Forum Clubic

Commentaires : L'UE accuse Apple d'utiliser la sécurité comme argument pour mater la concurrence

Apple veut garder le contrôle total sur son écosystème applicatif. Mais selon la Commission européenne, une ouverture à la concurrence est possible sans pour autant menacer la sécurité et la confidentialité des utilisateurs et utilisatrices
.

2 J'aime

Apple est trop fermé ??? ben c’est son principal atout !!! moins de failles, moins de virus, moins d’attaques… et plus de profit !!! Apple aurait tort de s’assoir dessus. Qui dit concurence = moins d’argent, moins de securité, moins de control.
Si apple est assez securisé, c’est pas pour rien…

Si les autres sont jaloux, ils n’ont qu’a inventer une nouvelle plateforme et faire comme Apple…

3 J'aime

@jedi1973 Le marketing d’Apple fonctionne bien semble-t-il…

Et quand Microsoft tente de réduire le nombre de machine éligible à Windows 11, à priori pour les mêmes raisons, ils font de l’obsolescence programmé…

8 J'aime

Trop fermé son principal atout? LOL. C’est son principal défaut.
Oui, c’est « sécurisé » mais au détriment des utilisateurs n’étant pas libres de juger ce qui est bon ou non pour eux, Apple se chargeant de tout, tout en éliminant toute concurrence possible sur leurs stores.

5 J'aime

@Fatima Message supprimé pour cause d’insulte.

ouai sauf que c’est se que veux 80% de la population de nos jours donc bon…

1 J'aime

Chaque entreprise est effectivement libre de faire ce qu’elle veut. Elle a aussi une obligation (et non pas une liberté) : elle doit respecter les lois. Et si protéger les informations de ses consommateurs est vertueux, respecter la loi sur la libre concurrence n’est pas une option.

Vue la part de marché d’Apple c’est une entrave clair à la concurrence. Sans compter qu’ils abusent des règles du store pour mettre sur la touche des apps faisant concurrence à leurs nouveaux services.

8 J'aime

Il te faudrait revoir la définition d’obsolescence programmée: ce n’est pas Microsoft qui vend les PC…:thinking:

3 J'aime

Et si on attendait que les tribunaux se prononcent avant d’affirmer qu’Apple ne respecte pas les lois. La décision est loin d’être évidente et malheureusement, bien que les demandeurs utilisent cet argument, les procès en cours n’ont en aucun cas comme objectif de défendre les intérêts des utilisateurs.

2 J'aime

« L’UE accuse Apple d’utiliser la sécurité comme argument pour mater la concurrence »

Et la concurrence de Google on en parle?

1 J'aime

Les utilisateurs jugent d’après la maîtrise qu’ils ont.
Ça fait longtemps que ces utilisateurs ne sont plus des spécialistes et des geeks. Et il est clair que La plus part d’entre eux sont incapables de juger de l’innocuité de ce qu’ils font sur leurs smartphones et dans leurs pratiques numérique.
Les entreprises l’ont bien compris puisqu’elles brident en permanence les possibilités de leurs utilisateurs les jugeant inaptes.

A présent que la sécurité numérique préoccupe tout le monde, Apple en fait un outil marketing et comme par hasard Google est en train d’embrayer derrière.

L’UE n’accuse pas. La vice présidente met en garde que l’argument sécuritaire ne doit pas limiter la concurrence, c’est après tout son rôle.
Maintenant c’est pour le moins ambivalent.
La sécurité devrait passer avant des considérations financières.
L’UE devrait plutôt exiger la même chose de tout le monde.

A moins qu’en libéralisant et en rendant tout accessible, sous le seul jugement de l’utilisateur, l’UE est pour objectif de former tous les européens aux codes afin qu’ils passent des plombes à comprendre et juger de la dangerosité de la moindre appli avant de la télécharger.

Mauvais argument, Les parts de marché d’Apple sont largement minoritaires dans le monde à l’exception des US.
En part de marché et volume de téléchargement La position dominante et quasi-hégémonique c’est android et Google play store.
Les mises sur la touche d’apps sont certainement un problème, mais les attaques les plus virulentes viennent des gros développeurs qui veulent installer leur propres store pour ne pas avoir à payer de redevance à Apple. Tout ça au bénéfice de Google play store qui sera le grand gagnant de l’ouverture d’Apple à des stores concurrents.
Ne soyons pas naïf ces gens là se foutent de la liberté de la concurrence. C’est qu’une histoire de qui ramassera le plus de pognon.

