Commentaires : Revue de presse Apple Vision Pro : verdict des premiers tests, ce qu'en pense la presse US

La qualité de l’image est détérioré surtout par rapport à une TV classique parce que l’image est justement perturbée par la lumière qui vient de derrière, ce qui réduit le contraste et l’uniformité de la luminosité de l’écran.

Dans le cas d’un casque d’AR, l’image directe vue à travers l’écran serait sans doute bien meilleure que l’image de l’environnement filmée par une caméra puis diffusée sur l’écran (avec en prime inévitablement un petit délai…)…

Les cas où ça serait moins bien, c’est pour un usage VR plutôt que AR. Mais on pourrait tout a fait envisager un cache mobile à mettre en place dans ce cas pour occulter la lumière venant de l’environnement.

Quand au prix prohibitif, 6500€ pour une TV OLED 75" en 2021, c’était cher, certes, mais pas non plus monstrueux, aujourd’hui les TV OLED de cette taille dépassent encore régulièrement les 3000€, et certains modèles les dépassent même largement…

Tant qu’on sera enfermé dans le casque, ce ne sera pas un produit aboutit. Oui, les hololens avaient un faible angle d’affichage et ça faisait bizarre, mais Apple n’est tout simplement pas encore au point pour ce prix là. Alors c’est souvent le cas des premiers produits d’Apple, mais y a une différence pour moi ; que ce soit l’iphone, l’ipad ou la watch, la base était déjà là sur la première version. Là, j’ai quand meme l’impression qu’on est encore loin du compte.

1 « J'aime »

Source Fandroid"
« il nous faut avouer que les quelques boucles que nous avons pu visionner se sont avérées dans l’ensemble plutôt jolies, le piqué tout juste propre, mais le rendu est finalement assez mou. On est loin de cette magie qui opère lorsqu’on regarde l’image d’un téléviseur OLED Ultra HD. »

« Ce qui nous emmène à la deuxième contrainte : la définition de l’image. Il faut en effet se contenter d’une définition Full HD puisque la densité de point sur une dalle Ultra HD est telle que l’effet de transparence ne serait plus (ou peu) assuré. »

Apparemment, il y a d’autres soucis que le cout ou les sources lumineuses extérieures. L’absence de réponse des autres marques de téléviseurs/moniteurs semble d’ailleurs le confirmer.

Mais ceci-dit, cela reste encourageant et gageons que si la réalité augmentée fait sa percée, les recherches pour palier aux défauts mentionnés plus haut seront accélérées.

Et sinon ?

Incompatible avec les lunettes et l’obligation de se faire des verres sur mesure ! Donc un produit qui exclut la moitié des utilisateurs par défaut, incroyable erreur…

Comment Apple a pu pondre un casque aussi lourd et mal équilibré ? S’ils avaient eu l’humilité de tester Microsoft HoloLens (2016 !) et HoloLens 2 (2020) ils auraient pu s’inspirer du 2 pour éviter ces erreurs. Le métal et le verre n’ont aucun sens vu le poids ajouté qu’ils impliquent.

Je trouve le META Quest 3 qui propose le même concept pour bien moins cher (450€ HT vs $3500 HT pour le Vision Pro) nettement plus intéressant : bien sûr la qualité d’écran n’a rien de comparable mais il est utilisable avec des lunettes et à l’ambition de démocratiser la techno, là où Apple fait dans l’élitisme excluant comme d’habitude. Et le Q3 est léger et agréable à porter lui… ^^

Je suis curieux et impatient de tester le Vision Pro bien sûr, mais très déçu de l’approche d’Apple : j’espérais vraiment un « super HoloLens » avec écran 4K par oeil et un champ de vision large capable de réalité mixte et virtuelle.

Or on a un casque de VR très mal équilibré, avec un écran visiblement superbe mais qu’on ne peut pas porter longtemps, qui reprend simplement les gestes et l’eyetracking d’HoloLens 2… 4 années après.

2 « J'aime »

Microsoft HoloLens 2 le fait très bien, c’est une tuerie sortie en 2020 déjà.
C’est génial car on n’est pas « enfermé » dans un casque VR, on a une vision directe et sa vision périphérique. Et le HL2 est compatible avec des lunettes.
Il y a un aspect futuriste incroyable à jouer avec des hologrammes par simples gestes, tout ceux qui testent aujourd’hui sont encore bluffés.
Les inconvénients sont que la zone d’affichage des hologrammes est très limitée, rien à voir avec l’approche de META avec le Quest 3 ou Apple avec le Vision Pro, et que la qualité de l’écran est aussi inférieure car surimposer des hologrammes à la réalité en vision directe tient de l’exploit technique. Bref les défauts de ses qualités.
J’espérais qu’Apple allait bluffer tout le monde avec un autre casque du même type mais nouvelle génération. Au lieu de cela on a un gros casque de VR…

Vivement des casques transparents avec un écran transparents grand format, capable d’offrir le meilleur de la réalité mixte et du virtuel !! Visiblement on en est encore un peu loin.

