Forum Clubic

Commentaires : OVH : l'incendie du data center a affecté quelque 3,6 millions de sites web

L’incendie ayant partiellement ravagé l’un des centres de données d’OVH à Strasbourg n’a bien évidemment pas été sans conséquences. Plusieurs millions de sites internet sont effectivement toujours indisponibles.

L’origine du feu semble venir d’un onduleur qui avait subi une intervention technique le matin avant d’être redémarré dans l’après midi et faire rufe dans la nuit.

2 J'aime

L’origine, ok, mais pourquoi tout a brûlé, c’est autre chose…
Aucune sécurité n’a fonctionné, est-ce qu’il y en avait d’activée? j’ai de gros doutes.

OVH donne l’impression de n’avoir fait qu’entasser ses serveurs dans des « conteneurs ».
Qu’il n’y ai pas eu d’incendies auparavant relèverait presque du miracle…

3 J'aime

c’est Bestel il a mit l’onduleur et ca a tout niqué

9 J'aime

Le principe de ventilation partiellement passive du bâtiment n’a pas du arranger les choses. Si les portes coupe-feu n’ont pas fonctionné correctement dans les premières secondes, le fait que tout soit parti des onduleurs; ça a du en plus aggraver les chose (possiblement plus de jus pour les fonctions de sécurité).
M’enfin ça me fait bien ch**r, je ne trouve pas solutions de secours depuis, le support est débordé, et les concurrents sont aussi tous à genou et ne répondent pas pour les petites infrastructures, et je n’ai ni budget ni temps pour gérer ça. :frowning: J’ai un VPS en attendant que les clients fournissent les infrastructures internes promises, c’est à dire que c’est bien utilisé… :-P!
J’étais sur SBG3 qui va redémarrer en dernier, même les serveurs SGB2 qui sont totalement détruits pourraient avoir une solution avant avec le déploiement en urgence de nouveaux serveurs. Le seul truc positif, c’est que je n’aurai pas à tout ré-installer ni remonter de backups puisque SBG3 est intact (à part le réseau et l’alimentation).

J’ai lu ca dans un autre article:
"une certitude demeure : Les centres de données d’OVHCloud à Strasbourg ne sont pas dotés de réseaux d’extinction. Ils ne sont pas équipés de gicleurs d’eau comme c’est le cas dans les datacenters d’OVHCloud à Beauharnois au Canada, ni de brumisateurs haute pression permettant de résorber les flammes tout en protégeant les machines contre l’eau, ni de gaz inerte, à l’instart de la plupart des datacenters du marché. Des gaz qui ont pour vocation de vider les salles serveurs de leur oxygène pour étouffer l’incendie en évitant là-encore de causer des dégâts aux équipements. "

Je veux pas dire mais pour une boite si coté çà fait très amateur quand même.

2 J'aime

Et après, Octave mettait en avant son savoir-faire pour casser les prix du marché… ah bah oui, c’est frenchi, comme avec Free… ça reste du lowcost dans toute la partie technique. Et derrière ça gonfle les prix pour faire croire à de la qualité croissante…

2 J'aime

Aux dernières nouvelles, OVH est plutôt bon dans les prix, pas dans la gestion, design, fiabilité archi /offre.
Pas besoin d’un incident pour avoir un souci avec le support, il est out de base.

le seul truc positive c est qu il vont pas couper un chêne centenaire pour faire une nouvelle charpente :joy:

1 J'aime

Client ovh depuis 2004, je peux vous dire que l’on a suivis l’evolution d’ovh… en mal.
La relation cliente est devenue inexistante, que vous ayez 20 serveurs ou 200 chez eux, vous êtes un numéro.
Avec le cloud, ovh a littéralement quitté terre, en multipliant leurs marges par rapport à de la location classique de serveur dédiés, tout en gardant une technique de low cost… ce type d’incident n’est pas surprenant, on se demande comment cela n’est pas arrivé avant.

En effet à première vue pas de système anti incendie si ce n’est des détecteurs de fumée qui ont fait le boulot mais lorsque le personnel est arrivé il y avait déjà trop de fumée pour intervenir.

Il y a eu quelques cas de certains modèles de voiture électriques aux usa en recharge sur une prise très haute puissance qui ont pris feu, sauf que en extérieur, donc pas d’effet domino, si c’était arrivé la nuit dans le sous sol d’une maison…

Les onduleurs, c’est un bloc rempli de de batteries, de condensateurs, et de très forts courants. il suffit de peu : une batterie qui gonfle et s’ouvre si trop ancienne, un connecteur pas assez serré et à la longue un échauffement se produit.
Tous les équipements sont proches, beaucoup de câbles électriques = combustibles (l’isolant des câbles électriques en plastique est un combustible et prend très vite, ainsi que les batteries pareil, et les façades en plastique des serveurs, etc).