1 J'aime

atout ou defaut, chacun son point de vue… Mais dans le monde serieux et de travail, les mac sont plébiscités, pour « jouer » et travail perso , c’est les pc…

le probleme c’est que les lois changent tout le temps… D’une certaine facon, ces lois de libre concurences sont assez nauséabonde… Quand tu vois par exemple les renseignements, le 12, remplacé, au nom de la loi de libre concurence, vers des 118xxx, societés privé: Primo , des gens ont etes mis au chomage ( du 12) et secondo, les rares 118 qui restent sont payé au lance pierre et souvent delocalisé !!!. Super le progrés !!!

Comme Fakebook, d’ailleurs

Apple s’est en effet lancée dans une compagne de communication à large échelle, afin de tenter de défendre son monopole sur la distribution des applications sur iOS et iPadOS.
Le plus amusant sans doute, c’est de voir que jusqu’à peu la situation sécuritaire sur Mac n’était absolument pas un sujet, mais qu’Apple – et avec elle les inconditionnels de la marque qui s’empressent de diffuser la « bonne parole » – essaye maintenant de faire croire que c’est l’apocalypse au niveau maliciels sur macOS du fait de son ouverture, et qu’iOS est épargné grâce au monopole de l’App Store. Si l’enjeu était plus trivial, ça serait hautement comique.

1 J'aime

Le rapport à mes propos ? :upside_down_face:

Feraient-elles cela car les bridages permettent de faire payer les utilisateurs plus souvent et des sommes plus importantes ? Ou serait-ce juste une coïncidence ?

En termes de revenus l’App Store d’Apple est en position dominante, devant le Play Store de Google.
Mais dans tous les cas, l’important n’est pas de savoir qui a la plus grosse, mais si une société abuse de sa position sur le marché. Apple, au vu des nombreuses enquêtes lancées sur elle dans le monde, en est fortement soupçonnée.

Tout à fait. Ça ne signifie pas pour autant que le consommateur n’ait rien à y gagner dans l’histoire. Si Epic obtient de pouvoir mettre son Game Store sur iOS par exemple, ça sera grandement dans leur intérêt à eux, et les utilisateurs y trouveront également un avantage (je ne pense pas que beaucoup de monde, à part Valve peut-être, regrette les nombreuses promotions et jeux gratuits d’Epic sur P.C.).

1 J'aime

L’UE se fiche des citoyens… Elle veut juste avoir sa part de gâteau dans les recettes du GAFAM.

On voit ce qui passe aujourd’hui sur Windows. Plusieurs entreprises américaines viennent de se faire pirater leurs données et doivent payer une rançon, gigantesque, pour espérer récupérer leurs données…

Franchement, c’est ça que l’on veut pour IOS ?

Vous souhaitez un tel personnable : Android, Tizen ou Harmony, au contraire, un tel « sûre » et dont les applications sont contrôlées à plus de 99 % avant que l’on puisse en profiter : ios.

Ayant les deux os (Android et ios), je peux me rendre compte que bcp de fabricants utilisant Android, optimisent très mal leur smartphone et au bout de 6 mois max, on est bon pour changer…

2 J'aime

Je ne sais pas dans quel monde « sérieux et de travail » tu es, mais t’es complètement à l’ouest… les pc sont majoritaires dans tous les domaines (si ce n’est quelques rares exceptions).
Je suis pourtant utilisateur mac OS depuis 15 ans… le seul dans mon entreprise informatique de 50 personnes…
Et les macs ne sont nullement plébiscités pour leur sécurité, c’est le système d’exploitation qui intéresse… Qui plus est, rien à voir avec iOS, les macs ne sont pas fermés, tu y fais tout ce que tu veux. S’ils étaient aussi fermés qu’iOS, personne ne les utiliserait professionnellement. Un ordinateur n’est pas un smartphone!

1 J'aime

Etayer vos propos avec des arguments vérifiables car bon les ressentis et les demi-vérités…

J’ai les deux OS (android et iOS), iOS est clairement pour les soumis.