Commentaires : Meta dévoile le Quest 3 : 40% plus fin que le précédent modèle

Petite révolution dans le monde des casques de réalité virtuelle, le Quest 2 va bientôt connaître une évolution majeure.

J’espérais l’eye tracking pour booster les graphiques sans avoir besoin de beaucoup de puissance en plus, mais ce ne sera visiblement pas pour tout de suite. Ça reste tentant tout de même.

Si c’est autant une purge à utiliser avec un PC que le précédent, absolument aucun intérêt.

Wat? Y a absolument aucun problème à l’utiliser avec un PC.
Le seul truc relou relevait de l’ergonomie logicielle : utiliser le « bureau virtuel steam » ou basculer du casque au steam PC, ça c’était (c’est ? j’ai revendu le mien) le bordel.

1 « J'aime »

Il y a rien de plus facile pourtant.

Tu devrais songer à arrêter toute activité liée à l’informatique :slightly_smiling_face:

La finesse n’apporte RIEN si le poids ne change pas drastiquement.
Le problème du design du quest, c’est de tout foutre à l’avant, là où les concurrents, on comprit que la batterie sur le strap arrière, c’était quand même vachement mieux.

Ca dépend de la répartition du poids : avoir le poids plus loin du visage donne plus de couple de force donc on le ressent plus.

Un quest doit s’utiliser avec une batterie externe placée à l’arrière de la tête ce qui fait le contre poids. Placer dans le concept la batterie à l’arrière directement limite drastiquement l’évolutivité du casque avec des halos et des batteries externes.
Pour moi c’est une bonne vision du concept . Après certains pourront se satisfaire du clef en main de base et dans le ce cas la batterie à l’arrière dès le concept peut se comprendre mais je ne pense pas que la majorité des acheteurs se satisfassent de la sangle de base.

500 balles comme premier prix… Pas sûr que ça se vende bien.

1 « J'aime »

De un non ce n’est pas facile, il y a une lourdeur supplémentaire par rapport à un Rift S, de deux la qualité du rendu est inférieure à un Rift S à cause des artéfacts de compression et du fait que la définition transmise par le câble n’est même pas un multiple de la définition du casque. J’avais acheté un Quest 2 et je l’ai renvoyé, c’était tout simplement un downgrade.

c’est pour cela que j’ai gardé mon rift S avec mon quest 2 ! :slight_smile:

On parle de difficulté technique et tu nous parles du poids, on parlerait de bagnoles tu nous répondrais tomates ? lol
Techniquement il n’y a pas plus simple. T’as 3 méthodes et pour chacune d’entre elle tu lances une application sur PC et tu lances la connexion sur le Q2. Rien de plus facile.
Concernant la compression, le minimum c’est d’avoir un bon réseau wifi 6 ou un bon cable compatible pour la version filaire. Je ne me connecte qu’en Airlink (sans fil), je vois pas l’intérêt de me connecter en filaire. En Airlink tu peux soit te connecter avec le système d’Oculus soit avec Virtual Desktop. Airlink s’est amélioré avec le temps, notamment la compression qui est de moins en moins perceptible, VD quand à lui a toujours été bien mieux optimisé et offre plus de paramétrages.
Le tout est de se renseigner.

« la définition transmise par le câble n’est même pas un multiple de la définition du casque »
Pour information ce n’est pratiquement JAMAIS le cas en VR. Le supersampling ne se fait pas par multiplicateur entier, quel que soit le casque ou la plateforme.

Concernant le poids, si tu n’as essayé que la sangle de base c’est normal. Perso je ne connais personne qui n’a pas investi dans la sangle élite+batterie ou une sangle custom. La batterie arrière équilibre l’ensemble. J’y adjoint un strap Sudioform Creative pour plus de confort et ça c’est comme tout casque VR, pour être à l’aise il faut savoir les customiser.

Non, je parlais d’une lourdeur supplémentaire dans l’utilisation du casque. Je ne me souviens plus exactement car cela fait plusieurs années, mais il était beaucoup moins simple de lancer un jeu que sur le Rift.

J’avais un câble de qualité, merci. Cela ne change rien. La définition envoyée par le link est légèrement différente de celle des écrans. La perte de qualité est donc inévitable.

Bref, alors que le Quest 2 est censé avoir une définition très supérieure à celle du Rift S, le rendu est moins bon que celui-ci. Je m’étais renseigné à l’époque et c’était très largement confirmé sur les forums.

Si tu penses le contraire, c’est que soit tu ne disposes pas d’un Rift S pour comparer, soit tu es aveugle.