En quelques minutes, même si le courant se coupe, le point de non retour est dépassé, l’incendie se développe, les gazs toxiques et explosifs s’accumulent, puis auto allumage, les parois peuvent être soufflées et voilà le résultat.
Obligé d’arroser pendant des heures car le cuivre et métal reste incandescend et ne demande qu’a faire repartir le moindre reste de matériau.

Une maison ou entreprise peut être entièrement en flamme en 2 à 3 minutes, on n’y pense pas assez.

Ce qui est sûr c’est que le niveau d’equipement de detection / extinction n’était pas cohérent avec le bâtiment.

1 J'aime

Ce qui m’etonne c’est que la pancarte devant le batiment ( qu’on voit aux infos, dumoins au debut) est indiqué OVHcloud !!! donc, si je me trompe pas, CLOUD veut dire que les donnees devraient etre stockées sur plusieurs serveurs separé en distance pour qu’en cas de panne, les donnees ne sont pas perdu. Et la, on nous dit que les données, pour certains, sont uniquement dans ce batiment ( ou alors j’ai mal compris) Donc c’est pas du cloud alors… ??? Es ce que je rate qq chose ??? Ou alors le cloud originel n’est plus le cloud d’aujourd’hui ??? Il serait peut etre temps de clarifié l’usage du nom cloud alors que ce sont des simples serveurs avec option (payante) de sauvegarde …

1 J'aime

Sisi les serveurs sont distant mais juste dans une autre baie, aller voir un étage différent ou soyons fou dans un autre bâtiment pour les plus chanceux.^^

1 J'aime

ben il est beau le resultat…

C’est sûr que monté un Datacenter comme les Chinois monte une ferme de minage, à un moment ou un autre il se passe quelque chose…

OVH a une offre étendue. Ca va du bête VPS ou tu fais tout toi-même (installations, maintenance, backup) à l’infrastructure répartie complète clé en main.
Quand tu as une offre à 25€ par mois, si tu n’as pas de backup ni de recovery plan et que tu dépends totalement d’OVH, et bien il te reste tes yeux pour pleurer. Pour certains gros clients pourtant sur du matos et des données dans le bâtiment totalement détruit, n’ont quasiment pas eu d’interruption de service.
Le fait que le bâtiment ait totalement cramé aussi vite est effectivement un problème. Mais si on a un problème majeur avec cette catastrophe, c’est que l’on est pas bon manager, point. :stuck_out_tongue:
C’est sur les contrats que l’on va se pencher dans quelques jours pour voir si tout étaient clean (obligation de sécurité, disponibilité assurée, temps de retour à la normale, …).

Ce n’est pas une question de chance, tu payes pour ça (backup, stockage distant et/ou réplication, redondance, load balancing, …). Sinon, tu te débrouilles comme un grand, tu as normalement fait tes choix en connaissance de cause.
Je suis sur un contrat ultra-basique, mon serveur est sur SBG3, je sais que je n’aurai pas de disponibilité du matériel avant vendredi 9.
Ca me va (si ils tiennent plus ou moins la date), je me suis débrouillé. Bon ça n’a pas été facile, tous les concurrents étaient à genou, quasiment pas joignables, et ça je ne l’avais pas prévu! :stuck_out_tongue:

1 J'aime

Ça malheureusement ce n’est pas complètement vrai… Il y a plein de gens qui ont besoin d’un site mais sont incapables de le gérer eux même, qui font du coup appel à des boîtes pour leur faire un site, et qui se font très mal conseiller par ces boîtes…

J’en connais un comme ça, quelque soit le client, il lui conseille de prendre un VPS (parce que lui, ça l’arrange, il sait qu’il aura pas à s’adapter aux contraintes d’un environnement mutualisé par exemple… et puis il sait aussi que s’il trouve un hébergement à 5€ par mois au client, le client est content et ça fait plus de budget pour la réalisation du site…). Sauf que lui sa prestation elle s’arrête au moment de la livraison du site, et le client n’a absolument pas conscience de ce qu’il est censé faire pour entretenir et préserver son site sur un VPS, il croit que c’est magique et que ça tourne tout seul… Et le créateur du site se garde bien d’expliquer ce qu’il faut vraiment faire et les coûts que ça implique…

J’espère pour ses clients qu’ils n’étaient pas trop nombreux a être sur des VPS stasbourgeois…

2 J'aime

C’est sur que des cas comme ça,c’est catastrophique et ça peut couler une boite…