C’est les usages qui vont différencier ce casque. Pas la partie technique.

Aujourd’hui on a des smartphones qui tiennent une journée. 2 a la rigueur.
Pourtant c’est Apple qui a lancé le truc.
Et personne ne songe à revenir à nos bon vieux téléphones…

Oui, oui, on sait, tout cela n’est qu’un sinistre complot entre les francs-maçons, les illuminati, Apple et la presse spécialisée.

Ou, plus simplement, lorsque Apple sort un nouveau produit, cela fait l’actu parce que Apple possède une image de marque forte, un service marketing plutôt efficace et qu’aucun média ne veut prendre le risque de passer à côté de l’évènement, ce qui produit un effet d’entrainement.

Mais pour info, lorsque je disais qu’il fait causer, je parlais des réactions sur le site, pas dans la presse.

2h d’autonomie donne au moins l’avantage de revenir régulièrement dans la vie réelle :wink:

Je ne connais pas trop le HoloLens mais de ce que j’ai vu, cela m’a donné une impression de démo technologique, de joli jouet qu’on verrait bien dans une salle d’arcade ou au Futuroscope pour un usage démonstratif de courte durée. Je n’arrive pas à voir les applications grand public ou même professionnelles et au vu du faible volume de vente, je ne suis apparemment pas le seul.

Ai-je loupé quelque chose ?

Oui le field of view est limité, mais le reste compense largement quand on compare aux autres casques du marché. Ça reste un point à améliorer, ce que je veux dire c’est que comparer juste sur le field of view c’est comme dire qu’une voiture de luxe est moins bien qu’une entrée de gamme parce que la couleur est moche. C’est très important mais ça ne va pas remettre en cause le classement.

Pour les deux Mac air et l’iPad, c’est vrai. C’est un achat à faire quand dépenser une telle somme pour du superflu n’est pas un souci.

1 « J'aime »

Honnêtement oui. HoloLens 1 en 2016 était bluffant mais souffrait de défauts qui le rendait compliqué : déséquilibré car le poids était sur l’avant, les gestes étaient compliqués… (il fallait « apprendre à cliquer »). En revanche c’était complètement hallucinant pour l’époque (ceux qui se rappellent de leur premier test de Roboraid ou Holo Anatomy ne me diront pas non ^^).

HoloLens 2 sorti fin 2019 est abouti, c’est le même concept mais en simple pour tout : champ de vision d’affichage des hologrammes doublé, port sur la tête agréable avec un bon équilibre et de la mousse à mémoire de forme, une débauche de capteurs démentielle (notamment des eye trackers intégrés), il suffit de traverser les boutons avec l’index pour cliquer… Et bien sûr il n’a pas de fil à la patte, avec la batterie derrière la tête qui permet d’équilibrer le port. Le design super épuré n’a pas pris une ride et est toujours aussi futuriste aujourd’hui.
Dans l’industrie, le militaire et le médical il y a beaucoup d’applications, et 4 années après il reste toujours unique au monde (son seul concurrent le Magic Leap 2 est misérable dans la pratique, je peux détailler si ça t’intéresse).

Et le fait que ça ne soit pas un casque de VR à la base comme le Vision Pro mais un casque de réalité mixte avec des écrans transparents, compatible avec les lunettes et qui permette de conserver sa vision périphérique fait que tous ceux qui le testent sont encore bluffé en 2024.

La résolution d’écran (1440 x 936 pixels par oeil à 60 Hz) parait bien sûr faible aujourd’hui, même si à l’époque c’était top et surtout à l’usage ça reste suffisant : ça fonctionne. Si on est exigeant c’est plus la qualité de la projection avec un espèce de balayage que l’on perçoit qui fait que ce n’est pas parfait, et bien sûr le fait que l’image ne soit pas homogène du fait des écrans transparents soumis à la lumière environnante.

Bref les défauts de ses qualités d’avoir ces écrans transparents : pas de capacités VR à immerger dans le virtuel comme le VP, mais à l’inverse on n’est pas isolé comme dans le VP et c’est génial de voir des hologrammes flotter autour de soi et d’appuyer simplement dessus ou interagir avec.

HoloLens 2 est une tuerie, et ça aurait été un produit Apple tout le monde aurait crié au génie et il s’en serait vendu des millions.
D’ailleurs le Vision Pro reprend beaucoup des caractéristiques d’HoloLens 2 : capacité d’afficher des infos numériques sur l’environnement réel, reconnaissance des gestes, eye-tracker, casque autonome, processeur additionnel dédié à la gestion des capteurs, les haut-parleurs ouverts vers le bas, etc.

