Forum Clubic

Commentaires : Rivian : le constructeur cherche l'endroit idéal pour installer une usine en Europe

Alors que la commercialisation de ses premiers véhicules approche, Rivian est à la recherche d’un emplacement en Europe pour implanter une usine capable de produire ses fourgons de livraison électrique.

Dommage qu’il ne vienne pas s’installer en France. Cela aurait créé de l’emploi à moins que des écolos bobos refusent l’installation comme d’autres le font lorsque Amazon veut créer un nouveau site et les emplois qui vont avec. Mais c’est ça la France…

« Le royaume uni », oh bah ça, c’est sûr qu’avec le Brexit…

La France on se fait piétiner sans rien dire…
Un peu de protectionnisme ferait pas de mal… « Vous voulez construire en Hongrie ? pas de soucis, on taxe tous les produits qui viennent de Y ou X ».

Les ecolos n’y sont pour rien.
En revanche il faut regarder du côté de la CGT ou de ceux qui cassent tout en « manifestant »

3 J'aime

Ils nous feront un doigt d’honneur et on se retrouvera avec des Trabants

Cela fait déjà 30 ans au moins que l’économie française stagne.

Il y a une dizaine d’années, la France a grandement assoupli les règles pour la création d’entreprises. Résultat, aujourd’hui la France produit parmi les meilleurs start-ups d’Europe alors qu’on était parmi les derniers. Certaines valent des centaines de millions d’euros.

Si on veut attirer des entreprises déjà établis comme Rivian et Tesla, il faut créer un environnement législatif et pratique attrayant pour elles aussi.

En parlant d’environnement pratique, c’est pas gagné d’avance avec une grande part de français qui vois les entreprises comme le mal absolu, et le socialisme comme la réponse à tout.

4 J'aime

Heu tu parles de brexit mais juste après tu dis qu’il faut taxer les produits fabriquer en Hongrie ? Tu es au courant ou pas que la Hongrie fait partie de l’UE ?

2 J'aime

Ben bien sûr, vive l’ouvrier jetable pour le bien-être des actionnaires !!!

L’entreprise n’est pas le mal absolu, mais quelques règles ne peuvent nuire, sinon, c’est un retour garanti vers l’esclavage ( qui reste le graal du capitalisme)

1 J'aime

Pas tout à fait. La capitaliste milite pour des salariés bien payé. Ce sont ces consommateurs et sans eux pas de richesse produite. Il préfère juste que cela s’applique la moins possible à ces propres salariés…

Tu ne peux pas taxer un produit sur le marché UE si il vient d’un pays UE, c’est la base du machin, le libre-échange intérieur.

Tu veux vraiment faire du protectionnisme, tout ce qui est vendu en France doit être fabriqué en UE, après tu as des moyens (légaux) de faire venir en France plutôt qu’en Hongrie…

Désolé, mon message était clair, mais j’oublie qu’il faut parler au plus grand nombre.

Si cela s’installe au Royaume Uni, cela veut dire que l’UE sert à rien, car le Brexit ne fait finalement pas du mal au Royaume uni.
Si il s’installe en Hongrie, pour bénéficier de l’UE, alors que clairement, ce n’est pas en Hongrie qu’ils vont vendre leur produit, cela veut dire que l’UE sert à rien, pour nous, français.
Dans tous les cas, on est perdant.

Sinon, je sais que le protectionnisme est très mal vu en France. C’est trop socialiste parait îl. Le pays le plus protectionniste au monde étant les USA…

J’ai rien pour ni contre la CGT. Mais ce genre de raisonnement que tu nous dis… Pathétique.

En Allemagne, la grève est souvent évité, car les gens sont syndiqués et demandent des choses. Et c’est après que la grève a lieu.
En France, les syndicats demandent des choses (à l’état ou aux dirigeants), mais rien n’est fait. Un bras de fer est immédiatement installé.
Ce qui est stupide.
En clair, on a des syndicats aussi stupides que nos dirigeants.

Il faudrait surtout réduire les impôts de production pour que produire en France ne coûte pas plus cher qu’ailleurs sur cette partie là (qui n’inclut pas les salaires).

Mais bien sûr quand le gouvernement s’y attaque il se fait tout de suite critiquer pour soit disant « faire des cadeaux aux entreprises » au lieu de dire plus honnêtement qu’il s’agit juste de ne plus handicaper nos entreprises avec des taxes largement plus élevées qu’ailleurs qui tuent notre industrie depuis des décennies…

L’histoire de Rivian est vraiment surréaliste, ça me rappelle un peu Magic Leap, champion du vapourware. Mais avec le soutien d’Amazon (pour garantir une concurrence face à Tesla et faire un pied de nez à Musk ?) ils ont gagner une crédibilité qui n’était pas gagnée au départ vu le prix de leur trucks et leur absence total de ventes jusqu’à présent.

Reste à voir s’ils réussiront à produire des véhicules de qualité et en quantité. Le succès incroyable de Tesla est une anomalie qu’il va être incroyablement difficile de reproduire, et Tesla à mis plus de 10 ans pour augmenter ses cadences.

2 J'aime

Si l’on veut être honnête c’est surtout le boulot des gouvernements de Macron depuis 4 ans qui ont fait exploser les levées de fonds de nos startup. On peut dire et penser de lui ce que l’on veut sur lui, son obsession de faire faire de la France une « startup nation » paie et en 2020 on est passé premier en Europe. Bien sûr ce qui a été fait avant à été utile, mais là on a carrément changé de braquet. Et le développement des licornes dans la stratégie est clairement un succès nouveau pour la France.

3 J'aime

Il y a une dizaine d’années, la France a grandement assoupli les règles pour la création d’entreprises. Résultat, aujourd’hui la France produit parmi les meilleurs start-ups d’Europe alors qu’on était parmi les derniers. Certaines valent des centaines de millions d’euros.

