Forum Clubic

Commentaires : Trottinettes en libre service : une solution pas si écologique, selon une étude

13 000 tonnes de CO2 : c’est ce qu’auraient émis les trottinettes électriques en free floating dans Paris sur l’ensemble de l’année 2019, selon des travaux menés par les chercheuses Anne de Bortoli et Zoi Christorofou. Soit l’équivalent des émissions annuelles en dioxyde de carbone de 16 000 Français.

1 J'aime

La trottinette ça remplace le piéton, le vélo et parfois le métro…3 transports 0 carbone (le métro existera toujours avec la même fréquence a peu près).
Forcément que la trottinette a un impact écologique. Le transport c’est une question de temps, de confort, de praticité (charge quelque chose), de coût. Mais surtout pas un choix pour l’écologie. Bien sûr, un vert, un vrai fera un geste écologique pour sa conscience personnelle, pas les autres.

3 J'aime

+1, en province, périurbain je vois bien la trotinette en remplacement d’une voiture (ou certains trajets) et en complémentaire du vélo. La trotinette est stockable facilement en appart et son tarif rebute moins un possesseur de voiture qu’un vélo électrique. Pour ma part c’est 2 vélos électriques avec sieges enfants et remorques qui remplacent une voiture, et une seule voiture électrique utilisée uniquement le weekend pour déplacement regional. Famille à 2 enfants. Après ca serait intéressant de voir si 3750km sur une trottinette que tu jettes c’est mieux qu’en voiture électrique. Mieux qu’en thermique c’est sûrement gagné

Heu… en quoi le fait que d’autres transports (bus…) soient moins polluants rendent la trottinette plus polluante ? Car c’est bien comme ça que vous l’avez formulé à plusieurs reprises.
De plus a-t-on comptabilisé aussi les émissions liées à la construction recyclage… côté voitures ? J’ai l’impressions de lire une étude menée à charge avec des chiffres biaisés, probablement établie par des gens agacés de voir les trottinettes mal garée et les doubler sur le trottoir…

1 J'aime

Il faut tout lire. Déjà, il y a assez peu de chance que 2 personnes en Grèce soient agacées par les trottinettes à Paris… :smiley:
Bon, c’est bien de mettre en évidence le cout CO2 d’un transport connoté « vert » et de pointer du doigt que majoritairement il remplace des transports plus « écolos » (@Ezeta en fait c’est surtout ça le résultat l’étude! :stuck_out_tongue: ) mais le mieux c’est d’avoir le delta (la dégradation dans ce cas).
Je pars lire l’étude pour avoir plus d’infos.

Si tu utilises un mode de transport très peu polluant pour remplacer un autre encore moins polluant, tu pollues plus…

4 J'aime

Scooter électrique et 50km/h en ville pour tout le monde, pas de trottinettes pas utilisables sur les trottoirs et pas les bienvenues sur la route.

@Ezeta
C’est pourtant facile à comprendre.
Si quelqu’une prenait avant le metro et que maintenant il roule en trottinette il augmente son emprunte Carbone.
Pareil pour quelqu’un qui se déplaçait à pied !

Une pollution visuelle quand elles sont abandonnés le dimanche matin, ça c’est sûr !

Ben parce que si un moyen de transport est très peu polluant, un autre moyen de transport qui pollue plus que celui ci est… plus polluant.

Ca ne change rien à ce que pollue la trottinette, mais si on compare, ça la rend plus polluante qu’un autre (ou moins selon à quoi on la compare)

« Heu… en quoi le fait que d’autres transports (bus…) soient moins polluants rendent la trottinette plus polluante ? »

Il suffit de lire … ‹ Selon l’étude, 60 % des personnes sondées utiliseraient la trottinette électrique à la place du métro et 22 % pour remplacer le RER › ‹ Une trottinette émet 109 g de CO2 au km, quand le métro et le RER en émettent entre 8 et 10 g ›
Si métros et RER sont moins polluant en bilan CO2 au km que la trottinette, c’est que la trottinette est PLUS polluante que le métro et le RER par passager (c’est juste des mathématiques!)

Les métros et RER ne sont pas à remplacer dès 3750 km, ne transportent pas q’un seul passager et roulent de toute façon même si tu décides de prendre une trottinette à la place. De plus en free floating, beaucoup d’utilisateurs ne prennent aucun soin de la trottinette, ce qui impacte fortement le bilan carbone avec les interventions de remise en état et les remplacements.

2 J'aime

Effectivement, tous ceux que je connais qui utilisent la trottinette utilisaient avant le métro, en général.
Il n’y a que ceux qui se déplaçaient en uber et qui ensuite l’ont remplacé par la trottinette qui polluent moins.
La trottinette « perso », je trouve ça pas mal. La trottinette « libre » à prendre sur le trottoir, je suis plus que dubitatif sur le côté écolo. Je pense au contraire que c’est une catastrophe écologique.
Je pense principalement à la durée de vie ridiculement courte de ces engins. On parlait de 4 mois pour les vélos en tout cas. Autour de là où je travaille, visiblement ça tourne beaucoup, de loueur notamment, avec à chaque fois une nouvelle flotte complète.
Vu la composition de cet engin : moteur, batterie, électronique, cadre, et l’énorme quantité de trottinettes dispersée dans les rues. Tout ça se retrouve dans la décharge ou dans la seine au bout de 4 mois, guère écolo.

çà m’a fait rire aussi. Et plus un le vélo qui pollue 15g CO2/km !!! LOL

Alors soit le gars a bue trop de bière et rote ou pète tout le trajet, soit je comprends pas comment la force motrice d’un humain peut rejeter du CO2 !!!

