclu formellement la suite alors que je n’ai pas de faits avérés pour cela, étrange non ?

Attendez, Twitter peut voir les messages haineux à l’avance, mais les publie quand même ?

1 J'aime

Echanges asseptisés d’utilisateurs hétéroclites,application beta-test,fin des candidatures pour ???
Bonne chance à nous tous

1 J'aime

Du grand n’importe quoi ! A cause de cela les gens seront persuadés que tout le monde les aime. Déjà qu’avec les messages haineaux certains ne le comprenne pas alors sans.
On oublie que les messages haineaux servent à aider les destinataires à se remettre en question.
Il faudrait en fait que l’algorithme puisse déterminer si les faits reprochés sont exacts.

*potentiellement haineux

Je suis d’accord avec @Sly, même s’il s’agit là de ‹ politiquement correct › à l’américaine, les personnes n’étant pas logés à la même enseigne. Je ne peux m’empêcher de trouver cela malaisant.
De toute façon Twitter n’a jamais permis la moindre parole, c’est rempli d’aigris issus des minorités qui ne savent que se plaindre, râler et menacer.

3 J'aime

Il me semble que tu confonds critique et message haineux. Tu n’apprécie pas quelqu’un et tu dis pourquoi, même de manière directe : critique. Tu le traites de tous les noms et tu le menaces lui et sa famille ou encore tu attaques sa race, sa religion, son sexe, son orientation sexuelle etc… : message haineux. L’un est acceptable, l’autre non et l’on peut très bien faire part de sa désapprobation sans utiliser certains mots, surtout sur un forum publique.

2 J'aime

J’ajoute qu’un mec qui te balance sa bile haineuse en pleine face t’incite à tout sauf à te remettre en question, contrairement à une critique respectueuse, qui a elle, une (petite) chance de faire mouche.

Bref, on voit bien ceux qui sont coutumiers du « genre »…

Ce qu’il ne faut pas lire…

Tu veux que je t’en montre des comptes twitter qui déversent leur haine anti tout ce qui n’est pas far far right?

1 J'aime

Je crois que certains ici n’ont pas idée du climat politique aux USA : la haine anti-Blancs monte depuis quelques années et le pays semble avoir maintenant sombré dans la folie. Il n’y a pas d’autres mots quand on voit par exemple Coca-Cola qui propose des télé-séminaires pour ses employés sur le thème « comment être moins Blanc ». Non je ne déconne pas, ils appellent ça « combattre le racisme » pour « faire mieux ensemble » et « promouvoir l’inclusivité ».
Et encore, vous n’avez pas vu les slides du powerpoint, c’est à vomir.

Plus généralement, il est temps de réglementer ces réseaux sociaux qui se croient tout permis. Quand tu envoie un sms assassin à ton ex, est-ce que Orange te demande de confirmer? non, ils n’ont pas le droit. En échange, Orange a une impunité sur ce qui se dit sur son réseau. A mon avis, c’est ça qu’il faut faire.

Je pense qu’ici aussi il y a confusion. Un SMS à son ex est un message PRIVE qui n’a pas vocation à devenir public même si certains le deviennent tout de même parfois. Un post sur Twitter est un message public et lorsqu’il est haineux il est un appel à la haine pour ceux qui le lisent. C’est pour cela que Trump à fini par être modéré puis radié de Twitter : ses accusations de complots et de fraude, ses appels à ses partisans à ne pas laisser faire étaient autant d’appels à l’insurrection. Au final il y a eu des morts et cela aurait pu être largement, largement pire.
Voilà pourquoi je ne suis pas d’accord avec cette comparaison SMS/post sur les réseaux sociaux et je ne suis pas d’accord non plus sur le fait que les réseaux sociaux devraient avoir l’impunité. En revanche je suis d’accord qu’il est grand temps de réglementer tout ça.

Je les inclus dans les minorités. Ta réaction est à l’image de Twitter, aggressive pour rien du tout.

A ceci près par contre que Orange ne propose pas la lecture de ton SMS à des milliers de personnes. On reste dans une diffusion à cadre privé, à l’instar du mail.

Bon on va peut-être pas faire un débat Democrats vs Republicans? parce que bon les accusations de fraude, ça a duré 4 ans pendant le mandat de Trump et twitter ne te banissait pas pour avoir répandu la théorie du complot sur la Russie qui aurait mis Trump au pouvoir. On peux aussi parler de ces gens qui ont appelé à l’insurrection à l’élection de Trump et pendant 4 ans, y compris des politiques de premier plan, y compris des hauts responsables de la Tech d’ailleurs. Il y avait aussi les appels à la violence lors des émeutes de l’années dernières. La liste est longue.
Et je n’ai même pas parlé des mensonges sur ce qu’avait vraiment dit Trump.

Tu as l’impression que c’est différent parce que les réseaux sociaux sont nouveaux par rapport au téléphone mais en réalité le débat est le même : publication ou réseau ?
Si tu es une publication, tu as le droit de toucher au contenu, mais en contrepartie tu es responsable de ce qui est dit sur ta plateforme, comme pour un journal.
Si tu es un réseau, tu n’as pas le droit de toucher au contenu sans ordre du gouvernement, mais en contrepartie tu n’es pas responsable.
Le problème, c’est qu’actuellement les réseaux sociaux ne sont ni l’un, ni l’autre, et ça il faut le changer.

Personne ne te force a participer sur les réseaux sociaux, et tu peux bloquer les gens. Ca règle déjà pas mal de problèmes quand t’es trop fragile pour supporter quelques insultes (oui, il y a des gens pas gentils dans le monde, bouhou). J’avoue que j’en ai assez d’entendre le mot « haine » sur toutes les bouches quand il s’agit de justifier la censure. Apparemment, insulter un Noir c’est de la haine, quelle que soit l’insulte, par contre le même noir peut poster un clip de rap qui appelle à pendre les Blancs et ça c’est pas de la haine… allez savoir…

En dehors de ça, la loi interdit déjà ce qui est important, à savoir l’appel à la violence et le harcèlement. C’est donc à la loi de s’appliquer, ce n’est pas à twitter de faire sa loi.

À parce-que toi en traitant TOUS les gens qui utilisent twitter d’aigris issus de « minorités », c’est à l’image de quoi?

Et non, 30% de « far right », ce n’est pas une « minorité » dans le sens d’utilisation de ce mot qui désigne justement des gens à qui ces 30% feraient bien la peau.

Prends de la camomille, ce n’est pas ce que je dis. Tu réagis comme sur Twitter.
Le moindre sujet est automatiquement suivi de personnes déchainées et à fleur de peau, que ce soit des vegans, des racistes, des trans, des homos, des velotafs, à croire que le monde dans lequel on vit est un enfer pour eux.
Il fauut quand même se dire que Twitter c’est moins de 13% des utilisateurs de RS, soit même pas 6% des personnes en France. Il s’agit donc d’une minorité d’utilisateurs.

Et dire que 30% des personnes veulent faire la peau à d’autre c’est au mieux des bêtises. Nous aurions dans ce cas des KKK un peu partout à s’organiser.