Forum Clubic

Commentaires : Transition énergétique : vers des batteries écologiques à base de protéines?

Les batteries lithium-ion qui équipent la majorité de nos appareils numériques, de nos smartphones jusqu’à nos voitures électriques, font face à un double écueil : des ressources minérales bientôt épuisées, et un impact environnemental problématique, puisqu’elles sont rarement recyclées. Mais des chercheurs américains ont peut-être trouvé une alternative : des batteries « biologiques », qui se dégradent sur commande.

4 J'aime

on nous l’a fait avec les ordinateurs à base de protéines aussi, tu sais tu finis pas ton repas, tu verse les restes dans ton lecteur CD et ça alimente l’overclockage de la carte graphique
un verre de vin rouge par jour pour garder le disque dur en bon état
et puis si ça ram t’insère un doliprane t’es reparti directe

en attendant j’attends encore l’ascenceur vers la lune que le présentateur de e=m6 nous avait promis pour 2020 ou quelque chose comme ça

« Une batterie sans métal, non toxique, rechargeable, recyclable, dégradable à la demande et potentiellement plus performante : face à un tel concurrent, les Li-ion pourraient bien, finalement, voir leur durée de vie réduite. »
Evidemment on a envie de croire à ces merveilleuses promesses, mais depuis des années qu’on nous promet monts et merveilles pour le futur des batteries, il faut surtout rester très prudent sur les rêves qu’on nous vend (souvent du marketing pour obtenir des subventions) et être conscient qu’une utilisation de masse, dans n’importe quel domaine, n’est jamais neutre et encore moins bénéfique pour l’environnement.

3 J'aime

Une batterie sans métal, non toxique, rechargeable, recyclable, dégradable à la demande et potentiellement plus performante, à base de matière fécales, pourquoi pas.

Douce utopie ces batteries à base de protéines…
Mais il serait temps que les politiques prennent conscience de la pollution qui va être générée de manière exponentielle avec leur lubies d’imposer les véhicules électriques…

2 J'aime

tous les ans, il y a une nouvelle révolution de batterie… mais on en voit jamais la couleur…
à l’année prochaine pour un nouveau type de batterie révolutionnaire :sweat_smile:

5 J'aime

Il faut surtout ne plus cliquer sur ce type d’articles et ne plus commenter, oups si le sujet n’est plus vendeur les articles vont disparaître.

Bah les politiques ne font que s’appuyer sur une tendance de fonds… Les thermiques ne valent pas mieux. La différence tiens essentiellement au fait que le type de pollution est différent.
Le problème du recyclage des batteries est surtout du au modèle économique. Pas assez rentable… Par contre se débarrasser de la pollution de l’air …la c’est une autre paire de manche…:face_with_raised_eyebrow:

Si l’utilisateur prenait un peu plus de soins en chargeant sa batterie, pas comme un bourrin, que les fabricants rallongent la durée de vie de nos équipements par des màj et une réparation plus longues dans le temps, on jetterait certainement moins de batterie.
Conclusion, chacun peut réduire ces déchets pollueurs en ayant les bons gestes et surtout de la bonne volonté.

Si l’utilisateur prenait un peu plus de soins en chargeant sa batterie, pas comme un bourrin, que les fabricants rallongent la durée de vie de nos équipements par des màj et une réparation plus longues dans le temps, on jetterait certainement moins de batterie.

C’est pas faux.

Mais il faudrait pour cela que les constructeurs nous laissent la possibilité de paramétrer la charge. Par exemple, quand on sait qu’on est pas pressé, de pouvoir désactiver la charge rapide. Aussi de pouvoir fixer le seuil de charge maximale, car cela influe énormément sur la durée de vie d’une batterie.

Mais les fabricants ont t’ils intérêt à ce que nos appareils durent plus longtemps ?

Des batteries sans métaux rares me semblent autrement plus probables que cette batterie à basse de gelée d’anguille électrique.
Même si je serai très content que cette batterie bio voie le jour. Mais j’attendrai de voir un prototype fonctionner pour sabler le champagne.

1 J'aime

Il me semble que sur les derniers Asus Zenfone 8 c’est possible!

Je partage le point de vue de @pecore
J’ajouterais qu’on peut utiliser énormément de ressources minérales différentes pour faire des batteries donc l’affirmation du début de l’article « des ressources minérales bientôt épuisées » est totalement absurde.

De toute manière entre les premières annonces qui bien souvent ne mènent à rien, les premiers prototypes, une commercialisation et une production de masse à des prix compétitifs prend de très longues années donc les batteries actuelles ne sont pas prêtes de disparaitre de nos vies !

