Forum Clubic

Commentaires : Quelles sont les meilleures applications de rencontres?

Il peut parfois être difficile de trouver son chemin au cœur de l’offre monstrueuse d’applications de rencontres disponibles sur mobile. Cette sélection a été réalisée pour vous aider à faire un choix parmi les meilleures d’entre elles !

Je dirais aucune de la liste.
La loi devrait s’intéresser à cela, ce n’est pas normal de laisser proposer un service sans rien garantir.
Dans les autres domaines la loi oblige à fournir des résultats. Là non, beaucoup paient et ne rencontrent personne dans le mois de leur abonnement.
Du coup je conseillerai plutôt Instagram au moins si ça ne marche pas, on en a pour son argent.

1 J'aime

Vous avez oublié « groskiki.com ». Il a beaucoup de succès il semble…lol…

Pas besoin d’une application. J’ai rencontré ma femme sur internet via ICQ (pour ceux qui savent ce que c’était en 2000). C’était un forum/chat public. Ces trucs de matching/pairing…j’y crois pas une seconde. Ne forcez pas le destin…l’amour viendra vers vous au bon moment.

5 J'aime

Est-ce que les agences matrimoniales ont une obligation de résultat ? :thinking:
Est-ce qu’elles existent encore d’ailleurs…?

2 J'aime

Je veux bien qu’on m’explique comment obliger a un résultat. On met un couteau sous la gorge des gens pour les obliger à se mettre en couple avec quelqu’un ?

On parle de relations humaines la, pas d’un achat de produit ou je ne sais quoi.

11 J'aime

Ces sites ou apps analysent les comportements et usages pour mieux se positionner (commercialement … :wink: ): ne faire payer que les hommes, laisser aux femmes le premiers pas … avec la promesse de rencontrer l’âme sœur.
Et en même temps, ils proposent l’abonnement le plus avantageux sur un an! J’ai un peu de mal à ne pas interpréter cela comme une forme d’hypocrisie: les clients les plus intéressants ne sont pas ceux qui cherchent l’âme sœur! Quoi d’autres? Mais alors pourquoi s’en cacher?

Pour moi une bonne application de rencontre est une application qui en toute transparence te donne le ratio hommes / femmes. Sinon tu paye dans le vent. 30€ par mois pour juste swiper ou tomber sur une femme avec 100 matchs… c’est juste prendre des gens pour des cons.

5 J'aime

Et Facebook on en parle ? :sweat_smile:

1 J'aime

Étant une femme, le concept de Bumble fait presque rêver, on est les chefs d’orchestre, comme ça on évite de tomber sur des faux profils, ou des mecs qui nous montrent leurs teubs en guise de ‹ salutation ›, ou les fous qui nous insultent parce qu’on leur donne une réponse négative.

Mais hélas toutes ces applis sont super sur le papier, mais tout autre dans la réalité.

Certaines personnes trouvent l’amour sur des applis, coup de chance, hasard bien tombé.

Pour un vieux singe comme moi qui en est à son second mariage, tout ça est assez incompréhensible. ^^

J’ai rencontré ma première épouse à une époque où il n’existait ni Internet ni gsm ni messagerie quelconque, et ne parlons même pas d’échanges de n° de téléphone, assez peu de gens en avaient un chez eux. Mais comment ont donc fait les générations précédentes ?

Il n’a jamais existé autant de moyens de communication et d’échanges qu’aujourd’hui, et les gens semblent en être réduits à utiliser des applications et/ou fréquenter des sites pour se rencontrer.

A croire que sans Internet, plus personne ne rencontrerait plus personne. etonne 1

3 J'aime

Ce n’est pas vraiment le problème. Le vrai soucis c’est la mécanique derrière…
Les fausses espérances, les faux profils, les robots… Clairement on est dans l’arnaque.

3 J'aime

On en discutait à la rédac, à titre perso, le meilleur réseau social reste le travail puisqu’on peut appréhender la ou les personnes beaucoup plus facilement que derrière un écran. Disons que ce type d’app se traduit le plus souvent par une rencontre dans vrai lendemain, même si pas mal d’exceptions existent.

3 J'aime

Mais c’est le point de vue de quelqu’un qui travaille dans un environnement mixte, et ce n’est pas forcément le cas de tout le monde. clin 1

Pour revenir sur ce que je disais, j’ai travaillé durant toute ma carrière dans diverses entreprises et industries où l’on n’avait pas de collègues féminines, ce qui ne m’a pourtant pas empêché d’avoir mon content de petites amies à des époques où les moyens de rencontrer quelqu’un étaient beaucoup moins nombreux qu’aujourd’hui. ^^

Les gens ne sortent-ils plus ? ne fréquentent-ils plus d’endroits où il est possible de lier connaissance ? neutre

Ou la raison est-elle plus insidieuse ? en considérant que les rapports humains dans leur ensemble ne semblent guère s’améliorer, la simple politesse et les bonnes manières étant en voie de disparition, à l’inverse de l’agressivité qui augmente et de l’incapacité de certaines personnes de plus en plus nombreuses à accepter un simple « non ».

