Commentaires : Pornhub : suite aux défaillances de modération, le P.-D.G. se retire

MindGeek, maison-mère de Pornhub et YouPorn, vient de perdre son P.-D.G. et son directeur des opérations.

Oh là là, le jeu de mot pourri dans le titre de l’article!

8 « J'aime »

Je cite:

« Source : The Verge »

Dans 10 ans à peine, on aura les onlyfans qui iront se plaindre que la plateforme a abusé d’eux et qu’ils ont fait toutes ces vidéos contraints.
Et ainsi de suite.

J’ai de gros doute concernant cette épidémie de viols.

1 « J'aime »

Je t’invite à lire l’article sur french bukake, et tu comprendras.
Les acteurs sont sensés se mettre d’accord avant le tournage de ce qu’il implique. Hors il a été maintes fois prouvé que dans le but d’avoir des vidéos toujours plus extrêmes, certains actes non consentis sont tentés pendant le tournage. Il s’agit donc de viols.
Donc moi j’y crois totalement.

6 « J'aime »

Le president de pornhub se retire… et la source c’est the verg…oh put… heureusement qu’on est pas un 1er avril :smiley: :smiley:

6 « J'aime »

Le droit à l’oubli n’existe pas, pourquoi les gens qui sont attirés par l’argent rapide peuvent vivre leur décadence sans aucune conséquence négative? OnlyFans jouerait bien le rôle du proxénète dans beaucoup de cas.

Par contre, des gens qui cherchent à monétiser des fuites de vidéos privées de type « revenge p0rn » ou pire qui implique l’exploitation des enfants (contenus actuellement problématique chez Mindgeek mais pas que) sont des monstres qui doivent croupir indéfiniment en taule.

Ta position est pour le moins osée, je la respecte mais je ne peux pas m’empêcher de te dire qu’à mon avis, tu fais erreur dans l’analyse.

Les femmes commencent à parler et surtout, ça commence à être mis en avant ce qui n’était pas le cas avant. Cette épidémie ne commence pas depuis hier mais elle commence seulement à se voir, c’est la raison pour laquelle il y a cette hausse dont tu doutes.

3 « J'aime »

Bien souvent ce n’est pas une soudaine « épidémie » de viols, mais des langues qui se délient. Des choses qui se passent depuis des décennies mais qui restent sous silence parce que personne n’en parle, et un jour ça sort, et ça fait boule de neige

2 « J'aime »

Tu n’en sais rien si ta caissière à Leclerc n’a jamais eu le problème.
Dans un film X, c’est le consentement qui fait que c’est un problème ou pas. Tant que tout le monde est d’accord sur ce qui se passe, il n’y a pas de problème. Si un moment quelqu’un manifeste son désaccord ou n’est plus en état de continuer, c’est un viol. C’est la même chose, qu’on soit actrice X ou caissière chez Leclerc.

1 « J'aime »

N’est ce pas encore une attaque orchestré par la justice américaine sur des fausses accusations pedo ou viol pour détruire un concurrent etranger et favoriser leurs entreprises de Porno , comme ils ont l’habitude a chaque fois.
Détruire une réputation pour le Bisness c’est très américain.

1 « J'aime »

En tout cas, le titre est bien senti !

L’entreprise est en partie basée aux USA. C’est une multinationale, pas un concurrent étranger. Et il ne faut pas une longue recherche pour se rendre compte que ce n’est pas un mythe, les vidéos de viols sur ces plateformes, ou les publications non consenties…

1 « J'aime »

L’idéale serait plutôt d’expliquer en quoi tu as des doutes, et pourquoi.

Ce milieu étant un milieu qui regroupe absolument tous les critères pour qu’il se passe des choses illégales. Ca brasse du pognon, c’est un milieu disons qui flirt avec la « décadence » où généralement ce qui est interdit attire et on peu promettre mont et merveilles aux femmes, et rien n’est réellement réglementé.

Bien évidemment que ça existe et très certainement plus répandue que d’autre milieu.

@Peggy10Huitres

Dans le monde du travail, tout le monde n’est pas d’accord pour travailler … Tu fais parfois aussi beaucoup de chose pas prévu dans le contrat …

Et dans le monde réel, ce qui t’es imposé, hors contrat, sous pression quelconque, est également illégal. D’autant plus qu’on parle d’intégrité physique.