Et oui, la sangle d’origine est incroyablement merdique et c’est une honte totale de vendre l’engin avec ça. Tout comme c’est une honte de forcer l’utilisateur à payer pour un processeur graphique intégré s’il veut juste s’en servir comme périphérique de son PC comme une personne rationnelle.

J’ai eu entre les mains presque tous les casques VR du marché et à titre perso j’en ai eu 6 en tout (il m’en reste 4). Je n’ai pas possédé de S à titre perso (un casque PCVR sans réglage précis de l’IPD c’est rédhibitoire pour moi) mais je connais très bien, comme tous les modèles sortis depuis le Rift DK1.
Ce que tu dis est vrai en mode link, le mode sans fil est bien mieux loti en terme de compression avec une préférence pour VD qui propose depuis sa 1ère version des réglages et des codecs plus performants que Airlink. Le réel intérêt de la gamme Quest est justement de s’affranchir du cable y compris en PCVR, autrement autant prendre un Index ou un Reverb G2 (c’est un peu plus cher mais il y a une réelle valeur ajoutée par rapport à un S qui est très très très basique).

Je pense que ce que tu prends pour un manque de définition c’est la compression en cable qui est bien plus importante et perceptible (malgré un débit théorique plus élevé qu’en wifi 6). Concernant la définition, si tu as une compression acceptable, l’intérêt du PCVR c’est le supersampling.

Au-delà de la définition ou la résolution d’écran je préfère privilégier le FOV. Malheureusement les fabricants sont trop frileux pour faire des FOV large, à part Pimax mais je ne peux décemment pas conseiller cette marque (défauts de fabrication, promesses non tenues, SAV plus foireux que celui de Vive, etc…) à moins de commander sur Amazon et surtout pas sur le site de Pimax.

Oui, la sangle d’origine n’existe que pour tirer les prix au plus bas.
Concernant de payer un GPU pour du PCVR, c’est un peu exagéré. Il faut comprendre que Q2 est à l’origine un caque autonome, la fonctionnalité PCVR est arrivée après dans le processus de conception. On a donc le choix. Quand tu achètes un smartphone, tu as le choix d’utiliser ou pas la puce GPS, tu ne vas pas pester parce que t’en payes une dont tu ne te sers jamais.
De plus, sans le GPU tu ne peux pas te servir du PCVR. Non seulement l’environnement Quest tourne en fond, mais aussi les fonctionnalités du type FFR du Q2 sont toujours actives (à reconfirmer ce dernier point, je désactive toujours le FFR donc j’ai pas de certitude à 100%).

Admettons que la qualité soit meilleure en mode sans fil. Cela me paraît douteux, d’autant que l’utilitaire Oculus m’indiquait une connexion filaire d’excellente qualité, mais soit. Je n’allais de toute façon pas investir des centaines d’euros dans un nouveau routeur pour du Wifi de toute dernière gen alors que mon PC est en ethernet et pour les tablettes et autres, du Wifi basique est largement suffisant.

C’est sûr, j’avais fait des tests comparatifs sur des zones sombres (c’est là que ça se voit le plus). Par le cable USB-C transitent les données vidéo mais aussi les données de position, les controles, etc… Tu me diras que c’est pareil avec le wifi mais il semblerait que l’USB-C soit moins stable car dépendant de la qualité du cable, de sa longueur, du controleur… Il suffit de voir à quel point les transferts font le yoyo en USB ^^ Même si tu as un très bon cable, il y a peu de chances d’atteindre le débit max théorique constant.
A titre de comparaison pour le wifi, j’utilise un routeur wifi 6 que j’ai dédié à ça (pas besoin de mettre des centaines d’euro ^^) via un canal isolé. Le routeur est relié en ethernet avec un cable cat 6 à la box (PC relié à la box en ethernet cat 6 aussi) et situé juste au bord de ma zone VR (donc signal plein pot). Mes appareils nomades sont sur le wifi de la box.

Je comprend que ça ne t’intéresse pas, il y a pas de soucis, mais dans les faits c’est très simple de connecter le Q2 au PC, c’est à cela que je réagissais tout simplement :wink:

Non, il restait la pénibilité de la connexion Oculus Link, nettement moins pratique que le Rift où il suffit de lancer un jeu sur le desktop puis de le poser sur sa tête pour être directement dans le jeu. Encore une fois, ça remonte trop pour que je me rappelle des détails et des différents problèmes rencontrés mais je me rappelle très bien que c’était extrêmement agaçant.

C’est normal, le Rift est un périphérique PC sans OS interne alors que les Quest sont des appareils autonomes ayant leur propre OS. Pénibilité c’est exagéré car directement dans le casque tu as ton bureau windows te permettant de lancer ce que tu veux sans ôter le casque.

S’il faut créer un compte Facebook ils peuvent se le garder