Parlons plutôt des vraies réalités.

Nous avons des millions de chômeurs, des SDF pleins les rues et on ne fabrique quasiment plus rien. Quelle grande victoire…

Ce n’est pas nos 3 startup et demi qui changeront la donne face à des multinationales bien installées qui pèsent des centaines de milliards et ont déposé des dizaines de milliers de brevets.

La guerre pour la domination des secteurs technologiques, ça fait 20 ans que nous l’avons perdue.

Si on veut attirer des entreprises déjà établis comme Rivian et Tesla, il faut créer un environnement législatif et pratique attrayant pour elles aussi.

Baisser sa culotte ? Rétablir l’esclavage ?

Jouer à la « race to the bottom » pour espérer attirer des entreprises, c’est juste un jeu de dupe ou le gagnant perds de l’argent.

Non, sérieusement, j’ai une bien meilleur idée. Tu veux vendre en France ? Et bien tu produit en France.

La Chine à parfaitement compris cela.

1 J'aime

Je pense que c’est beaucoup plus complexe que cela.

En France Le syndicats sont très mal vus du fait d’actions hallucinantes dans des entités comme la SNCF avec des extrémistes comme Sud Rail. Et malheureusement cela caricature et entache le rôle vital que les syndicats doivent jouer.

Un autre problèmes est que les syndicats ne représentent absolument pas les demandeurs d’emplois, autrement dit ils sont prêts à profiter parfois de leur position de force pour augmenter les privilèges de leur clientèle plutôt que d’œuvrer pour un meilleur équilibre national. C’est un vrai problème de fond.

Pourtant au niveau local des entreprises ils se passe souvent de très belles choses quand les syndicats sont impliqués dans le développement de la société, qu’on ne les prends pas pour des truffes, et qu’à l’inverse ils ne campent pas non plus des positions anachroniques qui polluent le débat sans rien apporter.

Quand je suis rentré dans l’usine où je bosse depuis plus de 15 ans maintenant j’ai toujours été choqué par l’attitude de certains syndicats qui passent leur temps à œuvrer… contre l’avenir de l’usine où ils sont sensé représenter leurs collègues. Une pancarte affichait fièrement « en route vers les 32 heures » devant la porte d’un des locales… Inutile de dire que c’est surtout en route vers la délocalisation si on passait à 32 heures, déjà que 35 est tellement difficile… J’ai bossé avec des syndicalistes au top, qui jouaient un rôle important dans le climat social et qui jouaient le jeu de travailler avec le management pour améliorer la boîte et ça à donné de super résultats. Et à côté de ça tu as les caricatures de syndicats qui vont continuellement demander des augmentations irréalistes et qui ne font que gueuler sans jamais apporter de solution. Ceux-là sont dans une posture à la fois démagogiques et idéologique, en déni du monde qui les entouré et cela ne mène nulle part. Malheureusement ils arrivent à plaire à pas mal de monde, certains sont prêts à croire à n’importe quoi. C’est les mêmes qui ne peuvent pas croire que pleins de patrons sont responsables et souhaitent vraiment le développement de leurs équipes et de leur boîte sans que ça se fasse sur le dos que certains. Mais il est tellement plus facile d’attiser les conflits pour en tirer profit individuellement même si ça pénalise l’ensemble (c’est quand même un comble pour des syndicats !!).

Enfin j’ai vu aussi régulièrement des syndicalistes tellement protégés qu’ils usaient et abusaient sans vergogne de leur statut pour bosser le moins possible. Certains qui bossaient mals se sont d’ailleurs faits élire pour éviter de se faire virer… Et on se retrouve parfois avec des gens sensés vous représenter qui connaissent à peine le métier de leur collègues parce qu’ils le pratiquent à peine. Le pire que j’ai vu « bossait » un tiers du temps des collègues qu’il était supposé représenter, en n’acceptant que les tâches les plus faciles…

On peut dire ce que l’on veut du capitalisme mais à la fin c’est le consommateur le juge de paix. S’il accepte de payer plus cher pour le même produit fabriqué dans des usines françaises aux normes environnementales et sociales très élevées, et moins polluantes aussi parce que proches, alors on est sauvé.

Bien sûr que si on n’achète que le produit moins cher parce qu’on ne s’intéresse pas de savoir comment il a été fabriqué, comment sont traités les employés et à quelle distance du magasin alors on va droit dans le mur. Il faut être cohérent : chacun de nous par l’impact de ses achats est bien puissant que le gouvernement pour choisir quelle entreprise mérite de durer et laquelle devrait disparaître, pour aussi réduire l’impact environnemental du pays au passage largement plus causé par ce que nous achetons que ce que nous produisons…

Bref le capitalisme c’est avant tout nous, moi, vous, nous tous. Nous sommes responsables.

2 J'aime

c’est un gag ? quasi à chaque fois il y a une grenouille spéciale ou une sauterelle rare qui ne vit qu’à l’emplacement de travaux prévus … ça doit être le hasard alors :upside_down_face:

1 J'aime

MAIS ils ne sont pas à l’Euro, toujours avec le Florint

Mister GTO a quand même raison avec CGT et Sud qui ne sont pas là pour la prospérité de la France mais dans l’opposition avec le patronat et le gouvernement en fond de commerce. Après, il ne faut pas s’étonner des conséquences

Les problèmes que tu soulèves existent. Mais ce n’est pas en ayant une attitude de perdant qu’on résoudra quoi que ce soit. Ta posture défaitiste, de looser, est la même que bon nombre de Français qui refusent de voir que la France a le potentiel d’être au sommet mondial en matière d’innovation et de qualité de vie.

1 J'aime