Forum Clubic

Commentaires : L'extraordinaire descente de Perseverance et ses premières images de Mars!

Lors de l’arrivée de la mission Mars2020 sur la surface martienne, les différentes caméras activées pour les « 7 minutes de terreur » ont capturé pratiquement 23 000 images. La NASA a tout juste commencé à diffuser ce trésor de données sur le site de la mission et lors d’une conférence de presse ce lundi 22 février.

3 J'aime

C’est absolument fascinant ! On est (presque) sur une autre planète quand même. C’est pas rien. Vivement la suite :smiley:

6 J'aime

Les images de l’amarsissage sont hallucinantes… à la fois sur la précision du recueil d’informations et le comportement du skycrane à l’approche de la surface… Le rover se pose comme une plume sur la surface. On n’aurait pas pu faire mieux sur Terre.
Pour ceux qui comprennent l’anglais, on a un descriptif approfondi de chacune des étapes ainsi que les infos recueilies au travers des images, par les pères de la mission, à ce lien: See Mars Like Never Before! NASA's Perseverance Rover Sends New Video and Images of the Red Planet - YouTube

Bonne visite :slight_smile:

3 J'aime

C’est fascinant !

1 J'aime

Il faut bien avouer que ces images sont particulièrement incroyables.
Ce que je trouve le plus hallucinant dans tout ça c’est le contraste entre la complexité de la chose (les fameuses « 7 minutes de terreurs ») où la moindre défaillance peut entrainer l’échec complet de la mission et à quel point tout se déroule dans la plus parfaite maitrise.
Contraste accentué par le fait qu’il s’agit d’image enregistrées et non d’une diffusion ce qui fournit une qualité à peine imaginable lorsque l’on compare à du « broadcast » comme lors des tests SpaceX par exemple (décrochages, parasites…).

2 J'aime

Entièrement de votre avis concernant l’événement.
Mais je voudrais faire une correction sur le néologisme sans fondement de « amarsissage » par analogie avec atterrissage qui vient du verbe atterrir où la racine terre est entendue comme sol. Donc on alunisse pas, mais on atterrit sur la lune, on amarsisse pas, mais on atterrit sur Mars.

4 J'aime

C’est incroyable cette qualité d’image et la sensation d’être avec le rover.

Le parachute qui se déclenche, le rover qu’on voit puis l’atterrisseur qui part tout seul :scream:

2 J'aime

vraiment curieux de voir la suite et les découvertes, sa me donne envie de revoir le film seul sur mars.

Oui c’est impressionnant, on vit cela comme si on y était. On est vraiment passé à l’exploration spatiale 2.0.
Chapeau aussi aux médias télé qui ont retransmis la conférence en direct, traduite, ça montre que le public s’intéresse à l’espace.
Malheureusement je doute que nous ayons autant d’image avec Mars2020, l’ESA n’étant pas très adepte de la médiatisation et des camera embarquées. Encore faut il que nous arrivions à atterrir sur Mars on s’est déja cassé le dents deux fois.

1 J'aime

Alors, justement, je me tâtais à employer ce terme d’amarsissage que je trouve un peu snob, de surcroît… On commence à lire ça et là, ce terme mais en effet, l’académie française ne recommande pas son usage… atterrissage renvoie à la terre et non à la Terre, comme vous dîtes. Á la différence d’amerissage… :wink:

1 J'aime

Et logiquement alunissage ne devrait pas se dire, on l’a finalement adopté parce qu’il sonne très bien mais en réalité il n’est pas correcte

Une mission réussie et particulièrement bien filmée, on ne peut que féliciter tous les ingénieurs et techniciens ayant travaillé sur ce projet, il me tarde de voir la suite !
Robotique et IA, deux thèmes d’avenir pour les jeunes générations, avec des applications qui vont toucher de nombreux secteurs dont beaucoup encore insoupçonnés.

1 J'aime

Oui, même au niveau mondial ça n’existe pas non plus, les anglophones disent « landing » qui renvoi bien à notre terme atterrissage dans le sens du « sol » contrairement à amerrissage qui existe bien en français mais qui se traduit plutôt par « sea-landing ».

Et puis il faut bien avouer que si on commence comme ça on va un jour avoir un « aioissage », un « aganymèdissage » ou encore un « aépiméthéïssage » et ne parlons même pas du "atchourioumov-Guérassimenkoïssage de Philae !

1 J'aime

le terme technique anglophone est « splashdown » pour amerrissage.
Cela dit la langue française est complexe et on tombe dans le même casse tête avec les astronautes, cosmonautes, taïkonaute, spationaute. On devrait avoir un terme générique même si astronaute semble petit à petit s’imposer.

Pour moi cela devrait se limiter à astronaute ou cosmonaute pour des raisons historiques :slightly_smiling_face:

J’ai une petite préférence pour cosmonaute qui fait référence au cosmos mais c’est purement subjectif

1 J'aime

c’est très complexe. D’un point de vue éthymologique,
-Astronaute c’est lié aux astres donc je dirais que seuls les 12 « moonwalkers » méritent ce terme. On peut l’interpréter comme une référence aux hommes qui volent parmi les étoiles, donc depuis un observateur au sol.
-Cosmos c’est un peu large comme terme, le cosmos c’est l’univers. Peut on considéré que nous avons conquis le cosmos alors que les russes n’ont pas été plus loin que l’orbite terrestre.
-Le terme le plus juste reste le francais, spationaute mais franchement c’est pas très beau, il n’est quasiment plus utilisé. Et avec l’ESA l’anglais s’impose, donc « Astronaut » est devenu le terme officiel du corps des astronautes européens.
-Le pire reste le terme Taïkonaute, qui est une transcription phonétique du mot chinois tàikōngrén. Les médias (qui avaient déjà inventé alunissage) ont inventé cet horrible terme et au final ça ne ressemble à rien.

1 J'aime

Ah oui, exact ! en aéronautique c’est « splashdown » je l’avais oublié celui là. :sweat_smile:
Merci du rappel.

Depuis 2017 on utilise officiellement le terme Astronaute pour tout le monde (oui des fois le Ministère de la Culture essaie de simplifier les choses).

1 J'aime

pourquoi ne pas avoir amener de micro? si ca se trouve y a de la musique et des annonces marsiennes de notre arrivée.
nan serieusement, ca n’aurait pas pris énormément de place dans le module, poruquoi s’en priver?

y en a un mais il n’a pas marché durant la phase d’atterrissage. Il a cependant fait des enregistrement du vent au sol. il sera utile pour écouter le bruits de Perseverence et du percage sur les roches. Bon cela dit on est d’accord ça reste plus fun qu’utile mais ça ne prend pas de place alors pourquoi se priver.

On avait fait un article sur ces termes, ce qui est étonnant c’est qu’ils sont tous « justes » (sauf taïkonaute qui n’a pas vraiment de raison d’être) car se voulant universels.
Cela dit oui, Spationautes c’est devenu vraiment has been.

(PS je sais bien que rover n’est pas correct sur le plan de l’académie française MAIS il est utilisé par le CNES de manière tout à fait officielle… Et astromobile, erh, c’est non).

1 J'aime