2 J'aime

C’est un peu comme le pétrole, il ne devait plus y en avoir mais on est loin du compte. Il faut ARRÊTER avec ces voitures électrique tant qu’il est encore temps. Revenir sur du thermique en améliorant leur systèmes antipollution. Les structures d’approvisionnement sont déjà en place. Et l’éolien grand consommateur de métaux précieux, la aussi STOP !!!

Euuh là franchement non.
Sur un cycle de vie complèt les voitures électriques sont tout de même plus vertueuses que les véhicules thermiques (voir le documentaire « A contresens » sur le sujet).
Les filtres antipollution ne règlent rien par rapport aux émissions de CO2 et en plus on a sans doute déjà dépassé le pic pétrolier donc s’acharner sur le thermique n’a pas de sens !

Par contre remplacer les voitures thermiques par des voitures électrique n’est pas la solution d’avenir: la population continue de croître donc continuer à priviliégier les voitures individuelles ne fera qu’accroître les problèmes de congestion. Il faut développer une offre de transports collectifs efficace et cohérente. Il faut aussi travailler sur la diminution du poids des voitures. Faire des SUV et autres « tanks » électirques est juste aberrant !

2 J'aime

@betathedj J’ai l’impression que tu ne te rends pas compte de ce qu’est la réalité.
Oui, il y a encore beaucoup de réserves de pétrole (en gros on sait qu’il y en a pour 15 ans, on pense qu’il en reste pour encore 15 ans de plus « accessible »). Mais c’est à un coût écologique et financier qui explose…
L’amélioration des thermiques n’est plus possible, les quelques % de rendement du max théorique ne sont pas atteignable économiquement (qui achèterait une citadine à 40 000€!). Même chose pour la dépolution, un piège à CO2 est possible mais a un cout irréaliste.
Et pour l’éolien, ça me fait marrer. As tu l’idée de ce qu’il faut pour construire une centrale thermique ou nucléaire? Comme il faut renouveler notre parc de production d’énergie, l’éolien fait partie des moins pires solutions. Les quelques centaines de tonnes de matériau ne sont rien par rapport au « service » rendu. Tu aurais parlé de pollution visuelle ou sonore, voir même de risque environnemental local, pourquoi pas. Mais l’argument des matériaux ne me semble pas pertinent.

1 J'aime

En parlant d’économie circulaire… Quand est-ce que je pourrais pisser dans mon réservoir afin de gagner 50 km, suite à l’absorption de quelques apéritifs anisés ?.. Ils y travaillent tous ces spécialistes en marketing ?.. :flushed::woozy_face::joy::joy::joy:

L’éolien n’est pas une solution et est une gabegie monumentale en terme de ressources nécessaires (cuivre et sable à béton + structure métallique) versus le rendement ridicule et effectivement sur le plan du bruit voire de la gêne occasionnée auprès d’oiseaux ou chauve-souris c’est loin d’être rose.
Je suis plutôt d’accord avec BETHATHEDJ au sens ou il ne faut pas s’acharner sur le thermique mais à date l’électrique n’est pas prêt et une grosse partie de l’argent dépensé dans la techno des batteries actuelles l’est au détriment de vraies batteries écolos.
C’est la même histoire qu’avec l’EPR qu’il ne fallait pas développer car cela s’opère au détriment de la génération suivante de centrale nucléaire à neutrons rapides (astrid).

Quand au bilan co2 des voitures électriques, c’est une grosse blague, la balance en faveur des VE ne s’opère qu’après 100 000kms (grosso modo) et pour les particules fines cela peut être (pas toujours heureusement) supérieur aux citadines qui sont de toutes façons bien inférieur au transport en commun parisien.

Plop ! :roll_eyes:

Pour l’éolien, ça m’intéresse d’avoir tes sources. Dans ce que j’ai lu, à part les pales qui ne durent pas longtemps (10 à 30 ans) et ne sont absolument pas réutilisables ni recyclable, le reste est utilisable sur une centaine d’années sans problème. La base reste utilisable, quitte a être renforcée pour une éolienne à meilleur rendement ou plus imposante. Le mat est en simple acier réutilisable, le cuivre est recyclable à l’infini, …
Pour les choix d’investissement, c’est une autre histoire mais c’est toujours bien plus simple de dire après que le choix était mauvais! :stuck_out_tongue:
Et tu exagères pour la balance VE / VT, c’est dans le pire des cas (pétrole traditionnel et électricité très carbonée), mais ce pire des cas est heureusement en train de s’améliorer à quasiment tous les niveaux (production électrique, construction et recyclage du véhicule) alors que les VT, pas grand chose n’avance (et les perspectives ne sont pas bonnes, à part sur des carburants de synthèse, mais il y a aussi des investissements dessus)!

1 J'aime