5 J'aime

en considérant que les rapports humains dans leur ensemble ne semblent guère s’améliorer, la simple politesse et les bonnes manières étant en voie de disparition, à l’inverse de l’agressivité qui augmente et de l’incapacité de certaines personnes de plus en plus nombreuses à accepter un simple « non ».

Excusez moi c’est aussi des pensées qui reviennent à chaque génération.
Il suffit de revoir les émissions, témoignages d’il y a 50 ans pour entendre des « il n’y a plus de respect » et autres phrases indémodables similaires.

3 J'aime

Oh tu sais côté mecs nous ne sommes pas en reste.
Fraîchement célibataire je me suis aventuré sur ces appli. Je ne pense pas avoir un profil « à la ramasse » et pourtant il est très compliqué ne serait-ce que de discuter avec quelqu’un. Une amie au contraire m’a dis qu’en 3 jours elle avait déjà 100 « likes » et qu’il est compliqué de « faire le tri ». Bref on est étouffé dans la masse. Et crois moi qu’en terme de faux profil ou pire de prostitution où ma fille met directement ses tarifs on est bien servi aussi.

2 J'aime

Dans mon cas, pas besoin d’émissions ni témoignages de Dieu sait qui pour savoir ce qu’il en était, parce que les années 70, je les ai vécues. ^^

Dire que c’était pareil il y a 45 ans qu’aujourd’hui n’est que de l’ignorance d’époques que l’on ne connaît que par procuration. neutre

Pour rester dans le sujet, croire qu’on peut rencontrer la personne idéale en cochant des cases comme si on cherchait un composant sur un site de vpc me paraît plutôt illusoire. Ne pas oublier que beaucoup de gens ne se connaissent pas bien eux-mêmes et cocherons des qualités qu’ils croient avoir alors qu’ils ne les ont pas. Et oublierons aussi de noter leurs défauts dans le but de bien paraître. ^^

Pour ma seconde épouse et en admettant que j’ai utilisé une application de rencontres, je n’aurais sûrement pas coché dans les préférences « enseignante », « divorcée avec enfant », « forte personnalité »…et pourtant c’est ce que j’ai rencontré et ça a collé dés le début…comme quoi un profil ne dit au fond rien de qui est vraiment la personne. lol 1

5 J'aime

Ah oui la belle époque où l’inceste était normal et une forme d’amour parental, le viol n’était pas un crime, époque ou une fellation/sodomie forcée n’était pas un viol, le viol marital était légal…
L’aube des femmes pouvant enfin travailler sans l’accord de leur mari ou prendre une décision pour l’avenir de leurs enfants. C’est clair quelle belle époque où les femmes avaient le choix de vivre leur vie comme elles le désirent.

Ce sont deux époques extrêmement différentes, pour le meilleur et pour le pire, et impossible à comparer. C’est pas en mettant cette époque sur un piédestal qu’elle est meilleure pour autant, ou qu’on peut se permettre de se moquer des gens vivant aujourd’hui sous prétexte qu’on a connu « la belle époque »

comme quoi un profil ne dit au fond rien de qui est vraiment la personne.

On sera au moins d’accord sur ca, pour cela que ce sont des applis… de rencontre, ou des accélérateurs sociaux

3 J'aime

Question : où, exactement, ais-je dit que tout était mieux ? yeux

1 J'aime

Comment lier une relation sur des réseaux sociaux? Sans rencontrer la personne …moi je ne pourrai pas. Enlevez les arnaqueurs aux sentiments, les chiens biens coiffés, les profiteurs de tout poils, les aventuriers a la petite semaine, il ne reste plus que les algorithmes qui vous font croire que vous avez trouver la perle rare, mais c’est un leure , alors méfiance, garder la tête sur les épaules :wink:

Ne pas oublier ceux qui sont timides, manque de confiance en eux, n’ont pas le temps (boulot, parent célibataire etc), ceux qui n’ont pas de vie sociale, ceux qui n’ont pas un physique attrayant.
Les relations au boulot? Cela peut virer au cauchemar. Et il faut qu’il y ait assez de célibataires de l’autre sexe (contexte hétéro).
Il peut y avoir la perte de confiance après une séparation et ne plus savoir comment séduire/draguer à partir d’un certain âge.

Bref ce n’est plus forcément si simple qu’à une époque car le monde a changé (parent célibataire, plus de vie de village/quartier etc…).

4 J'aime