Mais c’est Microsoft qui d’un point de vue marketing n’a jamais eu la même capacité à fédérer les foules quand ils attaquent un nouveau marché. Et leur approche partenariale (on fait développer les apps par des partenaires - donc de base c’est plutôt vide, comme MacOS vs Windows) est aussi un frein réel pour convaincre.

Dernier point qu’il me parait important de mentionner : on voit les yeux d’un porteur d’HoloLens 2. Sans compter que la visière se relève d’un geste et que c’est vraiment pratique au quotidien.

On n’est pas devant un masque déshumanisant qui ferme tout contact visuel direct. Perdre le regard avec le porteur d’un Vision Pro ou d’un Quest 3 me parait réellement grave si on s’imagine demain avec toute la journée en remplacement de nos smartphones. Et ce n’est pas le simulacre de regard dans l’écran externe d’Apple qui y changera quoi que ce soit.

Quand on voit déjà comme on est tous sur écrans et les problèmes relationnels que ça engendre pour les jeunes générations…
Alors si on se projette et que l’on réduit cette habitude de se regarder dans les yeux c’est flippant, mais le sujet est bien sûr bien plus large que notre discussion de geek.

Si tu peux essayer HoloLens 2 à l’occasion (il y en a souvent en démo pour des expériences de RA dans des musées ou des salons) c’est vraiment un device génial, et intellectuellement c’est intéressant. Il a d’ailleurs forcément fortement marqué les équipes d’Apple, même si concept VR derrière le Vision Pro a été figé il y a des années.

Reste que tout le monde sait bien que le vrai objectif est d’avoir un casque de réalité augmentée qui soit le plus transparent possible. Le Vision Pro aussi génial soit-il montre les défauts de l’approche VR malgré une débauche technique extravagante. La grande question est de savoir quel acteur y arrivera en premier.

Merci pour ce long exposé très instructif et qui montre bien ton enthousiasme pour cet appareil. Je n’ai aucun doute que la technologie utilisée soit très impressionnante et j’aimerais effectivement le tester.

Mais j’imagine que je ne t’apprends rien si je dis que le nerf de la guerre reste les applications pratiques ou récréatives qu’un tel appareil peut apporter et, là-dessus, tu es moins disert. Aurais-tu quelques exemples ou des liens à ce sujet.

Comme c’est du B2B (des applications pros), HoloLens 2 en a beaucoup mais qui sont développées pour des grands groupes à usages purement internes. Autrement dit les applications d’AIRBUS ou autres ne se retrouvent pas sur la place publique. Il y a aussi beaucoup de startups qui développent des solutions, là encore pour un usage pro uniquement (en France on a par exemple SHIFT89, HoloForge - filiale d’ASOBO qui a fait Flight Simulator, Synergiz et pleins d’autres…). Il y en a principalement pour l’industrie, le militaire et le médical.

Bien sûr il y a un navigateur qui permet de faire tout ce qu’un navigateur permet, et quelques apps de démo (dont des jeux comme l’impressionnant Roboraid) qui viennent de l’époque où HoloLens devait être un device grand public de gaming.

C’est drôle parce que le prix (3400 € hors taxe) d’HoloLens 1 et 2 est très similaire au Vision Pro.

Apple vise le grand public d’abord (à cause de la limite de devoir se faire des verres correcteurs sur mesure du fait de l’incompatibilité avec les lunettes ? Du fait que le fil de la batterie lui interdit nombre d’industries pour des raisons de sécurité ? Idem avec le champ de vision réduit et le format casque de VR qui empêche la vision périphérique ?) et des usages statiques là où Microsoft adresse le monde pro et un peu plus de mobilité.

Apple dispose d’une communauté d’utilisateurs et de développeurs passionnés bien supérieure en termes d’engagement de ce que l’on trouve autour de Windows ou d’Android.

Autrement dit si HoloLens avait visé le grand public à ce tarif il aurait fait un bide, là où pleins de fans d’Apple aisés (ça fait du monde au niveau planétaire) vont se l’offrir pour être parmi les premiers.

Apple devrait gagner au moins 3 milliards juste avec son casque dès cette année, et c’est mérité vu leurs efforts. Ils me paraissent avoir pris une énorme avance pour remporter à terme la bataille post-smartphone.

En tout cas c’est passionnant d’assister à ces affrontements entre titans de la tech, et ce n’est que le début ! Microsoft préparer sa riposte, Google aussi (ils ont débauché il y a quelques années le gars responsable de l’afficheur de HoloLens 2, ce n’est pas pour rien…) et surtout les géants chinois aussi avec des moyens dont on n’a pas idée.

1 « J'aime »