Forum Clubic

Commentaires : Loi sur les contenus haineux : le Conseil constitutionnel censure la quasi-totalité du texte

L’institution française considère que la loi porte atteinte à la liberté d’expression. Celle-ci avait été adoptée par l’Assemblée nationale, le 13 mai dernier.

1 J'aime

"… retirer un contenu pédopornographique ou faisant l’apologie du terrorisme. "

Je comprends pas trop. Elle est ou l’entorse à « la liberté d’expression et de communication » dans ce cas precis ?

Très bonne nouvelle.
Le conseil constitutionnel sert tout de même à quelque chose!

Tout ça pour censurer ceux qui n’adoptent pas la « Pensée unique »

11 J'aime

Que toutes les lois existent déjà contre:

-La pédopornographie.
-Le Terrorisme et appel à l’insurrection
-Le Racisme
-La Diffamation, Harcélement et insultes visant UNE personne.

La Loi AVIA n’avait un seul but, censurer de manière générale tous les gens qui ne pensent pas comme l’idéologie dominante.

En somme c’est juste l’atteinte la plus fondamentale à la liberté de penser et de s’exprimer.
Mais les gogo tombent dans le panneau, et dans quelques années viendront pleurer des lois liberticides…

15 J'aime

C’est cool elle va pouvoir continuer à insulter ses employés ! Elle pourra même le faire sur Internet sans risquer d’être auto censurée ! :slight_smile:

6 J'aime

Elle va être bien furax, je plaint ses collaborateurs. C’est une folle à enfermer et le pire, c’est qu’il y en a tellement comme elle.

7 J'aime

Ah d’accord, je comprends mieux. Merci :slight_smile:

1 J'aime

Le racisme est une opinion. On a le droit de la partager ou non, mais elle n’implique pas d’actes en soit, et pas nécessairement de violences non plus. Il y a pléthore d’arguments scientifiques et sociologiques en faveur de l’existences des races humaines et de leurs inégalités. Il y a aussi des arguments qui les réfutent. En bref, les races -et le racisme qui va avec- relèvent plus de la science que de la politique. Et de mon avis personnel, j’aurais tendance à penser que plus on nie les races, plus on a tendance à les exacerber (il n’y a jamais eu autant de ressentiments interraciaux depuis SOS Racisme, la LICRA, les lois mémorielles et l’interdiction des statistiques ethniques).

8 J'aime

Donc, le conseil constitutionnel confirme que le parlement vote des lois qui vont à l’encontre de la liberté d’expression, chose qui est à la base de la démocratie. Donc, le parlement vote des lois antidémocratiques. Il sape la démocratie. Qui peut vouloir voter de telles lois à part les amis des tyrans ? Pour la défense de la démocratie, tous ceux qui ont voté cette loi devraient donc être mis en prison.

5 J'aime

Quand une loi dit que youtube ou à facebouc comme au vulgaire blog de trucmachin doivent retirer sous 24h tous les contenus signalés sans l’intervention d’une juge sous peine de lourde amende. On entre clairement dans l’ère de l’arbitraire et de la dictature. Il faut appeler les chose par leur nom !
Il faut vraiment être aveugle pour pas voir les odieuses dérives de cette loi contre la liberté d’expression et par extension la « démocratie ». Je mets démocratie entre parenthèses, car si l’on se réfère au mot démocratie (peuple souverain). il est clair qu’on a jamais été en démocratie. Les mots ont un sens. Aucun mot n’a été aussi galvaudé que le mot « démocratie »

5 J'aime

Le racisme, à la base, ce n’est pas le fait de nier qu’il existe des races, c’est le fait d’établir une hiérarchie entre ces dites races.

Du coup, tous ceux qui nient l’existence des races d’un point de vue ethnique, nient également implicitement l’existence du racisme :crazy_face:.

Ils balancent également à la poubelle tout un domaine d’étude: l’éthnologie

On voit bien que le terme « racisme » a été grandement détourné ces 20 dernières années, et on se retrouve à crier au racisme pour des raisons X, Y ou Z, sans rapport avec la définition réelle du mot.

Si tu te fais recaler pour un job parce que tu es noir par exemple, ce n’est pas du racisme, mais plutôt de la xénophobie (ça n’en reste pas moins condamnable, on est d’accord!).

8 J'aime

Je crois que tu confonds justement liberté de pensée et liberté d’expression :wink:

Laetitia Avia n’est qu’une exécutante. Cette loi vient évidemment de l’État profond.