Peux-tu me citer un type de contrat où on t’impose de faire sur ton corps ce que tu ne souhaites pas et qui n’est pas prévu par ton contrat ? :slight_smile: Parceque si c’est « quotidien », je pense que des exemples tu en auras à la pelle :sweat_smile:

Pas tant que je légitime le viol, mais

Everything Before the Word « BUT » is Horse Shit. Tu devrais compatir dans tous les cas, car le résultat est le même. Le milieu ou le contexte n’a absolument RIEN à voir avec l’acte final. Tu pourrais imaginer la pire des situations, un viol reste un viol.

Il y’a peu être des abus, mais on connait le risque quand on choisi ce chemin là, faut arrêter …

Donc du coup, puisqu’on sait que ça existe (mais pas tout le temps), il n’y a pas de problème il faut accepter, c’est ça ? ^^

2 « J'aime »

Paradoxal comme argument, autant je l’entends dans le monde amateur où c’est la jungle pas sûr, que les personnes filmées, ne pas oublié le porno LGTB+, soient effectivement consentantes sans compter et je n’évoque même pas l’age légal et ce qui pour moi relève directement de la prostitution.
Dans le monde professionnel c’est une tout autre histoire: les studios font signer des contrats très strictes sur que ce l’actrice/acteur accepte ou non (du temps de Rocco des actrices faisaient stipuler dans leur contrat qu’elles refusaient certaines pratiques). La boite coule immédiatement en cas de viol, contrat oblige (enfin Weinstein a été tranquille pendant des décennies aussi il vrai mais c’était hors tournage).

1 « J'aime »

@Peggy10Huitres

Pas tant que je légitime le viol

Si, c’est exactement ça que tu fais. Passer outre le consentement de quelqu’un pour commettre un acte sexuel, c’est un viol. Que la victime soit actrice porno ne justifie rien.
C’est comme dire ”elle l’a bien cherché, t’as vu comment elle était habillée?”
Non, c’est non. Un viol n’est JAMAIS la faute de la victime.

4 « J'aime »

Hello la commu,

Avant de faire de la modération au cas par cas, je pose ce message ici : merci de ne pas taper plus vite que votre cerveau et de prendre attention à la portée de vos messages. Justifier un viol par une profession n’est pas une option. Une actrice ou un acteur de films pour adultes n’a pas moins à être prévenu des actes qu’il va devoir subir ou effectuer qu’un autre professionnel.

En outre, le sujet parle ici du relai de vidéos dans lesquelles le consentement des actrices ou acteurs est bafoué, voire de non-modération de vidéos de viols plus équivoques. Merci donc de recentrer le débat.

Bien à vous.

5 « J'aime »

« Peux-tu me citer un type de contrat où on t’impose de faire sur ton corps ce que tu ne souhaites pas et qui n’est pas prévu par ton contrat ? :slight_smile: »

De manière sérieuse et non graveleuse… je dirais le sport… surtout après un blessure. Mais on est pas dans le même contexte

il y a quand même un truc que j’ai du mal a comprendre, le contexte est un femme ou un homme signe pour un porno.

Les actions ne correspondent a ce qui est signé. il y a viol. jusque la c’est très clair.

Pour autant c’est filmé, j’imagine que ça se voit et que c’est facilement attaquable, et du coup avoir une décision de justice…

Je vois bien le problème ou tu l’interdis dans ton pays et les autres continus de voir la vidéo… Mais sinon, le problème de modération revient à dire qu’il n’applique pas les décisions de justice ? ou que les victimes dénoncent mais n’attaquent pas ?

Vous allez me dire que peu importe… m’enfin aussi dégeulasse que ça puissent paraitre la société signataire exploitera la vidéo tant qu’il n’y aura pas de plainte, que ce soit sur pornhub ou ailleurs.

Quelques messages effacés avant que d’autres sanctions tombent,
on revient au sujet de l’article !

Ça c’est la théorie.

La réalité, c’est que l’acteur ou actrice qui attaque le studio, même si c’est parfaitement justifié, ça va se savoir dans le milieu, et il aura du mal à retrouver des contrats, même avec d’autres studios.

C’est un problème classique de dépendance économique, il est toujours difficile de se décider à faire valoir ses droits quand ça impliqué d’attaquer ceux dont on dépend économiquement. C’est comme ça que des boîtes en profitent pour mettre une pression monstrueuse sur certains employés ou fournisseurs, pour s’assoir sur le code du travail, ou, comme ici, pour faire faire à des employés des choses qu’ils n’ont absolument pas envie de faire.

2 « J'aime »