Et le métro ou RER, ils ont calculé l’électricité des lampes, des boutiques, de la ventilation ou climatisation, des guichets automatiques, des tourniquets en plus de l’énergie de déplacement.
Les voitures, fourgonettes de la RATP qui se déplacent toute la journée pour se rendre aux lieux de problèmes, pour la maintenance, les bâtiments de maintenance (fontenay sous bois, Maillot, Charonne, Saint-Fargeau, Saint-Ouen, Bobiny, Place d’italie, Choisy le roi, Pré-Saint-Gervais, Javel, Créteil, Boulogne, Auteil, Lilas, Vaugirard, Pleyel, Chatillon, La vilette), le coût et la pollution des pneus, la pollution des disques de freins (si c’est noir dans le métro, c’est juste la poussière des freins accumulée depuis de longues années et qu’on respire!!).

Alors si le bilan carbone est bon avec tout çà, je retourne à mon Diesel.
On se fou de nous là. Très clairement

Et pour autant je ne suis pas un adepte des trottinettes non plus.

2 J'aime

la trottinette electrique a du succès parce qu’« on » (la presse papier, tv, radio, internet) n’insiste jamais sur l’obligation d’assurance.

la loi (rabat joie) oblige à avoir une assurance en responsabilité civile sur cet engin à tout possesseur de trottinette electrique.
Or, payer 50€/an en plus de l’achat de la trottinette, je ne suis pas sûr que si les gens le savaient, ils l’acheteraient.

ce qui veut dire que sans doute 80% des détenteurs de trottinettes electriques sont dans l’illégalité sans le savoir.

La respiration rejette du CO2, toute personne qui fait un effort rejette davantage de CO2 que celui qui fait une sieste.

Et donc les parisiens stressés de la vie qui courrent et se ruent dans le métro ou le RER n’en consomment pas peut-être :thinking: ???

Le cycliste qui roule très tranquillement ne doit pas rejeter plus de CO2 qu’un gars qui marche.!!

1 J'aime

Une trottinette émet 109 g de CO2 au km, la voiture 200 g (pour un passager), quand le métro et le RER en émettent entre 8 et 10 g, et le vélo, 15 g.

Sincèrement, je n’y crois pas un instant.

C’est vraisemblablement le biais très classique de la juxtaposition de chiffres calculés par des personnes différentes avec des méthode de comptabilité différentes. Et peut être même des oublis ou des calculs trop optimistes dans certains cas.

Cela montre aussi le risque de faire des choix écologique juste en se fiant à des chiffres.

Sachant en plus que le carbone n’est qu’un tout petit aspect de la question écologique et que la sur focalisation sur le carbone aboutit à l’oubli total d’autres enjeux écologiques tout aussi important.

@wackyseb

Le cycliste qui roule très tranquillement ne doit pas rejeter plus de CO2 qu’un gars qui marche.!!

Oui, la encore je pense qu’il y a des chiffres très douteux qui circulent sur la comparaison piéton-vélo. Et les mecs qui les ont fait n’ont pas du faire beaucoup de sport dans leur vie.

Pour ceux qui en doutent, faites 30km à pied et la même distance à vélo et je vous garantit que la question, vous ne vous la poserez plus jamais

1 J'aime

Si tu parle bien de la responsabilité civil simple, j’ai un gros gros doute sur ton 80%… Normalement elle est intégré à ton assurance habitation. Donc à moins d’avoir 80% de sdf en trottinette x)…

Après peut être que c’est pas inclus dans toute les assurances habitations (ou que les assureurs ont mis une petite ligne pour dire « sauf ! Les trottinettes » ce qui ne m’étonnerait qu’un tout petit petit peu)

Et si on comparait l’empreinte carbone d’un diesel vieux de 15 ans avec celle d’une électrique neuve (extraction du minerai, fabrication de l’acier, de l’alu, du plastique, des mousses, emboutissage des pièces, extraction du lithium pour des batteries qu’on ne recyclera pas, coûts énergétiques des chaînes de montages, transport pour la livraison, publicité, etc, etc)? Et si on comparaît? A expliquer à nos génies du gouvernement.

Nos génies du gouvernement ils pensent surtout à réduire les voies de circulation en ville afin que les trajets soient de plus en plus chiants. Tout est fait pour qu’on ait des bouchons et qu’il soit moins aisé de circuler.
Pourquoi ?
d’abord les ayatollahs d’écolos qui essaient de nous faire adhérer à leur vision à tout prix,
ensuite pour des contrats d’aménagement de voirie : ça se voit, et surtout on fait tourner l’industrie des travaux publics, et en plus ça contente les vieux citadins qui on le sait sont ceux qui votent le plus.

Sinon on continuerait de faire rouler les vieux véhicules plutôt que de les faire remplacer par des neufs qui deviendront obsolètes rapidement, et on essaierait de maximiser l’utilisation de ceux qu’on a (une réparation est plus écolo qu’un remplacement à 100%).
Avec les éoliennes, on commence enfin à avoir des informations un peu plus objectives en terme de rendement, de durée de vie et de pollution visuelle et sonore.
Combien de sujets sont promus par des politiques alors qu’ils n’y connaissent rien, et qu’il sont seulement mus par des motivations financières ou de simples convictions personnelles sans fondement ?

L’écologie, ça se réfléchit, mais pas avec de la politique.
Avec de la science, en prenant des données objectives de bout en bout, et en comparant à iso périmètre pour tous les moyens de transport, pas en comparant des choux et des carottes. Mais une telle étude, menée par des organismes indépendants (et donc financées par aucun lobbying) n’est pas prêt d’etre menée…

1 J'aime