Forum Clubic

Commentaires : Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome

L’avionneur européen a récemment mis un terme, avec succès, à deux ans d’essais en vol. Il imagine désormais faire du projet d’avion de ligne autonome ATTOL une réalité.

1 J'aime

Y a t il un pilote parmi les passagers ? Notre commandant a fait une crise cardiaque! Non non! … non paniquez… paniquez pas je vous dit tout est sous contrôle.

1 J'aime

Moi ! moi j’ai 2500 heures de Flight Simulator !

1 J'aime

Que vaut cette techno quand les vents soufflent fort pour l’atterrissage, comme souvent sur les piste près du bord de mer?

2 J'aime

A force de tout remplacer par des machines, de supprimer tout un tas de poste utile mais peu rentables, … qui va payer ma retraite plus tard ?

1 J'aime

On en est qu’au début .:thinking: … mais le vent n’est qu’un paramètre comme un autre. Avec les capteurs déjà intégrés et les informations envoyées du sol il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas si la programmation est bien faite. Les pilotes le font bien.

2 J'aime

Pas d’inquiétude a avoir.
Comme tout les emplois seront bientôt remplacés par des machines il est prévue que les passagers de cet avion sans pilote soient également des machines.
Elles ont besoin de vacances elles aussi avec tout le boulot qu’elles abattent à notre place.

2 J'aime

Dans 50 ans tous les employés seront remplacés part des machines et les hommes toucheront leur salaire grâce à leur dessin et coloriage.

2 J'aime

Non. Il y aura ceux qui possèdent les machines et les pauvres sans emploi.

2 J'aime

J’ai toujours du mal à comprendre ce besoin irrépressible de tout automatiser, comme si des systèmes conçus par l’humain pouvaient être irréprochables. Même en considérant le machine-learning.

Les systèmes de pilotes automatiques et de gestion automatiques des gaz sont conçus de manière à prendre en compte les variations de vitesses / directions du vent. :wink:

1 J'aime

l’être humain n’existera plus dans - de 100 ans et la machine deviendra la seule espèce de ce que sera la terre demain. Cette frénésie vers la robotisation intelligente ne survivra pas et s’éteindra très rapidement pour des raisons évidentes.

1 J'aime

J’aimerais être aussi optimiste.

Tant qu’il y aura des entrepreneurs pour penser que le plus compliqué à gérer dans une entreprise c’est l’être humain.

Tant qu’il y aura des actionnaires qui pensent que la masse salariale est une variable d’ajustement pour conserver leurs niveaux de dividendes
L’automatisation a un bel avenir et aucun domaine n’est épargné.
dans l’indifférence générale et sans que la prestation coûte moins cher.

Un exemple de taille.
Les sociétés d’autoroute
6000 emplois détruits.
Tout ça pour un péage qui ne cesse d’augmenter, des barrières automatiques, un boîtier payant dans sa bagnole et gagner 2 minutes de trajet ? Whaouuu quel progrès !!
Je l’aime déjà cette société toute automatisée…:face_vomiting:

2 J'aime

Pas sur que les passagers du 737MAX auraient été aussi positif en voyant ton message. Un bug informatique et pouf 400 morts. Super!

Jamais de la vie pour moi.

1 J'aime

et pourtant , si tu connaissais la part de pourcentage que représente déjà les algorithmes lors d’un vol…

3 J'aime

Parce mise à part l’épisode du 737 MAX, l’immense majorité des catastrophes aérienne pour ne pas dire toutes sont la conséquences d’erreurs humaines. Une machine n’a pas d’ego ou de problèmes relationnels ou de tendances suicidaires …

1 J'aime

Ce que tu dis est vrai uniquement en assumant que l’informatique est l’égal de l’intelligence humaine. Absolument rien de dit a l’heure actuelle que la machine se plante moins que l’humain vu qu’on ne peut pas comparer 1 million de vol Full automatisé vs. manuel. Sinon on roulerait en voitures autonome, preuve que l’IA ne fait toujours pas le job. Peut etre dans 10-20 ans.
Le programme du 737MAX a des tendances suicidaire je dirais lol

Comme ceux du Rio Paris ou de celui de Singapour Airlines :thinking::thinking: juste avant la pandémie les compagnies aériennes manquaient de pilotes. Très souvent les accidents aériennes sont dû a un enchaînement de décisions inadéquates. … Et la plupart du temps une fois le décollage fait l’avion est en pilotage automatique…
Le problème du 737 c’est justement toute une suite de décisions humaines qui n’auraient pas dû être prises. L’avion a été fait a la va-vite et il n’aurait jamais dû être apte au vol.

2 J'aime

Le systeme se base sur des cam mais aussi sur le gps, se centrales inertielles et surtout l’ILS. Donc aucun probleme.

1 J'aime

Si il y a de l’évolution ce n’est pas avant longtemps qu’une telle technologie permettra de proposer une absence totale de pilotes. Ne serait-ce que par le simple fait que le système ne pourra être infaillible auquel cas l’humain sera le seul a pouvoir reprendre le dessus.

Panne électrique, défaillance de capteur les scénarios sont infini, et ce système par lui même ne sera pas infaillible, et contrairement à par exemple un métro, une voiture/camion, voir même un bateau autonome où en cas de défaillance il « suffit » d’un arrêt d’urgence freinage complet, … un avion ne pouvant par définition s’arrêter en plein vol, il est aujourd’hui impossible de garantir une sécurité avec un tel système par lui même.