Forum Clubic

Commentaires : Pari réussi pour Virgin Galactic ! Richard Branson a volé à la frontière de l'espace

Pratiquement 17 ans après le début de l’aventure
, Virgin Galactic a transporté pour la première fois quatre passagers au-delà de 80km d’altitude. Le milliardaire Richard Branson
, qui voulait être le premier passager, est revenu ravi de son vol. Au nez et à la barbe de Blue Origin.

Bravo, je pense qu’il y a moins de risques, en decollant avec un avion, que une fusée, , la poussée et le stress de la structure sont bien plus faibles en avion, , allez au tour de bezos maintenant :smiley: il doit avoir la pression à son apogée :slight_smile:

1 J'aime

Je craignais une catastrophe mais, heureusement, ça n’a pas été le cas.
Bien joué :eyes:

2 J'aime

Au contraire, décoller d’un avion est une opération complexe, il faut que le largage soit réussi, il faut que l’allumage réussisse, il faut éviter une turbulence au moment du lancement du moteur fusée, lors de la rentrée il faut que la transfert de poids par la basculement des ailes soit réussit, et il ne faut pas raté le retour en plané car c’est du one shot
Une fusée c’est pensé pour un vol vertical, c’est optimisé pour la charge aérodynamique et le retour se passe tranquillement ne balistique et avec un parachute. C’est classique et maitrisé

2 J'aime

La fusée de Jeff Besos s’est déjà écrasée lors d’un test d’atterrissage…

1 J'aime

C’était le tout premier vol d’essai, depuis il y a eu 14 vols réussis. Et à aucun moment la capsule n’a été en danger, c’est juste un « premier » atterrissage raté.
Perso ça ne me choque pas qu’il y ait des incidents lors de vols d’essais, meme SpaceX n’a pas réussi ses récupération du 1er étage dès le premier coup. Les vols d’essais sont fait pour ça, tester, affiner les réglages, détecter les défauts et les corriger.

1 J'aime

J’avoue rester perplexe devant toute cette débauche médiatique. Autant le procédé est original et il faut saluer l’effort technique autant je ne comprends pas cette fameuse dénomination de "tourisme spatial’. C’est un vol parabolique a 80 km d’altitude. Le gars est resté 5mn en apesanteur et est redescendu …de la a parler de tourisme…:flushed::flushed::flushed: Qu’est-ce que doivent dire ceux qui sont allés sur l’ISS alors ??:thinking::thinking:

5 J'aime

La dénomination de « tourisme spatial » concerne le fait d’avoir payé sa place pour un vol dans l’espace, que ce soit en orbite (il y en a déjà eu plusieurs) ou en en vol suborbital (c’est à dire un vol en cloche où on ne reste que quelques minutes dans l’espace).

Tout comme pour l’aviation à ses débuts, les vols commerciaux touristiques ont été réservés aux plus riches, et c’est une étape indispensable avant d’avoir dans le futur des vols accessibles à tous dans l’espace. L’accès à l’espace coute cher mais plus il se démocratisera plus les prix baisseront. Meme si cela ne se fera pas aussi rapidement que pour l’aviation.

@rexxie Message supprimé car hors sujet.

@Fulmlmetal Message supprimé, car réponse à un message supprimé.

Je rejoins @carinae. C’est une performance technique, ok, mais ce n’est finalement qu’un vol parabolique et un avion qui vole plus haut que les autres. Oui, c’est bien de l’avoir fait. Oui, cela peut ouvrir la voie à d’autres progrès. Mais dire que « l’humanité toute entière était bouleversée par ce vol révolutionnaire », il faudrait peut être redescendre un peu sur terre.

7 J'aime

J’ai regardé le déroulement de ce vol est pour moi le résultat est plutôt mitigé. Effectivement un avion qui vole plus haut que les autres plus vite et qui fait un vol parabolique. Je ne suis même pas sûr qu’il soit resté 2 minutes en apesanteur nous n’avons vu aucune image de la vue extérieure ni de l’équipage en apesanteur à part un pied en l’air… j’espère que le vol de new Sherpa sera plus impressionnant…

Un avion pas vraiment, c’est plutôt le principe des navettes spatiales de la Nasa : la montée (après le largage) se fait à la verticale en n’utilisant que la force du moteur fusée, et pas en utilisant la portance des ailes - donc pas sur le principe d’un avion.
Les « ailes » ne servent qu’à freiner puis contrôlée la trajectoire pendant la descente, comme pour l’ancienne navette spatiale.

Par contre l’utilité est assez limitée : la montée sous un avion, et la rentrée en atmosphère d’une navette, ne fonctionnent que sur Terre. Sur Mars l’atmosphère trop ténue empêche ces techniques.

En plus la vitesse est assez faible, ne permettant pas de se libérer de la pesanteur terrestre (2200mph ~ 3500km/h) : impossible de rester dans l’espace (il faudrait atteindre 25000km/h; et la faible vitesse semble nécessaire pour permettre la rentrée). Il faudra aller un peu plus vite pour passer la ligne de Kármán, frontière de l’espace acceptée par la Fédération Aéronautique Internationale et internationalement reconnue.

Le mec a réalisé un rêve, aller dans l’espace.
Que ce soit pour 30 secondes ou 24h, il l’a fait.
Bravo au mec et à son équipe.
Si vous faites les blasés parce que vous avez accompli autant voire mieux de votre côté, bravo à vous également.

1 J'aime

Ce mec a dépensé des milliards pour faire un vol parabolique dans un avion à son nom… pour en vendre à ses potes multi millionnaires…
Comme l’a twitté Stephen king il y a 2jours, c’est juste la preuve que certains ne sont pas assez taxés…
Traitez moi de rageux, je vous attends

2 J'aime

Branson nous fera voyager entre paris et tokyo en quelques heures d’ici 10/15 ans.
Meme si je ne suis pas certain du bien fondé et des conséquences de la chose, c’est assez hallucinant.

Du temps de Louis 14 il fallait 8/ 10 jours de cheval pour un paris - Marseille.

300 ans après, on 3/4h on ira manger des sushis.

Vous imaginez passer un week-end à Tokyo vous?

Au début, un vol commercial était réservé à une élite.

Aujourd’hui c’est accessible à beaucoup de personnes.

Les innovations sont - en générale - accessibles qu’aux plus fortunés au début et la technologie se démocratise ensuite.

Si vous trouvez ça scandaleux de dépenser autant dans l’espace, dites-vous que prendre l’avion pour aller en vacances peut être vu comme tout aussi scandaleux de la part d’un type qui crève la faim en Afrique. Les échelles sont différentes mais le principe est le même.

Aller en vacances en avion et critiquer ce qu’il fait relève de l’hypocrisie.

5 J'aime

Le vol spatial n’a pas comme but à moyen terme de transporter quelqu’un d’un point A à un point B mais juste de faire un tour à la frontière de notre planète, contrairement aux avions…

Je ne prends plus l’avion depuis quelques années déjà, mais je ne porte aucun jugement sur ceux qui le font…
Je suis juste surpris de l’émerveillement que suscite ce délire égocentrique qu’est le vol parabolique pour millionnaires…

5 J'aime

on parle ou pas du cout carbone monstrueux pour gagner quelques heures ?

3 J'aime

@ivico « Branson nous fera voyager entre paris et Tokyo en quelques heures d’ici 10/15 ans. »
Il n’existe aucun projet concret en ce sens

1 J'aime

Y’a pas d’exploit, c’est pas le premier à le faire.
Il s’est juste fait plaisir le gars.