2 J'aime

Car l’état veut faire accepter aux gens un marteau en leur disant « ne vous inquiétez pas c’est pour taper sur la gueule des pédophiles ». Forcément tout le monde dit « oh oui ! il faut leur taper dessus » car ça touche tout le monde et quasi toute la population est irrationnelle sur des sujets aussi difficiles… Mais ensuite ce marteau sera un outil facile à utiliser pour taper sur d’autres personnes, dans une discrétion relative. Juste parce que c’est de la « haine » et tout ça sans passer par un juge pour le qualifier.

Il existe déjà des lois pour condamner les crimes et délits qu’ils utilisent pour faire passer leur outil.

4 J'aime

Très bon, ça !

1 J'aime

Le fait de ne pas reconnaître de races n’a jamais voulu dire que le racisme n’existe pas, mais – et c’est une nuance TRÈS IMPORTANTE – qu’il n’a pas de raisons valables d’exister. Classer les gens, même de la manière la plus neutre possible, selon leurs caractéristiques physiques ou morales (ce qui est du racialisme) implique l’existence de races. Or, d’un point de vue scientifique, le racialisme est une idéologie, une doctrine, qui se fonde sur des axiomes dont certains sont bancals.

C’est la grille de lecture racialiste qui est rejetée par ceux qui nient l’existence des races, et non le rejet des ethnies. C’est là où la confusion est régulière, car l’usage du mot « ethnie » est encore souvent utilisé comme synonyme de « race », notamment par ceux qui font usage de la langue de bois dans les médias, et aussi par le fait que l’« ethnocentrisme », le fait de voir le monde qui nous entoure par le seul prisme de l’ethnie auquel nous appartenons, est assimilé à la « pensée raciste ».

Le rejet de la grille de lecture racialiste ne veut pas dire rejeter l’ethnologie. L’ethnologie est au contraire nécessaire à cette pensée anti-racialiste, car elle permet d’expliquer comment des peuples, des ethnies, ont été modifiées à travers l’histoire à cause de la grille de lecture racialiste. D’ailleurs, la différence entre l’ethnologie et la sociologie est l’angle d’approche, qui dépend bien sûr des préjugés de ces angles.

Pour le redire autrement : il n’a jamais été question de lutter contre le fait d’étudier scientifiquement des groupes selon leurs ethnies, définies par leur origine et/ou leur caractéristiques physiques, mais de lutter contre le racialisme, la vision idéologique qui classe les individus et qui est un terreau fertile pour le racisme. Il n’est donc pas question de nier les faits (« il existe des individus blancs, et des individus noirs »), mais de ne pas admettre la classification sur ce seul critère (« les blancs agissent différemment des noirs au sens que […] ») puisque aucune science ne permet de l’affirmer. Il existe un nombre non-négligeable de critères qui amènent la constatation d’un fait raciste ou racialiste, mais aucun qui ne justifie qu’on applique cette grille de lecture.

Le racialisme, c’est d’ailleurs ce qui peut être reproché à certains partis politiques ou prises de position dans la lutte pour la reconnaissance des discriminations et la lutte contre ces dernières, comme par exemple le Parti des Indigènes de la République, qui utilise la lute anti-raciste pour au final promouvoir la même grille de lecture racialiste, sauf que dans celle-ci, c’est leur différence qui serait la meilleure, validant l’outil qui a pourtant servi à les rendre colonisés ou esclaves. D’où l’intérêt pour la lutte anti-raciste de ne plus reconnaître de races, non pas au sens ethnique de l’étude scientifique, mais au sens racialiste basé sur une classification doctrinale, pour ne plus avoir de hiérarchie entre individus basé sur un critère idéologique, mais une reconnaissance de l’humain dans sa diversité. Qu’on peut résumer par « Égaux en droits, quelle que soit son origine ».

Belle brochette de gagnants… tous les mois mais pour une fois ils se sont sortis les doigts…

Et puis moi je suis raciste, les martiens et autres jupitériens commencent « à me les briser menues »… Il n’y a que les lunatiques que je supporte…

1 J'aime

Ton propos va l’encontre de la simple logique. C’est le fait de voir plusieurs races qui crée le racisme, une race voulant se croire supérieur aux autres. Mais il n’a pas plus de race blanche, que de race noir, jaune, rouge ou bleu.
Il n’y a qu’une race, la race humaine !

Le problème est qu’une partie de la population subi, une partie que personne ne veut voir et écouter aussi car on les met directement raciste alors qu’il ne font que demander à vivre eux aussi. Ces personnes se font recaler pour les même raisons que d’autre mais ne peuvent se défendre car personnes ne veut les aider, des lois sont faites pour défendre des groupes de personnes qui profitent de cet état de fait pour faire n’importe quoi, mais aucune lois n’est faite pour protéger les vraies victimes de racisme/xénophobie.

Les statistiques ethniques sont légales aux USA, pourtant il y a quand même un petit problème dans ce pays, comment l’explique-tu ?